21 Octobre 2020. FR . Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Islande : Péninsule de Reykjanes , Kamchatka : Karymsky , Colombie : Doña Juana / Las Ánimas .

Home / blog georges Vitton / 21 Octobre 2020. FR . Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Islande : Péninsule de Reykjanes , Kamchatka : Karymsky , Colombie : Doña Juana / Las Ánimas .

21 Octobre 2020. FR . Italie / Sicile : Etna , Italie : Stromboli , Islande : Péninsule de Reykjanes , Kamchatka : Karymsky , Colombie : Doña Juana / Las Ánimas .

21 Octobre 2020.

 

 

Italie / Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire, 12 Octobre 2020 – 18 Octobre 2020
(date d’émission 20 Octobre 2020)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité strombolienne variable avec émission de cendres au Nouveau Cratère Sud-Est; activité strombolienne intra-cratère profonde au cratère Nord-Est; activité de dégazage des cratères de la Voragine et de la Bocca Nuova.
2) SISMOLOGIE: faible activité sismique de fracturation; stationnarité des paramètres du tremor volcanique principalement sur les valeurs moyennes.
3) INFRASONS: Activité infrasonore modeste.
4) DEFORMATIONS: Les réseaux de surveillance de la déformation des sols de l’Etna n’ont pas montré de changements significatifs au cours de la semaine dernière
5) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2 se produit à un niveau moyen-bas.
Le flux de HCl se produit à un niveau moyen.
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau bas.

 

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES

Le suivi de l’activité volcanique de l’Etna, au cours de la semaine en question, a été réalisé en analysant les images du réseau de caméras de surveillance de l’INGV, Osservatorio Etneo (INGV-OE), et à travers diverses observations faites par Personnel INGV-OE. Les mauvaises conditions météorologiques ont à plusieurs reprises limité l’observation des phénomènes éruptifs.

Au cours de la semaine sous revue, l’activité des cratères sommitaux de l’Etna s’est poursuivie de manière similaire à ce qui avait été observé au cours des semaines précédentes. Cette activité consistait en une activité strombolienne épisodique avec des émissions périodiques de cendres au Nouveau Cratère Sud-Est (NSEC), une activité strombolienne intra-cratère profonde au cratère Nord-Est (NEC) et un dégazage au niveau des cratères de la Voragine (VOR ) et de la Bocca Nuova (BN).
En particulier, le «cône de selle» du Nouveau Cratère Sud-Est a poursuivi son activité strombolienne épisodique, parfois accompagnée de modestes émissions de cendres. Cette activité se poursuit depuis la mi-juillet sans changements significatifs. Durant les phases d’activité plus intense, les produits pyroclastiques lancés de la bouche sont retombés sur les faces externes du cône.
L’activité strombolienne intra-cratère des différents évents au fond du cratère Nord-Est se poursuit, sans changements significatifs . Certaines nuits, les lueurs du cratère Nord-Est étaient visibles sur les images des caméras de surveillance de l’INGV-OE.
Au niveau des cratères de la Voragine et de la Bocca Nuova, l’activité s’est limitée au dégazage.

 

Tremor volcanique:
La tendance temporelle de l’amplitude moyenne du tremor volcanique a montré de grandes fluctuations, principalement à un niveau moyen, tout au long de la semaine et rarement de telles fluctuations ont atteint un niveau élevé.  La source du tremor était constamment localisée dans la zone du Nouveau Cratère Sud-Est (NSEC), à une profondeur d’environ 2900-3000 mètres au-dessus du niveau moyen de la mer

Source : INGV.

Lire l’article http://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/381-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-etna20201020/file

Photos : Gio Giusa.

 

Italie , Stromboli :

Bulletin hebdomadaire, 12 Octobre 2020 – 18 Octobre 2020
(date d’émission 20 Octobre 2020)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ:

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité volcanique explosive normale de type strombolienne à bas et moyen-bas niveaux (4-10 événements / h) et avec une intensité moyenne-faible dans la zone Nord et moyenne-haute dans la zone Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques ne montrent pas de variations significatives.
4) DÉFORMATIONS: Les réseaux de surveillance de la déformation des sols de l’île n’ont pas montré de changements significatifs à signaler pour la période sous revue.
5) GÉOCHIMIE: Flux de SO2 moyen-faible.
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau bas.

Stromboli à la tombée de la nuit du 2 septembre 2020, activité vue par la crête nord de la Sciara del Fuoco à environ 700 m. Les photos ont été prises par Alessandro Gattuso (INGV-Palerme).

 

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES

Dans la période sous observation, l’activité éruptive de Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance de l’INGV-OE situé à une altitude de 190 m , à Punta dei Corvi et à 400 m d’altitude.

Dans la zone du cratère Nord, le cratère N1, avec trois points d’émission, a produit des explosions de faible intensité (moins de 80 m de haut) à moyenne (moins de 150 m de haut) émettant des matériaux grossiers (lapilli et bombes) parfois mélangés des matériaux fins (cendres). L’évent N2, avec deux points d’émission, a montré principalement une activité explosive de faible à moyenne intensité , émettant des matières grossières mélangée de matériaux fins. La fréquence moyenne des explosions variait de 3 à 9 événements / h.
Dans la zone Centre-Sud, les explosions émettaient majoritairement des matériaux fins parfois mélangés à des matériaux grossiers  avec une intensité moyenne-élevée (les produits émis dépassaient souvent 250 m de hauteur).
La faible activité explosive a montré une fréquence maximale de 1 événement / h.

L’amplitude du tremor volcanique avait des valeurs généralement faibles, avec quelques oscillations sur des valeurs moyennes-basses.

Source : INGV.

