24 Aout 2022. FR. Islande : Meradalur , Italie : Stromboli , Italie : Vulcano , Nouvelle Zélande : Lac Taupō , Colombie : Purace , Comores : Karthala .

Home / blog georges Vitton / 24 Aout 2022. FR. Islande : Meradalur , Italie : Stromboli , Italie : Vulcano , Nouvelle Zélande : Lac Taupō , Colombie : Purace , Comores : Karthala .

24 Aout 2022. FR. Islande : Meradalur , Italie : Stromboli , Italie : Vulcano , Nouvelle Zélande : Lac Taupō , Colombie : Purace , Comores : Karthala .

24 Aout 2022.

 

 

Islande , Meradalur :

Dernières nouvelles sur l’éruption de la péninsule de Reykjanes, 23 Aout 2022 .

L’éruption de Meradalur, qui a commencé le 3 août, a cessé d’émettre de la lave le 21 août. Le tremor volcanique a commencé à diminuer régulièrement à partir du 18 et s’est complètement arrêté dans la nuit du 21. L’activité au niveau du cratère a cessé au même moment, sans extrusion visible de lave fraîche. La figure montre le tremor du mois dernier (depuis la station faf exploitée par l’ISOR), où il est possible d’identifier le début de l’éruption, sa progression et également son déclin.

Une anomalie thermique dans la zone était encore détectable sur les images satellites (Mirovaweb.it) au cours de la nuit dernière (23.08) ainsi que de la lave incandescente dans le champ de lave qui a été observée via des caméras Web. Cette cessation d’activité marque probablement une nouvelle phase dans les troubles volcano-tectoniques de Reykjanes, mais il est trop tôt pour déterminer si et quand l’activité sismique reprendra et quand une nouvelle propagation ou éruption de dyke recommencera.

L’OMI souligne que des risques volcaniques sont toujours présents dans la zone (y compris le dégazage passif et la lave fraîche) et les gens sont priés d’être prudents lors de la visite de la zone et de suivre les instructions et les conseils donnés par les autorités locales de police et de protection civile.

Source : Vedur is

 

Italie , Stromboli :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 15 Aout 2022 au 21 Aout 2022. (date d’émission 23 Aout 2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Au cours de la période d’observation, il n’y a pas de mise à jour concernant les observations volcanologiques du Stromboli suite à des problèmes d’acquisition de signaux vidéo causés par des dommages à la fibre optique reliant Punta Labronzo et COA. Les dernières données mises à jour pour la période du 8 au 14 août 2022, ont placé l’activité explosive totale à un niveau moyen-faible, avec une intensité d’explosions entre faible et moyenne dans les zones des cratères Nord et Centre-Sud.

2) SISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques suivis ne présentent pas de variations significatives.
3) DÉFORMATIONS DES SOLS : Les réseaux de surveillance des déformations des sols de l’île n’ont pas montré de changements significatifs à signaler pour la période sous revue.
4) GEOCHIMIE : Flux de SO2 à un niveau moyen-bas et stable
Le flux de CO2 des sols dans la zone sommitale est sur des valeurs moyennes.
Rapport C/S dans le panache : il n’y a pas de mises à jour.
Rapport isotopique de l’Hélium dissous dans les puits thermiques : il n’y a pas de mises à jour.
5) OBSERVATIONS SATELLITAIRES : L’activité thermique observée par satellite dans la zone sommitale était faible.

N’OUBLIEZ PAS STROMBOLI…

REMARQUES VOLCANOLOGIQUES
Dans la période sous observation, il n’y a pas de mise à jour concernant les observations volcanologiques de Stromboli, en raison de problèmes d’acquisition de signaux vidéo causés par le
dommages à la fibre optique reliant Punta Labronzo et COA en raison du mauvais temps qui a frappé l’île le 12 août 2022. Les dernières données mises à jour pour la période du 8 au 14 août 2022 placent l’activité explosive totale à un niveau moyen-faible, avec une intensité faible à moyenne des explosions dans les zones du cratère Nord et Centre-Sud.

Source : INGV.

Lire l’article :  https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/682-bollettino-Settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli-del-2022-08-23/file

Photos : Stromboli stati d’animo

 

Italie , Vulcano :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 15 Aout 2022 au 21 Aout 2022. (date d’émission 23 Aout 2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :

