16 Février 2021 . FR . Italie / Sicile : Etna , Philippines : Taal , Indonésie : Merapi , Pérou : Sabancaya , Guatemala : Fuego .

Home / blog georges Vitton / 16 Février 2021 . FR . Italie / Sicile : Etna , Philippines : Taal , Indonésie : Merapi , Pérou : Sabancaya , Guatemala : Fuego .

16 Février 2021 . FR . Italie / Sicile : Etna , Philippines : Taal , Indonésie : Merapi , Pérou : Sabancaya , Guatemala : Fuego .

16 Février 2021 .

 

 

Italie / Sicile , Etna :

COMMUNICATION SUR L’ACTIVITE DE L’ETNA [MISE À JOUR n. 126]

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo annonce qu’à partir des premières heures d’aujourd’hui 15 février 2021, une intensification progressive de l’activité explosive au niveau du cratère Sud-Est est observée. Alors que l’activité est continue aux embouchures orientales du même cratère, des explosions sporadiques et parfois violentes sont également observées à «l’embouchure de la selle». L’activité explosive intra-cratère se poursuit également dans les cratères de la Bocca Nuova, de la Voragine et du Nord-Est.

Quant à l’amplitude moyenne du tremor volcanique, celle-ci avait déjà montré une tendance à la hausse dès les premières heures de ce matin. A partir d’environ 16h GMT une augmentation plus significative a été enregistrée: l’amplitude a atteint des valeurs élevées et elles le restent jusqu’à l’état actuel. La source du tremor est située sous le cratère Sud-Est, à une profondeur d’environ 2900 m.
L’activité infrasonore semble être élevée, à la fois pour la fréquence d’apparition des transitoires infrasonores et pour leur amplitude.
Les données de déformation des réseaux GPS et inclinométriques ne montrent pas de changements significatifs.

COMMUNICATION SUR L’ACTIVITE DE L’ETNA [MISE À JOUR n. 127]

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, annonce qu’à partir de 20h00 GMT une diminution progressive de l’activité explosive est observée aux évents Est du cratère Sud-Est, où persiste une modeste activité strombolienne.
L’activité aux autres cratères sommitaux ne montre pas de changements significatifs.

À partir de 20h00 GMT, l’amplitude moyenne du trémor volcanique a montré une diminution claire et rapide et après environ une heure , elle a atteint des valeurs tout à fait comparables à celles qui ont précédé la phase éruptive décrite dans la mise à jour précédente (mise à jour n ° 126) . À l’heure actuelle, cependant, l’amplitude reste limitée à la plage de valeurs élevées. L’emplacement de la source du tremor n’a montré aucune variation, restant localisée sous le cratère Sud-Est , à la profondeur d’environ 2900m.
L’activité infrasonore continue d’être très soutenue, caractérisée par une fréquence élevée d’occurrence et une énergie élevée de transitoires infrasonores.
Les données de déformation des réseaux GPS et inclinométriques n’ont pas montré de changements significatifs.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source : INGV .

Photos :  Gio Giusa , INGV .

 

Philippines , Taal :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN TAAL: 16 février 2021 , 08h00 .

Au cours des dernières 24 heures, le réseau de capteurs du volcan Taal a enregistré quatre-vingt-dix-huit (98) épisodes de tremors d’une durée de cinq (5) à douze (12) minutes. L’activité dans le cratère principal consistait en une faible émission de panaches blancs chargés de vapeur provenant des fumerolles qui s’élevaient à 5 mètres de haut. Des températures élevées de 77,1 ° C et un pH de 1,59 ont été mesurées pour la dernière fois à partir du lac du cratère le 12 février 2021. Les paramètres de déformation du sol provenant de l’inclinaison électronique continue sur l’île du volcan enregistrent une légère déflation autour du cratère principal depuis octobre 2020 mais dans l’ensemble, très lent et une inflation régulière de la région du Taal a été enregistrée par des données GPS continues après l’éruption.

