May 30, 2023. EN. New Zealand : Lake Taupo , Chile : Laguna del Maule , Peru : Sabancaya , Ecuador : Cotopaxi , Mexico : Popocatepetl .

May 30 , 2023.

 

New Zealand , Lake Taupo :

Volcanic activity at Taupō Volcano is now back to background levels. The Volcanic Alert Level is lowered to Level 0.

Monitoring at Taupō Volcano shows that both ground deformation and earthquake activity have continued to decrease over the past few weeks. These monitoring data indicate the level of unrest has now returned to what is normally seen as the background. The Volcanic Alert Level is now lowered to Level 0 for Taupō Volcano.

This latest episode of unrest at Taupō volcano started in May 2022. The Volcanic Alert Level for Taupō volcano was raised to 1 in September 2022 in response to this activity, indicating minor unrest was occurring. This unrest has now paused. We have recorded both ground deformation signals and shallow earthquakes under the central lake area during this period.

Through early 2023 (January to April) earthquake activity has continued with ground deformation. However, both were showing declines. These have returned to typical background levels in May 2023. A combination of magma movement at depth, faults slipping, and hydrothermal fluids has likely been driving the earthquakes and ground deformation observed this last year. This activity has now paused.

We have seen several processes at play during the volcanic unrest over the last year at Taupō Volcano. In the initial phase starting in early May 2022, we saw an increase in the number of earthquakes per month and by June there was an indication of uplift at Horomatangi Reef in the lake. By September both trends were well established with the monthly number of earthquakes ranging between 20 and 90 per month (Fig. 1). Our GNSS (GPS) instruments around the lake recorded outward movement around the lake and Horomatangi Reef showed some uplift at a rate of 60 ± 20 mm per year. These were within our expectations for Taupō volcano at Volcanic Alert Level 1. Between September and November 2022 earthquake activity slowed down.

On 30 November 2022 a Magnitude 5.7 event occurred at 9 km depth. This earthquake was widely felt and accompanied by significant ground movement at Horomatangi Reef. We measured 180 mm (18 cm) of uplift and a shift to the southeast of 160 mm (16 cm). This movement of the lakebed created a small tsunami in the lake while the ground shaking set off a submarine landslide near Wharewaka Point. This created a 2nd local tsunami that flooded the foreshore area. Aftershocks continued through to February 2023; over 820 were located. Another moderate sized earthquake occurred on 5 March (M4.4).

Figure 1. The number of earthquakes per week from January 2022 until May 2023. Five intervals are identified in this period, labelled A through E.

Overall, over the past year, there have been just over 1800 earthquakes under Taupō volcano, accompanied by some measurable – although too small to impact local communities – ground deformation of the lake floor and around the lake. Although this is the first time the VAL has been raised, this is not the first volcanic unrest at Taupō. It is the most recent of 18 historical unrest episodes in the past 150 years. Several of these were more severe than what we have observed over the last year. None of those episodes, or the many other episodes which would have occurred over the past 1800 years before written records were kept, ended in an eruption. The last eruption at Taupō volcano was in 232 AD ± 10 years. The chance of an eruption at Taupō remains very low in any one year.

Source : Geonet / Agnes Mazot / Duty Volcanologist

Photos : Geonet.

 

Chile , Laguna del Maule :

Special Report on Volcanic Activity (REAV), Maule region, Laguna del Maule volcanic complex, May 29, 2023, 8:30 p.m. local time (mainland Chile)

The National Geology and Mining Service of Chile (Sernageomin) announces the following PRELIMINARY information, obtained through the monitoring equipment of the National Volcanic Monitoring Network (RNVV), processed and analyzed at the Volcanological Observatory of the Andes del Sud ( Ovdas):

On Monday, May 29 at 8:13 p.m. local time (23:13 UTC), monitoring stations installed near the Laguna del Maule volcanic complex recorded a swarm of earthquakes, associated with volcano-tectonic activity (VT). At the time of issuing this report, 100 events had been recorded, including the event of greatest magnitude located 9.0 km west-south-west of the center of the lagoon.

 

The characteristics of the earthquake of greatest magnitude recorded for the moment after its analysis are as follows:
ORIGINAL TIME: 8:13 p.m. local time (23:13 UTC)
LATITUDE: 36.114°S
LONGITUDE: 70.584°E
DEPTH: 4.1 km
LOCAL MAGNITUDE: 0.7 (ML)

Comments:

During the issuance of this report, the volcano-tectonic seismicity continues to be recorded, with low magnitude events (ML<1.0). Similarly, the localized seismicity is focused in an area close to the Nieblas station located southwest of the center of the lagoon.

The volcanic technical alert remains at the Yellow level.

Source : Sernageomin.

Photo : neuqueninforma.gob.ar

 

Peru , Sabancaya :

Analysis period: from May 22, 2023 to May 28, 2023, Arequipa, May 29, 2023.
Alert level: ORANGE

The Geophysical Institute of Peru (IGP) reports that the eruptive activity of the Sabancaya volcano remains at moderate levels, that is to say with the recording of an average of 23 daily explosions, with columns of ash and of gas up to 1.5 km altitude above the summit of the volcano and their subsequent dispersion. Therefore, for the following days, no significant change is expected in eruptive activity.

The IGP recorded and analyzed the occurrence of 296 earthquakes of volcanic origin, associated with the circulation of magmatic fluids inside the Sabancaya volcano. An average of 23 explosions was recorded daily, in addition to recording Volcano-Tectonic (VT) type events associated with rock fracturing inside the Sabancaya volcano.

Monitoring the deformation of the volcanic structure using GNSS techniques (processed with fast orbits) does not show any significant anomalies. However, in general, a slight inflation process was observed in the northern sector (surroundings of the Hualca Hualca volcano). Visual surveillance identified columns of gas and ash up to 1.5 km above the summit of the volcano, which were dispersed towards the eastern and southeastern sectors of Sabancaya. Satellite recordings have identified the presence of 8 thermal anomalies, with a maximum value of 5 MW, associated with the presence of a lava body on the surface of the volcano’s crater.

RECOMMENDATIONS
• Keep the volcanic alert level orange.
• Do not approach within a radius of less than 12 km from the crater.

Source : Cenvul.

Photo :pixabay

 

Ecuador , Cotopaxi :

Seismicity:
Since mid-February of this year, the Cotopaxi has shown a gradual decrease in all seismic parameters, including: event rate, number of ash emissions and cumulative daily hours of emission tremor.

Geodesy:
Internal processes of the volcano, such as the entry of new magma into the system, produce increased pressure and changes in the state of stress within the volcanic system. These phenomena are manifested at the surface level by deformations of the volcanic edifice or its environment, which are detectable by means of high-precision instruments. In 2022, the geodetic monitoring bases located around the volcanic cone began to record displacements, indicating an increase of several millimeters in the distance which separates the bases from each other. This trend, called « inflation, » continued until February, when the deformation began to slow. Between the months of February and March, the deformation showed a slightly downward trend, and then stabilized. Between the months of April and May, the positioning data shows an increase of a few millimeters in the West-East section of the volcano, however, in the North-South section, for the moment, the trend remains relatively stable.

Thermography:
During the flyby carried out on May 17, new thermal sequences of the volcano were obtained. On this occasion, the conditions of activity during the flight (for example, low quantity of gas and absence of ash) made it possible to obtain high-resolution thermal images of the bottom of the crater. The Maximum Apparent Temperatures (TMA) obtained in this area correspond to the highest recorded on the volcano since March 2018, when 313 ° C was measured. The average TMA obtained from the analysis of the different thermal sequences of May 17 is 235 ± 39°C (bright yellow zone in the figure ) and corresponds to volcanic rock heated by magmatic gases at very high temperature. In this sense, it must be considered that the distance and the presence of gas in the duct can underestimate the temperature. Likewise, this temperature confirms that the activity presented by the volcano is of magmatic origin. In the fumarolic fields, the TMAs are still below 30°C, i.e. low temperature.

Figure 9. Superposition of the thermal image with the image of the visible domain, corresponding to the bottom of the crater of the Cotopaxi volcano. The areas of orange (low temperature) and bright yellow colors, temperature corresponding to rocks heated by gas at very high temperatures and should not be interpreted as volcanic lava on the surface (Photo: F Naranjo, Thermal image: M Almeida; May 17, 2023 – IGEPN)

Data interpretation:
Based on the information available in this report, it can be seen that some monitoring parameters showed a slight increase and others show a downward trend, given the fluctuating characteristics of the eruptive processes, the activity of the Cotopaxi volcano has was classified as moderate with an unchanged trend both internally and on the surface. The joint analysis of the various monitoring parameters shows that the recent activity is caused by the presence of a small body of magma within the volcanic conduit, which is responsible for SO2 and ash emissions. The current eruptive period lasts from October 2022 to May 2023 (about 7 months), exceeding the four-month period of the August-November 2015 eruptive phase. However, the intensity of the current eruptive period is much lower, both for gas as well as emissions and ash fall. Temperatures in the fumarolic fields around the crater remain at low levels.

Magmatic gases, in particular SO2, are abundant in the volcanic plume, and are still detected both by the permanent monitoring network (DOAS – Novac Project) and by satellite sensors. At the time of writing this report, measurements obtained during surveillance overflights (thermal images, Multi-GAS measurements) show that the activity is of magmatic origin. For its part, internally, seismicity continues to be dominated by LP and VLP type earthquakes and less and less energetic tremor episodes; while the deformation shows a stable trend, varying within a range of 2 mm since February this year. Specifically, monitoring data indicates that surface and internal activity have exhibited fluctuations since late February. At the moment it is at a level below that recorded in February, however, it continues and has not returned to the levels before the current eruptive period (before October 2022).

