16 Janvier 2022 . FR . Iles Tonga : Hunga tonga-Hunga Ha’apai , Ile de La Réunion : Piton de la Fournaise , Alaska : Semisopochnoi , Kamchatka : Sheveluch , Equateur : Sangay / Wolf ,

Home / Alaska / 16 Janvier 2022 . FR . Iles Tonga : Hunga tonga-Hunga Ha’apai , Ile de La Réunion : Piton de la Fournaise , Alaska : Semisopochnoi , Kamchatka : Sheveluch , Equateur : Sangay / Wolf ,

16 Janvier 2022 . FR . Iles Tonga : Hunga tonga-Hunga Ha’apai , Ile de La Réunion : Piton de la Fournaise , Alaska : Semisopochnoi , Kamchatka : Sheveluch , Equateur : Sangay / Wolf ,

16 Janvier 2022 .

 

Iles Tonga , Hunga tonga-Hunga Ha’apai :

Sur une image de la planète SkySat , le volcan HungaTongaHungaHaapai a bien changé . Toute la partie centrale de l’île manquait, probablement détruite lors des explosions du 14 janvier 2022.

Les observations des images satellites capturées entre 5h00 le 15 Janvier 2022 et 12h40 le 15 Janvier 2022 sont les suivantes.

L’éruption volcanique se poursuit, avec des cendres émises et détectées à 7h20 ce matin.

Ce panache de cendres était dû à une éruption qui a duré 10 à 15 minutes et dérivait sous le vent à l’Est de Hunga. Aucune autre éruption n’a été détectée depuis lors.
On s’attend à ce que la turbulence des eaux côtières causée par l’éruption ait cessé pour toutes les rives des îles Ha’apai et Tongatapu. Il est conseillé au public d’observer les courants avant d’entrer dans l’eau.

Sources : Tonga Geological Services, Government of Tonga.

Photos : Skysat , Taaniela Kula/TGS. Taken from Matangi Tonga Online.

 

Ile de La Réunion , Piton de la Fournaise :

Communiqué du 16 Janvier 2022 – 11h30

L’éruption débutée le 22 Décembre 2021 aux alentours de 3h30 heure locale se poursuit. Après une diminution de son amplitude observée pendant deux jours, le trémor est relativement stable sur les dernières 24h .
Les fluctuations dans l’amplitude du trémor sont liées en partie au niveau du lac de lave qui varie en fonction du mode de dégazage, de l’érosion du conduit éruptif et des ouvertures sporadiques des tunnels qui permettent une vidange du cône. Les ouvertures dans les tunnels génèrent une baisse de pression au niveau du cône et au sein des tunnels, et entrainent une baisse de l’amplitude du trémor.
Ainsi, une diminution de l’amplitude du trémor s’accompagnent de l’apparition de nombreuses résurgences et de coulées persistantes au sein du champ de lave, comme cela est observé depuis
deux jours .

Les observations du site éruptif réalisées ce matin montrent que les projections de lave au niveau du cône sont toujours présentes, même si elles sont moins fréquentes qu’en début de semaine, et
dépassent occasionnellement la hauteur du cône  . Aucun débordement du lac de lave n’a été reporté au cours des 24 dernières heures.

Le front du dernier bras de coulée mis en place le long du rempart sud de l’Enclos Fouqué depuis plusieurs jours ne progresse que très lentement compte tenu des pentes relativement faibles dans le secteur. Quelques petits incendies au pied du rempart, fortement végétalisé, sont observés.

Sur les dernières 24h :
– Les déformations de surface montrent toujours une déflation au niveau de la zone sommitale, liée à la vidange du réservoir de magma localisée sous le sommet (à environ 2-2,5 km de profondeur) alimentant le site éruptif.
– 29 séismes volcano-tectoniques, de faible magnitude (<1), ont été enregistrés sous le sommet. Cette sismicité est liée à la vidange du réservoir de magma localisée sous le sommet, fragilisant son toit.

