13 Janvier 2021 . FR . Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Colombie : Nevado del Ruiz , Equateur : Sangay , Hawaii : Kilauea . 

Home / blog georges Vitton / 13 Janvier 2021 . FR . Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Colombie : Nevado del Ruiz , Equateur : Sangay , Hawaii : Kilauea . 

13 Janvier 2021 . FR . Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Colombie : Nevado del Ruiz , Equateur : Sangay , Hawaii : Kilauea . 

13 Janvier 2021 .

 

 

Italie / Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire du 04 Janvier 2021 au 10 Janvier 2021, (date d’émission 12 Janvier 2021)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ.

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:

1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité strombolienne d’intensité variable associée aux émissions de cendres au cratère Sud-Est. Activité strombolienne intra-cratère au cratère Nord-Est, à la Voragine et à la Bocca Nuova avec des émissions sporadiques de cendres diluées.
2) SISMOLOGIE: faible activité sismique de fracturation; amplitude du tremor volcanique principalement au niveau moyen.
3) INFRASONS: activité infrasonore modérée
4) DEFORMATIONS: Pas de variation significative à signaler pour les déformations mesurées par les réseaux d’inclinaison et GNSS.

5) GÉOCHIMIE: Flux de SO2: niveau moyen-élevé
Le flux de HCl se produit à un niveau élevé
Le flux de CO2 du sol est à des niveaux moyens.
La pression partielle de CO2 dissous ne montre pas de changements significatifs.
Il n’y a pas de mises à jour pour le rapport C / S.
Le rapport isotopique de l’hélium est à des valeurs moyennes (dernière mise à jour le 08/01/2021).
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau moyen-bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Le suivi de l’activité volcanique de l’Etna, au cours de la semaine en question, a été réalisé en analysant les images du réseau de caméras de surveillance de l’INGV, Observatoire Etneo (INGV-OE). Les mauvaises conditions météorologiques ont rendu l’observation de l’activité volcanique discontinue grâce au réseau de caméras.

 

Au cours de la période examinée, l’activité de l’Etna avait un comportement assez similaire à celui observé la semaine précédente avec une activité strombolienne variant en intensité et en fréquence au cratère Sud-Est (SEC), qui a produit des émissions de cendres de faible à faible / abondantes, et projetant des lambeaux de lave retombant sur les flancs du cratère. Les cratères Nord-Est (NEC), Bocca Nuova (BN) et Voragine (VOR) ont produit une activité strombolienne intra-cratère d’intensité variable accompagnée d’émissions sporadiques de cendres diluées.
Le cratère Sud-Est (SEC) en particulier a été caractérisé tout au long de la semaine par une activité strombolienne très variable en intensité et en fréquence. Au moins 2 épisodes d’activité strombolienne accrue ont été observés (4 et 6 janvier) avec émission abondante et continue de cendres denses. Pendant les phases les plus énergétiques, les lancements de matériaux grossiers ont dépassé le bord du cratère et les produits sont retombés en se déposant extérieurement sur les côtés du cratère.

Comme pour les autres cratères, il a été possible d’observer que l’activité strombolienne intra-cratère s’est poursuivie à la Bocca Nuova (BN), à la Voragine (VOR) et et au Cratère Nord-Est (NEC) avec des émissions sporadiques de cendres très diluées.

Tremor volcanique:
Au cours de la période considérée, l’amplitude du tremor volcanique est restée dans la plage d’amplitude moyenne, bien qu’avec des fluctuations qui ces derniers jours ont également atteint la plage haute. La source du tremort était constamment localisée dans la zone du cratère Sud-Est, à une profondeur d’environ 2700-2900 m au-dessus du niveau moyen de la mer

Source : INGV . 

Lire l’articlehttp://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/408-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-etna20210112/file

Photos : Boris Behncke , Gio Giusa.

