06 Novembre 2022. FR. Equateur : Reventador , Colombie : Nevado del Ruiz , Hawaii : Mauna Loa : Alaska : Pavlof , Guatemala : Santiaguito .

Home / Alaska / 06 Novembre 2022. FR. Equateur : Reventador , Colombie : Nevado del Ruiz , Hawaii : Mauna Loa : Alaska : Pavlof , Guatemala : Santiaguito .

06 Novembre 2022. FR. Equateur : Reventador , Colombie : Nevado del Ruiz , Hawaii : Mauna Loa : Alaska : Pavlof , Guatemala : Santiaguito .

06 Novembre 2022.

 

Equateur , Reventador :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN REVENTADOR , Samedi 05 Novembre 2022.
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Modéré , Tendance de surface : Pas de changement
Niveau d’activité interne: Modéré , Tendance interne : Pas de changement .

Sismicité : Du 04 Novembre 2022 , 11:00h au 05 Novembre 2022 , 11:00h : 

Les statistiques sismiques ont été réalisées à la station sismique REVS, qui n’a pas présenté de coupures dans la transmission des données.

Explosion (EXP) : 27
Longues périodes (LP) : 55
Tremors d’émissions (TREMI ) : 11.

 

 

Pluies / Lahars :
Aucune pluie n’a été signalée dans le secteur au cours des dernières 24 heures.

Émission / colonne de cendres :
Trois  communiqués de diffusion ont été enregistrés par le VAAC de Washington, avec des hauteurs de 688 mètres au-dessus du niveau du cratère dans une direction Nord-Est. Des émissions à moins de 1000 mètres au-dessus du niveau du sommet ont également été observées dans une direction Nord-Est.

Autres paramètres de surveillance :
FIRMS enregistre 3 alertes thermiques tandis que MIROVA enregistre 2 alertes thermiques modérées au cours des dernières 24 heures.

Observation:
La nuit, une incandescence a été observée au niveau du sommet, tandis qu’une émission a été vue en début de matinée.

Niveau d’alerte: Orange.

Source : IGEPN.

Photos : Henry Vasconez

 

Colombie : Nevado del Ruiz ,

Bulletin de niveau d’activité du volcan Nevado del Ruiz.
Le niveau d’activité se poursuit au Niveau d’activité jaune ou (III) : changements dans le comportement de l’activité volcanique.

Concernant le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN rapporte que:

L’activité sismique liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a diminué dans le nombre de tremblements de terre enregistrés et dans l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Grâce aux images capturées par les caméras installées dans la zone du volcan, les émissions de gaz et de cendres associées à certains de ces signaux sismiques ont été confirmées. 

L’activité sismique associée à la fracturation des roches a diminué dans le nombre de tremblements de terre enregistrés et a augmenté dans l’énergie sismique libérée par rapport à la semaine précédente. Les séismes ont été localisés principalement dans le cratère Arenas, au Nord-Est et au Sud-Ouest du cratère et, de manière dispersée, dans les secteurs Est, Sud-Est et Nord-Ouest du volcan. La profondeur des tremblements de terre variait d’environ 0,2 à 7,0 km. La magnitude maximale observée au cours de la semaine était de 1,8 ML (Local Magnitude) correspondant au séisme enregistré le 28 octobre à 05h18 (heure locale), situé dans le cratère à une profondeur de 1,8 km.

Au cours de la semaine, la sismicité liée au processus d’ascension, de mise en place-croissance et d’évolution d’un dôme de lave au fond du cratère Arenas s’est poursuivie dans une moindre mesure.
La déformation de la surface volcanique continue de montrer des changements mineurs.

Source et photo : SGC

 

Hawaii , Mauna Loa :

19°28’30 » N 155°36’29 » O,
Altitude du sommet : 13681 pieds (4170 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur actuel de l’aviation : JAUNE

Résumé de l’activité :
Le Mauna Loa n’est pas en éruption et il n’y a aucun signe d’une éruption imminente pour le moment. Les données de surveillance ne montrent aucun changement significatif au cours des dernières 24 heures. Le Mauna Loa continue d’être dans un état de troubles accrus, comme l’indique l’augmentation de l’activité sismique et l’inflation du sommet. Les troubles actuels sont très probablement dus à un nouvel apport de magma de 3 à 8 km sous le sommet du Mauna Loa.