– Des débits de lave ont pu être estimés par méthode satellite avec la plateforme HOTVOLC (OPGC – université Clermont Auvergne). Ils étaient compris entre 6 et 26 m3/sec. Ces variations s’expliquent par la méthode, qui se base sur le rayonnement infrarouge de la coulée, dont la perception par les satellites peut être largement influencée par les conditions météorologiques au-dessus des coulées ainsi que les conditions d’écoulement de la lave (en surface ou en tunnel).

L’orientation principale du panache éruptif vers le sud et la panne de la station « NOVAC » BERT au début de l’éruption, n’ont pas permis d’estimer les flux gazeux au début de l’éruption . En revanche depuis début janvier 2022, les flux de SO2 émis par l’éruption et mesurés par le réseau DOAS « NOVAC » ont montré 1) une augmentation progressive des flux de gaz à haute température après le 7 janvier 2022, et donc une augmentation des débits moyens de magma arrivant en surface  , ensuite une tendance à la diminution depuis le 12 janvier 2022 ; avec des valeurs
comprises entre 5 et 15 m3/sec sur les deux derniers jours .

Niveau d’alerte : Alerte 2-1 (éruption dans l’Enclos)

Source : OVPF

 

Alaska , Semisopochnoi :

51°55’44 » N 179°35’52 » E,
Altitude du sommet 2625 pi (800 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : ATTENTION
Code couleur actuel de l’aviation : ORANGE

L’éruption du volcan Semisopochnoi se poursuit. De petites explosions produisant des nuages ​​de cendres de bas niveau depuis le cratère Nord du mont Cerberus sur l’île Semisopochnoi se sont produites par intermittence tout au long de la semaine dernière. Ces explosions ont été détectées par des capteurs sismiques et infrasons locaux. Lorsque les conditions météorologiques le permettaient, de petites émissions de cendres ont été observées sur les images des caméras Web. Pendant la majeure partie de la semaine, ces émissions de faible niveau n’ont pas pu être vues sur les vues satellites. Cependant, un panache de cendres dérivant vers le Sud a pu être observé par satellite le jeudi 13 janvier à une altitude d’environ 5 000 pieds au-dessus du niveau de la mer.

De petites explosions qui produisent des dépôts de cendres mineurs à proximité du cratère Nord actif du mont Cerberus, et des nuages ​​​​de cendres généralement à moins de 10 000 pieds au-dessus du niveau de la mer ont caractérisé l’activité récente et ne montrent aucun signe de ralentissement.

Le Semisopochnoi est surveillé par des capteurs sismiques et infrasonores locaux, des données satellitaires, des caméras Web et des réseaux de capteurs d’infrasons et de foudre à distance.

Le volcan Semisopochnoi occupe la plus grande et jeune île volcanique des Aléoutiennes occidentales. Le volcan est dominé par une caldeira de 8 km de diamètre qui contient un petit lac et plusieurs cônes et cratères post-caldeira. L’âge de la caldeira n’est pas connu avec certitude mais est probablement du début de l’Holocène. Avant 2018, la précédente éruption historique connue du Semisopochnoi s’est produite en 1987, probablement à partir de Sugarloaf Peak sur la côte Sud de l’île, mais les détails manquent. Un autre relief post-caldeira jeune et proéminent est le mont Cerberus, un groupe de cônes à trois sommets dans la partie Sud-Ouest de la caldeira. L’île est inhabitée et fait partie de l’Alaska Maritime National Wildlife Refuge. Elle est située à 65 km au Nord-Est de l’île d’Amchitka et à 200 km à l’Ouest d’Adak.

Source : AVO .

Photo : AVO/USGS / Alaska Volcano Observatory / U.S. Geological Survey.

 

Kamchatka , Sheveluch :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA)

Publié : 16 janvier 2022
Volcan : Sheveluch (CAVW #300270)
Code couleur aviation actuel : ORANGE
Code couleur aviation précédent : orange
Source : KVERT
Numéro d’avis : 2022-08
Emplacement du volcan : N 56 degrés 38 min E 161 degrés 18 min
Région : Kamtchatka, Russie
Altitude du sommet : 3 283 m (10 768,24 pi), l’altitude du dôme ~2 500 m (8 200 pi).

