15 Décembre 2021. FR. Italie / Sicile : Etna , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Italie : Vulcano , Indonésie : Ili Lewotolok , Colombie : Nevado del Ruiz .

Home / blog georges Vitton / 15 Décembre 2021. FR. Italie / Sicile : Etna , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Italie : Vulcano , Indonésie : Ili Lewotolok , Colombie : Nevado del Ruiz .

15 Décembre 2021. FR. Italie / Sicile : Etna , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Italie : Vulcano , Indonésie : Ili Lewotolok , Colombie : Nevado del Ruiz .

15 Décembre 2021.

 

Italie / Sicile , Etna :

BULLETIN HEBDOMADAIRE du 06 Décembre 2021 au 12 Décembre 2021. (date d’émission 14 Décembre 2021)

STATUT SOMMAIRE DE L’ACTIVITÉ

Au vu des données de suivi, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Activité strombolienne avec de faibles émissions de cendres volcaniques du Cratère Sud-Est, activité de dégazage au niveau des autres cratères sommitaux.
2) SISMOLOGIE : Absence d’activité sismique de fracturation avec Ml> = 2,0 ; l’amplitude du tremor volcanique à un niveau global moyen-élevé.
3) INFRASONO : Faible activité infrasonore.
4) DEFORMATIONS DU SOL : Aucun changement significatif à signaler
5) GÉOCHIMIE : Le flux de SO2 apparaît à un niveau moyen et croissant.
Le flux de CO2 émis par les sols enregistré par le réseau EtnaGAS la semaine dernière montre une tendance à la baisse, s’installant sur des valeurs faibles.
La pression partielle de CO2 dissous dans l’eau montre une diminution même si elle se situe à des niveaux moyens.
Le rapport isotopique de l’hélium se pose sur des valeurs moyennes-élevées (les dernières données du 30/11/2021) restant quasiment constantes par rapport aux valeurs précédentes
Il n’y a pas de mises à jour pour le rapport C/S.
6) OBSERVATIONS SATELLITES : L’activité thermique dans la zone sommitale était à un niveau bas après la fin de l’activité strombolienne dans le Cratère Sud-Est les 4 et 5 novembre.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la semaine, le suivi de l’activité volcanique de l’Etna a été réalisé grâce à l’analyse des images des caméras de surveillance de l’INGV, Osservatorio Etneo (INGV-OE). En raison des conditions météorologiques défavorables, pendant la majeure partie de la semaine, l’observation de l’activité volcanique par les caméras a été considérablement limitée.
De manière générale, la semaine a été caractérisée par des activités de dégazage à taux variable de tous les cratères sommitaux , à l’exception du Cratère Sud-Est (SEC), qui a produit des émissions de cendres durant la première partie de la semaine.

En particulier, le 6 décembre, le Cratère Sud-Est (SEC) a alimenté une activité strombolienne intra-cratère avec des émissions de cendres presque continues qui ont été dispersées dans la direction Est-Nord-Est et en tout cas près de la zone du sommet . Cette activité s’est également poursuivie le 7 décembre. Le 8 décembre, l’émission continue de cendres n’était plus observée ; cependant, une émission discontinue et légère de cendres très diluées est restée, qui a été dispersée près de la zone du sommet  .
Pour le reste de la semaine, d’après les éventuelles observations des caméras de surveillance, le Cratère Sud-Est (SEC) s’est caractérisé par un dégazage continu.
Quant aux autres cratères sommitaux, ceux-ci se sont caractérisés par un dégazage principalement dans le cratère de la Bocca Nuova (BN), qui a alimenté un dégazage quasi continu, parfois pulsatile.

14 Décembre 2021 . 12:44 (11:44 UTC). Communiqué sur l’activité de l’ETNA.

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo  annonce qu’à partir de 11h15 UTC, le personnel d’INGV présent dans la zone sommitale observe la reprise de l’activité explosive au niveau du Cratère Sud-Est avec une émission abondante de cendres qui, sur la base de les modèles de prévision se dispersent vers Sud.
La tendance à l’augmentation de l’amplitude moyenne du tremor volcanique se poursuit dans la plage des valeurs élevées. L’activité infrasonore reste faible.
Les réseaux de surveillance de la déformation des sols n’ont pas enregistré de changements significatifs depuis la dernière mise à jour.

