11 Mars 2020 . FR . Italie / Sicile : Etna , Philippines : Kanlaon , Pérou : Ubinas , Colombie : Nevado del Ruiz , Hawaii : Mauna Loa .

Home / blog georges Vitton / 11 Mars 2020 . FR . Italie / Sicile : Etna , Philippines : Kanlaon , Pérou : Ubinas , Colombie : Nevado del Ruiz , Hawaii : Mauna Loa .

11 Mars 2020 . FR . Italie / Sicile : Etna , Philippines : Kanlaon , Pérou : Ubinas , Colombie : Nevado del Ruiz , Hawaii : Mauna Loa .

11 Mars 2020 .

 

Italie /Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire du 02/03/2020 au 08/03/2020 (date d’émission 10/03/2020).

RÉSUMÉ DU STATUT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité intra-cratère strombolienne et effusive du cratère de la Voragine. Émissions de cendres discontinues et activité strombolienne discontinue du cratère Nord-Est et du Nouveau Cratère du Sud-Est.
2) SISMOLOGIE: Faible activité de fracturation sismique; stationnarité des paramètres du tremor volcanique.

3) INFRASONS: Activité infrasonore modérée.
4) DÉFORMATIONS: Les réseaux de surveillance des déformations du sol de l’Etna n’ont montré aucune variation significative à signaler au cours de la dernière semaine.
5) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2 est à un niveau moyen. Le flux de CO2 des sols se situe à des niveaux moyens-bas. La pression partielle de CO2 dissous ne présente pas de variations importantes. Le rapport isotopique de l’hélium est fixé sur des valeurs moyennes-élevées. Aucune mise à jour sur le rapport CO2 / SO2 n’est disponible.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la semaine, le suivi de l’activité volcanique dans les cratères sommitaux de l’Etna (Fig. 3.1) a été effectué en analysant les images du réseau de caméras de surveillance de la section INGV Catania, Observatoire Etneo (INGV-OE ).

Fig. 3.1 – Carte de la zone du cratère sommital (DEM 2014, Laboratoire d’aérogéophysique – Section Rome 2, mod.). Lignes noires échancrées = bord des cratères supérieurs: BN = Bocca Nuova, à l’intérieur duquel BN-1 et BN-2 sont observés; VOR = Voragine; NEC = Northeast Crater; SEC = Cratère Sud-Est; NSEC = Nouveau cratère du sud-est. Points jaunes = bouches dégazantes. Points rouges = bouches à activité éruptive. Ligne rouge = flux actifs. Lignes jaunes = coulée en refroidissement. Cercle gris = cône de cendre.

Au cours de la période considérée, les cratères supérieurs se sont principalement caractérisés par une activité explosive strombolienne et effusive de la Voragine (VOR), et par un dégazage avec une activité stromboliennes discontinue et des émissions de cendres intermittentes du Nouveau Cratère du Sud-Est (NSEC) et du Cratère Nord-est (NEC) (Fig.3.1).

Tremors volcaniques:
La tendance temporelle de l’amplitude moyenne du tremor volcanique est restée à un niveau moyen au cours de la semaine tandis qu’à partir du 7 mars, elle a montré une légère augmentation, atteignant un niveau élevé . L’emplacement de la source du tremor est situé sous les cratères sommitaux, à une profondeur d’environ 2200-2600 mètres au-dessus du niveau de la mer .

Source : INGV.

Lire l’article en entier : file:///C:/Users/Utilisateur/AppData/Local/Packages/Microsoft.MicrosoftEdge_8wekyb3d8bbwe/TempState/Downloads/BollettinoEtna20200310%20(1).pdf

Photos : INGV, Boris Behncke.

 

Philippines , Kanlaon :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN KANLAON , 11 mars 2020 , 10h00 – Niveau d’alerte 0 (normal) au niveau d’alerte 1 (anormal).

Ce bulletin sert à signaler l’augmentation du statut d’alerte du Kanlaon qui passe du niveau d’alerte 0 (normal) au niveau d’alerte 1 (anormal).

