11 Mai 2018. FR. Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Piton de la Fournaise , Lascar , Merapi , Santiaguito .

Home / blog georges Vitton / 11 Mai 2018. FR. Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Piton de la Fournaise , Lascar , Merapi , Santiaguito .

11 Mai 2018. FR. Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Piton de la Fournaise , Lascar , Merapi , Santiaguito .

11 Mai 2018.

 

Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Hawai :

10 Mai 2018,Mise à jour de la Défense Civile du Comté d’Hawaï:

Un message de COMTÉ D’HAWAII
Ceci est un message de défense civile pour jeudi 10 mai 2018 à 6h00

Mise à jour d’éruption:
L’observatoire des volcan hawaïen (HVO) confirme que la fissure 15 dans la subdivision de Lanipuna a fait une pause. Des vapeurs dangereuses continuent d’être libérées.

15 FISSURES OUVERTES
116.57 ACRES COUVERTS PAR LA  LAVE
36 STRUCTURES DÉTRUITES

Mise à jour de l’évacuation:
Si les conditions le permettent, les résidents de Leilani Estates pourront vérifier leur propriété de 7h à 18h chaque jour jusqu’à nouvel ordre. Soyez prêt à évacuer à tout moment.

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: AVERTISSEMENT
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE

Résumé:
À partir de 8h00, l’ éruption active de projections et de lave le long de la partie inférieure du Rift Est du volcan Kīlauea dans la subdivision de Leilani Estates reste en suspens. Cependant, l’activité sismique et la déformation du sol se poursuivent et des flambées supplémentaires dans la zone générale de Leilani Estates sont attendues. Des niveaux élevés de dioxyde de soufre continuent d’être libérés du système de fissures.

L’inclinaison déflationniste au sommet du volcan continue et le niveau du lac de lave continue de baisser. Les répliques du tremblement de terre de magnitude 6,9 ​​de vendredi se poursuivent à un déclin rare et d’autres sont attendues. Les éboulements dans l’évent Overlook dans le cratère Halema’uma’u produisent des émissions de cendres intermittentes et de faible niveau. La sismicité au sommet du Kīlauea reste élevée. Des émissions de cendres plus énergétiques sont possibles.

 

 

L’USGS / HVO continue de surveiller la situation 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, en coordination avec le Département de la protection civile du comté d’Hawaii et d’autres autorités. Les équipes de terrain sont sur place dans la zone de Leilani Estates ce matin examinant les évents de fissure et recherchant tout signe d’activité nouvelle ou reprise.

Observations de la zone du Lower East Rift:

L’émission de lave à partir des fissures était minime pendant la nuit. Un fort dégazage se poursuit à partir des fissures existantes et des niveaux élevés de dioxyde de soufre ont été mesurés sous le vent. Il n’y avait aucune coulée de lave active à partir de 8h00 ce matin.
La déformation du sol dans la zone continue et la sismicité reste élevée. Actuellement, l’activité sismique a été concentrée sur le versant aval (Est) des fissures existantes de Leilani.

Observations du Sommet:

Les inclinomètres au sommet continuent d’enregistrer la tendance déflationniste de la semaine dernière et le niveau du lac de lave au sommet continue de baisser. Les taux élevés d’émission de dioxyde de soufre au sommet persistent. Des émissions de cendres sont attendues à la suite de chutes de blocs plus importantes. En fonction des conditions de vent, des panaches de cendres peuvent se produire dans la zone du sommet du Kilauea et sous le vent. 
L’activité sismique élevée dans la zone du sommet continue en grande partie à cause de la déflation en cours au sommet.

 

Observations sur Pu’u’Ō’ō:

L’ inclinomètre sur le cône du Pu’u’Ō’ō continue d’enregistrer le modèle déflationniste qui a suivi l’effondrement du plancher de cratère le 30 avril. Les chutes de pierres des parois abruptes du cratère continueront probablement à s’effondrer par intermittence, produisant de petits panaches cendrés. La coulée de lave 61g n’est plus active.

Analyse des dangers:

Une activité éruptive continue (fluctuante et intermittente) dans la zone inférieure de la Rift Est est probable. De nouveaux foyers ou la reprise de la production de lave aux bouches existantes peuvent se produire à tout moment.
Les zones situées en aval des fissures en éruption risquent d’être inondées par la lave. La zone générale de Leilani Estates reste le plus à risque. Cependant, au fur et à mesure que l’éruption progresse, d’autres zones de la zone inférieure du Rift oriental peuvent également être en péril.

Des niveaux élevés de gaz volcanique, y compris du dioxyde de soufre, sont émis par les évents des fissures. En outre, la fumée des maisons en feu et de l’asphalte brûlant est un problème de santé et devrait être évitée.

