6 Janvier 2021 . FR . Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Hawaii : Kilauea , Colombie : Nevado del Ruiz .

Home / blog georges Vitton / 6 Janvier 2021 . FR . Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Hawaii : Kilauea , Colombie : Nevado del Ruiz .

6 Janvier 2021 . FR . Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Hawaii : Kilauea , Colombie : Nevado del Ruiz .

6 Janvier 2021 .

 

 

Italie / Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire du 28 Décembre 2020 au 03 Janvier 2021. (date d’émission 05 Janvier 2021)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité strombolienne d’intensité variable associée aux émissions de cendres du cratère Sud-Est. Activité strombolienne intra-cratère au cratère Nord-Est, à la Voragine et à la Bocca Nuova avec des émissions de cendres rares et diluées.
2) SISMOLOGIE: Activité sismique de fracturation moyenne; amplitude du tremor volcanique principalement au niveau moyen.
3) INFRASONS: activité infrasonore modérée
4) DÉFORMATIONS: Aucun changement significatif à signaler
5) GÉOCHIMIE: Flux de SO2: niveau moyen de flux de HCl: les dernières mesures sont à un niveau moyen le flux de CO2 du sol est à des niveaux moyens-bas.
La pression partielle de CO2 dissous ne montre pas de changements significatifs.
Il n’y a pas de mises à jour pour le rapport C / S.
Le rapport isotopique de l’hélium est à des valeurs moyennes (dernière mise à jour du 16/12/2020).
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau moyen-bas.

 

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES

Au cours de la semaine en question, le suivi de l’activité volcanique de l’Etna a été réalisé en analysant les images du réseau de caméras de surveillance de l’INGV, Osservatorio Etneo (INGV-OE) et grâce à une inspection réalisée par le personnel d’INGV -OE le 28 décembre.
Après la fin de l’épisode de fontaine de lave du cratère Sud-Est le 22 décembre (voir Rep. N ° 53/2020), l’activité strombolienne au niveau des cratères sommitaux s’est poursuivie avec une intensité et une fréquence variables. En particulier, le cratère Sud-Est (SEC) a été caractérisé dans la matinée du 29 décembre, à partir de 06h50 UTC, par une intensification progressive de l’activité explosive strombolienne au niveau de l’évent oriental avec émission associée de cendres que des vents violents à haute altitude ont rapidement dispersés vers l’Est-Nord-Est. Vers 08h00 UTC, cette activité s’est encore intensifiée, produisant le lancement de matériel pyroclastique grossier au-dessus du bord du cratère qui est retombé copieusement sur le côté Est du cône du cratère Sud-Est . À partir de 09h00 UTC, l’intensité de l’activité explosive strombolienne a considérablement diminué ainsi que l’émission de cendres, qui est devenue faible et discontinue , restant confinée à la zone du sommet. Dans les jours suivants, l’activité explosive strombolienne s’est poursuivie au cratère Sud-Est principalement à l’évent oriental, avec une intensité variable,
accompagné d’émissions sporadiques de cendres diluées et de manière secondaire et discontinue à partir de l’évent de la selle.

 

Le cratère de la Voragine (VOR) a été affecté par une activité intra-cratère strombolienne continue qui s’est intensifiée à partir du 30 décembre, produisant le lancement de matière pyroclastique au-delà du bord du cratère . Enfin, une activité strombolienne intra-cratère dans les cratères de la Bocca Nuova (BN) et du Nord-Est (NEC) s’est poursuivie inchangée, accompagnée d’émissions sporadiques de cendres diluées.

Tremor volcanique:
Au cours de la période considérée, l’amplitude du tremor volcanique s’est maintenu constamment dans la plage d’amplitude moyenne malgré de larges fluctuations. La source du tremor était constamment localisée dans la zone du cratère Sud-Est, à une profondeur d’environ 2800-2900 m au-dessus du niveau moyen de la mer

Source : INGV.

Lire l’articlehttp://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/406-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-etna20210105/file

Photos : INGV , Roberto Viglianisi .

 

Italie , Stromboli :

Bulletin hebdomadaire du 28 Décembre 2020 au 03 Janvier 2021. (date d’émission 05 Janvier 2021)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ.

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité volcanique explosive normale de type strombolienne sur des niveaux moyens-bas et moyens (8-14 événements / h) avec activité de projection dans la zone Nord . L’intensité des explosions était principalement moyenne-faible dans les zones du cratère Nord et Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques ne montrent pas de variations significatives.
3) DÉFORMATIONS: Aucun changement significatif à signaler
4) GÉOCHIMIE: Flux SO2: niveau moyen
Ratio C / S – Il n’y a pas de données mises à jour à ce jour: les dernières valeurs disponibles se référant au 06-12-2020 sont sur des niveaux moyens (C / S = 12.1).
Le rapport isotopique de l’Helium se situe à des valeurs assez élevées (R / Ra = 4,4 par rapport à l’échantillonnage du 21 décembre).
5) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau bas.

