27 Juillet 2022. FR. Italie / Sicile : Etna , Russie / Iles Kouriles : Ebeko , Italie : Stromboli , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Islande : Péninsule de Reykjanes .

Home / blog georges Vitton / 27 Juillet 2022. FR. Italie / Sicile : Etna , Russie / Iles Kouriles : Ebeko , Italie : Stromboli , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Islande : Péninsule de Reykjanes .

27 Juillet 2022. FR. Italie / Sicile : Etna , Russie / Iles Kouriles : Ebeko , Italie : Stromboli , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Islande : Péninsule de Reykjanes .

27 Juillet 2022.

 

 

Italie / Sicile , Etna :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 18 Juillet 2022 au 24 Juillet 2022. (date d’émission 26 Juillet 2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Activité de dégazage des cratères sommitaux
2) SISMOLOGIE : très faible activité sismique de fracturation ; amplitude moyenne du tremor volcanique à un niveau moyen.
3) INFRASONS : Activité infrasonore modérée avec des sources concentrées dans la zone du cratère de la Bocca Nuova.
4) DÉFORMATIONS DU SOL : Il n’y a pas de variations significatives dans les signaux des réseaux de surveillance de déformation du sol. La phase d’inflation déjà annoncée les semaines précédentes se poursuit.
5) GEOCHIMIE : Flux de SO2 à un niveau moyen
Le flux de CO2 du sol affiche des valeurs moyennes.
La pression partielle de CO2 dissous dans les eaux souterraines montre des valeurs dans la variabilité saisonnière.
Les données sur l’ Hélium du dernier échantillonnage ne montrent pas de changements significatifs par rapport aux précédents, s’installant sur le niveau haut.
6) OBSERVATIONS SATELLITAIRES : L’activité thermique observée par satellite dans la zone sommitale était faible.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la semaine en question, le suivi de l’activité volcanique de l’Etna a été effectué à travers l’analyse des images du réseau de caméras de surveillance de l’INGV, Osservatorio Etneo   (INGV-OE) et à travers une inspection dans la zone du sommet effectuée par le personnel de l’INGV-OE le 20 juillet.

Dans l’ensemble, l’état d’activité des cratères sommitaux n’a pas indiqué de changements significatifs spécifiques par rapport à ce qui a été observé au cours des dernières semaines et dans les phases suivant l’activité effusive de mai / juin 2022  . L’activité est dominée par un régime de dégazage principalement localisé à la Bocca Nuova , intense et parfois impulsif et caractérisé par des flashs visibles la nuit . En ce qui concerne le Cratère Sud-Est dans cette période, il a montré un dégazage modéré du champ fumerolien présent le long des bords du cratère . Enfin, le Cratère Nord-Est est affecté par de faibles émissions de gaz provenant de certaines fumerolles présentes sur les parois internes du cratère, tandis que le Cratère de la Voragine persiste encore avec une absence de dégazage.

SISMOLOGIE
Au cours de la semaine en question, l’activité sismique liée aux événements de fracturation a été très faible et aucun événement n’a atteint ou dépassé la valeur de magnitude locale de M2,0. 

Source : INGV.

Lire l’articlehttps://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/670-bollettino-Settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Etna-del-2022-07-26/file

Photo : Gio Giusa.

 

Russie / Iles Kouriles , Ebeko :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA)

Publié : 27 juillet 2022
Volcan : Ebeko (CAVW #290380)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : KVERT
Numéro d’avis : 2022-83
Emplacement du volcan : N 50 deg 41 min E 156 deg 0 min
Région : Kouriles du Nord, Russie
Altitude du sommet : 1156 m (3791,68 pi).

Résumé de l’activité volcanique :
Une activité éruptive modérée du volcan se poursuit. Selon les données visuelles des volcanologues de Severo-Kurilsk, une explosion a envoyé des cendres jusqu’à 2,5 km d’altitude, un nuage de cendres dérive vers le Nord du volcan.
Cette activité éruptive continue. Des explosions de cendres jusqu’à 6 km (19 700 pieds) au-dessus du niveau de la mer pourrait survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les avions volant à basse altitude et l’aéroport de Severo-Kurilsk.