Résumé de l’activité volcanique :
La croissance du dôme de lave se poursuit, une forte activité fumerolienne, une incandescence du dôme de lave et des avalanches chaudes accompagnent ce processus. Les données satellitaires du KVERT montrent que des explosions ont envoyé des cendres jusqu’à 6,5 km au-dessus du niveau de la mer et que le panache de cendres s’étend sur 20 km à l’Ouest-Sud-Ouest du volcan.
L’éruption extrusive du volcan continue. Des explosions de cendres jusqu’à 10-15 km (32 800-49 200 pieds)d’altitude pourraient survenir à tout moment. L’activité en cours pourrait affecter les aéronefs internationaux volant à basse altitude.

Hauteur des nuages ​​volcaniques :
6000-6500 m (19680-21320 ft) AMSL Heure et méthode de détermination de la hauteur du panache de cendres/nuages : 20220115/2320Z – Himawari-8

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques :
Distance du panache de cendres/nuage du volcan : 20 km (12 mi)
Direction de dérive du panache de cendres/nuage du volcan : WSW / azimut 258 deg
Heure et méthode de détermination du panache de cendres/nuage : 20220115/2350Z – Himawari-8.

Source : Kvert.

Photo : Nickita Batischev

 

Equateur , Sangay / Wolf :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN SANGAY . 15 Janvier 2022  .

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : Sans changement .
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : Sans changement.

Sismicité : Du 14 Janvier 2022 , 11:00 au 15 Janvier 2022 , 11:00 :

Explosions (EXP) 95
Tremors d’émissions (TREMI) 60

Pluies / Lahars :
Aucune pluie n’a été enregistrée. ** En cas de fortes pluies, celles-ci pourraient remobiliser la matière accumulée dans les ravines, générant des coulées de boue et de débris qui descendraient à travers les drains du volcan et se déverseraient dans les rivières adjacentes.**

 

Emission / colonne de cendres :
Grâce à des images observées sur satellite, le VAAC de Washington a signalé plusieurs émissions de cendres de 570 m à 1170 m, la direction de celles-ci était vers l’Ouest, le Sud-Ouest, le Nord-Est et l’Est.

Autres paramètres de surveillance :
FIRMS signale 1 alerte thermique et MIROVA signale 1 alerte thermique élevée modérée sur le Sangay au cours des dernières 24 heures

Information VOLCÁN SANGAY , samedi 15 janvier 2022
A partir de 17h00 TL environ, la station sismique SAGA enregistre un signal de tremor lié à l’activité éruptive du volcan Sangay. L’amplitude du signal est relativement faible par rapport aux impulsions les plus actives de la période éruptive actuelle. Par conséquent, il existe une possibilité de chutes de cendres légères à modérées dans les zones entourant le volcan situé à l’Ouest-Nord-Ouest de celui-ci dans la province de Chimborazo. L’IG-EPN surveille l’événement et rendra compte de l’évolution de cet événement . L’Institut géophysique surveille et toute nouvelle sera rapportée.

Niveau d’alerte: jaune.

 

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN WOlF . 15 Janvier 2022  .

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : Descendante
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : Descendante

Sismicité : Du 14 Janvier 2022 , 11:00 au 15 Janvier 2022 , 11:00 :

Volcano-Tectonique ( VT) : 1

Emission / colonne de cendres :
Hier,  selon les images satellites (GOES-16), une émission continue de gaz a été observée, avec une direction vers le Sud-Ouest.

Autres paramètres de surveillance :
FIRMS signale des centaines d’alertes thermiques et MIROVA signale 1 alerte thermique modérée et 3 extrêmes (15537, 18275 et 17300 MW) sur le volcan Wolf au cours des dernières 24 heures.

Observations  
Selon la surveillance par satellite, on observe que les anomalies thermiques sont maintenues

Source : IGEPN

Photos : TopMotor Storee , Jeffo Marquez .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search