1) Température des fumerolles du cratère : Les températures enregistrées sur le rebord du cratère montrent des valeurs stables et élevées autour de 370°C.
2) Flux de CO2 dans la zone du cratère : Le flux de CO2 dans la zone du cratère reste stable sur des valeurs moyennes-élevées.
3) Flux de SO2 dans la zone du cratère : flux de SO2 à un niveau élevé et croissant
4) Géochimie des gaz fumeroliens : Aucune mise à jour n’est disponible.
5) Flux de CO2 à la base du cône de La Fossa et dans la zone de Vulcano Porto : Valeurs stables des flux de CO2 dans les sites de Rimessa et Camping Sicilia ; les valeurs atteignent des niveaux élevés sur le site de Palizzi ; sur le site de Faraglione, il existe des valeurs stables toujours proches du niveau de fond.
6) Géochimie des aquifères thermiques : dans les eaux du puits du Camping Sicilia, il existe des valeurs de température stables et toujours élevées et des valeurs de conductivité moyennes-basses ; dans le puits Bambara, les valeurs de niveau montrent une légère tendance à la hausse et les valeurs de conductivité sont toujours à des niveaux moyens-élevés.
7) Sismicité locale : Faible taux d’occurrence des micro-chocs avec un pic spectral supérieur à 1 Hz.
Fréquence quotidienne élevée d’événements de basse fréquence (VLP) avec une tendance modérée à la diminution.
8) Sismicité régionale : Aucun événement de fracturation n’a atteint ou dépassé la magnitude locale 1.
9) Déformations – GNSS : Le réseau de stations GNSS n’a pas enregistré de changements significatifs.
10) Déformations – Inclinométrie : Pas de changements significatifs à souligner.
11) Gravimétrie : Aucune variation significative à moyen-long terme n’a été enregistrée.
12) Autres remarques : GNSS mobile. Le réseau mobile GNSS acquiert et transmet les mouvements en temps réel à une fréquence de 1 Hz. Les séries historiques acquises jusqu’à présent ne montrent pas de variations significatives autour de la zone de Porto di levante.

TEMPÉRATURE DES FUMÉES DU CRATERE.
Le long du bord supérieur, la température maximale d’émission a des valeurs extrêmement stables, avec un maximum horaire de 376 ° C et une moyenne hebdomadaire de 374 ° C (T1). Le champ fumerolien présente des températures d’émission homogènes tout le long de la ligne de fracture sommitale, confirmant une anomalie thermique toujours entretenue par un flux de vapeur stable. Le signal thermique du capteur T3 (fumerole F5) chevauche les températures enregistrées dans T2 (fumerole F5AT).
Le capteur placé du côté interne n’a pas fourni de données valides au cours des deux dernières semaines et nécessite une intervention de maintenance extraordinaire.

Source et photo : INGV.

Lire l’article https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/681-bollettino-Settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Vulcano-del-2022-08-23/file

 

Nouvelle Zélande , Lac Taupō :

La séquence sismique sous le lac Taupō se poursuit. La déformation continue du sol indique une source de déformation coïncidant avec la région sismiquement active. Le niveau d’alerte volcanique pour le centre volcanique de Taupō reste au niveau 0.

La séquence de tremblements de terre sous la partie centrale du lac Taupō (Taupō-nui-a-Tia),  s’est poursuivie à un rythme d’environ 30 tremblements de terre par semaine. Depuis le début de la séquence en mai 2022, ce rythme a été plus ou moins constant, et nous avons maintenant localisé plus de 490 séismes à moins de 30 km de profondeur.

La figure 1 montre que les emplacements des tremblements de terre pour cette séquence forment deux groupes dans la partie centrale du lac. Le plus petit groupe occidental est centré autour des falaises de Karangahape et le plus grand groupe oriental au Nord-Est du récif Horomatangi. La figure 2 montre le nombre de tremblements de terre détectés et situés dans la zone en pointillés délimitée sur la carte chaque année depuis 2000. Les deux plus grands tremblements de terre depuis mai étaient tous deux de magnitude 3,6, le premier enregistré le 17 mai et l’autre le 11 juillet.

Le GeoNet surveille en permanence la déformation du sol autour de Taupō. En plus du soulèvement de 12 mm observé à partir des données de nivellement du lac, les mesures de déformation autour du lac à partir d’instruments GNSS (GPS) montrent également un signal indiquant une déformation horizontale. La modélisation numérique indique que l’extension horizontale est cohérente avec une source de déformation dans la région principale de l’activité sismique.

Le centre volcanique de Taupō fait partie de la zone volcanique de Taupō, une région tectoniquement très active avec de nombreuses failles connues et un volcanisme actif. L’activité dans cette région est souvent liée à un mélange de processus de déformation régionaux et au système magmatique sous les volcans. Bien que les observations sous le lac Taupō représentent à ce jour une augmentation de l’activité de fond normale, elles ne se démarquent pas par rapport aux périodes de troubles précédentes en 2008-2009 et 2019 (voir Figure 2). Nous pensons que les tremblements de terre de 2022 et la déformation du sol sont similaires à ceux de 2008-2009 et 2019, ce qui a contribué à éclairer notre opinion selon laquelle le niveau d’alerte volcanique 0 est actuellement approprié pour le centre volcanique de Taupō. Par conséquent, le niveau d’alerte volcanique reste à 0.

Source : Geonet.