Source : IGEPN

Read the full article https://informes.igepn.edu.ec/igepn-registro-web/pages/public/InformeGenerado.jsf?directorio=30402&fbclid=IwAR0hoT0H-lUj6hWKgZ3vBB1EexzJfPH-AQR1ORTyc1BcmwxCWrRC7b8U_6s

Photos : IGEPN.

 

Mexico , Popocatepetl :

May 29, 11:00 a.m. (May 29, 5:00 p.m. GMT)

During the past 24 hours, according to the monitoring systems of the Popocatépetl volcano, nine exhalations accompanied by water vapor, other volcanic gases and ash have been detected.

1,425 minutes (23.75 hours) of low to medium amplitude high frequency tremor was recorded, associated with the continuous emission of gas, water vapor and ash, as well as occasionally, to the expulsion of incandescent fragments a short distance from the crater.
During this period, the National Center for Communication and Civil Protection Operations (CENACOM) reported a slight ash fall in the municipalities of Ecatzingo, State of Mexico; Tetela del Volcán and Hueyapan, Morelos; Nopalucan, Puebla Capital, San Andrés Cholula, Cuautlancingo, Amozoc, San Pedro Benito Juárez (Atlixco) and Tianguismanalco in Puebla.

At the time of publication of this report, there is no visibility; however, in the morning, an emission of water vapor, volcanic gases and light amounts of ash was observed in a South-South-East direction.

Update May 29, 7:00 p.m. (May 30, 01:00 GMT)

For the moment, the high frequency tremor signal continues, keeping a low amplitude. This tremor signal is associated with the emission of ash and the expulsion of glowing fragments.

The volcanic alert traffic light remains YELLOW PHASE 3

Source : Cenapred .

30 Mai 2023. FR. Nouvelle Zélande : Lac Taupo , Chili : Laguna del Maule , Pérou : Sabancaya , Equateur : Cotopaxi , Mexique : Popocatepetl .

30 Mai 2023.

 

Nouvelle Zélande , Lac Taupo :

L’activité volcanique du volcan Taupō est maintenant revenue à des niveaux de fond. Le niveau d’alerte volcanique est abaissé au niveau 0.

La surveillance du volcan Taupō montre que la déformation du sol et l’activité sismique ont continué à diminuer au cours des dernières semaines. Ces données de surveillance indiquent que le niveau d’agitation est maintenant revenu à ce qui est normalement considéré comme le niveaux de fond. Le niveau d’alerte volcanique est maintenant abaissé au niveau 0 pour le volcan Taupō.

Ce dernier épisode de troubles sur le volcan Taupō a commencé en mai 2022. Le niveau d’alerte volcanique du volcan Taupō a été porté à 1 en septembre 2022 en réponse à cette activité, indiquant que des troubles mineurs se produisaient. Ces troubles ont maintenant cessé. Nous avons enregistré à la fois des signaux de déformation du sol et des tremblements de terre peu profonds sous la zone centrale du lac au cours de cette période.

Jusqu’au début de 2023 (janvier à avril), l’activité sismique s’est poursuivie avec la déformation du sol. Cependant, les deux affichaient des baisses. Ceux-ci sont revenus à des niveaux de fond typiques en mai 2023. Une combinaison de mouvements de magma en profondeur, de glissement de failles et de fluides hydrothermaux a probablement été à l’origine des tremblements de terre et de la déformation du sol observés l’année dernière. Cette activité est maintenant en pause.

Nous avons vu plusieurs processus en jeu lors des troubles volcaniques de l’année dernière sur le volcan Taupō. Dans la phase initiale commençant au début de mai 2022, nous avons constaté une augmentation du nombre de tremblements de terre par mois et en juin, il y avait une indication de soulèvement au récif Horomatangi dans le lac. En septembre, les deux tendances étaient bien établies avec un nombre mensuel de tremblements de terre compris entre 20 et 90 par mois (Fig. 1). Nos instruments GNSS (GPS) autour du lac ont enregistré un mouvement vers l’extérieur autour du lac et le récif Horomatangi a montré un certain soulèvement à un taux de 60 ± 20 mm par an. Celles-ci étaient conformes à nos attentes pour le volcan Taupō au niveau d’alerte volcanique 1. Entre septembre et novembre 2022, l’activité sismique a ralenti.

Le 30 novembre 2022, un événement de magnitude 5,7 s’est produit à 9 km de profondeur. Ce tremblement de terre a été largement ressenti et accompagné d’importants mouvements de terrain au niveau du récif Horomatangi. Nous avons mesuré 180 mm (18 cm) de soulèvement et un décalage vers le Sud-Est de 160 mm (16 cm). Ce mouvement du lit du lac a créé un petit tsunami dans le lac tandis que les secousses du sol ont déclenché un glissement de terrain sous-marin près de Wharewaka Point. Cela a créé un 2e tsunami local qui a inondé la zone de l’estran. Les répliques se sont poursuivies jusqu’en février 2023; plus de 820 ont été localisés. Un autre tremblement de terre de taille modérée s’est produit le 5 mars (M4.4).

Figure 1. Le nombre de tremblements de terre par semaine de janvier 2022 à mai 2023. Cinq intervalles sont identifiés au cours de cette période, étiquetés de A à E.

Dans l’ensemble, au cours de l’année écoulée, il y a eu un peu plus de 1800 tremblements de terre sous le volcan Taupō, accompagnés de quelques déformations mesurables – bien que trop petites pour avoir un impact sur les communautés locales – du fond du lac et autour du lac. Bien que ce soit la première fois que le VAL est soulevé, ce n’est pas la première agitation volcanique à Taupō. Il s’agit du plus récent des 18 épisodes de troubles historiques des 150 dernières années. Plusieurs d’entre eux étaient plus graves que ce que nous avons observé au cours de la dernière année. Aucun de ces épisodes, ni les nombreux autres épisodes qui se seraient produits au cours des 1800 dernières années avant que des archives écrites ne soient conservées, ne se sont terminés par une éruption. La dernière éruption du volcan Taupō remonte à 232 après JC ± 10 ans. Le risque d’éruption sur Taupō reste très faible au cours d’une année.

Source : Geonet / Agnès Mazot / Volcanologue de service.

Photos : Geonet.

 

Chili , Laguna del Maule :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV), région du Maule, complexe volcanique Laguna del Maule, 29 Mai 2023, 20 h 30, heure locale (Chili continental)

Le Service national de géologie et des mines du Chili (Sernageomin) annonce les informations PRÉLIMINAIRES suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau national de surveillance volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire volcanologique des Andes del Sud (Ovdas) :

Le Lundi 29 Mai à 20:13 heure locale (23h13 UTC) , les stations de surveillance installées à proximité du complexe volcanique de la Laguna del Maule ont enregistré un essaim de séismes , associé à une activité volcano-tectoniques ( VT).  A l’heure de l’émission de ce rapport , il a été enregistré 100 évènements , dont l’évènement de plus forte magnitude localisé à 9,0 km à l’Ouest-Sud-Ouest du centre de la lagune.

 

Les caractéristiques du séisme de plus grande magnitude enregistré pour le moment après son analyse sont les suivantes :
HEURE D’ORIGINE : 20h13 heure locale (23h13 UTC)
LATITUDE : 36.114° S
LONGITUDE: 70.584° E
PROFONDEUR : 4,1 km
MAGNITUDE LOCALE : 0,7 (ML)

Observations :

Durant l’émission de ce rapport la sismicité volcano-tectonique continue d’etre enregistrée , avec des évènements de faible magnitude (ML<1,0). De même , la sismicité localisée se focalise dans une zone proche de la station Nieblas située au Sud-Ouest du centre de la lagune

L’alerte technique volcanique reste au niveau Jaune.

Source : Sernageomin.

Photo : neuqueninforma.gob.ar

 

Pérou , Sabancaya :

Période d’analyse: du 22 Mai 2023 au 28 Mai 2023 , Arequipa, 29 Mai 2023 .
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés, c’est-à-dire avec l’enregistrement d’une moyenne de 23 explosions quotidiennes , avec des colonnes de cendres et de gaz jusqu’à 1,5 km d’altitude au-dessus du sommet du volcan et leur dispersion consécutives . Par conséquent, pour les jours suivants, aucun changement significatif n’est attendu concernant l’ activité éruptive.

L’IGP a enregistré et analysé l’occurrence de 296 tremblements de terre d’origine volcanique, associés à la circulation de fluides magmatiques à l’intérieur du volcan Sabancaya. Une moyenne de 23 explosions a été enregistrée quotidiennement , en plus d’enregistrement d’évènements  de type Volcano-Tectoniques (VT) associés à des fracturations rocheuses à l’intérieur du volcan Sabancaya .

Le suivi de la déformation de la structure volcanique à l’aide de techniques GNSS (traitées avec des orbites rapides) ne présente pas d’anomalies significatives. Cependant, de manière générale, un leger processus d’inflation a été observé dans le secteur  Nord ( environs du volcan Hualca Hualca ). La surveillance visuelle a permis d’identifier des colonnes de gaz et de cendres jusqu’à 1,5  km d’altitude au-dessus du sommet du volcan , qui étaient dispersées vers les secteurs Est et Sud-Est du Sabancaya.  Les enregistrements par satellites ont identifiés la présence de 8 anomalies thermiques , avec une valeur maximale de 5 MW , associées à la présence d’un corps de lave à la superficie du cratère du volcan.

RECOMMANDATIONS
• Garder le niveau d’alerte volcanique en orange.
• Ne pas s’ approcher dans un rayon de moins de 12 km du cratère.

Source : Cenvul.

