07 Mai 2020. FR. Italie : Stromboli , Colombie : Nevado del Ruiz , îles Salomon : Kavachi , El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique) , Chili : Nevados de Chillan .

Home / blog georges Vitton / 07 Mai 2020. FR. Italie : Stromboli , Colombie : Nevado del Ruiz , îles Salomon : Kavachi , El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique) , Chili : Nevados de Chillan .

07 Mai 2020. FR. Italie : Stromboli , Colombie : Nevado del Ruiz , îles Salomon : Kavachi , El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique) , Chili : Nevados de Chillan .

07 Mai 2020.

 

 

Italie , Stromboli :

Bulletin hebdomadaire du 27 Avril 2020 au 03 Mai 2020 (date d’émission 05/05/2020)

RÉSUMÉ DU STATUT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:

1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Au cours de cette période, une activité explosive normale de type strombolienne a été observée accompagnée d’activités de dégazage et d’éclaboussures. La fréquence horaire des explosions a oscillé entre des valeurs moyennes (15 événements / h le 30 avril) et des valeurs élevées (21 événements / h le 28 avril). L’intensité des explosions était principalement faible dans la zone du cratère Nord et moyenne dans la zone du cratère Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques ne montrent pas de variations significatives.
4) DÉFORMATIONS: Les données des réseaux de surveillance de la déformation des sols de Stromboli ne montrent pas de changements significatifs la semaine dernière.
5) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2 est à un niveau moyen. La dernière mesure du rapport CO2 / SO2 se situe à une valeur moyenne (dernière mise à jour le 09/02/2020). Le rapport isotopique de l’hélium reste sur les valeurs moyennes (dernière mise à jour du 09/03/2020). Il n’y a pas de mise à jour concernant le CO2 diffusé par les sols.
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est faible.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
L’analyse des images enregistrées par les caméras placées à une altitude de 400m, à une altitude de 190m et à Punta dei Corvi a permis de caractériser l’activité éruptive de Stromboli. Au cours de la période considérée, l’activité explosive a été principalement produite par au moins 4 (quatre) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Nord et par au moins 2 (deux) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Centre-Sud. Tous les évents sont situés à l’intérieur de la dépression qui occupe la terrasse du cratère .
En raison de conditions météorologiques défavorables les 29 avril, 01 mai et 03 mai, la visibilité de la terrasse du cratère était insuffisante pour une description correcte de l’activité éruptive.

Dans la zone Nord, les explosions étaient principalement d’intensité variable, de faible (moins de 80 m de hauteur) à moyenne (moins de 150 m de hauteur) émettant des matériaux grossiers (lapilli et bombes). Lors de certaines explosions, les abondants produits de retombées ont recouvert les pentes extérieures de la zone dominant la Sciara del Fuoco. De plus, des éclaboussures ont été observées le 27 avril et le 2 mai, parfois intenses. La fréquence moyenne des explosions dans la zone Nord était variable entre 9 et 17 événements / h. L’activité explosive de la zone Centre-Sud a provoqué des explosions de matériaux principalement fins (cendres) mélangés à des matériaux grossiers , avec une intensité moyenne (moins de 150 m de hauteur) et parfois élevée (les produits dépassaient 250 m de hauteur). La fréquence des explosions de la zone Centre-Sud était variable entre 5 et 8 événements / h.

L’amplitude du tremor volcanique avait généralement des valeurs moyennes-basses, avec une diminution à partir du 02/05.

Source : INGV.

Lire l’article en entierile:///C:/Users/Utilisateur/AppData/Local/Packages/Microsoft.MicrosoftEdge_8wekyb3d8bbwe/TempState/Downloads/BollettinoStromboli20200505%20(1).pdf

Photos : F. Ciancitto, INGV-OE Catania , LGS – Laboratorio Geofisica Sperimentale .

