15 Octobre 2021. FR. Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Islande : Péninsule de Reykjanes , Hawaii : Kilauea , Philippines : Taal , Indonésie : Kerinci , Mexique : Popocatepetl ,

Home / blog georges Vitton / 15 Octobre 2021. FR. Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Islande : Péninsule de Reykjanes , Hawaii : Kilauea , Philippines : Taal , Indonésie : Kerinci , Mexique : Popocatepetl ,

15 Octobre 2021. FR. Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Islande : Péninsule de Reykjanes , Hawaii : Kilauea , Philippines : Taal , Indonésie : Kerinci , Mexique : Popocatepetl ,

15 Octobre 2021.

 

 

Espagne / La Palma , Cumbre Vieja :

14 Octobre 2021 09:00 UTC : L’activité éruptive se poursuit sur La Palma .

Depuis la dernière déclaration, 102 tremblements de terre ont été localisés dans la zone touchée par la réactivation volcanique de Cumbre Vieja, 7 de ces tremblements de terre ont été ressentis par la population, l’intensité maximale étant dans la zone épicentrale III-IV (EMS98), avec un évènement qui s’est produit à 14:33 UTC le 13, avec une magnitude de 4,4 (mbLg) à une profondeur de 36 km, qui a été ressentie dans toute l’île.

Le plus grand séisme localisé a eu lieu à 01h27 aujourd’hui, avec une valeur de 4,5 mbLg à une profondeur de 37 km. 14 des séismes localisés depuis la dernière communication se situent à des profondeurs d’environ 30 km, le reste des hypocentres sont situés à une profondeur moindre, à environ 10 km.
Le signal de tremor volcanique maintient une amplitude moyenne élevée, sans impulsions d’intensification depuis la dernière communication.

La hauteur de la colonne éruptive mesurée à 6h30 UTC est estimée à 2 600 m.
Le réseau de stations GNSS permanentes de l’île montre un soulèvement et une déformation vers le Sud-Sud-Ouest à la station LP03, qui est la plus proche des centres éruptifs.

« Il y a une coulée primaire qui a deux branches au Sud de la montagne Todoque. L’un est devenu un delta de lave . Et un autre plus au Sud qui n’a pas fini dans la mer. À son tour, la coulée primaire a un bras au Nord de la montagne Todoque qui a également avorté son arrivée en mer. Ce sont les trois principaux bras de la coulée d’origine « , a déclaré le directeur technique du Plan d’urgence volcanique des îles Canaries (Pevolca), Miguel Ángel Morcuende .

« Au-dessus de la coulée primaire, il y a une autre coulée qui se déplace dans une direction Ouest-Nord-Ouest sur laquelle il y a deux appendices. L’un qui a eu une forte intensité et beaucoup de déplacements jusqu’à hier , c’est le flux qui a détruit ce soir le [supermarché] Spar à La Laguna. Et au Nord-Ouest de celui-ci se trouve l’autre bras de coulée qui a traversé en diagonale le parc industriel de Callejón de La Gata , a glissé des hauteurs et a traversé ce soir le terrain de football de La Laguna. C’est la cause des dernières expulsions à La Laguna. » Dans les zones évacuées ce mercredi après-midi vivent 100 personnes et pour ce jeudi, 300. Mais il est possible que les évacués soient moins nombreux car il y a des personnes qui ont quitté leur domicile plus tôt.

La lave du volcan Cumbre Vieja a débordé du cône principal ce jeudi à 14h15 (heure locale), comme le rapporte Involcan (Instituto Volcanológico de Canarias). Reste à savoir quelles conséquences cet événement peut avoir sur l’écoulement des coulées de lave . 

Sources : IGN es, El Pais.

Photos : maxar via Nadin Hubrich , Dominic Blaser.

Carte : Copernicus

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

14 OCTOBRE 2021 : Moins de tremblements de terre près de Keilir, aucune éruption dans Fagradalsfjall depuis près d’un mois.
L’activité sismique se poursuit près de la montagne Keilir. Mais elle reste à une profondeur de 5 à 6 km et ne montre aucun signe qu’elle est sur le point de remonter à la surface. Plus de 10 000 tremblements de terre ont été enregistrés dont 18 tremblements de terre avec une magnitude supérieure à Mw3,0 selon le Met Office islandais.

