26 Février 2022. FR. Alaska : Pavlof , Indonésie : Merapi , Guatemala : Santiaguito , La Martinique : Montagne Pelée , Hawaii : Kilauea , Archipel du Vanuatu : Ambrym .

Home / Alaska / 26 Février 2022. FR. Alaska : Pavlof , Indonésie : Merapi , Guatemala : Santiaguito , La Martinique : Montagne Pelée , Hawaii : Kilauea , Archipel du Vanuatu : Ambrym .

26 Février 2022. FR. Alaska : Pavlof , Indonésie : Merapi , Guatemala : Santiaguito , La Martinique : Montagne Pelée , Hawaii : Kilauea , Archipel du Vanuatu : Ambrym .

26 Février 2022.

 

Alaska , Pavlof :

55°25’2″ N 161°53’37 » O,
Altitude du sommet : 8261 pieds (2518 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : ATTENTION
Code couleur actuel de l’aviation : ORANGE

L’éruption du volcan Pavlof continue. L’effusion de lave continue depuis l’évent juste à l’Est du sommet du volcan, envoyant une coulée sur une courte distance sur le flanc Nord-Est du volcan. Le volcan a été obscurci par le temps nuageux dans les images satellite et les caméras Web pendant une grande partie de la semaine. Néanmoins, des températures de surface élevées ont été observées dans les données satellitaires sur plusieurs jours à travers la couverture nuageuse. Une sismicité élevée, consistant en un tremor presque continu, a été détectée tout au long de la semaine avec une augmentation de l’énergie du tremor et de petites explosions observées dans les données sismiques et infrasonores tôt jeudi matin. Les données de plusieurs stations sismiques et infrasonores du côté Sud du volcan ont cessé de fonctionner hier en raison d’un problème de télémétrie. Les données des stations du côté Nord du volcan continuent d’être reçues.

Éruption de lave du Pavlof capturée dans cette image WorldView-3 du 19 janvier 2022. Un cône de scories est visible et fumant dans un évent sur le flanc Est du volcan. Une coulée de lave active se déverse, s’étendant sur 1,3 km à l’Est. L’eau de fonte de l’interaction entre la lave et la neige et la glace produit alors des lahars qui s’étendent au-delà de la coulée de lave jusqu’à 4,4 km à l’Est de l’évent. Des dépôts de cendres mineurs sont également visibles sous forme de stries sombres sur la neige émanant de près du front de la coulée de lave, où la génération de vapeur produit probablement une faible activité explosive.

Des périodes de fontaine de lave provenant de l’évent sur le flanc supérieur Est du volcan se produisent depuis la mi-novembre 2021. Cette activité a construit un petit cône et envoyé des écoulements sur le flanc qui font fondre la neige et la glace et produisent des quantités variables d’eau de fonte. L’eau de fonte incorpore généralement des débris sur le flanc du volcan et forme des lahars minces (moins de 2 m d’épaisseur). Les dépôts de lahar s’étendent sur le flanc Est-Sud-Est sur plusieurs kilomètres, pas tout à fait jusqu’à la base du volcan.

Les éruptions précédentes du Pavlof indiquent que le niveau d’agitation peut changer rapidement et que la progression vers une activité éruptive plus importante peut se produire avec peu ou pas d’avertissement.

Le Pavlof est surveillé par des capteurs sismiques et infrasonores locaux, des données satellitaires, des caméras Web et des réseaux de capteurs d’infrasons et de foudre à distance.

Source : AVO.

Photos : Dietterich, Hannah , Mulliken, Katherine (2018).

 

Indonésie , Merapi :

Rapport d’activité du Merapi du 18 au 24 février 2022 .
– Le temps autour du mont Merapi est généralement ensoleillé le matin et le soir, tandis que brumeux l’après-midi .
– Cette semaine, un nuage chaud a été observé , descendant au Sud-Ouest, en amont de la rivière Bebeng avec une distance de glissement de 1 800 m. Il a été signalé qu’il y avait une fine pluie de cendres dans le district de Pakem le 18 février 2022. 173 avalanches de lave ont été observées au Sud-Ouest, dominant la rivière Bebeng avec une distance de glissement maximale de 2 000 m.

