19 Février 2019. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Anak Krakatau , Italie / Sicile : Etna , Pérou : Sabancaya / Misti , El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique ) , Indonésie : Bromo .

Home / blog georges Vitton / 19 Février 2019. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Anak Krakatau , Italie / Sicile : Etna , Pérou : Sabancaya / Misti , El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique ) , Indonésie : Bromo .

19 Février 2019. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Anak Krakatau , Italie / Sicile : Etna , Pérou : Sabancaya / Misti , El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique ) , Indonésie : Bromo .

19 Février 2019.

 

La Réunion , Piton de la Fournaise : 

Bulletin d’activité du lundi 18 février 2019 à 14h15 (Heure locale) .

L’éruption débutée le 18 février 2019 à 9h48 heure locale se poursuit (Figure 1).

Figure 1 : Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 09h48 (05h48 UTC) et le 13h30 (9h30 UTC) le 18 février sur la station sismique de SNE. (© OVPF/IPGP) (OVPF/IPGP)

Suite à une reconnaissance réalisée ce matin (vers 11h30), le site éruptif a pu être confirmé. Au moins deux fissures éruptives se sont ouvertes sur la pente externe Est du cratère Dolomieu. Les mauvaises conditions météorologiques n’ont pas permis de voir la présence d’autres évents notamment à plus haute altitude. Des fontaines de lave (au moins une dizaine à 11h30 répartie sur les deux fissures) de moins de 30m de haut et des coulées de lave bien actives s’échappaient de ces deux fissures. Le front de la coulée la plus longue se situait déjà après une heure d’éruption à 1900m d’altitude. Cette propagation rapide des coulées sur le flanc est liée aux fortes pentes dans ce secteur.

Bulletin d’activité du lundi 18 février 2019 à 16h30 (Heure locale) .

L’éruption débutée le 18 février 2019 à 9h48 heure locale se poursuit (Figure 1), avec néanmoins une légère baisse de l’intensité du trémor observée depuis 14h45 heure locale (10h45 UTC). Cette baisse de trémor peut-être liée à une baisse d’activité sur l’une ou l’autre des deux fissures (cf. localisation sur la figure 2). Une reconnaissance de terrain est prévue demain si les conditions météorologiques le permettent.

 

 

 

Figure 1 : Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 09h48 (05h48 UTC) et le 16h15 (12h15 UTC) le 18 février sur la station sismique de SNE. (© OVPF/IPGP)

Figure 2 : Localisation des deux fissures éruptives qui se sont ouvertes sur le flanc externe du cratère Dolomieu ce matin à 9h48 heure locale. (Fond de carte GoogleEarth). La localisation de la fissure 1 est approximative du fait des mauvaises conditions météorologiques qui régnaient ce matin sur ce secteur lors de la reconnaissance aérienne.

Les débits de surface estimés à partir des données satellites, via la plateforme MIROVA (université de Turin) et HOTVOLC (OPGC – université d’Auvergne), étaient compris en début d’éruption entre 25 et 40 m3/s, valeurs classiquement observées en début d’éruption au Piton de la Fournaise.

Niveau d’alerte : Alerte 2-2.

Bulletin d’activité du mardi 19 février 2019 à 03h00 (Heure locale) .

L’éruption débutée le 18/02/2019 à 09h48 heure locale s’est arrêtée le 18/02/2019 à 22h00 heure locale.
Des coulées restent néanmoins visibles, mais celles-ci vont progressivement se refroidir avec la fin de leur alimentation par l’éruption.
Aucune hypothèse n’est écartée quant à l’évolution de la situation à venir (arrêt définitif, reprise de l’activité sur le même site, reprise de l’activité plus en aval), compte tenu de la persistance d’une sismicité.

Fin d’éruption.

Source : OVPF

Photo : FMA / Clicanoo

 

 

Indonésie , Anak Krakatau :

Informations sur l’éruption du volcan Anak Krakatau.

Le mont Anak Krakatau, à Lampung, a fait l’objet d’une éruption le 18 février 2019 à 14 h 02 WIB. La hauteur de la colonne de cendres a été observée à ± 500 m au-dessus du sommet (± 610 m au-dessus du niveau de la mer). On observe que la colonne de cendres est blanche / grise avec une intensité épaisse , orientée vers le Sud et le Sud-Ouest. Cette éruption est enregistrée sur un sismogramme d’amplitude maximale de 22 mm et d’une durée de ± 2 minutes 28 secondes.
Il n’y avait pas de bruit sourd
Actuellement, le  G. Anak Krakatau est au niveau III (SIAGA) avec les recommandations:
Les personnes / touristes ne sont pas autorisés à s’approcher du cratère dans un rayon de 5 km.