Photo :pixabay

 

Equateur , Cotopaxi :

Sismicité :
Depuis la mi-février de cette année, le Cotopaxi a montré une diminution progressive de tous les paramètres sismiques, notamment : le taux d’événements, le nombre d’émissions de cendres et les heures quotidiennes cumulées de tremor d’émission .

Géodésie :
Les processus internes du volcan, tels que l’entrée de nouveau magma dans le système, produisent une augmentation de la pression et des changements dans l’état de stress au sein du système volcanique. Ces phénomènes se manifestent au niveau de la surface par des déformations de l’édifice volcanique ou de son environnement, qui sont détectables au moyen d’instruments de haute précision. En 2022, les bases de surveillance géodésique situées autour du cône volcanique ont commencé à enregistrer des déplacements, indiquant une augmentation de plusieurs millimètres dans la distance qui sépare les bases les unes des autres. Cette tendance, appelée « inflation », s’est poursuivie jusqu’en février, lorsque la déformation a commencé à ralentir. Entre les mois de février et de mars, la déformation a présenté une tendance légèrement à la baisse, pour ensuite se stabiliser. Entre les mois d’avril et de mai, le positionnement des données montrent une augmentation de quelques millimètres dans la section Ouest-Est du volcan, cependant, dans la section Nord-Sud, pour le moment, la tendance reste relativement stable.

Thermographie :
Lors du survol effectué le 17 mai, de nouvelles séquences thermiques du volcan ont été obtenues. A cette occasion, les conditions d’activité pendant le vol (par exemple, faible quantité de gaz et absence de cendres) ont permis d’obtenir des images thermiques à haute résolution du fond du cratère. Les Températures Apparentes Maximales (TMA) obtenues dans cette zone correspondent aux plus élevées enregistrées sur le volcan depuis mars 2018, date à laquelle 313 °C avaient été mesurés. La TMA moyenne obtenue à partir de l’analyse des différentes séquences thermiques du 17 mai est de 235 ± 39°C (zone jaune vif sur la figure ) et correspond à une roche volcanique chauffée par des gaz magmatiques à très haute température. En ce sens, il faut considérer que la distance et la présence de gaz dans le conduit peuvent sous-estimer la température. De même, cette température confirme que l’activité présentée par le volcan est d’origine magmatique. Dans les champs fumeroliens, les TMA sont encore inférieures à 30°C, c’est-à-dire basses  température .

Figure 9. Superposition de l’image thermique avec l’image du domaine visible, correspondant au fond du cratère du volcan Cotopaxi. Les zones de couleurs orange (basse température) et jaune vif , température correspondant à des roches chauffées par le gaz à des températures très élevées et ne doivent pas être interprétées comme de la lave volcanique en surface (Photo : F Naranjo, Image thermique : M Almeida ; 17 mai 2023 – IGEPN)

Interprétation des données:
Sur la base des informations disponibles dans ce rapport, on peut voir que certains paramètres de surveillance ont montré une légère augmentation et d’autres montrent une tendance à la baisse, compte tenu des caractéristiques fluctuantes des processus éruptifs, l’activité du volcan Cotopaxi a été classée comme modérée avec tendance inchangée tant en interne qu’en surface. L’analyse conjointe des différents paramètres de surveillance montre que l’activité récente est causée par la présence d’un petit corps de magma au sein du conduit volcanique, qui est responsable des émissions de SO2 et de cendres. La période éruptive actuelle dure d’octobre 2022 à mai 2023 (environ 7 mois), dépassant la période de quatre mois de la phase éruptive d’août-novembre 2015. Cependant, l’intensité de la période éruptive actuelle est beaucoup plus faible, tant pour le gaz ainsi que les émissions et les chutes de cendres . Les températures des champs fumeroliens situés autour du cratère restent à des niveaux bas.

Les gaz magmatiques, notamment le SO2, sont abondants dans le panache volcanique, et sont toujours détectés à la fois par le réseau de surveillance permanente (DOAS –Projet Novac) et par les capteurs satellitaires. Au moment de la rédaction de ce rapport, les mesures obtenues lors des survols de surveillance (images thermiques, mesures Multi-GAS) montrent que l’activité est d’origine magmatique. De son côté, en interne, la sismicité continue d’être dominée par des séismes de type LP et VLP et des épisodes de tremor de moins en moins énergétiques ; tandis que la déformation montre une tendance stable, variant dans une fourchette de 2 mm depuis février de cette année. Précisément, les données de surveillance indiquent que la surface et l’activité interne ont présenté des fluctuations depuis la fin février. Pour le moment, il est à un niveau inférieur à celui enregistré en février, cependant, il continue et n’est pas revenu aux niveaux d’avant la période éruptive actuelle (avant octobre 2022).

Source : IGEPN

Lire l’article en entier https://informes.igepn.edu.ec/igepn-registro-web/pages/public/InformeGenerado.jsf?directorio=30402&fbclid=IwAR0hoT0H-lUj6hWKgZ3vBB1EexzJfPH-AQR1ORTyc1BcmwxCWrRC7b8U_6s

Photos : IGEPN.

 

Mexique , Popocatepetl :

29 mai, 11h00 (29 mai, 17h00 GMT)

Au cours des dernières 24 heures, selon lesx systèmes de surveillance du volcan Popocatépetl, neuf exhalaisons accompagnées de vapeur d’eau, d’autres gaz volcaniques et de cendres ont été détectées.

1 425 minutes (23,75 heures) de tremor à haute fréquence d’amplitude faible à moyenne ont été enregistrées, associées à l’émission continue de gaz, de vapeur d’eau et de cendres, ainsi qu’à l’occasion, à l’expulsion de fragments incandescents à une courte distance du cratère .
Au cours de cette période, le Centre national des opérations de communication et de protection civile (CENACOM) a signalé une légère chute de cendres dans les municipalités d’Ecatzingo, État de Mexico; Tetela del Volcán et Hueyapan, Morelos ; Nopalucan, Puebla Capital, San Andrés Cholula, Cuautlancingo, Amozoc, San Pedro Benito Juárez (Atlixco) et Tianguismanalco à Puebla.

Au moment de la publication de ce rapport, il n’y a aucune visibilité ; cependant, le matin, une émission de vapeur d’eau, de gaz volcaniques et de légères quantités de cendres a été observée dans une direction Sud-Sud-Est.

Mise à jour du 29 mai, 19 h 00 (30 mai, 01 h 00 GMT)

Pour le moment, le signal de tremor à haute fréquence continue, en gardant une faible amplitude. Ce signal de tremor est associé à l’émission de cendres et à l’expulsion de fragments incandescents  .

Le feu de circulation d’alerte volcanique reste JAUNE PHASE 3

Source : Cenapred .

April 05 , 2023. EN. Italy : Stromboli , Colombia : Nevado del Ruiz, Italy / Sicily : Etna , Russia / Kuril Islands : Ebeko , New Zealand : Lake Taupo .

April 05 , 2023.

 

Italy , Stromboli :

WEEKLY BULLETIN from March 27, 2023 to April 02, 2023. (issue date April 04, 2023)

ACTIVITY STATUS SUMMARY

In the light of the monitoring data, it is highlighted:
1) VOLCANOLOGICAL OBSERVATIONS: Normal Strombolian activity was observed during this period. The total hourly frequency fluctuated between average values (11-15 events/h). The intensity of the explosions was mainly medium and weak in both the North crater area and the South Center crater area.
2) SEISMOLOGY: The seismological parameters monitored do not show any significant variations.
3) SOIL DEFORMATIONS: The island’s soil deformation monitoring networks did not show any significant variation to report for the period considered.
4) GEOCHEMISTRY: the flow of SO2 is at an average level
The CO2 streams show average outgassing values.
The C/S values are at average values.
The isotopic ratio of the helium dissolved in the heat sinks is at average values with R/Ra equal to 4.24.
5) SATELLITE OBSERVATIONS: The thermal activity observed from the satellite was generally weak.

VOLCANOLOGICAL OBSERVATIONS

During the observation period, the eruptive activity of Stromboli was characterized by the analysis of the images recorded by the surveillance cameras of the INGV-OE at an altitude of 190m (SCT-SCV) and of the Pizzo, while the Punta dei Corvi infrared camera was operational until 8:32 p.m. on March 21.
The explosive activity was mainly produced by 2 (two) eruptive vents located in the North zone of the crater and by 3 (three) vents located in the Center-South zone.
Due to the unfavorable weather conditions of March 27 – April 1 and 2, the visibility of the crater area was insufficient for a correct description of the eruptive activity.

Observations of explosive activity captured by surveillance cameras
In the northern area of the crater (N), with a mouth located in sector N1 and one in sector N2, explosive activity of variable intensity from low (less than 80 m in height) to medium-high was observed ( sometimes the products exceeded 150 m in height) emitting coarse materials (bombs and lapilli). The average frequency of explosions fluctuated between 7 and 9 events/h.
In the Center-South zone (CS), sector S2, with three active vents, showed explosive activity of low and medium intensity (less than 150 in height) emitting coarse materials. Sector C and sector S1 did not show significant eruptive activity. The frequency varied between 4 and 7 events/h.

Source : INGV.

Photo : Stromboli Stati d’animo / Sebastiani Cannavo.

 

Colombia , Nevado del Ruiz :

Manizales, April 4, 2023 10:25 a.m.