Lire l’article : http://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/382-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli20201020/file

Photo : Alessandro Gattuso (INGV-Palerme).

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

M5.6 sur la péninsule de Reykjanes, le plus grand tremblement de terre mesuré depuis 2003 , 20 Octobre 2020.

Aujourd’hui à 13h43 (20 octobre), un tremblement de terre de M5,6 s’est produit à Núpshlíðarháls, à environ 5 km à l’Ouest de la zone géothermique de Seltún sur la péninsule de Reykjanes. Le tremblement de terre a été largement ressenti dans tout le pays, en particulier dans la partie Sud de la péninsule de Reykjanes et dans la région de la capitale, à environ 25 km de l’épicentre. À ce jour, plus de 250 répliques ont été détectées, les plus importantes de la période entre 15h27 et 15h32. Le plus important était de M4,1, les autres tremblements de terre entre 3,0 et 3,8. Il n’y a aucun signe d’agitation volcanique dans la région.

Le tremblement de terre d’aujourd’hui est le plus grand tremblement de terre mesuré dans la péninsule de Reykjanes depuis 2003.

«Il y a un processus actif à long terme en cours dans la région et nous pouvons nous attendre à ce qu’il y ait d’autres tremblements de terre dans les heures à venir qui se feront sentir jusque dans la région de la capitale», déclare Kristín Jónsdóttir, coordinateur des risques sismiques à l’Islandic Met Office, dans une interview avec RÚV aujourd’hui.

Une grande partie de l’activité sismique a été en cours dans la péninsule en 2020. Des tremblements de terre de M5 ont été enregistrés en juillet de cette année, à Fagradalsfjall, juste à l’Ouest de l’épicentre du tremblement de terre de M5.6 aujourd’hui. L’histoire des tremblements de terre de la péninsule de Reykjanes montre que de grands tremblements de terre se sont produits dans le passé en relation avec de grands essaims de tremblements de terre. Par conséquent, il est possible que de grandes répliques se produisent dans cet essaim. Les plus grands tremblements de terre de la région peuvent éventuellement atteindre M5,5-6. Ces types de tremblements de terre peuvent causer des dommages dans la région de la capitale.

L’activité sismique actuelle dans la péninsule de Reykjanes qui a commencé aujourd’hui peut entraîner un risque accru de chute de pierres. Les voyageurs sont priés de faire preuve de prudence sous les collines escarpées.

Source : Vedur is .

 

Kamchatka , Karymsky :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA).

Diffusion: 21 octobre 2020
Volcan: Karymsky (CAVW # 300130)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: vert
Source: KVERT
Numéro de l’avis: 2020-189
Emplacement du volcan: N 54 ° 2 min E 159 ° 26 min
Région: Kamchatka, Russie
Altitude du sommet: 4874,08 pi (1486 m).

Activité  de fumeroles du volcan Karymsky le 13 octobre 2020.

Résumé de l’activité volcanique:
Selon les données d’AMC Elizovo (pilotes), des explosions ont envoyé des cendres jusqu’à 4 km d’altitude. vers 02h30 UTC le 21 octobre. Le panache de cendres continue de dériver vers le Sud-Est du volcan. Les dernières explosions du Karymsky ont été notées le 29 juillet 2020. Le KVERT continue de surveiller le volcan.
Cette activité éruptive modérée du volcan se poursuit. Des explosions de cendres jusqu’à 19,700-23,000 ft (6-7 km) d’altitude pourraient survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions volant à basse altitude.

Hauteur des nuages ​​volcaniques:
13120-16400 ft (4000-5000 m) AMSL Heure et méthode de détermination du panache de cendres / hauteur des nuages: 20201021 / 0220Z – Himawari-8

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques:
Distance du panache de cendres / nuage du volcan: 40 km
Direction de la dérive du panache de cendres / nuage du volcan: SE / azimut 134 degrés
Heure et méthode de détermination du panache de cendres / nuage: 20201021 / 0220Z – Himawari-8
Heure de début de l’explosion et comment déterminée: 20201021 / 0215Z – Données satellite.

Source : Kvert.

Photo : D. Melnikov. IVS FEB RAS, KVERT.

 

Colombie , Doña Juana / Las Ánimas :

Bulletin d’activité des volcans Doña Juana et Las Ánimas

L’activité volcanique se poursuit au: NIVEAU VERT ■ (IV): VOLCAN ACTIF ET COMPORTEMENT STABLE.

À partir du suivi de l’activité des VOLCANS DOÑA JUANA Y LAS ÁNIMAS, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC) rapporte que:

Dès la publication du bulletin d’activités extraordinaires des volcans Doña Juana et Las Ánimas (16 octobre), un pic quotidien d’occurrence maximale de 272 événements a été mis en évidence le 17 octobre; Après cela et jusqu’à présent, il y a eu une diminution considérable de l’occurrence et de l’énergie libérée, représentant aujourd’hui jusqu’à 16h30 15 tremblements de terre. Il est souligné que depuis le 13 octobre, il y a eu un cumul de 625 événements.

 

 

La plupart de ces tremblements de terre sont associés à des fractures rocheuses, et sont préférentiellement situés au Sud-Ouest du volcan Las Ánimas, à des distances épicentrales comprises entre 2 et 5 km de son sommet, à des profondeurs comprises entre 3 et 6 km (niveau de référence 4200 m ) , avec des magnitudes inférieures à 3,2 sur l’échelle de Richter. Aucun changement pertinent n’a été observé dans les autres paramètres de la surveillance effectuée sur ces volcans.

Le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN reste attentif à l’évolution du phénomène volcanique et continuera à rendre compte des changements observés en temps opportun.

Source et photo : SGC

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search