13 Aout 2022. FR . Islande : Péninsule de Reykjanes , Philippines : Taal , Hawaii : Mauna Loa , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Equateur : Sangay .

Home / blog georges Vitton / 13 Aout 2022. FR . Islande : Péninsule de Reykjanes , Philippines : Taal , Hawaii : Mauna Loa , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Equateur : Sangay .

13 Aout 2022. FR . Islande : Péninsule de Reykjanes , Philippines : Taal , Hawaii : Mauna Loa , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Equateur : Sangay .

13 Aout 2022.

 

                                                                                                                De retour aux affaires …

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

L’éruption de la fissure du système volcanique Krýsuvík-Trölladyngja qui a commencé vers 13 h 18 le 3 août s’est poursuivie . De nombreuses petites fontaines de lave se sont élevées le long de la fissure, située près de la frontière du champ d’écoulement précédent au Nord de Fagradalsfjall, et les coulées de lave ont descendu la pente vers le Nord-Ouest. Des scientifiques de l’Institut des sciences de la Terre ont déclaré que le débit initial était 5 à 10 fois supérieur au débit au début de l’éruption de 2021, sur la base d’estimations de modèles, de données de terrain et de mesures par satellite. Le débit était d’environ 32 mètres cubes par seconde pendant les premières heures de l’éruption, puis a diminué à une moyenne de 18 mètres cubes par seconde de 17h00 le 3 août jusqu’à 11h00 le 4 août, date à laquelle environ 1,6 million de mètres cubes de lave avait couvert une superficie de 0,14 kilomètres carrés. L’épaisseur moyenne de l’écoulement était d’environ 11 m. Selon un article de presse, la longueur de la fissure active avait diminué et la partie médiane de la fissure était la plus active. Le 5 août, l’Office météorologique islandais (OMI) a signalé que le nombre de tremblements de terre quotidiens avait diminué après le début de l’éruption et que la déformation s’était stabilisée. Des milliers de personnes marchaient sur les sentiers pour voir l’éruption; les autorités ont averti le public de tenir compte des avertissements de mauvais temps et ont fermé l’accès au site du 7 au 9 août en raison des conditions météorologiques et de l’entretien des sentiers.

Mise à jour sur l’éruption de Fagradalsfjalli dans la vallée de Meradalir le 12 août 2022

La quantité de lave qui est émise actuellement selon les dernières nouvelles est d’environ 15m3/sec. C’est plus élevé que l’éruption de Geldingadalir en 2021.
La lave semble avoir rempli la vallée dans laquelle l’éruption a commencé. Le sol semble avoir une hauteur d’environ 10 à 30 mètres selon l’endroit.
Le cratère s’est formé dans une certaine mesure. Le lac de lave qui reste là bloque la formation d’un cratère normal pour l’instant. Cela pourrait changer avec le temps à mesure que l’éruption se poursuit.
La coulée de lave va à la fois dans la direction Sud et Nord. La coulée de lave du Nord va dans une vallée plus petite . C’est le long chemin hors de la vallée pour l’instant.
Il y a un risque que la coulée de lave atteigne la route 427 (Suðurstrandavegur) dans quelques semaines.
Le risque d’ouverture de nouveaux sites d’éruption reste élevé et ce risque augmente à mesure que l’éruption se poursuit.
Il y a des essaims de petits séismes qui se produisent régulièrement depuis le début de l’éruption dans le dyke. On ne sait pas pourquoi cela se produit.
Il semble qu’ une fontaine de lave s’est produite au cours des dernières heures. Cela n’a pas encore été confirmé.

Source : GVP , IMO. Icelandgeology.net

Photo : Clara Salducci / 80 jours voyages

 

Philippines , Taal :

Avis d’augmentation des émissions de gaz volcanique SO2 du volcan Taal.