Le réseau de surveillance sismique du volcan Kanlaon a enregistré un total de quatre-vingt (80) tremblements de terre volcaniques depuis le 9 mars 2020 dominés par soixante-dix-sept (77) événements de basse fréquence associés à des fluides magmatiques sous l’édifice. L’augmentation de l’activité sismique pourrait être remplacée par des éruptions de vapeur ou phréatiques dans le cratère du sommet, malgré l’absence de dégazage ou de vapeur visible de l’évent actif cette année. Les données de déformation du sol provenant de mesures GPS continues indiquent une période de lente inflation sur le long terme de l’édifice depuis 2017, tandis que la surveillance électronique à court terme de l’inclinaison sur les flancs Sud-Est a enregistré une lente inflation des pentes inférieures depuis mai 2019 et une inflation prononcée des pentes supérieures fin janvier 2020. Ces paramètres indiquent que des processus volcaniques sont en cours en profondeur sous l’édifice qui peuvent être provoqués par un dégazage en profondeur ou une activité hydrothermale ou une intrusion magmatique.

Le statut d’alerte de niveau 1 prévaut actuellement sur le volcan Kanlaon, ce qui signifie qu’il se trouve dans un état anormal et est entré dans une période d’agitation. Il est vivement rappelé aux collectivités locales et au public que l’entrée dans la zone de danger permanent (PDZ) d’un rayon de 4 kilomètres doit être strictement interdite en raison des possibilités supplémentaires d’éruptions soudaines et dangereuses ( vapeur ou phréatiques ) . Les autorités de l’aviation civile doivent également conseiller aux pilotes d’éviter de voler près du sommet du volcan, car les éjectas d’une éruption phréatique soudaine peuvent être dangereux pour les avions.

Le DOST-PHIVOLCS surveille de près l’activité du volcan Kanlaon et tout nouveau développement sera relayé à toutes les personnes concernées.

Source : Phivolcs.

Photo : Bongbong Woo Tadifa.

 

 

Pérou , Ubinas :

Période d’analyse: 2 au 8 mars 2020 . Arequipa, 9 mars 2020 .
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Ubinas reste à de faibles niveaux. À ce jour, l’enregistrement de tremblements de terre associés à la remontée du magma vers la surface est rare. Il y a des émissions faibles et sporadiques de gaz bleutés (d’origine magmatique) et de vapeur d’eau. Selon ce scénario, la possibilité d’explosions volcaniques et / ou d’émissions de cendres est faible.

Entre le 2 et le 8 mars, l’IGP a enregistré et analysé un total de 112 événements sismiques associés au comportement dynamique du volcan Ubinas, avec la prédominance de signaux sismiques de type Volcano-Tectonique (VT), liés à la fracturation des roches à l’intérieur du volcan En moyenne, 8 tremblements de terre par jour ont été enregistrés avec des magnitudes inférieures à M1,6. L’activité sismique liée à la remontée du magma (type hybride) a diminué à la fois en nombre d’événements (2 tremblements de terre quotidiens) et en énergie.

Les caméras de surveillance ont enregistré des émissions légères et sporadiques de gaz bleus (d’origine magmatique) et de vapeur d’eau, avec des hauteurs inférieures à 300 m au-dessus du sommet du volcan. Le suivi de la déformation de la structure volcanique n’enregistre pas d’anomalies significatives. La surveillance par satellite MIROVA n’a pas enregistré d’anomalies thermiques.

Source : IGP.

Photo : Auteur inconnu.

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin hebdomadaire du volcan Nevado del Ruiz
Le niveau d’activité se poursuit au niveau d’activité jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

Concernant le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE rapporte que:

Selon les résultats obtenus du suivi de l’activité, à travers les différents paramètres, le volcan Nevado del Ruiz a continué à montrer un comportement instable au cours de la dernière semaine. Une accélération du processus volcanique et par conséquent des changements dans le niveau d’activité du volcan ne sont pas exclus.