 

 

Italie : Stromboli :

Bulletin hebdomadaire du 04 Janvier 2021 au 10 Janvier 2021, (date d’émission 12 Janvier 2021)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité volcanique explosive normale de type strombolienne avec éclaboussures dans la zone Nord. La fréquence des événements a montré des niveaux moyens-bas (moins de 10 événements / h) jusqu’au 6 janvier . Après une croissance rapide, elle a atteint des niveaux moyens-élevés (18 événements / h) les 7 et 8 janvier tandis que dans les derniers jours de la période (9-10 janvier), elle a montré des niveaux moyens (12-14 événements / h). L’intensité des explosions était principalement moyenne-faible dans la zone
des cratère Nord et moyen-haut dans la zone Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques ne montrent pas de variations significatives.
3) DEFORMATIONS: Aucun changement significatif enregistré par les réseaux d’inclinaison et GNSS
4) GÉOCHIMIE: Flux SO2: niveau moyen
Ratio C / S – Il n’y a pas de données mises à jour à ce jour: les dernières valeurs disponibles se référant au 06-12-2020 sont sur des niveaux moyens (C / S = 12.1).
Le rapport isotopique de l’Hélium se situe à des valeurs assez élevées (R / Ra = 4,4 par rapport à l’échantillonnage
du 21 décembre).
5) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau bas.

 

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Dans la période sous observation, l’activité éruptive de Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance INGV-OE situées à 190 m, Punta Corvi et 400 m.
Dans la zone du cratère Nord, le cratère N1, avec deux points d’émission, a produit des explosions de faible intensité (moins de 80 m de haut) émettant des matériaux fins (cendres) mélangés à des matériaux grossier (lapilli et bombes). L’évent N2, avec quatre points d’émission, a montré principalement une activité explosive d’intensité faible et moyenne (moins de 150 m de hauteur) émettant des matériaux grossiers. De plus, une activité de projection a été observée à l’embouchure du N2 qui pendant de longues périodes était intense, atteignant son maximum les 7 et 8 janvier puis diminuant progressivement jusqu’à devenir faible et occasionnelle. La fréquence moyenne des explosions variait de 7 à 12 événements / h.
Dans la zone Centre-Sud, les explosions ont été produites par au moins deux évents, dont l’un n’émettait que des cendres et l’autre uniquement de gros volumes de matériaux incandescents grossiers de moyenne à haute intensité (les produits atteignaient 250 m de hauteur). L’activité explosive a montré des valeurs de fréquence horaire allant de presque zéro (jusqu’au 5 janvier) à 8 événements / h, valeur atteinte le 8 janvier.

Source : INGV.

Lire L’article : http://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/407-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli20210112/file 

Photo : Archive web cam

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin de niveau d’activité du volcan Nevado del Ruiz.
Le niveau d’activité continue au niveau d’activité jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

Concernant le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN rapporte que:

La sismicité générée par la fracturation des roches a augmenté dans le nombre de tremblements de terre et dans l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique était localisée principalement dans le secteur Sud-Est du volcan et dans le cratère Arenas. Dans une moindre mesure et de manière dispersée, une sismicité de ce type a été enregistrée dans les secteurs Nord-Est, Sud et Sud-Ouest du volcan.

Les profondeurs des tremblements de terre variaient de 0,5 à 7,0 km. L’augmentation sismique enregistrée le 10 janvier se démarque. La magnitude la plus élevée enregistrée lors de l’augmentation et cette semaine était de 2,2 ML (magnitude locale), correspondant au tremblement de terre survenu le 10 janvier à 18 h 45 (heure locale), situé à 3,2 km au Sud-Sud-Est, à une profondeur de 3,5 km .

La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a diminué dans le nombre d’événements et dans l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique était caractérisée par la survenue de tremor volcanique continu, d’impulsions de tremor, de tremblements de terre de type longue et très longue période, qui présentaient des niveaux d’énergie et un contenu spectral variables.

Au cours de la semaine, il y a eu un épisode mineur de sismicité de type « drumbeat » de faible niveau d’énergie associé à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques.

Source : SGC.

Photo : Diana M Bustamante.

 

Equateur , Sangay :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN SANGAY , Mardi 12 Janvier 2021 .