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin d’activité hebdomadaire du volcan Nevado del Ruiz
Le niveau d’activité se poursuit au niveau d’activité jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

En ce qui concerne la surveillance de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE signale que:

La sismicité générée par la fracturation des roches a présenté une légère augmentation du nombre de tremblements de terre et de l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Ce type de sismicité était principalement localisé dans les secteurs Sud-Est, Nord-Est et Ouest-Sud-Ouest du volcan, ainsi que dans le cratère Arenas, à des profondeurs variant entre 0,6 et 6,1 km. La magnitude maximale enregistrée au cours de la semaine était de 1,9 ML (magnitude locale) correspondant au tremblement de terre enregistré le 03 mai à 11h24 (heure locale) situé à 2,0 km au Sud-Sud-Est du cratère Arenas, à 3,2 km de profondeur.

La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a présenté une légère diminution à la fois du nombre d’événements enregistrés et de l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique a été caractérisée par la survenue de tremors volcaniques continus, d’impulsions de tremor, de tremblements de terre de type longue période et de type très longue période. Ces événements sismiques ont présenté des niveaux d’énergie et des contenus spectraux variables. Certains de ces signes étaient associés à de petites émissions de gaz et de cendres, qui ont été confirmées par des caméras installées dans la zone du volcan et par des rapports des responsables du parc naturel national de Los Nevados dans la région.

La déformation de la surface volcanique, mesurée à partir des stations GNSS (Global Navigation Satellite System), a montré quelques changements mineurs, associés à l’activité volcanique, cohérents avec ceux enregistrés par les autres paramètres de surveillance volcanique, utilisés lors de l’évaluation complète de l’activité du Nevado del Ruiz.

 Au cours de la semaine dernière, les portails Web Mirova et NASA FIRMS n’ont signalé aucune anomalie thermique sur le volcan.

La colonne de gaz et de vapeur a atteint une hauteur maximale de 1221 m mesurée au-dessus du sommet du volcan, le 30 avril. La dispersion de la colonne était régie par la direction du vent, principalement avec une tendance vers le Nord-Ouest du volcan.

Le volcan Nevado del Ruiz continue à un niveau d’activité jaune.

Source : SGC.

Photo : SGC , 12-04-2016 , Auteur inconnu .

 

Iles Salomon , Kavachi :

8,991 ° S, 157,979 ° E
Élévation -20 m

Les données satellitaires ont montré une décoloration de l’eau autour de Kavachi à partir de janvier 2020; les panaches décolorés sont devenus plus fréquents, denses et étirés sur de plus longues distances. Le 25 avril, une image satellite a montré un panache dans l’eau d’une longueur d’environ 15 km mais réparti sur une superficie approximative de 30 kilomètres carrés. Un petit cercle brun d’environ 50 000 mètres carrés a indiqué la présence de matériaux sur l’emplacement probable de l’évent. Une image acquise le 30 avril montre un mince ruban d’eau décolorée s’étendant sur environ 50 km à l’Ouest de Kavachi.

Des caillots de magma incandescent s’élèvent au-dessus du Kavachi le 30 juin 1978 après que l’évent du volcan sous-marin a atteint la surface de la mer. Aucune activité éruptive n’avait été observée le 20 juin, mais il y a eu une éruption le lendemain. Le 22 juin, une île de 30 à 50 m a été observée en éruption de lave incandescente, de gaz et de cendres qui s’élevaient à quelques milliers de mètres dans l’air. L’éruption s’est terminée entre le 16 et le 28 juillet lorsque les observateurs lors d’un survol ont noté que l’île avait environ 15 m de large et 3 m de haut.

Nommé pour un dieu marin des peuples Gatokae et Vangunu, le Kavachi est l’un des volcans sous-marins les plus actifs du Pacifique Sud-Ouest, situé dans les îles Salomon au sud de l’île de Vangunu à environ 30 km au Nord de la zone de subduction de la plaque Indo-Australe sous la plaque Pacifique. Parfois appelé Rejo te Kvachi («four de Kavachi»), ce volcan sous-marin basaltique / andésitique a produit des îles éphémères jusqu’à 1 km de long plusieurs fois depuis sa première éruption enregistrée en 1939. Les résidents des îles voisines de Vanguna et Nggatokae (Gatokae) avaient signalé un « incendie sur l’eau » avant 1939, une référence possible à des éruptions antérieures. L’édifice à peu près conique s’élève à partir de profondeurs de 1,1 à 1,2 km au Nord et depuis de plus grandes profondeurs au Sud-Est. De fréquentes éruptions sous-marines peu profondes et occasionnelles sub-aériennes produisent des explosions phréato-magmatiques qui éjectent de la vapeur, des cendres et des bombes incandescentes. À plusieurs reprises, des coulées de lave ont été observées sur les îles éphémères.