14 Décembre 2021 . 18:44 (17:44 UTC). Communiqué sur l’activité de l’ETNA.

D’après les images du système de vidéosurveillance, on peut voir que la coulée de lave décrite dans la Communication N. 526 est en fort recul et la position du front est située à une courte distance de l’évent effusif situé à une altitude de 2180 m .
L’émission intense et continue de cendres au niveau du Cratère Sud-Est signalée dans le communiqué n° 527, s’est poursuivie jusqu’à environ 16h15 UTC. Par la suite, l’émission a eu une tendance variable, alternant des phases dans lesquelles la matière émise a fortement diminué et s’est dispersée dans la zone sommitale, à des phases dans lesquelles l’émission a repris en continu et s’est dispersée vers le Sud.
L’amplitude moyenne du tremor volcanique, après avoir atteint la valeur maximale vers 14h30 UTC, a subi une diminution rapide. Actuellement, l’amplitude du tremor montre des fluctuations autour de valeurs élevées. L’activité infrasonore, en revanche, ne présente pas de variations significatives.
Les stations des réseaux de surveillance de la déformation des sols opérant sur le volcan ne montrent aucun changement significatif depuis la dernière  mise à jour.

15 Décembre 2021 06:41 (05:41 UTC) : les images du système de vidéosurveillance montrent qu’au cours de la nuit une faible activité strombolienne a été observée au niveau du Cratère Sud-Est qui a produit des cendres rapidement dispersées dans la zone sommitale. La coulée de lave produite par l’évent ouvert à une altitude de 2180 m dans la Valle del Bove est encore faiblement alimentée

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source : INGV.

Lire l’article en entier : https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/572-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Etna-del-2021-12-14/file

Photos : Guide Alpine Vulcanologiche Etna , Etna Walk / Giuseppe Distefano / Marco Restivo , Gio Giusa .

 

Espagne / La Palma , Cumbre Vieja :

14 Décembre 2021 , 09:00 UTC. L’activité éruptive se poursuit sur La Palma.

Depuis la dernière annonce, l’amplitude du signal de tremor a connu d’importantes oscillations, allant d’impulsions d’intensification importantes à des niveaux similaires à ceux d’avant l’éruption. Cette diminution du niveau de tremor, dans certaines fenêtres temporelles, a signifié qu’au cours de celles-ci, la capacité de localisation a augmenté jusqu’à ce qu’il soit possible de localiser des séismes de magnitudes inférieures à celles des jours précédents. L’ampleur de l’exhaustivité subit donc des variations temporaires.
Au cours de cette période, un total de 129 tremblements de terre ont été localisés sur l’île de La Palma, au moins deux d’entre eux ont été ressentis par la population.

La magnitude maximale enregistrée est de 3,4 mbLg, correspondant au séisme d’hier à 10h58 UTC, à 11 km de profondeur et faiblement ressenti. La magnitude minimale du séisme localisé a été de 1,1 mbLg.
La sismicité se poursuit sous la zone centrale de Cumbre Vieja dans les mêmes zones des jours précédents, avec une plus grande dispersion. La plupart des séismes (125) se situent à des profondeurs comprises entre 8 et 16 km. Trois séismes ont également été localisés à des profondeurs comprises entre 37 et 49 km et un à une profondeur de 3 km, ce dernier avec une magnitude de 1,4 mbLg.

Comme hier, le réseau de stations GNSS permanentes de l’île ne montre pas de tendance claire à la déformation des stations les plus proches des centres éruptifs.
Dans le reste des stations, la légère déflation possiblement liée à la sismicité profonde s’est stabilisée, sauf dans LP01 qui continue de l’enregistrer.

Au vu de l’image calibrée à 08:45 UTC, une hauteur de nuage de diffusion maximale de 2 200 m est estimée avec une direction Ouest-Sud-Ouest, avec dispersion également vers l’Est-Nord-Est.
La hauteur du cône est mesurée en obtenant une valeur de 1 123 m sur le niveau de la mer.