 

Pendant la période sous observation, l’activité éruptive de Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance INGV-OE situées à 190 m d’altitude, Punta Corvi et 400 m.
Dans la zone du cratère Nord, le cratère N1, avec deux points d’émission, a produit des explosions de faible intensité (moins de 80 m de haut) émettant des matières fines (cendres) mélangées à des matériaux grossiers (lapilli et bombes). L’évent N2, avec quatre points d’émission, a montré principalement une activité explosive d’intensité faible et moyenne (moins de 150 m de hauteur) émettant des matériaux grossiers. De plus, une activité de projection a été observée à l’évent N2 qui pendant de longues périodes a été intense avec la construction de certains hornitos qui ont généré des jets de matériau incandescent.
La fréquence moyenne des explosions variait de 7 à 12 événements / h.
Dans la zone Centre-Sud, les explosions émettaient principalement des matériaux fins , avec une intensité moyenne (les produits atteignaient 150 m de hauteur). L’activité explosive a montré des valeurs de fréquence horaire allant de moins de 1 à 4 événements / h.

Source : INGV.

Lire l’article :  http://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/405-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli20210105/file

Photo : Webcam 

 

Hawaii , Kilauea :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude du sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: WATCH
Code couleur de l’aviation actuel: ORANGE

Résumé de l’activité:
L’activité d’émission de lave est confinée au cratère Halema’uma’u avec de la lave sortant des évents du côté Nord-Ouest du cratère. Hier après-midi (4 janvier), le lac de lave mesurait 191 m (627 pieds) de profondeur et était perché à environ un mètre au-dessus de son bord. Les taux d’émission de SO2 étaient encore élevés.

L’éruption en cours au sommet du volcan Kīlauea, dans le cratère Halema’uma’u, continue à partir de l’évent Ouest (à gauche). Hier soir, le 4 janvier, le lac de lave a été mesuré à environ 191 m (626 pi) de profondeur. Aucun changement majeur n’a été observé au cours de la semaine dernière. Les scientifiques du HVO continuent de surveiller l’éruption dans une zone du parc national des volcans d’Hawaï qui reste fermée au public pour des raisons de sécurité. La vue est tournée vers le Nord.

Observations du sommet:
Les mesures des taux d’émission de dioxyde de soufre effectuées dimanche (3 janvier) étaient toujours comprises entre 3 000 et 6 500 t / j depuis dimanche dernier (27 décembre).

Observations du lac de lave de Halema’uma’u:
Les évents Ouest ont éclaboussé du haut d’un petit cône plâtré sur le mur Nord-Ouest du cratère Halema’uma’u. Ce matin, la lave coule dans un canal étroit vers le lac et alimente une petite fontaine en dôme devant les évents Ouest probablement à partir d’une partie submergée de l’évent.

Vers 8 h 00 HST ce matin, il y a eu une petite cassure dans la partie inférieure du tube d’évent ouest. Cette photographie aérienne au téléobjectif prise vers 8 h 30 HST lors d’un survol par le HVO du cratère Halema’uma’u, montre le canal de lave nouvellement exposé entrant dans le lac de lave. La lave continue également d’entrer dans le lac de lave par le tube, qui produit la petite fontaine en forme de dôme à la marge du lac en dessous (centre inférieur).

Le lac de lave avait une profondeur de 191 m (623 pi) lundi après-midi (4 janvier) et avait un volume d’environ 26 millions de mètres cubes (34 millions de yards cubes). La carte thermique la plus récente (30 décembre) indiquait que les dimensions du lac étaient de 800 par 530 m (875 par 580 yards) pour une superficie totale de 33 ha (82 acres).

L’île principale de lave plus froide et solidifiée flottant dans le lac de lave a continué à se déplacer, principalement en tournant dans le sens antihoraire, devant la source de lave Ouest remplissant le lac, tandis que les 11 petites îles se déplaçaient un peu mais restaient à l’extrémité Est du lac . 

Source : HVO.

Photos : USGS photo taken by M. Patrick , USGS photo taken by B. Carr  .

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin d’activité du volcan Nevado del Ruiz.

Le niveau d’activité continue au Niveau d’activité jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

Concernant le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN rapporte que:

La sismicité générée par la fracturation des roches a diminué dans le nombre de tremblements de terre et dans l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique était localisée principalement dans les secteurs Nord-Est, Sud-Est, Sud, Sud-Ouest et dans le cratère Arenas. Les profondeurs des tremblements de terre variaient de 0,2 à 6,4 km. La magnitude la plus élevée enregistrée au cours de la semaine était de 0,8 ML (magnitude locale), correspondant au tremblement de terre survenu le 30 décembre à 09h32 (heure locale), situé dans le cratère Arenas, à 1,0 km de profondeur.

La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques, a diminué en nombre d’événements et augmenté  en énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique était caractérisée par la survenue de tremor volcanique continu, d’impulsions de tremor, de tremblements de terre de types longue et très longue période, qui présentaient des niveaux d’énergie et un contenu spectral variables.

Au cours de la semaine dernière, le portail MIROVA et Nasa Firms ont signalé des anomalies thermiques de faible énergie sur le volcan.

Source : SGC.

Photo : Auteur inconnu .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search