L’éruption de Fagradalsfjall n’a pas été active depuis le 19 septembre 2021 et rien n’indique que l’éruption est sur le point de redémarrer bientôt. Le Global Volcanism Program ne met plus à jour ses informations pour ce volcan en tant qu’éruption active. Les scientifiques islandais n’ont pas déclaré l’éruption terminée. Il faut s’attendre à ce que l’éruption de Fagradalsfjall soit terminée pour le moment, mais elle peut recommencer au même endroit ou à un nouvel endroit dans quelques semaines ou peut-être même dans quelques années.

13 OCTOBRE 2021 : Essaim de tremblement de terre sous le volcan Reykjanes.
Le 12 octobre 2021, un essaim de tremblements de terre a eu lieu sous le volcan Reykjanes. Le plus grand tremblement de terre de cet essaim avait une magnitude de Mw3,3 et l’essaim de tremblements de terre était localisé dans l’océan non loin de la côte.

Il est impossible de savoir avec certitude si cette activité sismique est directement liée aux mouvements de magma dans cette zone. C’est possible, mais il y a eu des signes de déplacement de magma dans la croûte dans cette zone. Le magma se déplace mais n’est pas en éruption ou n’amorce pas d’éruption. L’activité sismique semble augmenter dans cette région de la péninsule de Reykjanes et de la crête de Reykjanes après l’arrêt de l’éruption de Fagradalsfjall.

Le système volcanique de Reykjanes à la pointe Sud-Ouest de la péninsule de Reykjanes, où la dorsale médio-atlantique s’élève au-dessus du niveau de la mer, comprend une vaste zone de rangées de cratères basaltiques postglaciaires et de petits volcans boucliers. Le système volcanique sous-marin de Reykjaneshryggur est contigu et est considéré comme faisant partie du système volcanique de Reykjanes, qui est le plus occidental d’une série de quatre systèmes de fissures en échelon rapprochés qui s’étendent en diagonale à travers la péninsule de Reykjanes. La majeure partie de la partie subaérienne du système (également connue sous le nom de système volcanique de Reykjanes/Svartsengi) est recouverte de laves holocènes. Des éruptions subaériennes se sont produites au cours du XIIIe siècle à plusieurs endroits du système de fissures orientées Nord-Ouest-Sud-Ouest, et de nombreuses éruptions sous-marines remontant au XIIe siècle ont été observées au cours du temps historique, dont certaines ont formé des îles éphémères. Des roches basaltiques d’âge probablement holocène ont été récupérées lors des opérations de dragage, et les dépôts de téphra des éruptions antérieures de l’Holocène sont préservés sur la péninsule de Reykjanes voisine.

Source : icelandgeology.net , GVP.

Photo : Wikipedia

Carte : IMO.

 

Hawaii , Kilauea :

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcan actuel : ATTENTION
Code couleur aviation actuel : ORANGE

Résumé de l’activité : 
Le volcan Kīlauea est en éruption. Ce matin du 14 octobre 2021, de la lave continue d’émerger d’un seul évent dans la paroi Ouest du cratère Halema’uma’u. Toute l’activité de lave est confinée dans le cratère Halema’uma’u dans le parc national des volcans d’Hawai’i. La sismicité et les taux d’émission de gaz volcaniques restent élevés.

Observations du Sommet :
Les taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) restent élevés, avec un taux d’émission mesuré d’environ 4 400 tonnes par jour le 13 octobre 2021, légèrement inférieur à celui de la veille. L’inclinaison du sommet était inflationniste hier 13 octobre, devenant plate du jour au lendemain.

Observations du lac de lave du cratère Halema’uma’u :
La lave continue d’émerger d’un seul évent dans le mur Ouest du cratère Halema’uma’u. L’extrémité Ouest du lac a montré une altitude maximale d’environ 785 mètres (2575 pieds) au-dessus du niveau de la mer mesurée par les équipes de terrain le 13 octobre, avec une augmentation totale d’environ 42 mètres (138 pieds) depuis que la lave a émergé le 29 septembre. Le volume total de lave depuis le début de l’éruption a été estimé à environ 15,9 millions de mètres cubes (4,2 milliards de gallons) le 8 octobre observé par les équipes de terrain le 13 octobre.