– L’analyse des données par drone a montré qu’il y avait des changements morphologiques dans les dômes Sud-Ouest et central du cratère en raison de l’activité d’extrusion sous forme d’avalanches et de la croissance du dôme de lave. Le volume du dôme de lave Sud-Ouest est de 1 578 000 m3 et le dôme central est de 3 228 000 m3.
– L’intensité de la sismicité cette semaine est encore assez élevée. La déformation du mont Merapi, qui a été surveillée à l’aide de l’EDM cette semaine, a montré un taux de raccourcissement de la distance de 0,2 cm/jour.

– L’intensité des précipitations a été de 31 mm/heure pendant 50 minutes à Pos Babadan le 18 février 2022. Aucun lahar ou débit supplémentaire n’a été signalé dans les rivières qui prennent leur source sur le mont Merapi.

Conclusion:
1. L’activité volcanique du mont Merapi est encore assez élevée sous la forme d’une activité d’éruption effusive. L’état de l’activité est défini au niveau « SIAGA ».
2. Le danger potentiel actuel est constitué d’avalanches de lave et de nuages ​​chauds dans le secteur Sud-Sud-Ouest couvrant la rivière Boyong sur un maximum de 5 km, la rivière Bedog, Krasak, Bebeng sur un maximum de 7 km. Le secteur Sud-Est couvre la rivière Woro sur un maximum de 3 km et la rivière Gendol sur un maximum de 5 km. Enfin, l’éjection de matériel volcanique en cas d’éruption explosive peut atteindre un rayon de 3 km autour du sommet.

Source : BPPTKG

Photo : Oystein Lund Andersen.

 

Guatemala , Santiaguito :

Activité :
L’Observatoire du Complexe Volcanique Santa María-Santiaguito indique un dégazage faible à 400 mètres au-dessus du dôme Caliente, ainsi que la descente d’avalanches faibles, modérées et fortes . Ces avalanches de blocs descendent du dôme et des coulées de lave sur les flancs Ouest, Sud-Ouest et Sud assez souvent, atteignant la base du dôme. Pendant la nuit et tôt le matin, une incandescence constante a été observée dans le dôme  Caliente et dans les coulées de lave sur le flanc Ouest.

La descente d’avalanche et la remobilisation par le vent dispersent les cendres vers l’Ouest et le Sud-Ouest, il y a donc une possibilité de chute de cendres sur Loma Linda, San Marcos Palajunoj et la région de San Luis. L’activité d’extrusion reste à un niveau élevé et continue d’empiler de manière instable des matériaux sur la coulée de lave du flanc Ouest ainsi que sur le dôme Caliente, entretenant ainsi la possibilité qu’une partie de ces matériaux puisse s’effondrer et se désintégrer générant des coulées pyroclastiques sur de longue distances vers le Sud-Ouest, le Sud et l’Est. Le bulletin BESAN 003-2022 reste en vigueur.

Source : Insivumeh

Photo : Noticias Red GT San José del Golfo .

 

La Martinique , Montagne Pelée :

Bilan hebdomadaire de l’activité de la Montagne Pelée pour la période du 18 au 25 Février 2022 .

Entre le 18 Février 2022 à 16 heures (UTC) et le 25 Février 2022 à 16 heures (UTC), l’OVSM a enregistré au moins 35 séismes de type volcano-tectonique de magnitude inférieure ou égale à 0,5. Ces séismes ont été localisés à l’intérieur de l’édifice volcanique entre 0,5 et 1,2 km de profondeur sous la surface. Cette sismicité superficielle de type volcano-tectonique est associée à la formation de micro-fractures dans l’édifice volcanique.

Durant cette période , l’OVSM a aussi enregistré 1 séisme de type hybride . Ce signal contenant des basses fréquences  est associé à la présence de fluides ( gaz , eaux hydrothermales) dans l’édifice volcanique. Aucun de ces séismes n’a été ressenti par la population .

 

La zone de dégazage en mer à faible profondeur entre St Pierre et le Prêcheur est toujours observée. L’IGP a procédé à des prélèvements de fluides afin de comprendre l’origine de ce dégazage et d’évaluer sa relation éventuelle avec le système hydrothermal de la Montagne Pelée. 