Observations :
Au cours des dernières 24 heures, le HVO a détecté 43 tremblements de terre de faible magnitude (inférieur à M3.0) 2 à 3 miles (2 à 5 km) sous la caldeira de Mokuʻāweoweo et 4 à 5 miles (6 à 8 km) sous le flanc Nord-Ouest , en haute altitude , du Mauna Loa. Ces deux régions ont été historiquement actives sur le plan sismique pendant les périodes de troubles sur le Mauna Loa. Un tremblement de terre de M3,7 s’est produit au Nord-Ouest du sommet hier à 21h43.

L’éruption de 1949 du Mauna Loa a commencé et est restée dans la région du sommet. Cependant, l’éruption de 1949 a généré plusieurs petites coulées de lave qui ont parcouru quelques kilomètres au Sud, au Sud-Est et au Sud-Ouest. L’éruption de 1949 a duré environ 144 jours et a généré le cône illustré ici, s’étendant du dessus du mur Sud-Ouest de la caldeira jusqu’au sol de la caldeira. Des cendres de couleur brune, déposées lors de la fontaine de lave, ont construit le cône et peuvent être vues recouvrant la région entourant le cône. 

Les instruments du système de positionnement global (GPS) au sommet et sur les flancs du Mauna Loa continuent de mesurer l’inflation à des taux élevés depuis la mi-septembre. Cependant, les inclinomètres au sommet ne montrent pas de déformation de surface significative au cours de la semaine dernière.

Les concentrations de dioxyde de soufre (SO2), de sulfure d’hydrogène (H2S) et de dioxyde de carbone (CO2), ainsi que les températures des fumerolles, restent stables au sommet et à Sulphur Cone dans la partie supérieure du Rift Sud-Ouest. Les vues de la webcam et de la caméra thermique n’ont montré aucun changement dans le paysage volcanique du Mauna Loa au cours de la semaine dernière.

Source : HVO

Photo : USGS / K. Mulliken.

 

Alaska , Pavlof : 

55°25’2″ N 161°53’37 » O,
Altitude du sommet : 8261 pieds (2518 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : ATTENTION
Code couleur actuel de l’aviation : ORANGE

L’activité éruptive de bas niveau se poursuit à partir d’un évent sur le flanc Est du volcan Pavlof, juste en dessous du sommet. Des tremors sismiques et de petites explosions ont été détectés dans les données géophysiques au cours de la dernière journée. Les vues de la caméra Web et du satellite de la région de l’évent ont été principalement obscurcies par les nuages ​​tout au long de la journée, mais une image satellite partiellement nuageuse pendant la nuit a montré des températures de surface élevées dans l’évent actif.

De petites explosions associées à l’éruption actuelle peuvent se produire à tout moment et peuvent être accompagnées de petits panaches de cendres à proximité immédiate du volcan. Le niveau d’agitation du volcan Pavlof peut changer rapidement et la progression vers une activité éruptive plus importante peut se produire avec peu ou pas d’avertissement.

Le volcan Pavlof est surveillé par des capteurs sismiques et infrasons locaux, des données satellitaires, des caméras Web et des réseaux régionaux de capteurs d’infrasons et de foudre.

Source : AVO.

Photo : Ferguson-Gould, Tara / Alaska Volcano Observatory / University of Alaska Fairbanks, Geophysical Institute.

 

Guatemala , Santiaguito :

LAHAR DANS LA RIVIÈRE CABELLO DE ÁNGEL, AFFLUENT DE LA RIVIÈRE NIMÁ I

Les fortes précipitations sur le complexe volcanique du Santa María-Santiaguito génèrent actuellement la descente de lahars dans la rivière Cabello de Ángel, affluent des rivières Nimá I et Samalá, vers le Sud-Sud-Ouest du volcan.

Ce lahar est de caractère faible à modéré, charriant un mélange pâteux d’eau, de blocs rocheux jusqu’à 1 mètre de diamètre, et de sédiments plus fins, ainsi que de troncs et de branches d’arbres.


Le lahar sur son chemin produit des vibrations dans le sol qui sont enregistrées dans les stations sismiques proches du lit de la rivière, en l’occurrence la STG10. Le lahar peut augmenter son intensité dans les prochaines minutes et, si ces conditions pluvieuses persistent dans la région, la possibilité de lahars descendant dans l’un des canaux qui descendent du complexe volcanique n’est pas exclue.

L’INSIVUMEH maintient une surveillance visuelle et instrumentale de l’activité volcanique grâce à ses observateurs de terrain, ses stations sismiques et ses caméras Web.

Source : Insivumeh .

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search