Le sismologue de l’Institut géographique national, Itahiza Domínguez, souligne la grande variabilité du tremor de l’éruption du volcan Cumbre Vieja avec des sommets coïncidant avec les impulsions de l’activité volcanique. « À l’heure actuelle, il est revenu à des valeurs minimales. L’activité semble très variable ces dernières 36 heures », explique l’expert .

Le signal de tremor , sur le volcan de La Palma a disparu depuis 21h00 lundi, ce qui n’implique pas l’achèvement de l’éruption, a rapporté l’Institut volcanologique des îles Canaries (Involcan). Le tremort, un indicateur du mouvement de la lave sous la surface, a déjà cessé à d’autres occasions, mais a ensuite été suivi d’une nouvelle gamme d’activités. Dans ce cas, il s’agit de l’intervalle sans tremort le plus long depuis le début de l’éruption, le 19 septembre. Ithaiza Dominguez, volcanologue du National Geographic Institute, a indiqué sur son compte Twitter que le tremor volcanique a encore pratiquement disparu depuis la nuit dernière. Depuis lors, la sismicité a augmenté car l’absence de tremor permet de localiser des événements de plus petite ampleur, souligne le volcanologue.

L’émission de dioxyde de soufre (SO2) enregistrée hier mardi (14/12/2021) à partir de 14:00 heures, provenant du processus éruptif actuel de Cumbre Vieja, a été estimée extrêmement basse (< 0, 06 kg/s ou < < 5 tonnes par jour). Le volcan de La Palma a cessé ce mardi soir toute son activité. « Il n’émet pas de lave, ni de dioxyde de soufre, ni n’enregistre aucun signal de tremor ou de sismicité », ont confirmé des sources de l’Institut national géographique (IGN).

Sources : IGN es , El Pais . Involcan .

Photos : IGN , I love the world .

 

Italie , Vulcano :

BULLETIN HEBDOMADAIRE du 06 Décembre 2021 au 12 Décembre 2021. (date d’émission 14 Décembre 2021)

STATUT SOMMAIRE DE L’ACTIVITÉ:

Au vu des données de suivi, il est mis en évidence :
1) Température des fumerolles du cratère : Valeurs de température décroissantes sur le bord du cratère et stables sur la face interne.
2) Flux de CO2 dans la zone du cratère : Le flux de CO2 au sol dans la zone sommitale en moyenne journalière (VCSCS) montre des valeurs élevées autour de 10345 g/m2/jour le 10 décembre 2021, toujours sur un ordre de ampleur supérieure aux moyennes enregistrées au cours des 10 dernières années.
3) Flux de SO2 dans la zone du cratère : Flux de SO2 : il n’y a pas de données mises à jour, les données au 5 décembre mettent le flux de SO2 à un niveau élevé
4) Géochimie des gaz fumeroliens : Il n’y a pas de mise à jour.


5) Flux de CO2 à la base du cône de La Fossa et dans la zone de Vulcano Porto : Les valeurs de débit à la base du cône acquises automatiquement par le réseau VULCANOGAS montrent une diminution générale mais restent des valeurs élevées, à l’exception du site de Faraglione, où de faibles valeurs sont enregistrées, typiques du niveau de fond qui caractérise ce site.
6) Géochimie des aquifères thermiques : Valeurs de température et de conductivité stables dans le puits du Camping Sicilia. Dans le puits Bambara, une légère augmentation du niveau est observée, tandis que les valeurs de conductivité continuent de diminuer.
7) Sismicité locale : La phase d’augmentation des événements de type basse fréquence (VLP) se poursuit.
8) Sismicité régionale : Activité sismique de fracturation faible.
9) Déformations – GNSS : La dilatation aréale du triangle IVUG-IVCR-IVLT ne montre pas de variations substantielles. La station IVCR montre une augmentation progressive, quoique modeste, des valeurs des composantes Up et NS
10) Déformations – Clinométrie : Le réseau d’inclinaison ne montre pas de variations substantielles
11) Autres observations : GB-RAR : Les résultats du suivi GB-RAR se référant à la période du 2 au 13 décembre, montrent une stabilité générale de la zone, avec des déformations le long de la LOS de moins de 1 mm.
Gravimétrie : Les données gravimétriques ne montrent pas de variations significatives attribuables aux phénomènes de redistribution des masses profondes. Il est à noter qu’à partir de début décembre, les deux stations ont enregistré un grand nombre de transitoires.