Hauteur des nuages ​​volcaniques :
2500 m (8200 ft) AMSL Heure et méthode de détermination de la hauteur du panache de cendres/nuage : 20220727/0156Z – Données visuelles

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques :
Distance du panache de cendres/nuage du volcan : 10 km (6 mi)
Direction de dérive du panache de cendres/nuage du volcan : N
Heure et méthode de détermination du panache de cendres/nuage : 20220727/0156Z – Données visuelles

Source : Kvert.

Photo : L. Kotenko. IVS FEB RAS.

 

Italie , Stromboli :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 18 Juillet 2022 au 24 Juillet 2022. (date d’émission 26 Juillet 2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :

1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Activité volcanique explosive de type strombolienne avec une fréquence totale à un niveau modérément moyen-bas et en augmentation, et avec une intensité d’explosions à un niveau faible à moyen dans les zones des cratères Nord et Centre-Sud.
2) SEISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques suivis ne présentent pas de variations significatives.
3) DEFORMATIONS DU SOL : Seule la modeste variation impulsive liée à l’explosion du 25/7 à 2h55 est notée, bien visible dans la composante N275E de l’inclinaison TDF
4) GEOCHIMIE : Flux de SO2 à un niveau bas
Le flux de CO2 des sols dans la zone sommitale montre des valeurs moyennes.
La valeur hebdomadaire moyenne du rapport C/S dans le panache est sur des valeurs moyennes.
5) OBSERVATIONS SATELLITAIRES : L’activité thermique observée par satellite dans la zone sommitale était faible.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la période d’observation, l’activité éruptive du Stromboli a été caractérisée grâce à l’analyse des images enregistrées par le réseau de caméras de surveillance INGV-OE sur le visible et le thermique (altitude 190m, Punta Corvi, altitude 400m et Pizzo). L’activité explosive a été produite par 4 évents éruptifs situés dans la zone du cratère Nord et 2 évents éruptifs situés dans la zone du cratère Centre-Sud ; toutes les bouches sont situées à l’intérieur de la dépression qui occupe la terrasse du cratère.

En ce qui concerne la zone du cratère CS, l’activité explosive a été localisée au cratère S2 avec des événements explosifs dominés par des matériaux majoritairement fins (cendres) et secondairement par des matériaux grossiers ; S1 était plutôt caractérisé par une légère activité de dégazage à un taux variable sans activité éruptive . La fréquence des explosions s’est maintenue à un niveau faible avec la persistance de l’augmentation enregistrée depuis début juillet . L’intensité des explosions variait entre un niveau faible et modérément moyen .
Dans la zone du cratère Nord, l’activité a été localisée au cratère N1 avec des explosions émettant des matériaux majoritairement fins (cendres) mélangée à des matériaux grossiers , tandis que le N2 a montré un dégazage continu. Au cours de la semaine, l’activité soutenue de dégazage/soufflage produite par un évent placé du côté externe du N2 s’est poursuivie  . Globalement, la fréquence des explosions est restée à un niveau faible avec une intensité variant de faible (moins de 80 m de hauteur) à moyenne (moins de 150 m de hauteur).
Enfin, en ce qui concerne la fréquence des explosions totales, l’activité éruptive se situe à un niveau modérément moyen-bas et augmente depuis début juillet, avec une légère prévalence
de la zone CS par rapport à celle N

Source : INGV.

Lire l’articlehttps://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/671-bollettino-Settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli-del-2022-07-26/file

Photo : Stromboli stati d’animo / stromboliphotographer.

 

Colombie , Chiles / Cerro Negro :

San Juan de Pasto, 26 juillet 2022, 15h40 . Bulletin d’activité hebdomadaire des volcans Chiles et Cerro Negro.

L’activité des volcans se poursuit au NIVEAU JAUNE ■ (III) : CHANGEMENTS DANS LE COMPORTEMENT DE L’ACTIVITÉ VOLCANIQUE.

D’après le suivi de l’activité des VOLCANS CHILES ET CERRO NEGRO, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN (SGC) rapporte que :

Pour la période évaluée entre le 19 et le 25 juillet 2022, les changements dans le comportement de l’activité volcanique se sont poursuivis. Ces changements, qui ont été accentués par le processus de l’essaim sismique d’événements associés à la fracture de la roche à l’intérieur du système volcanique, qui a commencé le 27 mai 2022, ont montré une augmentation notable, à la fois en occurrence et en énergie libérée.