Regarding the monitoring of the activity of the NEVADO DEL RUIZ VOLCANO, the MINISTRY OF MINES AND ENERGY through the COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC) informs that:

The recording of rock fracturing seismicity continues inside the volcanic edifice. Yesterday April 3, 5,000 events were recorded. The highest magnitude reached was 2.0 ML corresponding to the 8:15 p.m. earthquake, located 2.6 km southwest of the crater. Seismicity remains localized in the southwestern sector of the volcanic edifice at a distance from the crater of between 2.0 and 5.0 km.
In addition, the recording of seismic activity related to the movement of fluids inside the volcanic conduits continues, which has been associated with confirmed ash emissions and degassing, the latter maintaining rates similar to those of yesterday. The maximum height of the column of gas and / or ash observed yesterday was 1100 m measured from the summit of the volcano, the direction of dispersion of the column predominated towards the southwest of the volcano.

It is important to point out that the activity of the volcano at the ORANGE LEVEL can fluctuate and sometimes decrease compared to the previous days, without this meaning that the volcano has returned to a lower level of activity.
To change the level and return to the yellow level, a prudential time is necessary where trends and patterns can be observed that allow us to deduce the possible decrease in activity, which is why it is warned that the level of activity of the Nevado del Ruiz volcano will remain at the ORANGE LEVEL for several weeks. Meanwhile, if there is an acceleration of processes suggesting an impending eruption or the eruption itself occurring, the activity level will turn red.

The community is recommended to remain calm, follow the recommendations of the National Risk Management Unit and local authorities and be attentive to the information provided
by the Colombian Geological Service on the evolution of the state of the volcano.

Source et photo : SGC.

 

Italy / Sicily , Etna :

MONTHLY BULLETIN, March 2023 (issue date 04 April 2023)

ACTIVITY STATUS SUMMARY

In the light of the monitoring data, it is highlighted:

1) VOLCANOLOGICAL OBSERVATIONS: Degassing of the summit craters, especially the Bocca Nuova crater and to a lesser extent the Southeast crater; absence of eruptive activity.
2) SEISMOLOGY: Low seismic activity due to fracturing. Average amplitude of the volcanic tremor at an average level. The sources of the tremor are mainly between the Bocca Nuova and Southeast craters.
3) INFRASOUND: Weak infrasonic activity.
4) GROUND DEFORMATIONS: Over the past month, ground deformation monitoring networks have not recorded any significant changes
5) GEOCHEMISTRY: SO2 flux at an average and increasing level.
The CO2 circulates on the average degassing values.
The isotopic ratio of Helium is at high levels.
The partial pressure of dissolved CO2 does not show significant variations
6) SATELLITE OBSERVATIONS: Thermal activity observed from the satellite was generally weak.

VOLCANOLOGICAL OBSERVATIONS
During the interval from March 6 to April 2, 2023, the monitoring of Etna’s activity was carried out through the surveillance cameras of the INGV – Osservatorio Etneo. On some days, notably the second week of March, observations were discontinued due to cloud cover, and the gas cloud was often flattened by the downslope wind.

As in previous weeks, the usual variable rate degassing continued from the summit craters. In particular, the degassing of the Bocca Nuova crater was continuous and almost always had a pulsatile character, in some cases generating steam rings. This activity was concentrated at the two vents at the bottom of the crater, also producing the hisses and roars that have accompanied gas emission for more than a year.
At the Southeast Crater, gas and steam emissions were most concentrated along the edges of the crater and in the upper part of the February 10, 2022 fracture on the southern flank of the cone. The North-East crater and the Voragine crater, on the other hand, only showed very weak fumarolic activity and remain completely obstructed.

Source : INGV.

Photo : Etnawalk / Giuseppe Distefano

 

Russia / Kuril Islands , Ebeko  :

VOLCANO OBSERVATORY NOTICE FOR AVIATION (VONA)

Issued: April 05 , 2023
Volcano: Ebeko (CAVW #290380)
Current aviation colour code: ORANGE
Previous aviation colour code: orange
Source: KVERT
Notice Number: 2023-44
Volcano Location: N 50 deg 41 min E 156 deg 0 min
Area: Northern Kuriles, Russia
Summit Elevation: 1156 m (3791.68 ft)

Volcanic Activity Summary:
A moderate explosive activity of the volcano continues. According to visual data an explosion sent ash up to 3.5 km a.s.l., an ash cloud is drifting to the south-east from the volcano.
A moderate eruptive activity of the volcano continues. Ash explosions up to 6 km (19,700 ft) a.s.l. could occur at any time. Ongoing activity could affect low-flying aircraft and airport of Severo-Kurilsk.

Volcanic cloud height:
3000-3500 m (9840-11480 ft) AMSL Time and method of ash plume/cloud height determination: 20230405/0200Z – Visual data

Other volcanic cloud information:
Distance of ash plume/cloud of the volcano: 5 km (3 mi)
Direction of drift of ash plume/cloud of the volcano: SE
Time and method of ash plume/cloud determination: 20230405/0200Z – Visual data

Source : Kvert.

Photo : T Totenko , ivs feb ras , kvert.

 

New Zealand , Lake Taupo :

Taupō Volcano remains in minor unrest despite earthquake activity having almost returned to normal. Volcanic Alert Level remains at Level 1. Published: Wed Apr 5 2023 2:00 PM.

The number of earthquakes at Taupō Volcano over the last few weeks has decreased and almost returned to what is normally seen. Meanwhile, uplift of the floor of the central part of Lake Taupō continues. The volcanic alert level remains at 1.

Since the start of the current unrest period in May 2022, we have recorded over 1750 shallow earthquakes under Lake Taupō. The largest earthquake to date occurred on 30 November 2022, a magnitude 5.7 event at about 9 km below the lake surface. About 825 (47 %) of all the earthquakes since May 2022 were aftershocks associated with this main event. There have also been 4 other earthquakes over magnitude 4. The number and size of earthquakes, including the number of magnitude 4 to 5 events, is within our expectations for Taupō volcano at volcanic alert level 1.

Since the start of 2022, the earthquake activity can be divided into 5 blocks (Figure 1): A. 1 Jan 2022 – 30 April 2022: Pre-unrest. This shows a normal level of earthquake activity

B. 1 May – 15 September 2022: Initial period of heightened earthquakes

C. 16 September – 29 November 2022: Earthquake activity is lower, but still above that before unrest started

D. 30 Nov – 31 Dec 2022: Magnitude 5.7 event and it’s aftershocks

E. 1 Jan 2023 – 2 April 2023: Earthquake activity is lower, but still above that before unrest started

Over the same period of time, we have observed uplift at Horomatangi Reef at an average rate of about 60 mm per year.

Figure 1. The number of earthquakes per week from January 2022 until early April 2023. This period can be divided into 5 intervals (A-E). We can see that the rate of earthquake activity beneath Lake Taupō has almost returned to what it was before volcanic unrest started in May 2022.

The current unrest episode has now lasted for about 10 months. The rate of shallow earthquakes has declined overall since the start of 2023 (see period E in Figure 1) and is close to returning to levels last seen before May 2022. The rate of uplift at the surface may also have decreased over the same period. However, as the rates are very slow it is difficult to confirm this in the short term. Any decision to lower the alert level will be based on both the rate of uplift and the earthquake activity as well as any other relevant information.

Therefore, the Volcanic Alert Level remains at 1 at Taupō volcano, and the Aviation Colour Code at green. We continue to actively monitor the volcano and, when we have more information, will share this.

Source et photo : Geonet

 

 

05 Avril 2023. FR. Italie : Stromboli , Colombie : Nevado del Ruiz , Italie / Sicile : Etna , Russie / Iles Kouriles : Ebeko , Nouvelle Zélande : Lac Taupo .

05 Avril 2023.

 

Italie , Stromboli :

BULLETIN HEBDOMADAIRE du 27 Mars 2023 au 02 Avril 2023. (date d’émission 04 Avril 2023)

RÉSUMÉ DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

A la lumière des données de suivi, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Une activité strombolienne normale a été observée durant cette période. La fréquence horaire totale a fluctué entre des valeurs moyennes (11-15 événements/h). L’intensité des explosions était principalement moyenne et faible à la fois dans la zone du cratère Nord et dans la zone du cratère Centre Sud.
2) SISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques suivis ne présentent pas de variations significatives.
3) DEFORMATIONS DES SOLS : Les réseaux de surveillance des déformations des sols de l’île n’ont pas montré de variation significative à signaler pour la période considérée.
4) GEOCHIMIE : le flux de SO2 est à un niveau moyen
Les flux de CO2 présentent des valeurs moyennes de dégazage.
Les valeurs C/S se situent à des valeurs moyennes.
Le rapport isotopique de l’hélium dissous dans les puits thermiques se situe à des valeurs moyennes avec R/Ra égal à 4.24.
5) OBSERVATIONS SATELLITAIRES : L’activité thermique observée depuis le satellite était généralement faible.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES

Au cours de la période d’observation, l’activité éruptive du Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance de l’INGV-OE à une altitude de 190m (SCT-SCV) et du Pizzo, tandis que la caméra infrarouge de Punta dei Corvi était opérationnelle jusqu’à 20h32 le 21 mars.
L’activité explosive a été principalement produite par 2 (deux) évents éruptifs situés dans la zone Nord du cratère et par 3 (trois) évents situés dans la zone Centre-Sud  .
En raison des conditions météorologiques défavorables des 27 mars – 1 et 2 avril, la visibilité de la zone du cratère était insuffisante pour une description correcte de l’activité éruptive.

Observations d’activité explosive captées par des caméras de surveillance
Dans la zone Nord du cratère (N), avec une bouche située dans le secteur N1 et une dans le secteur N2, une activité explosive d’intensité variable de faible (moins de 80 m de hauteur) à moyenne-élevée a été observée (parfois les produits dépassaient 150 m de hauteur) émettant des matériaux grossiers (bombes et lapilli). La fréquence moyenne des explosions oscillait entre 7 et 9 événements/h.
Dans la zone Centre-Sud (CS), le secteur S2, avec trois évents actifs, a montré une activité explosive de faible et moyenne intensité (moins de 150 de hauteur) émettant des matériaux grossiers. Le secteur C et le secteur S1 n’ont pas montré d’activité éruptive significative. La fréquence variait entre 4 et 7 événements/h.