Sources: Sentinel Hub, Culture Volcan.

Photo : de W.G. Muller, 1977 (avec la permission de Deni Tuni, ministère des Terres, de l’Énergie et des Ressources minérales, Îles Salomon) , GVP.

 

El Salvador , San Miguel ( Chaparrastique) :

Localisation: département de San Miguel
Altitude: 2130 mètres au-dessus du niveau de la mer
Type de volcan: Stratovolcan
Type d’activité: Strombolienne-Vulcanienne
Dernière éruption importante: 29 décembre 2013

Aux premières heures du dimanche 5 avril 2020, il a été observé que la sismicité du volcan San Miguel avait changé de configuration, présentant de petites fluctuations qui ne dépassaient pas le comportement normal.

Au cours des jours suivants, l’activité du volcan est restée dans des niveaux acceptables, suite à de légères fluctuations de son niveau d’énergie sismique libérée, variant entre 40 et 114 unités RSAM moyennes par jour, le seuil étant de 150 unités.
L’origine des fluctuations périodiques, dans les niveaux d’énergie sismique libérée par le volcan, est associée à des changements internes liés à la remontée des gaz depuis son réservoir magmatique actif, dans le processus de dégazage. Quant aux émissions de dioxyde de soufre (SO2), mesurées avec les équipements DOAS, elles ont oscillé entre 74 et 733 tonnes par jour, avec une moyenne de 380 tonnes par jour, le seuil étant de 300 tonnes par jour.

Les rapports du Réseau d’observateurs locaux indiquent que le volcan présente un léger dégazage dans son cratère. Un incendie de forêt s’est déclaré dans la zone de Finca El Cordero, qui a été maîtrisé avec succès par les habitants, les pompiers et les forces armées.

Par conséquent, on peut conclure que le volcan reste actif, avec des périodes hautes et basses dans son niveau d’activité.

Source : Marn .

Photo : Volcanohotspot  .

 

Chili , Nevados de Chillan :

Rapport d’activité volcanique spécial (REAV), région du complexe volcanique Nevados de Chillán, le 06 Mai 2020 à 18 h 06, heure locale (Chili continental).

Le Service national de géologie et des mines du Chili (Sernageomin) divulgue les informations PRELIMINAIRES suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau national de surveillance volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’observatoire volcanologique des Andes Sud (OVDAS):

Le Mercredi 06 Mai 2020 à 17 h 47, heure locale(21 h 47 UTC), les stations de surveillance installées à proximité du complexe volcanique Nevados de Chillán ont enregistré un séisme associé à la dynamique des fluides à l’intérieur du système volcanique ( type longue période ).

Vers 17.53 h, une nouvelle explosion a été enregistrée, comme c’est déjà l’habitude pour ce cycle éruptif. La photographie de la colonne éruptive, courtoisie de @_josefauna, a été capturée de San Fabian d’Alico.

Les caractéristiques du séisme LP sont les suivantes:
HEURE D’ORIGINE:  17 h 47, heure locale(21 h 47 UTC).
LATITUDE:  36 862 ° S
LONGITUDE:  71,379 ° W
PROFONDEUR: 0,8 km
DEPLACEMANT REDUIT : 350cm2
SIGNAL ACOUSTIQUE : 19,9 Pa réduits à 1 km.

Les caractéristiques de l’activité superficielle associée sont les suivantes :
Hauteur maximale de la colonne d’émission : 2500 m au dessus du point d’émission .
Direction de dispersion : Nord – Est .

OBSERVATIONS:
De manière préliminaire , on observe des flux pyroclastiques basals vers les secteurs Est et Sud-Est principalement . De plus , on note la présence d’un second pulse éruptif à 18h00 heure locale , avec une altitude enregistrée de 1600 m au dessus du point d’émission , et avec une valeur de déplacement réduit de 29 cm2.

L’alerte technique volcanique est maintenue au niveau JAUNE .

Source : Sernageomin .

Photo : @_josefauna, Volcanologia en Chile

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search