Niveau d’activité de niveau III (SIAGA) depuis le 27 décembre 2018. Le volcan Anak Krakatau (110 m d’altitude) a augmenté son activité volcanique depuis le 18 juin 2018.
Depuis hier et jusqu’à ce matin, le volcan était clairement visible puis recouvert de brouillard. La fumée issue du cratère principal n’a pas été observée au-dessus du pic. Le vent soufflait faiblement au Nord-Ouest et à l’Est.

Les sismographes , le 16 février 2019 ont enregistré:
1 tremblement de terre d’émission
17 séismes volcaniques profonds
Tremor continu d’amplitude 1 – 12 mm, valeur dominante 1 mm.

Source : PVMBG.

Photo : EarthuncutTV

 

Italie / Sicile , Etna :

Les conditions météorologiques très favorables – excellente visibilité et peu de vent – nous permettent de voir de manière spectaculaire ces émissions de cendres du cratère Nord-Est de l’Etna. Cela permet à de nombreuses personnes de prendre de belles photos et parfois même, apparemment, impressionnantes, qui circulent sur les réseaux sociaux, puis dans les médias, parfois avec des commentaires tels que « voici la nouvelle éruption de l’Etna », qu’ils traduisent en messages alarmants.
En réalité, il ne s’agit pas d’une nouvelle éruption, mais d’émissions intermittentes de cendres – presque exclusivement de vieux matériaux dérivés des conduits centraux – qui se produisent depuis le début de janvier 2019. Bien qu’il soit vrai que l’Etna est, bien sûr, comme toujours , en préparation déjà de sa prochaine éruption, nous n’y sommes pas encore, et surtout, cette activité ne nous donne aucune information sur le risque sismique, ce qui est différent, et dans tous les cas, pour nous en Sicile , est permanent.

Le plus gros problème avec ces émissions de cendres est qu’elles ont mis à rude épreuve le personnel d’INGGV-Osservatorio Etneo, car elles représentent un danger potentiel pour les avions de la région. Nous devons donc changer tous les jours, parfois même toutes les quelques heures, l’état d’alerte pour l’aéronautique (par le biais des communiqués de presse « VONA »). Donc, depuis jeudi dernier, le 14 février, nous avons déjà publié trois fois le code VONA rouge (avertissant que de la cendre est abondante dans l’atmosphère), pour revenir chaque fois après quelques heures au niveau orange … et nous devenons fous.
 

Source : Dr Boris Behncke.

Photo : Alessandro Lo Piccolo .

 

Pérou , Sabancaya / Misti :

Volcan Sabancaya :

Une moyenne de 23 explosions / jour a été enregistrée. L’activité associée au mouvement des fluides (type séismes à longues périodes) continue de prédominer. Par contre, les séismes associés à la remontée du magma (types hybrides) restent très peu nombreux et peu énergétiques. 
Les colonnes de gaz et de cendres éruptives ont atteint une hauteur maximale de 3 000 m au-dessus du cratère, déterminée malgré la faible visibilité dans la région. La dispersion de ces matériaux s’est produite dans un rayon d’environ 40 km, principalement en direction Nord-Ouest et Sud-Ouest. 


Aucune déformation significative n’a été observée (enregistrée dans la station la plus proche du cône volcanique: SBSE). 
Deux anomalies thermiques ont été enregistrées selon le système MIROVA, avec des valeurs comprises entre 4 et 7 MW de VRP (Energie Volcanique Rayonnée).

En général, l’activité éruptive maintient des niveaux modérés. Aucun changement significatif n’est attendu dans les prochains jours.

Volcan Misti :

Hier après-midi, l’Institut géophysique du Pérou (IGP) a émis un avertissement de descente de lahar provenant du volcan Misti, qui est descendu le long du flanc Nord-Ouest du massif vers le lit du fleuve Chili, loin des zones peuplées. Le Centre national de surveillance des volcans, basé à Arequipa, a enregistré le début de cet événement à 15h00 , qui a duré jusqu’à 15h30  . environ.
Immédiatement, l’IGP a généré une alerte qui a été diffusée via l’application mobile « Volcanoes Peru ». Le SEDAPAR a confirmé que le lahar était descendu par le ravin Matagente, dans le secteur de Charcani Grande, ce qui avait conduit à la fermeture temporaire des vannes de captage d’eau afin d’éviter d’endommager lesdites infrastructures.

Le lahar qui a eu lieu hier est un signe des dangers auxquels est confrontée la ville d’Arequipa pendant la saison des pluies. « Il y a une série de ruisseaux qui naissent sur le volcan Misti et traversent la ville. Rappelons que la population exposée à ces risques récurrents est d’environ 250 000 habitants, la même qui se trouve sur les flancs Sud et Sud-Ouest du Misti, dans les districts de Chiguata, Paucarpata, Mariano Melgar, Miraflores et Alto Selva Alegre « , détaille le Dr. Hernando Tavera, président exécutif de l’IGP.

Source : IGP

Photos : Ingemmet.