À mesure que le niveau du lac de lave à l’intérieur du cratère Halema’uma’u continue de baisser, les chutes de pierres des murs d’enceinte peuvent augmenter en fréquence, provoquant des explosions d’éclaboussures du lac sur le bord du cratère et des panaches de cendres. Les poussières de cendres provenant de ces événements peuvent se produire sous le vent.

Source : HVO
Photos : Bruce Omori ,
Videos : Big Island Video News.

  

Piton de la Fournaise , La Réunion :

Bulletin d’activité du jeudi 10 mai 2018 à 18h30 (Heure locale) .
L’éruption débutée le 27 avril 2018 à 23h50 heure locale se poursuit. L’’intensité du trémor volcanique (indicateur de l’intensité éruptive en surface) est restée relativement stable ces dernières 24 heures (Figure 1).


Figure 1 : Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 20h00 (16h UTC) le 27 avril et 17h30 (11h30 UTC) le 10 mai sur la station sismique de BOR (située au sommet). (© OVPF / IPGP)

Les reconnaissances sur le terrain effectuées aujourd’hui font toujours état d’une activité principalement focalisée sur un cône principal dont la bouche continue à se refermer (Figure 2). Le deuxième cône légèrement plus en amont montrait ce jour une activité plus soutenue que ces derniers jours, avec des projections régulières de lave de 10-20m de haut.


Figure 2 : Prise de vue du site éruptif le 10 mai (14h00 heure locale). (© OVPF / IPGP)

L’écoulement se fait toujours majoritairement en tunnels de lave avec la majorité des résurgences et donc des coulées visibles au niveau de la rupture de pente située en contre bas du Piton de Bert (Figures 3 et 4).


Figure 3 : Prise de vue des coulées de lave dans la rupture de pente en contre bas du Piton de Bert le 10 mai (16h20 heure locale). (© OVPF / IPGP)


Figure 4 : Image thermique des coulées de lave dans la rupture de pente en contre bas du Piton de Bert le 10 mai (16h20 heure locale). (© OVPF / IPGP)

Grâce au survol de la coulée, le front de coulée a pu être localisé avec précision (Figure 5), il se situe en aval du Piton de Bert, à 3 km de distance à vol d’oiseau du site éruptif.


Figure 5 : Localisation du front du coulée au 10 mai (16h00 heure locale, fond image GoogleEarth). (© OVPF / IPGP)

A noter que de nombreux incendies ont pu être observés ce jour en pied de rempart et dans le rempart, notamment en contre bas du Piton de Bert (Figure 6).


Figure 6 : Prise de vue d’un départ d’incendie au niveau du front de coulée le 10 mai (16h00 heure locale). (© OVPF / IPGP)

– Les débits de surface estimés à partir des données satellites, via la plateforme HOTVOLC (OPGC – Clermont Ferrand) et MIROVA (université de Turin), relevés ce jour étaient inférieurs 2 m3/s.
– Aucune déformation significative n’est enregistrée.
– Un séisme volcano-tectonique a été enregistré ces dernières 24 heures sous l’édifice du Piton de la Fournaise.

Niveau d’alerte : Alerte 2-2 – Eruption dans l’Enclos

Source : OVPF

 

Lascar , Chili :

Au cours de la période un total de quatre-vingt quinze (95) événements sismiques, dont quarante huit (48) d’entre eux  classés comme séismes de type volcano-tectoniques (VT), associés à des processus de fracturations de roches  ont été enregistrés . Le tremblement de terre de plus haute énergie présentait une magnitude locale (ML) égal à M 1,2 et était situé à 1,1 km au Nord-Nord-Ouest (NNE) du cratère actif , à une profondeur de 1,9 km.

De même , il a été enregistré un séisme de type longue période ( LP) en relation avec la dynamique des fluides à l’intérieur de l’édifice volcanique , avec une valeur de déplacement réduit ( DRC) inférieure à 3 cm2. En plus , il a été enregistré 44 séismes de type longue période , dénommés « Tornillos » ( TO) associés à la résonnance des fluides magmatiques et/ou hydrothermaux dans les conduits magmatiques , avec une valeur de déplacement réduit ( DRC) maximale de 75 cm2. Enfin , il a été enregistré 2 évènements de type tremos ( TR) , le plus imporant d’entre eux avait une durée de approximativement 96 secondes et une valeur de déplacement réduit ( DRC)  de 1,3 cm2 .