La sismicité liée à la dynamique des fluides, à l’intérieur des canaux volcaniques, a montré une augmentation du nombre d’événements enregistrés et de l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique a été caractérisée par la présence de tremors volcaniques continus, d’impulsions de tremors volcaniques, de tremblements de terre de type longue et de très longue période enregistrés individuellement ou conjointement avec des impulsions de tremor volcanique . Les tremblements de terre ont présenté des niveaux d’énergie et un contenu spectral variables. Certains de ces signaux étaient associés à des émissions de gaz et de cendres, telles que celles signalées aujourd’hui, avec des hauteurs de colonne mesurées au sommet du volcan jusqu’à 700 m et une dispersion influencée par la direction et la vitesse du vent, qui variait du Sud-Ouest au Sud-Est du volcan. Ces émissions ont été confirmées par les caméras installées dans la zone du volcan et les rapports des responsables du parc naturel national de Los Nevados .

La sismicité générée par la fracturation des roches (type volcano-tectonique) a augmenté en nombre de tremblements de terre et diminué dans l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Ce type de sismicité était localisé principalement au Nord-Est du volcan et dans une moindre mesure , dans le cratère Arenas, au Sud et au Sud-Est de celui-ci. Les profondeurs des tremblements de terre variaient entre 0,4 et 6,2 km. La magnitude maximale enregistrée au cours de la semaine était de 0,7 ML (magnitude locale), pour les tremblements de terre situés au Nord-Est du cratère Arenas.

Il est également à noter, la survenue de plusieurs épisodes de séismicité de type « drumbeat » , séismes volcano-tectoniques, de courte durée et de très faible niveau d’énergie. Ce type de sismicité est lié aux processus d’ascension et d’évolution d’un dôme à la surface du volcan.

Il est important de noter que quelques changements mineurs ont été observés dans les données obtenues par les inclinomètres. 
 Dans le suivi des informations fournies dans les portails Web Mirova et NASA FIRMS, ceux-ci ont signalé des anomalies thermiques d’énergie faible à modérée sur le volcan au cours de la dernière semaine.

Le volcan Nevado del Ruiz continue au niveau d’activité jaune.

Source : SGC.

Photos : SGC , archivo/Caracol Radio .

 

Hawaii , Mauna Loa :

19 ° 28’30 « N 155 ° 36’29 » O,
Élévation du sommet : 13681 pi (4170 m)
Niveau actuel d’alerte volcanique: AVIS
Code couleur actuel de l’aviation: JAUNE

Résumé de l’activité:
Le volcan Mauna Loa n’est pas en éruption . Les taux de déformation et de sismicité n’ont pas changé de façon significative au cours de la semaine dernière et restent supérieurs aux niveaux de fond à long terme.

Sulphur Cone

 

 

 

Observations:
Au cours de la semaine dernière, les sismomètres du HVO ont enregistré environ 70 tremblements de terre de petite magnitude sous les altitudes supérieures du volcan. La plupart de ces événements se sont produits à des profondeurs peu profondes de moins de 5 kilomètres (~ 3 milles) sous le niveau du sol. Par ailleurs, une rafale – totalisant jusqu’à 70 tremblements de terre de faible ampleur jusqu’à présent – s’est produite juste au Sud de la zone de Rift Nord-Est du Mauna Loa, où les structures de failles connues produisent généralement une sismicité peu profonde.

Le tremblement de terre le plus fort sur le Mauna Loa au cours de cette période a été un événement de magnitude 3,7 au petit matin du 28 février, pour lequel l’USGS a reçu 64 rapports de séisme ressenti. Ce tremblement de terre était situé à environ 10 kilomètres (~ 6 miles) au Nord-Est de Hawaiian Ocean View Estates, dans une région où des tremblements de terre de magnitude similaire se produisent normalement plusieurs fois par an.

Les mesures du système de positionnement mondial (GPS) montrent une lente inflation continue du sommet, compatible avec l’approvisionnement en magma du système de stockage peu profond du volcan.

Les concentrations de gaz au site de surveillance de Sulphur Cone dans la zone de Rift Sud-Ouest restent stables. Les températures des fumerolles mesurées à la fois à Sulphur Cone et au sommet n’ont pas changé de manière significative.

Source : HVO.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search