Le niveau d’alerte 1 (anormal) est maintenu sur le volcan Taal. Le DOST-PHIVOLCS rappelle au public qu’au niveau d’alerte 1, des explosions soudaines , de vapeur ou phréatiques, des tremblements de terre volcaniques, des chutes de cendres mineures et des accumulations ou expulsions mortelles de gaz volcanique peuvent se produire et menacer des zones de l’île volcanique de Taal (TVI). Le DOST-PHIVOLCS recommande vivement que l’entrée dans TVI, la zone de danger permanent de Taal ou PDZ, en particulier aux alentours du cratère principal et de la fissure de Daang Kastila, reste strictement interdite. Il est conseillé aux autorités locales d’évaluer en permanence les barangays précédemment évacués autour du lac Taal pour les dommages et les accessibilités routières et de renforcer les mesures de préparation, d’urgence et de communication en cas de reprise des troubles. Il est également conseillé aux gens d’observer les précautions en raison du déplacement du sol à travers les fissures, de possibles chutes de cendres et de tremblements de terre mineurs. Les autorités de l’aviation civile doivent conseiller aux pilotes d’éviter de voler à proximité du volcan car les cendres en suspension dans l’air et les fragments balistiques d’explosions soudaines et de cendres remobilisées par le vent peuvent présenter des dangers pour les aéronefs.

Le DOST-PHIVOLCS surveille de près l’activité du volcan Taal et tout nouveau développement significatif sera immédiatement communiqué à toutes les parties prenantes.

Source er photo : Phivolcs.

 

Indonésie , Merapi :

Rapport d’activité du mont Merapi du 05 au 11 février 2021 .

RÉSULTATS DE L’OBSERVATION
Visuel
Le temps autour du mont Merapi est généralement ensoleillé le matin, tandis que l’après-midi jusqu’au soir est brumeuse. On note une fumée blanche, d’épaisseur faible à épaisse avec une faible pression. Une hauteur de fumée maximale de 50 m a été observée depuis le poste d’observation de Kaliurang  le 9 février 2021 à 05h35 WIB.
L’analyse morphologique de la zone du sommet basée sur des photos du secteur Sud-Ouest du 11 février au 4 février 2021 a montré un changement dans la morphologie de la zone en raison de l’activité avalanche. Le 11 février 2021, le volume du dôme de lave 2021 sur la falaise Sud-Ouest était mesuré à 295000 m3 avec un taux de croissance de 48900 m3 / jour. Pendant ce temps, la croissance du dôme de lave dans le cratère ne peut être observée en raison des contraintes météorologiques.

Sismicité
Cette semaine, la sismicité du mont Merapi a enregistré :
22 tremblements de terre volcaniques peu profonds (VTB),
193 séisme multi-phases (MP),
775 tremblements de terre d’avalanches (RF),
10 tremblements de terre d’émissions (DG)
13 tremblements de terre tectoniques (TT).
L’intensité sismique cette semaine est plus élevée que la semaine dernière.

Déformation
La déformation du mont Merapi qui a été surveillée à l’aide de l’EDM et du GPS cette semaine n’a montré aucun changement significatif.

Pluie et lahars
Cette semaine, il y a eu de la pluie au poste d’observation du mont Merapi avec la plus forte intensité de pluie de 92 mm / heure pendant 60 minutes au poste de Kaliurang le 5 février 2021. Il n’y a pas eu de lahars ou d’écoulement supplémentaire dans les rivières qui descendent du mont Merapi .

Conclusion
Sur la base des résultats des observations visuelles et instrumentales, il est conclu que:
L’activité volcanique du mont Merapi est encore assez élevée sous la forme d’une activité d’éruption effusive. L’état de l’activité est défini au niveau «SIAGA».

Le mont Merapi, à cheval sur les provinces du centre de Java et de Yogyakarta, a émis de la lave rouge chaude 12 fois, avec une distance de glissement maximale de 1,5 kilomètre dans la direction Sud-Ouest entre minuit et 6 heures du matin, heure locale, mardi. Au moment de l’éruption du volcan, 38 seismes d’avalanches ont été enregistrées, d’une amplitude de 3 à 24 mm pour une durée de 12,8 à 96,8 secondes et un tremblement de terre multi-phase, d’une amplitude de 3 mm pendant neuf secondes, a noté  le chef du Centre de recherche et de développement technologique sur les catastrophes géologiques (BPPTKG) Hanik Humaida dans une déclaration écrite publiée mardi.