Un total de 13 572 tonnes / jour d’émissions de dioxyde de soufre volcanique ou de gaz SO2 provenant du cratère principal du Taal a été enregistré hier, ce qui a produit un important smog volcanique ou vog sur la caldeira du Taal . Le gaz volcanique en suspension dans l’air devrait dériver de l’Est vers le Nord-Nord-Est de l’île du volcan Taal ou TVI sur la base des données de trajectoire de PAGASA. Le flux de SO2 depuis le 15 juillet 2022 est en moyenne de 7 818 tonnes/jour, une augmentation par rapport à la moyenne de 1 289 tonnes/jour entre mai et mi-juillet 2022. Depuis début août 2022, il y a eu une augmentation de l’activité de dégazage sous forme de remontée visible de fluides volcaniques dans le Crater Lake et émission de volumineux panaches riches en vapeur qui se sont élevés la nuit dernière à 2 800 mètres au-dessus de TVI. On a observé hier que le Vog sur la caldeira de Taal s’épaississait entre 9h00 et 14h00, tandis qu’une puanteur sulfureuse a été signalée par des habitants de Banyaga, Agoncillo; Poblacion 5, Boso-boso, et Gulod, Laurel ; et Poblacion, Talisay, Batangas. Des dommages aux cultures qui ont probablement résulté des pluies acides ont été signalés à Cabuyao, Laguna, le 8 août 2022 dernier. Un total de cinq événements de tremor volcanique peu profond (5) d’une durée de 3 à 8 minutes ont été enregistrés au cours de la dernière période d’observation.

Pour rappel, le vog est constitué de fines gouttelettes contenant du gaz volcanique tel que le SO2 qui est acide et peut provoquer des irritations des yeux, de la gorge et des voies respiratoires avec des sévérités dépendant des concentrations de gaz et des durées d’exposition.

Le DOST-PHIVOLCS rappelle au public que le niveau d’alerte 1 prévaut sur le volcan Taal, ce qui signifie qu’il est toujours dans un état anormal et ne doit pas être interprété comme ayant cessé les troubles ni cessé la menace d’activité éruptive. Si une tendance à la hausse ou un changement prononcé des paramètres surveillés annoncent de nouveaux troubles, le niveau d’alerte peut être relevé au niveau d’alerte 2. 

Le DOST-PHIVOLCS surveille de près l’activité du volcan Taal et tout nouveau développement significatif sera immédiatement communiqué à toutes les parties prenantes.

Source : Phivolcs

Photo : CCTV.

 

Hawaii , Mauna Loa :

les scientifiques de l’USGS Hawaiian Volcano Observatory (HVO) ont été maintenus éveillés le soir du 2 août et jusqu’aux premières heures du 3 août pour surveiller le Mauna Loa. Sur une période d’une dizaine d’heures, 90 tremblements de terre ont été localisés sous la région sommitale du Mauna Loa, et beaucoup d’autres tremblements de terre ont été détectés, mais étaient trop petits pour être localisés avec précision. Le nombre total de tremblements de terre a culminé à plus de 200 par heure.

Les tremblements de terre se sont produits à environ 2 miles (3 km) sous la surface du sommet du Mauna Loa et leurs emplacements ne se sont pas déplacés horizontalement ou verticalement vers une autre région ou profondeur au fil du temps. L’observation que les tremblements de terre ne sont pas devenus moins profonds était un indicateur réconfortant que l’essaim était peu susceptible d’être du magma en ascension rapide pour une éruption.

Un essaim de tremblements de terre en soi n’est pas unique – des essaims se sont produits sous le sommet du Mauna Loa dans le passé. Au printemps 2021, un essaim de tremblements de terre sous le sommet du Mauna Loa a produit environ un millier de tremblements de terre sur une période de sept semaines avec un taux de pointe de 40 tremblements de terre par jour.

Carte montrant les tremblements de terre localisés sous la région du sommet du Mauna Loa entre minuit le 1er août et minuit le 3 août 2022. Les tremblements de terre orange sont en dessous du niveau de la mer tandis que les tremblements de terre rouges sont au-dessus du niveau de la mer; les tremblements de terre sont dimensionnés en fonction de leur magnitude.

Un autre événement unique a été le changement d’un autre ensemble de données de surveillance. Alors que les tremblements de terre se produisaient du 2 au 3 août, un tiltmètre sur le côté Nord de Moku’āweoweo, la caldeira du sommet du Mauna Loa —a montré un changement d’environ 1,5 microradian.

L’activité sismique du Mauna Loa et la déformation du sol sont revenues aux niveaux précédents après l’événement des 2 et 3 août et une éruption n’est pas imminente. 

Source : HVO

Photos : Bruce Omori , HVO.