 

TEMPÉRATURE DES FUMÉES DU CRATERE :
A partir du 24 novembre, les fumerolles sur le bord ont un gradient négatif. Le pourcentage de données validées est de 100% même si la variabilité est très importante, du fait des pluies fréquentes des derniers jours. Les températures surveillées en continu sur la face interne montrent une plage de valeurs entre 98 et 110°C. Cette fumerolle a repris une tendance positive peu prononcée (environ 1°C/jour), après une période d’interruption (entre le 14 et le 18 novembre). Cependant, il n’est pas exclu que les tendances à la baisse particulièrement prononcées enregistrées sur le pourtour du cratère (fumeroles F5AT et F5) puissent être déterminées ou accentuées par les fortes pluies tombées ces derniers jours.

Source : INGV.

Lire l’article en entierhttps://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/573-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Vulcano-del-2021-12-14/file

Photos : INGV , G Vitton.

 

Indonésie , Ili Lewotolok :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Émis : 13 décembre 2021
Volcan : Ili Lewotolok (264230)
Code Couleur Aviation Actuel : ORANGE
Code Couleur Aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Ili Lewotolok
Numéro d’avis : 2021LEW57
Emplacement du volcan : S 08 deg 16 min 19 sec E 123 deg 30 min 18 sec
Zone : East Nusa Tenggara, Indonésie
Altitude du sommet : 4554 FT (1423 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Eruption avec nuage de cendres volcaniques à 00h11 UTC (08h11 locale). L’éruption et l’émission de cendres ne se poursuivent pas.

Hauteur des nuages volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres est d’environ 6474 FT (2023 M) au-dessus du niveau de la mer, ce qui peut être plus élevé que ce qui peut être clairement observé. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant vers l’Ouest et le Nord-Ouest

Remarques :
L’activité sismique est caractérisée par des séismes tectoniques volcaniques continus.

La sismicité enregistrée a montré :  

– 21 tremblements de terre d’éruptions/explosions
– 98 tremblements de terre d’émissions
– 4  tremors hamoniques
– 29 tremors non harmoniques
– 1 tremblement de terre tectonique lointain
– 4 Séismes de tremors continus , amplitude 0,5-14,4 mm (valeur dominante 10 mm)

Sources : Magma Indonésie , PVMBG.

Photo : Magma Indonésie. ( archive).

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin du niveau d’activité du volcan Nevado del Ruiz.

Le niveau d’activité continue au : Niveau d’activité jaune ou (III) : changements dans le comportement de l’activité volcanique.

Concernant le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le SERVICIO GEOLÓGICO COLOMBIANO rapporte que :

La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a montré une diminution du nombre de séismes enregistrés et de l’énergie sismique libérée par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique était caractérisée par l’apparition de trémors volcaniques continus, d’impulsions de trémors, de séismes de types longues et de très longues périodes, qui présentaient des niveaux d’énergie modérés et un contenu spectral variable. Ces séismes ont été localisés principalement dans le cratère Arenas. Certains de ces signaux étaient associés à des émissions de cendres, confirmées par les caméras installées dans la zone du volcan et par le rapport des responsables du service géologique colombien et du parc naturel national de Los Nevados. 

La sismicité générée par la fracturation de la roche a augmenté en nombre de séismes et diminué dans l’énergie sismique libérée par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique était localisée principalement dans les secteurs Sud-Sud-Est, Nord-Est, Sud-Ouest et Ouest du volcan et dans le cratère Arenas. Les profondeurs des séismes variaient de 0,3 à 8,8 km. La magnitude maximale enregistrée au cours de la semaine était de 1,2 ML (Magnitude Locale) correspondant au séisme enregistré le 8 décembre à 08h26 (heure locale), situé à 5,2 km au Nord-Ouest du cratère Arenas, à une profondeur de 3,9 km.

Source : SGC.

Photo : SGC / José Fabio Gomez Mejia.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search