Source : INGV.

Photo : Stromboli Stati d’animo / Sebastiani Cannavo.

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Manizales, 4 avril 2023 10h25

Concernant le suivi de l’activité du VOLCAN NEVADO DEL RUIZ, le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC) informe que :

L’enregistrement de la sismicité de fracturation des roches se poursuit à l’intérieur de l’édifice volcanique. Hier 3 avril, 5 000 événements ont été enregistrés. La magnitude la plus élevée atteinte était de 2,0 ML correspondant au séisme de 20h15, situé à 2,6 km au Sud-Ouest du cratère. La sismicité reste localisée dans le secteur Sud-Ouest de l’édifice volcanique à une distance du cratère comprise entre 2,0 et 5,0 km.
De plus, l’enregistrement de l’activité sismique liée au mouvement des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques se poursuit, ce qui a été associé à des émissions de cendres confirmées et à un dégazage, ce dernier maintenant des taux similaires à ceux d’hier. La hauteur maximale de la colonne de gaz et/ou de cendres observée hier était de 1100 m mesurée depuis le sommet du volcan , la direction de dispersion de la colonne prédominait vers le Sud-Ouest du volcan.

Il est important de souligner  que l’activité du volcan au NIVEAU ORANGE peut fluctuer et parfois diminuer par rapport aux jours précédents, sans que cela signifie que le volcan soit revenu à un niveau inférieur d’activité.
Pour changer le niveau et revenir au niveau jaune, un temps prudentiel est nécessaire où des tendances et des modèles peuvent être observés qui nous permettent de déduire la possible diminution de l’activité, c’est pourquoi il est averti que le niveau d’activité du Nevado del Ruiz volcan restera au NIVEAU ORANGE pendant plusieurs semaines. Pendant ce temps, en cas d’accélération des processus suggérant une éruption imminente ou l’éruption elle-même se produisant, le niveau d’activité passera au rouge.

Il est recommandé à la communauté de rester calme, de suivre les recommandations de l’Unité nationale de gestion des risques et des autorités locales et d’être attentive aux informations fournies
par le Service géologique colombien sur l’évolution de l’état du volcan.

Source et photo : SGC.

 

Italie / Sicile , Etna :

BULLETIN MENSUEL , Mars 2023  (date d’émission 04 Avril 2023)

RÉSUMÉ DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

A la lumière des données de suivi, il est mis en évidence :

1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Dégazage des cratères sommitaux, surtout du cratère Bocca Nuova et dans une moindre mesure du cratère Sud-Est ; absence d’activité éruptive.
2) SISMOLOGIE : Faible activité sismique due à la fracturation. Amplitude moyenne du tremor volcanique à un niveau moyen. Les sources du tremor se situent principalement entre les cratères de la Bocca Nuova et du Sud-Est.
3) INFRASONS : Faible activité infrasonore.
4) DÉFORMATIONS DU SOL : Au cours du dernier mois, les réseaux de surveillance de la déformation du sol n’ont pas enregistré de changements significatifs
5) GEOCHIMIE : Flux de SO2 à un niveau moyen et croissant.
Le CO2 circule sur les valeurs moyennes de dégazage.
Le rapport isotopique de l’Hélium se situe à des niveaux élevés.
La pression partielle du CO2 dissous ne présente pas de variations significatives
6) OBSERVATIONS SATELLITAIRES : L’activité thermique observée depuis le satellite était généralement faible.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Pendant l’intervalle du 6 mars au 2 avril 2023, le suivi de l’activité de l’Etna   a été effectué à travers les caméras de surveillance de l’INGV – Osservatorio Etneo. Certains jours, notamment la deuxième semaine de mars, les observations étaient discontinues en raison de la couverture nuageuse, et le nuage de gaz était souvent aplati par le vent descendant.

Comme les semaines précédentes, le dégazage habituel à taux variable s’est poursuivi à partir des cratères sommitaux . En particulier, le dégazage du cratère de la Bocca Nuova était continu et avait presque toujours un caractère pulsatile, générant dans certains cas des anneaux de vapeur. Cette activité était concentrée au niveau des deux évents au fond du cratère, produisant également les sifflements et les rugissements qui accompagnent l’émission de gaz depuis plus d’un an.
Au Cratère Sud-Est , les émissions de gaz et de vapeur étaient les plus concentrées le long des bords du cratère et dans la partie supérieure de la fracture du 10 février 2022 sur le flanc Sud du cône. Le cratère Nord-Est et le cratère de la Voragine n’ont par contre montré qu’une très faible activité fumerolienne et restent complètement obstrués.

Source : INGV.

Photo : Etnawalk / Giuseppe Distefano

 

Russie / Iles Kouriles , Ebeko  :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA)

Émis : 05 avril 2023
Volcan : Ebeko (CAVW #290380)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : KVERT
Numéro d’avis : 2023-44
Emplacement du volcan : N 50 deg 41 min E 156 deg 0 min
Région : Kouriles du Nord, Russie
Altitude du sommet : 1156 m (3791,68 pi)

Résumé de l’activité volcanique :
Une activité explosive modérée du volcan se poursuit. Selon les données visuelles, une explosion a envoyé des cendres jusqu’à 3,5 km d’altitude, un nuage de cendres dérive vers le Sud-Est du volcan.
Cette activité continue. Des explosions de cendres jusqu’à 6 km (19 700 pieds) au-dessus du niveau de la mer pourrait survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions volant à basse altitude et l’aéroport de Severo-Kurilsk.

Hauteur des nuages volcaniques :
3000-3500 m (9840-11480 ft) AMSL Heure et méthode de détermination de la hauteur du panache de cendres/nuages : 20230405/0200Z – Données visuelles

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Distance du panache de cendres/nuage du volcan : 5 km (3 mi)
Direction de dérive du panache de cendres/nuage du volcan : Sud-Est
Heure et méthode de détermination du panache de cendres/nuage : 20230405/0200Z – Données visuelles

Source : Kvert.

Photo : T Totenko , ivs feb ras , kvert.

 

Nouvelle Zélande , Lac Taupo :

Le volcan Taupō reste dans des troubles mineurs malgré le retour à la normale de l’activité sismique. Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 1. Publié : mercredi 5 avril 2023 à 14h00.

Le nombre de tremblements de terre sur le volcan Taupō au cours des dernières semaines a diminué et est presque revenu à ce que l’on voit normalement. Pendant ce temps, le soulèvement du sol de la partie centrale du lac Taupō se poursuit. Le niveau d’alerte volcanique reste à 1.

Depuis le début de la période de troubles actuelle en mai 2022, nous avons enregistré plus de 1750 tremblements de terre peu profonds sous le lac Taupō. Le plus grand tremblement de terre à ce jour s’est produit le 30 novembre 2022, un événement de magnitude 5,7 à environ 9 km sous la surface du lac. Environ 825 (47 %) de tous les tremblements de terre depuis mai 2022 étaient des répliques associées à cet événement principal. Il y a également eu 4 autres tremblements de terre de magnitude supérieure à 4. Le nombre et la taille des tremblements de terre, y compris le nombre d’événements de magnitude 4 à 5, sont conformes à nos attentes pour le volcan Taupō au niveau d’alerte volcanique 1.

Depuis le début de 2022, l’activité sismique peut être divisée en 5 blocs (Figure 1) : A. 1er janvier 2022 – 30 avril 2022 : pré-troubles. Cela montre un niveau normal d’activité sismique

B. 1er mai – 15 septembre 2022 : période initiale de séismes intensifiés

C. 16 septembre – 29 novembre 2022 : L’activité sismique est plus faible, mais toujours supérieure à celle d’avant le début des troubles

D. 30 novembre – 31 décembre 2022 : événement de magnitude 5,7 et ses répliques

E. 1er janvier 2023 – 2 avril 2023 : L’activité sismique est plus faible, mais toujours supérieure à celle d’avant le début des troubles

Au cours de la même période, nous avons observé un soulèvement au récif Horomatangi à un taux moyen d’environ 60 mm par an.

Figure 1. Le nombre de tremblements de terre par semaine de janvier 2022 jusqu’à début avril 2023. Cette période peut être divisée en 5 intervalles (A-E). Nous pouvons voir que le taux d’activité sismique sous le lac Taupō est presque revenu à ce qu’il était avant le début des troubles volcaniques en mai 2022.

L’épisode de troubles actuel dure maintenant depuis environ 10 mois. Le taux de tremblements de terre peu profonds a globalement diminué depuis le début de 2023 (voir la période E de la figure 1) et est sur le point de revenir aux niveaux observés pour la dernière fois avant mai 2022. Le taux de soulèvement à la surface peut également avoir diminué au cours de la même période. Cependant, comme les taux sont très lents, il est difficile de le confirmer à court terme. Toute décision d’abaisser le niveau d’alerte sera basée à la fois sur le taux de soulèvement et l’activité sismique ainsi que sur toute autre information pertinente.

Par conséquent, le niveau d’alerte volcanique reste à 1 sur le volcan Taupō et le code couleur de l’aviation au vert. Nous continuons à surveiller activement le volcan et, lorsque nous aurons plus d’informations, nous les partagerons.

Source et photo : Geonet

 

 

March 08 , 2023. EN. Alaska : Tanaga , Italy : Stromboli , New Zealand : Lake Taupo , Indonesia : Dieng Plateau , Colombia : Purace – Los Coconucos Volcanic Range , Hawaii : Kilauea .