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : En augmentation .
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : En augmentation.

Sismicité : Du 11 Janvier 2021, 11:00 au 12 Janvier 2021, 11:00 :
Evènements de type longue périodes (LP) : 21
Explosions ( EXP) :39
Tremor d’émission ( TREMI ) : 5
Lahars ( LH) : 2

Pluies / lahars:
Dans la nuit d’hier et de demain aujourd’hui, plusieurs épisodes de pluies ont généré des signaux associés à des coulées de boue et de débris.
** En cas de fortes pluies, des lahars peuvent être générés dans rivières Volcán, Upano et autres affluents **

 

Emission / colonne de cendres: Dans l’après-midi d’hier, entre les nuages, une émission de gaz et de cendres a été observée avec une hauteur d’environ 2000 mètres au-dessus du niveau du cratère dans une direction Nord-Ouest. Au cours des dernières 24 heures, le VAAC de Washington a signalé 4 émissions observées par des satellites, les hauteurs enregistrées avoisinant 2000 et 2400 mètres au-dessus du niveau du cratère et la direction de ces émissions était vers l’Ouest.

Autres paramètres de surveillance: Pour ce rapport, aucune alerte thermique n’a été enregistrée par les satellites au cours des dernières 24 heures pour le volcan Sangay.

Observations: Les conditions climatiques du secteur ont empêché les observations directes de l’activité de surface. À la fin de ce bulletin, il n’y avait aucun rapport de chute de cendres.

Niveau d’alerte: jaune.

Sources : INSTITUT GÉOPHYSIQUE / ÉCOLE NATIONALE DE POLYTECHNIQUE.

Photo : Yong Soo Seung.

 

Hawaii , Kilauea : 

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude du sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: WATCH
Code couleur de l’aviation actuel: ORANGE

Au cours du survol de l’Halema’uma’u ce matin, les conditions favorables ont permis aux scientifiques du HVO d’obtenir une vue claire de la fissure active à l’Ouest dans le cratère. Un cône d’éclaboussures de lave sombre et fraîche s’est construit autour de l’évent de la fontaine et de son canal de sortie turbulent jusqu’au lac de lave.

Résumé de l’activité:
L’activité d’émission de lave est confinée au cratère Halema’uma’u avec de la lave sortant des évents du côté Nord-Ouest du cratère. Hier matin (12 janvier), le lac de lave avait une profondeur de 196 m (643 pieds) sous les évents Ouest tout en restant stagnant sur sa moitié Est. Les taux d’émission de SO2 étaient encore élevés.

Observations du sommet:
Les mesures les plus récentes du taux d’émission de dioxyde de soufre étaient de 2500 t / j le lundi 11 janvier – à l’extrémité inférieure ou en dessous de la fourchette 3000 à 6500 t / j depuis le 27 décembre (la même gamme de taux d’émission de la pré -2018 lac de lave). Les inclinomètres du sommet ont enregistré une inclinaison inflationniste continue. La sismicité est restée élevée mais stable, avec un tremblement de terre constant et quelques tremblements de terre mineurs.

Une vue plus large de la fissure Ouest et de l’extrémité Ouest du lac de lave au sommet du volcan Kīlauea. Pour l’échelle, le sommet de la fontaine est à environ 40 m (131 pi) au-dessus de la surface du lac.

Observations du lac de lave du cratère Halema’uma’u:
Les évents Ouest présentaient des fontaines basses qui alimentaient des coulées de lave et des canaux du haut de petits cônes plâtrés sur le mur Nord-Ouest du cratère Halema’uma’u dans le lac.

Le lac de lave était à environ 196 m (643 pieds ou 214 yds) de profondeur sous les évents Ouest ce matin (12 janvier) tandis que la moitié est stagnante du lac était à environ 4 m (4 yds) moins profonde. La partie orientale du lac semblait s’être affaissée sous ses bords perchés.

Source : HVO.

Photos : USGS, M. Zoeller , USGS , M. Patrick. 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search