Photos : Geonet ( crater of the moon).

 

Colombie , Purace : 

Bulletin hebdomadaire de l’activité du volcan Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos
Le niveau d’activité du volcan continue au niveau d’activité Jaune ou (III) : changements dans le comportement de l’activité volcanique.

À partir de l’analyse et de l’évaluation des informations obtenues grâce au réseau de surveillance du volcan Puracé – chaîne volcanique Los Coconucos, au cours de la semaine du 16 au 22 août 2022, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN – Observatoire volcanologique et sismologique de Popayan informe que :

Au cours de la période évaluée, 354 événements sismiques ont été enregistrés, dont 35 étaient associés à des processus de fracturation des roches (type VT) et 319 à la dynamique des fluides dans des conduits volcaniques ; parmi ces derniers, 267 ont été classés comme événements de longue période (type LP), deux (2) événements ont été associés à la fois aux mécanismes de rupture et à la dynamique des fluides, pour lesquels ils ont été classés comme hybrides (type HB), sept (7) ont été classés comme des tremblements de terre de type « tornillos » (type TO) et 43 comme des impulsions de tremor de basse énergie (type TR).

-Le réseau géodésique de stations GNSS (Global Navigation Satellite System) pour la surveillance de la déformation du sol continue d’enregistrer un processus associé à l’inflation.
-Dans le suivi de l’activité de surface, les images obtenues au cours de la semaine grâce aux caméras Web Anambío, Mina, Lavas Rojas, Cerro Sombrero et Curiquinga ont montré un dégazage du système volcanique, avec une colonne blanche orientée préférentiellement vers le Nord-Ouest.

Concernant la surveillance des gaz volcaniques, les émissions de flux de dioxyde de soufre (SO2) enregistrées par les stations télémétriques ont montré une augmentation, atteignant des valeurs de débit dans les stations permanentes avec un maximum émis de 2613 t/jour pour le 19 décembre août. Les autres instruments d’analyse de gaz dans la zone d’influence volcanique ne montrent pas de changements pertinents pour la période évaluée.
Les capteurs de surveillance des champs magnétiques et des ondes infrasonores n’ont pas enregistré les variations associées aux changements de l’activité volcanique.

Source : SGC.

Photo : Ingeominas.

 

Comores , Karthala :

Les autorités comoriennes ont déclenché lundi le plan d’alerte jaune après le réveil du volcan Karthalan, tout en appelant au calme et à la prudence.

Le ministère comorien de l’Intérieur, à travers la Direction générale de la sécurité civile des Comores, a déclenché lundi soir « le plan d’alerte jaune » suite aux mouvements sismiques enregistrés depuis le 15 juillet dernier par l’Observatoire volcanologique du Karthala. Les autorités rassurent toutefois la population sur « le contrôle et la surveillance des mouvements en cours » par les techniciens reliés à un réseau installé au CNDRS.

La Sécurité civile appelle à la sérénité et surtout à la prudence dans les zones proches du cratère. « Toutes les mesures ont été prises pour un suivi régulier de l’activité sismique selon le protocole établi. Il n’y a rien de grave. Mais le plan d’alerte jaune consiste à informer le public sur le comportement du volcan. Il n’y pas lieu de paniquer », a assuré le patron de la Sécurité civile des Comores, le lieutenant-colonel Tachfine Ahmed.

Culminant à 2 361 mètres d’altitude, le volcan Karthala surplombe Moroni, capitale des Comores, habitée par 111 329 habitants. Le dernier mouvement de grande envergure du volcan Karthala remonte à la fin de l’année 2005. À noter que l’Observatoire du Piton de la Fournaise, situé à La Réunion, a aussi enregistré un regain d’activité. Le Piton de la Fournaise et le Karthala sont tous deux des volcans essentiellement effusifs.

COMMUNIOUÉ DE PRESSE
Le Ministère de l’intérieur chargé de la protection civile porte à la connaissance de la population que depuis le 15 juillet 2022, l’observatoire volcanologique du Karthala (OVK) a noté une activité anormale du volcan KARTHALA, qui s’est manifesté par une activité sismique persistante, sur son flanc Ouest.
Conformément au plan de secours spécifique Karthala, le Ministre a déclenché l’alerte volcanique niveau Jaune appelée aussi vigilance volcanique. Ce niveau d’alerte démontre une situation anormale qui fait appel à une vigilance qui peut être levée en cas de retour à une situation stable.
A ce stade de la situation, il est conseillé d’éviter toute activité de campement aux alentours du volcan surtout à des heures tardives.
L’observatoire volcanologique du Karthala suit de près l’évolution de la situation et invite la population à rester calme et à l’écoute des nouvelles consignes des autorités

Source : Outremers360.com , ministère de l’intérieur Commorien.

Photo : Nicolas-Villenueve-Universite-de-La-Reunion 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search