March 08 , 2023.

 

Alaska , Tanaga :

AVO/USGS Volcanic Activity Notice

Current Volcano Alert Level: ADVISORY
Previous Volcano Alert Level: NORMAL
Current Aviation Color Code: YELLOW
Previous Aviation Color Code: GREEN

Issued: Tuesday, March 7, 2023, 10:15 PM AKST
Source: Alaska Volcano Observatory
Notice Number: 2023/A266
Location: N 51 deg 53 min W 178 deg 8 min
Elevation: 5925 ft (1806 m)
Area: Aleutians

Volcanic Activity Summary:
Earthquake activity beneath Tanaga Volcano began to increase slowly starting at about 1:30 PM AKST today. At roughly 8:45 PM AKST this evening, the activity escalated with earthquakes occurring as often as 2 or 3 each minute. Initial locations of these earthquakes place them at shallow depths beneath the summit of Tanaga Volcano, and the largest of these earthquakes have magnitudes between 2 and 3. In response to this increase in seismicity, we are raising the Aviation Color Code to YELLOW and the Volcano Alert Level to ADVISORY.

Tanaga Volcano is monitored with a local seismic and infrasound network, regional infrasound and lightning detection networks, and satellite data.

Remarks:
Tanaga Island lies in the Andreanof Islands approximately 100 km (62 miles) west of the community of Adak and 2025 km (1260 miles) SW of Anchorage. The northern half of the island is home to the Tanaga volcanic complex, comprising three main volcanic edifices. Tanaga Volcano is the tallest of these (1,806 m or 5,925 ft) and lies in the center of the complex. The last reported eruption of Tanaga occurred in 1914 and earlier eruptions were reported in 1763-1770, 1791, and 1829. Reports of these eruptions are vague, but deposits on the flanks of the volcano show that typical eruptions produce blocky lava flows and occasional ash clouds. Eruptions have occurred both from the summit vent and a 1,584 m (5,197 ft)-high satellite vent on the volcano’s northeast flank. Immediately west of Tanaga volcano lies Sajaka, a 1,354 m (4,443 ft)-high compound edifice with an older cone to the east that collapsed into the sea within the last few thousand years, and a new cone that has grown in the breach. The new cone is 1,312 m (4,305 ft) high and consists of steeply dipping, interbedded cinders and thin, spatter-fed lava flows. To the east of Tanaga lies Takawangha, which is separated from the other active volcanic vents by a ridge of older rock. Takawangha’s 1,449 m (4,754 ft)-high summit is mostly ice-covered, except for four young craters that have erupted ash and lava flows in the last few thousand years. Parts of Takawangha’s edifice are hydrothermally altered and may be unstable, and could produce localized debris avalanches. No historical eruptions are known from Sajaka or Takawangha; however, field work shows that recent eruptions have occurred and it is possible that historic eruptions attributed only to Tanaga may instead have come from these other vents.

Source : AVO.

 

Italy , Stromboli :

Weekly bulletin, from February 27, 2023 to March 05, 2023. (Issue date March 07, 2023)

Activity status summary.

In the light of monitoring data, it is highlighted:
1) Volcanological observations: During this period, normal Strombolian activity was observed with spattering and lava flow activities from the North Crater area. The total hourly frequency oscillated between low average values (8 events/h) and average values (11 events/h). The intensity of the explosions was mainly medium and low in the North crater area and medium in the South Center crater area.
2) Seismology: the monitored seismological parameters do not show significant variations.
3) Ground Deformations: Island ground deformation monitoring networks showed no significant variation to report for the period in question.
4) Geochemistry: SO2 circulates at an average level
The CO2 fluxes do not show any significant variations and are at average values.
The C/S values are at average values.
Isotope relationship of dissolved helium in heat sinks: there are no updates.
5) Satellite Observations: The thermal activity observed by satellite was generally low level, but on February 27, 2023, moderate thermal flow values were recorded in correspondence with an overflow of lava in the upper zone.

Volcanological observations
During the period subject to observation, the eruption activity of Stromboli was characterized by the analysis of the images recorded by the surveillance cameras of 190m (SCT-SCV), Punta Dei Corvi, while the cameras del Pizzo and 400 m are not currently available. The explosive activity was produced, mainly, by 2 (two) eruptive vents located in the North crater area and at least 2 (two) vents located in the South Center crater area.
On February 27, 2023, two lava flows were produced by the North Crater region.
Due to a technical problem, the SCT and SCV cameras were discontinued from 19:50 UTC on March 2 to 06:56 on March 5, while the SPCT camera was still functional. Due to the unfavorable weather conditions, the visibility of the crater area was insufficient for a correct description of the eruptive activity.

Observations of explosive activity observed by surveillance cameras:
In the region of the North crater (N), from the two mouths of sectors N1 and N2, an explosive activity of variable intensity from low (less than 80 m in height) to medium (less than 150 m in height) with l emission of coarse materials (bombs and lapilli)). In addition, splashing activity was observed in the N1 sector which was intense for short periods on February 27 and 28. The average frequency of explosions fluctuated between 2 and 6 events/h.
In the Center-South region (CS) only by sector S2, an explosive activity of medium intensity was observed (sometimes the products exceeded 150 high), with the emission of coarse materials. The average frequency of explosions varied between 3 and 6 events/h.

Lava flows of February 27, 2023.
On February 27, 2023, sector N2 of the northern crater area produced two lava flows described below.
At 05:57:06, the first overflow from the mouth of sector N2 began. The lava emission was composed of two lava flows; The first, volumetrically larger, sank inside the ravine formed on October 9, 2022, while the second flowed in a direction parallel and further south of the first. At 6:00 p.m., both streams appeared to have lost power.
At 8:49:00 p.m., a second event begins, less powered than the first, which overlapped the flows of the first overflow. This second flow no longer seemed to be fed at
00:50 on February 28. Material broke off from the two lava flows and rolled along the Sciara and only a modest part, not very visible by the SPCT camera, reached the coast.

Source : INGV.

Photos : Stromboli stati d’animo

 

New Zealand , Lake Taupo :

Minor unrest continues at Taupō Volcano including a recent M4.4 earthquake.

Volcanic Alert Level remains at 1
Aviation Colour Code remains at Green

On Sunday 5 March 2023, GeoNet recorded an M4.4 earthquake beneath Lake Taupō. The earthquake rupture occurred within 10 km of the surface and shaking was felt mostly along the lake shore. So far, more than 20 aftershocks have been located.

The number of earthquakes per week has been declining since November, but we have seen a slight increase prior to Sunday’s quake (Figure 1). We also noticed a small signal on our newly installed tsunami sensors in the lake at the time of the earthquake, but more analysis is required to find out its cause.

Figure 1: Number of earthquakes detected and located by the GeoNet network beneath Lake Taupō each week since the start of 2022.

The recent number and size of earthquakes, including the M4.4 event, is within our expectations for a volcano at minor volcanic unrest. This is confirmed by our other observations to date which show continuous activity, but no significant changes compared to the previous months of unrest. We also did not notice any changes in volcano monitoring indicators following the M4.4 earthquake. Therefore, the Volcanic Alert Level remains at 1 at Taupō volcano, and the Aviation Colour Code at green

GNS Science continues to actively monitor the volcano and engage with national and international experts to provide the best possible interpretation of our monitoring data.

The Volcanic Alert Level reflects the current level of volcanic unrest or activity and is not a forecast of future activity. While Volcanic Alert Level 1 is mostly associated with environmental hazards, potential for eruption hazards also exists.

Source : Geonet / Yannik Behr

Photos : Geonet

 

Indonesia , Dieng Plateau :

Decreased G. Dieng’s activity level from Tier II (Waspada) to Tier I (Normal).

Instrumental
In the period from January 14, 2023 to March 5, 2023, there were:
1 deep volcanic earthquake with an amplitude of 18.7 mm, and a duration of 5.5 seconds.
1219 local tectonic earthquakes with an amplitude of 4.3-42.7 mm, and a duration of 4.32-57.03 seconds.
32 earthquakes felt, scale I to II to III MMI with an amplitude of 42.7 mm, and a duration of 9.8 to 202.91 seconds.
13 distant tectonic earthquakes with amplitudes of 9.3 to 42.7 mm, and durations of 43.2 to 246.8 seconds.

Risk and potential assessment
Visually, the accumulation of smoke in the Crater Timbang has decreased, the low pressure indicates that the contribution of volcanic gases, in particular CO2, has decreased. The results of the measurement of the CO2 gas concentration in the Timbang Crater on February 22, 2023 using a multigas detector was recorded at 11.2% Vol. And at less than 10 meters away, the maximum CO2 concentration is 0.92%Vol. While the measurement results of the multigas station, the CO2 concentration is between 0.15% -0.19%vol. This indicates a decrease in the concentration of CO2 gas in the Crater Timbang. The results of water temperature and soil temperature measurements in the Sileri crater at the same time, with an average of 67.3°C and 22.1°C respectively, show a relatively stable temperature.

Local tectonic earthquakes and felt earthquakes show a decrease, indicating that subsurface conditions have begun to stabilize.

The potential danger that can arise from volcanic activity on G. Dieng at present is mainly phreatic eruptions in the Sileri crater. Phreatic eruptions or mudslides in the Sileri crater can occur without being preceded by an increase in visual and seismic activity.

Conclusions and Recommendations
Based on the results of a thorough assessment and the current hazard potential, the activity level of G.Dieng has been reduced from Level II (Waspada) to Level I (Normal) effective March 6, 2023 at 4:00 p.m. WIB with recommendations adjusted to the latest potential threats of danger. The activity level of G. Dieng can be reassessed if there is a significant change in activity visually and instrumentally.