Carte des emplacements des événements sismiques entre le 27 mai et le 26 juillet 2022. L’échelle de couleurs est conforme à l’enregistrement temporel des tremblements de terre et la taille des cercles fait référence à la magnitude, la valeur maximale étant de 5,6 Mw pour le tremblement de terre du 25 juillet 2022. Les failles, les alignements structurels et les principales villes sont incluses pour référence

Sur la période évaluée un total de 21 815 événements, dont 21 362 associés à la fracturation des roches ont été enregistrés, mettant en évidence la survenue d’un séisme de magnitude 5,7 le 25 juillet à 8h33, soit le plus grand événement enregistré depuis le début de la surveillance continue à partir de novembre 2013 . Ce tremblement de terre a été localisé à 15 km au Sud-Est du volcan Chiles, à une profondeur de 8 km de son sommet (4700 m d’altitude) et a été ressenti à certains endroits dans les départements de Nariño, Putumayo, Caquetá et Cauca, ainsi qu’à des endroits dans la province de Carchi  en Équateur, causant quelques dégâts aux bâtiments, en particulier sur le territoire équatorien. Il y a également eu des dégâts dans les municipalités de Cumbal et Túquerres (département de Nariño).

Au cours de la semaine évaluée, 22 autres tremblements de terre de fracturation ont présenté des magnitudes supérieures ou égales à 2,5, qui, en raison de leur nature superficielle, ont été ressenties principalement dans la municipalité de Cumbal, (Département de Nariño) soulignant en outre ceux enregistrés le 22 juillet à 8h16. de magnitude 3,5 et à 5h46 avec une magnitude de 3,2 ; le 25 juillet à 8h38 de magnitude 3,9, à 9h41 avec 3.4 et à 9h57 avec une magnitude de 3,2 ; et aujourd’hui, 26 juillet, à 5 h 24. avec une magnitude de 4,1. Concernant leur localisation, la plupart de ces tremblements de terre ont été localisés dans trois sources principales : Une source plus proximale, récurrente tout au long de la période évaluée, qui s’étend de la proximité du volcan Chiles à 4km au Sud de celui-ci avec des profondeurs ne dépassant pas 6 km de son sommet; une autre source plus distale au Sud-Est de l’édifice volcanique du Chiles, qui a repris son activité le 23 juillet, à des distances épicentrales comprises entre 5 et 15 km, dans une plage de profondeur de 6 à 14 km par rapport au sommet volcanique, se démarquant le séisme de magnitude 5,7 . Enfin une autre source située au Sud et au Sud-Sud-Est du volcan Chiles, qui a commencé à enregistrer des événements le 25 juillet, à des distances d’épicentre comprises entre 6 et 12 km, avec des profondeurs comprises entre 7 et 12 km du sommet. De plus, au cours de la période évaluée, le nombre de tremblements de terre associés au mouvement des fluides à l’intérieur du système volcanique a augmenté, avec un total de 388, se démarquant le 25 juillet avec la survenue de 82 tremblements de terre de fluides, soit l’enregistrement quotidien le plus élevé depuis le début. du contrôle permanent en novembre 2013.

Toutes ces manifestations sismiques s’inscrivent dans un processus de déformation du sol (observé instrumentalement) qui a débuté fin mars 2022 et se poursuit à ce jour.
Sur la base du comportement actuel de cette sismicité et de ce qui a été historiquement enregistré dans cette région volcanique active, la possibilité de la survenue de plus de tremblements de terre à haut niveau d’énergie, pouvant être ressentis par les habitants de la zone d’influence volcanique, n’est pas exclue.

Source : SGC.

Photos : IGEPN , Researchgate.net , buenaventuraenlinea.com .

 

Islande , Péninsule de Reykjanes  :

Le réseau SIL a détecté environ 800 tremblements de terre dans et autour de l’Islande au cours de la semaine 29 et environ 660 tremblements de terre ont été affinés manuellement. Il s’agit d’une légère augmentation de la sismicité par rapport à la semaine dernière où environ 600 tremblements de terre avaient été détectés.

Les plus grands tremblements de terre de la semaine se sont produits sous le Bárðarbunga le 24 juillet lorsque deux tremblements de terre sur M4 ont été détectés, ils étaient de M4.9 et M4.4. L’activité sismique s’est propagée sur la péninsule de Reykjanes, à l’Est de Grímsey et à Mýrdalsjökull où environ 20 tremblements de terre ont été détectés, le plus important était de magnitude M2,8.

Source et photo : Vedur is

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search