Une extension de deux zones de végétation dégradée situées entre le Morne Plume et la rivière Chaude a été constatée lors d’un survol héliporté réalisé le 9 Février , avec le soutien du Dragon 972 , et confirmées par analyse d’images satellites. 

Le niveau d’alerte reste JAUNE : vigilance.

Source : Direction de l’OVSM IPGP.

Photo : Parc naturel Martinique  

 

Hawaii , Kilauea :

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet : 4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : ATTENTION
Code couleur actuel de l’aviation : ORANGE

Résumé de l’activité :
L’effusion de lave a repris lors de l’éruption au sommet du volcan Kīlauea à partir d’environ 21 h 15 HST hier, environ 6,5 heures après le début de l’inclinaison inflationniste et moins de 15 minutes après une augmentation des tremors volcaniques. Toute activité reste confinée au lac de lave actif et à la zone d’évent Ouest dans la partie Ouest du cratère Halema’uma’u avec des écoulements mineurs le long des marges du fond du cratère Halema’uma’u. Toute l’activité récente de lave a été confinée au cratère, et il n’y a aucune indication d’activité migrant ailleurs sur le Kīlauea.

Observations du lac de lave du cratère Halemaʻumaʻu :
L’éruption de lave de l’évent Ouest dans le lac de lave actif dans le cratère Halema’uma’u a repris vers 21h15 HST la nuit dernière. Des flux continus de lave active s’écoulent de l’évent Ouest vers le Sud, l’Ouest et dans le lac de lave actif Ouest. Il n’y a pas eu de suintement significatif le long des marges du lac de lave au cours des dernières 24 heures. Cette reprise de l’activité effusive correspond à une augmentation de l’inclinaison du sommet d’environ 3,2 microradians avec une augmentation correspondante du tremor au sommet. Le point culminant du fond du cratère Halema’uma’u s’est élevé d’environ 15 mètres (49 pieds) au cours des dernières 24 heures. Le lac de lave actif a maintenant une profondeur d’environ 96 mètres (315 pieds) par rapport au moment où la lave a émergé le 29 septembre 2021. 

Observations du sommet :
Vers 14 h 45 HST le 24 février 2022, l’inclinaison a commencé à augmenter fortement d’un total d’environ 3,2 microradians à 23 h 30 HST. À 23 h 30 HST hier, les taux d’inclinaison ont ralenti et sont depuis restés stables. Les données sismiques montrent que le signal de tremor volcanique a commencé à augmenter environ 15 minutes (21h00 HST le 24 février) avant la reprise de l’activité de lave effusive dans la partie Ouest du lac de lave. Le tremor reste maintenant élevé et stable. L’activité sismique au sommet reste inférieure aux niveaux de fond. Un taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) d’environ ~340 tonnes par jour (t/j) a été mesuré le 24 février.

Source : HVO.

Photos : HVO , Bruce Omori / Paradise Hélicopters .

 

Archipel du Vanuatu , Ambrym :

BULLETIN D’ALERTE du volcan d’ AMBRYM , 24 février 2022 , 12h57 .
 
Ceci rappelle que l’activité volcanique d’Ambrym se poursuit au niveau majeur des troubles. Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 2.
 
L’activité du volcan consiste en émission de vapeur mais la lueur de lave observée la nuit sur le cratère du Benbow a encore disparu depuis début février. Une nouvelle analyse scientifique suggère que l’activité du volcan Ambrym est susceptible de se poursuivre au niveau des troubles majeurs. Les habitants d’Ambrym et des îles voisines ne verront pas la lueur volcanique la nuit. Avec cette activité volcanique actuelle, c’est un rappel utile que des éruptions peuvent se produire à n’importe quel niveau de troubles sans avertissement.
 
 
 
Des dangers volcaniques subsistent sur la zone des cratères sommets et la partie Sud-Est de l’île Ambrym (par exemple, des fissures majeures de 2018). Ceux-ci sont liés à la présence de zones fissurées. La présence de failles et de failles actives (fissuration majeure) dans la zone Sud-Est d’Ambrym est également dangereuse, elles continueront d’être érodées et affectées par les tremblements de terre. La zone de danger pour la sécurité vitale dans la zone du sommet reste limitée à l’intérieur de la zone d’exclusion permanente du Benbow et de la zone de danger du Marum.
 
Source : Geohazard
 
Photo : G Vitton
Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search