Source: PVMBG.

Photo : Sileri , Dieng-Plateau, Øystein Lund Andersen

 

Colombia , Purace – Los Coconucos Volcanic Range :

Weekly Activity Bulletin: Puracé Volcano – Los Coconucos Volcanic Range:

The level of activity of the volcano continues at the Yellow activity level or (III): changes in the behavior of volcanic activity.

From the analysis and evaluation of the information obtained through the monitoring network of the Puracé volcano – volcanic chain of Los Coconucos: during the week between February 28 and March 6, 2023, the Colombian Geological Service – Volcanological Observatory of Popayan reports that:

• During the week evaluated, there were a total of 897 seismic events, of which 113 were associated with rock fracturing processes (type VT) and 784 with fluid dynamics in volcanic channels. The recording of two episodes of hybrid type events (associated with rock fracturing and fluid dynamics) on March 4 and 5 with periods of 10 and 20 minutes, respectively, with an approximate rate of 15 earthquakes per minute.

• The GNSS station network for ground deformation monitoring continues to record a process associated with inflation.
• By monitoring the surface activity with the images obtained during the week through the Mina, Lavas Rojas y Cerro Sombrero cameras, the degassing of the volcanic system was highlighted, with a white column oriented preferentially towards the North- West.
• Volcanic gas monitoring presented a maximum flow of 432 T / day for SO2 and a concentration greater than 10,000 ppm for CO2, values relevant in the degassing process of this volcanic system.
• Electromagnetic field and infrasound wave monitoring sensors did not record variations associated with changes in volcanic activity.
In conclusion, the variations in volcanic activity continue with the behaviors expected at the level of level III activity (yellow level), which could evolve towards states of greater activity.

Source et photo : SGC.

 

Hawaii , Kilauea :

Tuesday, March 7, 2023, 8:30 AM HST (Tuesday, March 7, 2023, 18:30 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » W,
Summit Elevation 4091 ft (1247 m)
Current Volcano Alert Level: WATCH
Current Aviation Color Code: ORANGE

Activity Summary:
The summit eruption of Kīlauea Volcano, within Halemaʻumaʻu crater, has paused. Lava is no longer flowing on the crater floor, where all recent eruptive activity has been confined. No significant changes have been observed along either of the volcano’s rift zones.

Halemaʻumaʻu Crater Observations:
Yesterday morning, small ooze-outs of lava were flowing sluggishly in the footprint of the inactive western lava lake, within the basin that remained from the end of the 2021–2022 eruption. Ooze-out activity diminished in the afternoon, and today no active lava has been observed in Halemaʻumaʻu crater. Monitoring data also suggest that no new lava is being emplaced under the crusted crater floor, but it is possible that previously accumulated lava may feed further ooze-outs at the surface. Several hornitos on the crater floor are still glowing in overnight webcam views, but these are not erupting any lava. The recent reduction in activity is related to a large deflationary tilt signal that began on February 17.

Summit Observations:
Following a large deflationary tilt signal that began on February 17 and lasted until early February 19, summit tiltmeters have tracked several smaller deflation/inflation (DI) events. Over the course of these DI events there has been a slight increase in net tilt, but the summit remains deflated compared to the period leading up to February 17. Eruptive activity on the Halemaʻumaʻu crater floor may resume if the summit re-inflates to the prior level. Volcanic tremor has dropped slightly in recent weeks, approaching background level. A sulfur dioxide (SO2) emission rate of approximately 250 tonnes per day (t/d) was measured on February 28.

Source et photo : HVO

08 Mars 2023. FR. Alaska : Tanaga , Italie : Stromboli , Nouvelle Zélande : Lac Taupo , Indonésie : Plateau de Dieng , Colombie : Purace – chaîne volcanique de Los Coconucos , Hawaii : Kilauea .

08 Mars 2023.

 

Alaska , Tanaga :

Avis d’activité volcanique AVO/USGS

Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Niveau d’alerte volcanique précédent : NORMAL
Code couleur actuel de l’aviation : JAUNE
Code couleur aviation précédent : VERT

Émis : mardi 7 mars 2023, 22 h 15 AKST
Source : Observatoire du volcan d’Alaska
Numéro d’avis : 2023/A266
Emplacement : N 51° 53 min O 178° 8 min
Altitude: 5925 pieds (1806 m)
Zone : Aléoutiennes

Résumé de l’activité volcanique :
L’activité sismique sous le volcan Tanaga a commencé à augmenter lentement à partir d’environ 13h30 AKST aujourd’hui. Vers 20h45 AKST ce soir, l’activité s’est intensifiée avec des tremblements de terre se produisant aussi souvent que 2 ou 3 par minute. Les emplacements initiaux de ces tremblements de terre les placent à de faibles profondeurs sous le sommet du volcan Tanaga, et le plus grand de ces tremblements de terre a des magnitudes comprises entre 2 et 3. En réponse à cette augmentation de la sismicité, nous élevons le code de couleur de l’aviation à JAUNE et le volcan Niveau d’alerte sur AVIS.

Le volcan Tanaga est surveillé avec un réseau sismique et infrasonore local, des réseaux régionaux de détection d’infrasons et de foudre et des données satellitaires.

Remarques:
L’île de Tanaga se trouve dans les îles Andreanof à environ 100 km (62 miles) à l’Ouest de la communauté d’Adak et à 2025 km (1260 miles) au Sud-Ouest d’Anchorage. La moitié Nord de l’île abrite le complexe volcanique de Tanaga, composé de trois principaux édifices volcaniques. Le volcan Tanaga est le plus haut d’entre eux (1 806 m ou 5 925 pieds) et se trouve au centre du complexe. La dernière éruption signalée du Tanaga s’est produite en 1914 et des éruptions antérieures ont été signalées en 1763-1770, 1791 et 1829. Les rapports sur ces éruptions sont vagues, mais les dépôts sur les flancs du volcan montrent que les éruptions typiques produisent des coulées de lave en blocs et des nuages de cendres occasionnels. Des éruptions se sont produites à la fois à partir de l’évent du sommet et d’un évent satellite de 1 584 m (5 197 pieds) de haut sur le flanc Nord-Est du volcan. Immédiatement à l’Ouest du volcan Tanaga se trouve Sajaka, un édifice composé de 1354 m (4443 pieds) de haut avec un cône plus ancien à l’Est qui s’est effondré dans la mer au cours des derniers milliers d’années, et un nouveau cône qui s’est développé dans la brèche. Le nouveau cône mesure 1 312 m (4 305 pieds) de haut et se compose de cendres interstratifiées à fort pendage et de fines coulées de lave alimentées par des éclaboussures. À l’Est duè Tanaga se trouve le Takawangha, qui est séparé des autres cheminées volcaniques actives par une crête de roche plus ancienne. Le sommet de 1 449 m (4 754 pieds) du Takawangha est principalement recouvert de glace, à l’exception de quatre jeunes cratères qui ont émis des coulées de cendres et de lave au cours des derniers milliers d’années. Certaines parties de l’édifice du Takawangha sont altérées par l’hydrothermie et peuvent être instables, et pourraient produire des avalanches de débris localisées. Aucune éruption historique n’est connue du Sajaka ou du Takawangha; cependant, les travaux de terrain montrent que des éruptions récentes se sont produites et il est possible que des éruptions historiques attribuées uniquement au Tanaga proviennent plutôt de ces autres évents.

Source : AVO.

 

 

Italie , Stromboli :

Bulletin hebdomadaire, du 27 Février 2023 au 05 Mars 2023. (Date d’émission 07 Mars 2023)

Résumé de l’état d’ activité.

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) Observations volcanologiques: Au cours de cette période, une activité strombolienne normale a été observée avec des éclaboussures et des activités de coulées de lave de la zone du cratère Nord. La fréquence horaire totale a oscillé entre les valeurs moyennes faibles (8 événements / h) et les valeurs moyennes (11 événements / h). L’intensité des explosions était principalement moyenne et faible dans la zone du cratère Nord et moyenne dans la zone du cratère Centre Sud.
2) Sismologie: les paramètres sismologiques surveillés ne présentent pas de variations significatives.
3) Déformations du sol: Les réseaux de surveillance des déformations du sol insulaire n’ont montré aucune variation significative pour être communiquée pour la période en question.
4) Géochimie: Le SO2 circule à un niveau moyen
Les flux de CO2 ne présentent pas de variations significatives et sont à des valeurs moyennes.
Les valeurs C / S sont à des valeurs moyennes.
Relation isotopique de l’hélium dissous dans les puits thermiques: il n’y a pas de mises à jour.
5) Observations par satellite: L’activité thermique observée par satellite était généralement de faible niveau, mais le 27 février 2023, les valeurs d’écoulement thermique modérées ont été enregistrées en correspondance avec un débordement de lave dans la zone supérieure.

Observations volcanologiques
Au cours de la période soumise à l’observation, l’activité éruption de Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance de 190m (SCT-SCV), Punta Dei Corvi, tandis que les caméras del Pizzo et de 400 m ne sont pas actuellement disponibles. L’activité explosive a été produite, principalement, par 2 (deux) bouches éruptives situées dans la zone du cratère Nord et au moins 2 (deux) bouches situées dans la la zone du cratère Centre Sud.
Le 27 Février 2023 , deux coulées  de lave ont été produites par la région du cratère Nord.
En raison d’un problème technique, les caméras SCT et SCV ont été interrompues de 19h50 UTC du 2 mars à 06h56 le 5 mars, tandis que la caméra SPCT a toujours été fonctionnelle. En raison des conditions météorologiques défavorables, la visibilité de la zone du cratère a été insuffisante pour une description correcte de l’activité éruptive.