 

El Salvador , San Miguel , ( Chaparrastique ) :

Rapport spécial 3. Diminution de l’activité du volcan Chaparrastique.

Le volcan Chaparrastique a présenté une diminution des valeurs d’amplitude sismique et d’émission de gaz. Cela indique que le mouvement des gaz à l’intérieur du système volcanique a considérablement diminué (Figure 1).

Figure 1. Aucun panache de gaz n’est observé dans le cratère du volcan. Et il n’y a que des nuages météorologiques dans les environs

Les valeurs de RSAM présentées à la figure 2 ont tendance à diminuer, ce qui indique que le système interne du volcan est en train de se détendre et peut atteindre son équilibre. Cependant, et selon le comportement du volcan, il n’est pas exclu qu’une nouvelle période d’augmentation de l’activité sismique se produise.

Figure 2. Le comportement de la sismicité du volcan a tendance à diminuer.

Le réseau d’observateurs locaux (ROL) de la zone volcanique signale une diminution considérable des émissions de gaz.
L’analyse de la situation actuelle suggère que le volcan présente une diminution de l’activité sismique (RSAM) et de l’émission de gaz, en raison du fait que le système a tendance à atteindre l’équilibre. Cependant, comme il l’a montré à des dates antérieures, ce volcan peut présenter un changement soudain d’activité sismique, ce qui serait un indicateur d’un processus de dépressurisation et de relaxation du système volcanique. Cette situation pourrait entraîner une activité éruptive d’énergie plus élevée. Le scénario le plus probable reste donc la génération de gaz et de cendres qui, en fonction de leur hauteur et de la direction du vent, pourraient affecter les municipalités de San Rafael Oriente, San Jorge et Chinameca.

Le MARN poursuit la surveillance systématique du volcan et entretient des relations étroites avec la Direction générale de la protection civile et avec les membres du réseau d’observateurs locaux. Il appelle également la population, les touristes et les alpinistes à rester à l’écart du cratère car le volcan subit des changements soudains dans son activité et pourrait émettre des cendres et des gaz.
Ceci est le dernier rapport spécial de la série initiée le 12 février 2019, période au cours de laquelle le volcan a maintenu un dégazage important et qui a tendance à diminuer ces derniers jours.
Si de nouveaux changements sont détectés qui indiquent une augmentation de l’activité, il en sera informé en temps utile.

Source: MARN.

 

Indonésie , Bromo :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Émis: 19 Février 2019 
Volcan: Bromo (263310)
Code couleur de l’aviation actuel : ORANGE
Code couleur del’aviation précédent: non attribué
Source: Observatoire du volcan Bromo
Numéro de l’avis: 2019BRO01
Localisation du volcan  : S 07 ° C 56 min 31 sec E 112 ° 57 min 00 sec
Région: Java oriental, Indonésie
Élévation du sommet: 7453 FT (2329 M)

Résumé de l’activité volcanique:
Eruption avec nuage de cendres volcaniques à 23h00 UTC (06h00 locale). L’éruption et les émissions de cendres se poursuivent.

Hauteur du nuage volcanique:
La meilleure estimation de la surface des nuages de cendres est d’environ 2929 M (9373 FT) au-dessus du niveau de la mer, ce qui peut être plus élevé que ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur: observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques:
Nuage de cendres épais de couleur blanc / brun se déplaçant vers l’Ouest – Sud – Ouest

Remarques:
L’activité sismique est caractérisée par des tremors volcaniques continus.

TIMESINDONESIA, PROBOLINGGO – Le mont Bromo dans la régence de Probolinggo, Java oriental, est entré en éruption. Bien que l’impact des cendres volcaniques n’ait toujours pas affecté les vols, des avertissements sont émis sur le statut de Bromo.
Selon des informations, une éruption a été détectée mardi (19/02/2019), vers 6h00 WIB. La colonne de fumée atteint 700 mètres au-dessus du sommet de la montagne et atteint 2 329 m. On observe une couleur grise / brunâtre clair.
Teguh Tri Susanto, responsable des informations et des données du BMKG Juanda, a indiqué qu’aujourd’hui, les informations fournies par le Centre d’avis de cendres volcaniques de Darwin (VAAC) ne permettent pas encore de détecter la distribution de cendres volcaniques.
« Mais restez vigilant pour les vols », a déclaré Teguh.
Dans le même temps, la direction du vent en surface jusqu’à une altitude de 10 000 mètres tend à se diriger vers l’Est du Bromo. La région de l’Est du Bromo doit donc faire l’objet d’une sensibilisation accrue. Tels que Lumajang et Jember. Parce qu’ actuellement, la direction du vent est toujours influencée par le vent d’Ouest.
Le BMKG continue de surveiller.  
Autour du Bromo, l’aéroport le plus proche est celui d’Abdulrachman Saleh dans la régence de Malang.  

Source : Magma Indonesia , TIMESINDONESIA.

Photo : Oystein Lund Andersen.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search