Les images obtenues par la caméra IP, ont démontré un dégazage récurrent du cratère principal, pour atteindre une hauteur maximale de près de 600 m au-dessus du cratère actif.
A partir des données de trois (3) stations GNSS situées sur le volcan, il a été observé une déformation , à la station de PUNA , d’environ 1 cm entre le 1er et le 11 Avril dans la composante  Nord   (N ), et une variation altimétrique d’environ 0,85 cm, qui a présenté plus tard un comportement stable jusqu’à la fin de la période évaluée.
Les émissions de dioxyde de soufre (S02) enregistré par l’équipement de spectrométrie par absorption différentielle  (DOAS) présente une valeur moyenne , dans la dernière quinzaine , de 478 ± 62 t / jour et une valeur maximale journalière de 755 t / jour , rapporté le 22 avril  . Les émissions de S02 sont à des niveaux modérés pour ce volcan, témoignant d’une tendance similaire par rapport aux périodes précédentes.

Il a été enregistré une  anomalie thermique de moins de 1 MW de puissance thermique volcanique rayonnée   (VPR) le 28 Avril, selon les données traitées par les moyen d’observation infrarouge de l’activité volcanique (Mirova) (http: //www.mirovaweb. il /) .

On continue d’enregistrer une activité sismique superficielle qui a été associée dans les périodes antérieures avec des explosions phréatiques faibles , particulièrement dans les années 2013 et 2015 , en relation avec l’occurrence simultanée de séismes de type VT et de type « Tornillos » , avec absence d’incandescence qu’il est normalement observé , suggérant de petites obstructions de la colonne de magma  localisée à un niveau peu profond. Même si la sismicité persiste avec des niveaux d’énergie considérés comme faibles , il est considéré que ce niveau d’activité actuel augmente la probabilité d’explosions faibles. 

En conséquences, le niveau d’activité  se maintient au niveau :

NIVEAU JAUNE: Changements dans le comportement de l’activité volcanique – temps probable pour une éruption : semaines / mois.
Observation: On considère une zone de 2 kilomètres  autour du cratère actif comme à risque .

Source : Sernageomin.

 

Mérapi , Indonésie :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Délivré: 11 Mai 2018.
Volcan: Merapi (263250)
Code  couleur actuel  de l’aviation: ROUGE
Code couleur de l’aviation précédent: non attribué
Source: Observatoire du volcan Merapi
Numéro de l’avis: 2018MER01
Localisation du volcan : S 07 deg 32 min 31 sec E 110 deg 26 min 31 sec
Région: Région de Yogyakarta, Indonésie
Altitude du sommet: 9498 FT (2968 M)

Résumé de l’activité volcanique:
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 00h40 UTC (07h40 local).

Hauteur du nuage volcanique:
La meilleure estimation du sommet des nuages de cendres est d’environ 36595 FT (11436 M) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevé que ce qui peut être observé clairement. Source de données de hauteur: observateur au sol.

Autres informations sur le nuage volcanique:
Nuage de cendres se déplaçant du Sud à l’Est. Couleur grise.

Une éruption du volcan Merapi s’est produite le 11 mai 2018 à 19h40 avec 5 minutes de durée sismique. La hauteur de la colonne d’éruption a atteint 5500 m au-dessus du sommet. L’ éruption  est phréatique  (dominance de la vapeur d’eau). L’éruption eu lieu une fois et n’a pas été suivie par une autre éruption derrière. Avant cette éruption phréatique, le réseau sismique du G. Merapi n’a enregistré aucune augmentation de la sismicité. Cependant, il a été observé une augmentation rapide du taux de sismicité dans le cratère à 18h00 (environ 2 heures avant l’éruption). Après l’éruption, la sismicité enregistrée n’a pas changé et la température du cratère a diminué. Le statut du G. Merapi est toujours au Niveau I (Normal). Les gens sont encouragés à rester calme.

Source : Magma , VSI .

 

Santiaguito , Guatemala :

BULLETIN VULCANOLOGIQUE SPÉCIAL BEFGO # 23-2018 Guatemala 10 MAI 2018, 14:05 (Heure locale)

LAHAR MODERE DANS LA RIVIERE NIMA I AFFLUENT DE LA RIVIÈRE SAMALA.

En raison des pluies dans la zone volcanique du Santiaguito, le premier lahar de l’année est généré, avec une catégorie modérée dans la rivière Cabello de Angel-Nimá I, avec une abondance  de matière fine, accompagnée de branches et de blocs allant jusqu’à un mètre de diamètre, émettant une odeur de soufre sur son passage.


Le lahar mesure 15 mètres de large, avec une hauteur de 1,2 mètres. En raison de l’abondance de la pluie, il y a la probabilité de génération de lahars dans la rivière San Isidro-tambor.
Ces rivières sont des affluents de la rivière Samala, donc des précautions doivent être prises avec les véhicules sur le pont Castillo Armas et les zones inondables telles que le tour d’El Niño et d’autres. Des événements similaires ou plus importants vont continuer à être générés , générant les mêmes effets dans les affluents Nimá I, Tambor et Nimá II de la rivière Samala.

Source : Insivumeh.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search