Observations de l’activité explosive observée par les caméras de surveillance:
Dans la région du cratère Nord (N), à partir des deux bouches des secteurs N1 et N2, une activité explosive d’intensité variable de faible (moins de 80 m de hauteur) a moyenne (moins de 150 m de haut) avec l’émission de matériaux grossiers (bombes et lapilli)). De plus, une activité d’éclaboussure a été observée dans le secteur N1 qui était intense pendant de courtes périodes les 27 et 28 février. La fréquence moyenne des explosions oscillait entre 2 et 6 événements / h.
Dans la région Centre -Sud (CS) uniquement par le secteur S2, une activité explosive d’intensité moyenne a été observée (parfois les produits dépassaient 150 de haut), avec l’émission de matériaux grossiers. La fréquence moyenne des explosions était variable entre 3 et 6 événements / h.

Coulées de lave du 27 Février 2023.
Le 27 Février 2023 , le secteur N2 de la zone du cratère nord a produit deux coulées de lave décrites ci-dessous.
À 05:57:06, le premier débordement de l’embouchure du secteur N2 a commencé . L’émission de lave était composée de deux flux de lave; Le premier, volumétriquement plus grand, a coulé à l’intérieur du ravin s’est formé le 9 octobre 2022, tandis que le second a coulé dans une direction parallèle et plus au Sud de la première  . À 18h00, les deux flux ne semblaient plus alimentés .
À 20:49:00, un deuxième évènement commence, moins alimenté que le premier , qui a chevauché les flux du premier débordement . Ce deuxième débit ne semblait plus alimenté à
00:50 le 28 Février . Des matériaux se sont détachés des deux coulées de lave et ont roulé le long de la Sciara et seul une partie modeste, pas très visible par la caméra SPCT, a atteint la côte.

Source : INGV.

Photos : Stromboli stati d’animo

 

Nouvelle Zélande , Lac Taupo :

Les troubles mineurs se poursuivent sur le volcan Taupō, y compris un récent tremblement de terre de M4.4. Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 1.
 
Le niveau d’alerte volcanique reste à 1
Le code de couleur de l’aviation reste au vert
Le dimanche 5 mars 2023, le Geonet a enregistré un tremblement de terre de M4.4 sous le lac Taupō. La zone de rupture du tremblement de terre s’est produite à moins de 10 km de la surface et des secousses ont été ressentis principalement le long du rivage du lac. Jusqu’à présent, plus de 20 répliques ont été localisées.

Le nombre de tremblements de terre par semaine a diminué depuis novembre, mais nous avons constaté une légère augmentation avant le séisme de dimanche (figure 1). Nous avons également remarqué un petit signal sur nos capteurs de tsunami nouvellement installés dans le lac au moment du tremblement de terre, mais une analyse supplémentaire est nécessaire pour découvrir sa cause.

Figure 1: Nombre de tremblements de terre détectés et situés près du réseau Geonet sous le lac Taupō chaque semaine depuis le début de 2022.

Le nombre et la taille récents des tremblements de terre, y compris l’événement M4.4, sont dans nos attentes pour un volcan avec des troubles volcaniques mineurs. Ceci est confirmé par nos autres observations à ce jour qui montrent une activité continue, mais aucun changement significatif par rapport aux mois précédents de troubles. Nous n’avons également remarqué aucun changement dans les indicateurs de surveillance du volcan après le tremblement de terre M4.4. Par conséquent, le niveau d’alerte volcanique reste à 1 sur le volcan Taupō et le code de couleur de l’aviation en vert

Le GNS Science continue de surveiller activement le volcan et de s’engager avec des experts nationaux et internationaux pour fournir la meilleure interprétation possible de nos données de surveillance.

Le niveau d’alerte volcanique reflète le niveau des troubles ou de l’activité volcaniques et n’est pas une prévision de l’activité future. Alors que le niveau d’alerte volcanique 1 est principalement associé aux risques environnementaux, le potentiel de risques d’éruption existe également.

Source : Geonet / Yannik Behr

Photos : Geonet

 

Indonésie , Plateau de Dieng :

Diminution du niveau d’activité du G. Dieng du niveau II (Waspada) au niveau I (normal).

Instrumental
Dans la période du 14 janvier 2023 au 5 mars 2023, il y a eu :
1 tremblement de terre volcanique profond avec une amplitude de 18,7 mm,  et une durée  de 5,5 secondes.
1219 tremblements de terre tectoniques locaux avec une amplitude de 4,3-42,7 mm, et une durée de 4,32 à 57,03 secondes.
32 tremblements de terre ressentis , échelle I à II à III MMI avec une amplitude de 42,7 mm, et une durée de 9,8 à 202,91 secondes.
13 tremblements de terre tectoniques lointains avec des amplitudes de 9,3 à 42,7 mm, et des durées de 43,2 à 246,8 secondes.

Évaluation des risques et potentiel
Visuellement, l’accumulation de fumée dans le Cratère Timbang a diminué, la faible pression indique que l’apport de gaz volcaniques, en particulier de CO2, a diminué. Les résultats de la mesure de la concentration de gaz CO2 dans le Cratère Timbang le 22 février 2023 à l’aide d’un détecteur multigaz a été enregistré à 11,2 % Vol. Et à moins de 10 mètres de distance, la concentration maximale en CO2 est de 0,92%Vol. Alors que les résultats de mesure de la station multigaz, la concentration de CO2 est comprise entre 0,15% -0,19%vol. Cela indique une diminution de la concentration de gaz CO2 dans le Cratère Timbang. Les résultats des mesures de la température de l’eau et de la température du sol dans le cratère Sileri au même moment, avec une moyenne de 67,3°C et 22,1°C respectivement, montrent une température relativement stable.

Les tremblements de terre tectoniques locaux et les tremblements de terre ressentis montrent une diminution, indiquant que les conditions souterraines ont commencé à se stabiliser.

Le danger potentiel qui peut découler de l’activité volcanique sur le G. Dieng à l’heure actuelle est principalement les éruptions phréatiques dans le cratère Sileri. Des éruptions phréatiques ou des coulées de boue dans le cratère Sileri peuvent se produire sans être précédées d’une augmentation de l’activité visuelle et sismique.

Conclusions et Recommendations
Sur la base des résultats d’une évaluation approfondie et du potentiel de danger actuel, le niveau d’activité du G.Dieng a été réduit du niveau II (Waspada) au niveau I (normal) à compter du 6 mars 2023 à 16h00 WIB avec des recommandations ajustées aux dernières menaces potentielles de danger. Le niveau d’activité du G. Dieng peut être réévalué s’il y a un changement significatif d’activité visuellement et instrumentalement.

Source: PVMBG.

Photo : Sileri , Dieng-Plateau, Øystein Lund Andersen

 

Colombie , Purace – chaîne volcanique de Los Coconucos :

Bulletin d’activité hebdomadaire : Volcan  Puracé – chaîne volcanique de Los Coconucos :

Le niveau d’activité du volcan se poursuit au Niveau d’activité jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

De l’analyse et de l’évaluation des informations obtenues via le réseau de surveillance du volcan  Puracé – chaîne volcanique de Los Coconucos : au cours de la semaine entre le 28 février et le 6 mars 2023, le Service géologique colombien – Observatoire volcanologique de Popayan rapporte que :

• Au cours de la semaine évaluée, il y a eu un total de 897 événements sismiques, dont 113 étaient associés à des processus de fracturation de roche (type VT) et 784 avec la dynamique des fluides dans les canaux volcaniques. L’enregistrement de deux épisodes d’événements de type hybride (associés à la fracturation rocheuse et à la dynamique des fluides) les 4 et 5 mars avec des périodes de 10 et 20 minutes, respectivement, avec un taux approximatif de 15 tremblements de terre par minute.

• Le réseau de station GNSS  pour la surveillance de la déformation du sol continue d’enregistrer un processus associé à l’inflation.
• En surveillant l’activité de surface avec les images obtenues au cours de la semaine à travers les caméras Mina, Lavas Rojas y Cerro Sombrero, le dégazage du système volcanique a été mis en évidence, avec une colonne blanche orientée préférentiellement vers le Nord-Ouest.
• La surveillance du gaz volcanique a présenté un débit maximal de 432 T / jour pour SO2 et une concentration supérieure à 10 000 ppm pour le CO2, valeurs pertinentes dans le processus de dégazage de ce système volcanique.
• Les capteurs de surveillance des champs électromagnétiques et des ondes infrasonores n’ont pas enregistré de variations associées aux changements d’activité volcanique.
En conclusion, les variations de l’activité volcanique se poursuivent avec les comportements attendus au niveau de l’activité de niveau III (niveau jaune), ce qui pourrait évoluer vers des états d’une plus grande activité.

Source et photo : SGC.

 

Hawaii , Kilauea :

Mardi 7 mars 2023, 8 h 30 HST (mardi 7 mars 2023, 18 h 30 UTC)

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet :4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : SURVEILLANCE
Code couleur actuel de l’aviation : ORANGE

Résumé de l’activité :
L’éruption au sommet du volcan Kīlauea, dans le cratère Halema’uma’u, s’est arrêtée. La lave ne coule plus sur le fond du cratère, où toute activité éruptive récente a été confinée. Aucun changement significatif n’a été observé le long de l’une ou l’autre des zones de faille du volcan.

Observations du cratère Halema’uma’u :
Hier matin, de petits suintements de lave coulaient lentement dans l’empreinte du lac de lave occidental inactif, dans le bassin qui restait de la fin de l’éruption de 2021-2022. L’activité de suintement a diminué dans l’après-midi,