Source : BPPTKG ,  Antaranews .

Photo : Yohannes Tyas Galih Jati  .

 

Pérou , Sabancaya :

Période d’analyse: du 08 Février 2021 au 14 Février 2021 , Arequipa, 15 Février 2021.
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés, c’est-à-dire avec l’enregistrement d’une moyenne de 76 explosions quotidiennes , avec des colonnes de cendres et de gaz jusqu’à 3,0 km d’altitude au dessus du sommet du volcan et leur dispersion consécutives . Par conséquent, pour les jours suivants, aucun changement significatif n’est attendu concernant l’ activité éruptive.

L’IGP a enregistré et analysé l’occurrence de 1447 tremblements de terre d’origine volcanique, associés à la circulation de fluides magmatiques à l’intérieur du volcan Sabancaya. Une moyenne de 76 explosions a été enregistrée quotidiennement . Au cours de cette période, les tremblements de terre de type Volcano-Tectoniques (VT) associés à des fracturations rocheuses ont été localisés principalement dans le Nord-Est du Sabancaya et ont présenté des magnitudes comprises entre M2,2 et M2,8 . 

 

Le suivi de la déformation de la structure volcanique à l’aide de techniques GNSS (traitées avec des orbites rapides) ne présente pas d’anomalies significatives. Cependant, de manière générale, un processus d’inflation a été observé dans le secteur Sud-Est du Sabancaya et du secteur Nord ( environs du volcan Hualca Hualca ). La surveillance visuelle a permis d’identifier des colonnes de gaz et de cendres jusqu’à 3, 0 km d’altitude au dessus du sommet du volcan , qui étaient dispersées vers les secteurs Sud-Ouest , Ouest , Nord-Ouest et Nord- Est du Sabancaya. Le suivi par satellite a permis d’identifier le présence de 4 alertes thermiques , avec des valeurs comprises entre 3 et 16 MW qui sont associées à la présence d’un dôme de lave à la superficie du cratère du volcan .  

RECOMMANDATIONS
• Garder le niveau d’alerte volcanique en orange.
• Ne pas s’ approcher dans un rayon de moins de 12 km du cratère.

Source et photo : IGP.

 

Guatemala , Fuego :

BULLETIN SPÉCIAL VOLCANOLOGIQUE

FIN DE L’ERUPTION
Dans le cadre du suivi de l’éruption du volcan Fuego et du bulletin BEFGO-22 2021, il est rapporté que dans les dernières heures, cette activité est restée dans une diminution progressive, ce qui se reflète dans les stations sismiques, les niveaux de rayonnement et le taux d’explosivité. Le graphe RSAM (figure 1) reflète la diminution d’énergie et sa tendance à rester proche des paramètres normaux.

Figure 1: Graphique d’amplitude sismique moyenne FG16.

Par conséquent, l’éruption effusive est considérée comme terminée. Le flux vers l’Ouest en direction de la ravine Seca a disparu, tandis que le flux du Sud-Ouest vers la ravine Ceniza atteint 300 mètres de long et devrait réduire cette longueur dans les prochaines heures. Le nombre d’explosions reste compris entre 12 et 14 par heure, expulsant des colonnes de cendres à une hauteur de 4800 mètres d’altitude (15748 pieds) se déplaçant dans une direction Nord-Est, Nord et Est, avec la probabilité d’atteindre des distances allant jusqu’à 130 kilomètres.  En raison de la direction du vent, la probabilité de continuer à apporter des cendres fines à la capitale et aux municipalités environnantes est élevée.

Dans les heures ou les jours à venir, il devrait continuer à être enregistré des explosions modérées à fortes, accompagnées de grondements, d’ondes de choc, de bruits de dégazage et d’avalanches à travers les différents ravins.

Source : Insivumeh 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search