 

Colombie , Chiles / Cerro Negro :

Bulletin d’activité hebdomadaire des volcans Chiles et Cerro Negro
L’activité des volcans se poursuit au NIVEAU JAUNE ■ (III) : CHANGEMENTS DANS LE COMPORTEMENT DE L’ACTIVITÉ VOLCANIQUE.

D’après le suivi de l’activité des VOLCANS CHILES ET CERRO NEGRO, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC) rapporte que :

Pour la période évaluée entre le 2 et le 8 août 2022, les changements dans le comportement de l’activité volcanique se poursuivent. Ces changements qui se sont accentués avec le processus de l’essaim sismique, événements associés à la fracture du matériau solide à l’intérieur du système volcanique, qui a commencé le 27 mai 2022, ont présenté une diminution, à la fois de l’occurrence et de l’énergie sismique libérée.

Ceci représente au cours de la période évaluée, un total de 8605 tremblements de terre, dont 8344 étaient associés à la fracturation des roches, principalement situés vers le secteur Sud de la zone d’influence du volcan Chiles, avec une première source qui s’étend du voisinage du volcan Chiles à 4 km au Sud de celui-ci, avec des profondeurs ne dépassant pas 6 km de son sommet, et une autre source plus éloignée au Sud-Est de l’édifice volcanique du Chiles, essaim qui a repris son activité le 23 juillet, à des distances épicentrales comprises entre 5 et 15 km. , dans une plage de profondeur de 6 à 14 km du sommet volcanique (4700 m. ). Les événements enregistrés les 4 et 6 août à 15h30 et 00h34 avec une magnitude de 3,1 et 3,4 respectivement, sont mis en lumière, qui ont été signalés comme ressentis dans la zone d’influence volcanique.

Toutes ces manifestations sismiques font partie d’un processus de déformation du sol (observé instrumentalement) qui a débuté fin mars 2022 et se poursuit à ce jour.
Sur la base du comportement actuel de cette sismicité et de ce qui a été historiquement enregistré dans cette région volcanique active, la possibilité de la survenue de plus de tremblements de terre à haut niveau d’énergie, pouvant être ressentis par les habitants de la zone d’influence volcanique, n’est pas exclue. 

Source : SGC

Photo : buenaventuraenlinea.com.

 

Equateur , Sangay :

Information sur l’activité du VOLCAN SANGAY, Quito, vendredi 12 août 2022, Mise à jour 20h00 TL.

Aujourd’hui, il y a eu une augmentation de l’activité interne et superficielle du volcan Sangay. À partir de 10h00 TL, une augmentation de l’énergie sismique est enregistrée, ce qui s’est traduit par l’émission d’une nouvelle coulée de lave, avec des sons entendus à Guayaquil et des chutes de cendres dans la province de Chimborazo et éventuellement à Guayas. En raison des bonnes conditions météorologiques, les sons et l’émission de cendres avaient des plages supérieures à la normale.

Cette impulsion d’activité se distingue par l’émission d’une importante coulée de lave qui a été observée avec des images satellites et les caméras ECU-911. Si cette activité se poursuit et que les conditions météorologiques sont bonnes, une incandescence peut être vue depuis la ville de Macas et des sons peuvent être entendus pendant la nuit et tôt le matin dans les villes éloignées du volcan. D’autre part, si de fortes pluies se produisent, le nouveau matériau peut être facilement érodé et générer des lahars vers les rivières Volcán et Upano. La lave coule à plus de 1 km sur le flanc Sud-Est du volcan Sangay. 

Mise à jour 18h30 TL. Le nuage de cendres du volcan Sangay s’étend jusqu’à Guayaquil. Cette émission a déjà provoqué des chutes de cendres dans la province du Chimborazo (Cebadas et Palmira). Pour le moment, le nuage est diffus et pourrait provoquer une légère chute de cendres à Guayaquil. Grâce aux bonnes conditions météorologiques, cette émission de basse altitude a réussi à parcourir plus de 200 km à l’Ouest du volcan. Ce phénomène a été récurrent au cours de la période éruptive actuelle qui a commencé en mai 2019. L’IG-EPN continue de surveiller l’événement et signalera en temps opportun si des changements dans les signaux de surveillance sont détectés .

L’Institut géophysique surveille et toute nouvelle sera rapportée.

Source : IGEPN

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search