Une vue large de l’éruption en cours au sommet du Kīlauea, depuis le bord Sud du cratère Halema’uma’u. Un évent sur la paroi Ouest du cratère (à gauche) continue de fournir de la lave à la moitié Ouest active du lac de lave. Le côté Ouest du lac est perché au-dessus de la surface stagnante du lac Est (à droite), avec plusieurs débordements de lave avançant sur la croûte de surface précédemment solidifiée.

La fontaine a construit un cône d’éclaboussures avec une ouverture d’environ 10 mètres (33 pi) de large faisant face à l’Est vers le lac. La lave s’écoule dans le lac par l’ouverture du cône d’éclaboussures. L’île centrale et plusieurs des plus petits îlots orientaux du lac de lave 2020 se trouvent toujours au-dessus de la surface du lac, ainsi qu’une île du rempart Ouest de 2020 dans la partie Nord-Ouest du lac. Le lac de lave n’est pas de niveau sur toute sa surface en raison de l’emplacement de l’évent à l’extrémité Ouest. Les zones plus proches de l’évent sont environ 1 à 2 mètres (3 à 7 pieds) plus élevées que les parties Nord et Sud du lac et 9 mètres (30 pieds) plus hautes que l’extrémité Est du lac de lave. 

Source : HVO

Photo : USGS / B. Carr.

 

Philippines , Taal :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN TAAL , 15 octobre 2021 ,08:00.

Au cours des dernières 24 heures, le réseau de capteurs du volcan Taal a enregistré trente-huit (38) tremblements de terre volcaniques, dont trente-sept (37) événements de trémor volcanique d’une durée de deux (2) à cinq (5) minutes et un niveau bas de tremor de fond qui persiste depuis le 7 juillet 2021. L’activité du cratère principal a été dominée par la remontée de fluides volcaniques chauds depuis le lac qui a généré des panaches de 1 500 mètres de haut qui ont dérivé vers l’Est.

Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) étaient en moyenne de 6 893 tonnes/jour le 14 octobre 2021. Sur la base des paramètres de déformation du sol provenant de mesures d’inclinaison électronique, de la surveillance continue du GPS et de l’InSAR, l’île du volcan Taal a commencé à se gonfler en août 2021 tandis que la région du Taal continue de subir une extension très lente. depuis 2020.

Le niveau d’alerte 2 (agitation accrue) prévaut sur le volcan Taal.

Source : Phivolcs

Photo :  Seys Marasigan / Seys Channel

 

Indonésie , Kerinci :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Émis : 14 octobre 2021
Volcan : Kerinci (261170)
Code couleur aviation actuel : JAUNE
Code Couleur Aviation précédent : jaune
Source : Observatoire du volcan Kerinci
Numéro d’avis : 2021KER06
Emplacement du volcan : S 01 deg 41 min 49 sec E 101 deg 15 min 50 sec
Région : Jambi, Sumatra Ouest, Indonésie
Altitude du sommet : 12176 FT (3805 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Emission de gaz à 10h51 UTC (17h30 Lokal)

Hauteur des nuages volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres est d’environ 14576 FT (4555 M) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevée que ce qui peut être clairement observé. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Panache volcanique se déplaçant vers l’Est

Remarques :
L’activité sismique est caractérisée par l’émission de gaz.

Niveau d’activité de niveau II (WASPADA) depuis le 9 septembre 2007. Le volcan Kerinci (3805 m d’altitude) entre en éruption par intermittence.
Le volcan est couvert de brouillard. On note une fumée issue du cratère , blanche , observable avec une faible intensité et une faible pression à environ 150 mètres au dessus du sommet. Le temps est ensoleillé / nuageux avec des vents légers à modérés du Nord-Est et de l’Est. La température de l’air est d’environ 16-27°C.

Selon les sismographes du 14 octobre 2021, il a été enregistré :
134 tremblements de terre d’émissions
1 tremblement de terre volcanique profond

Sources : Magma Indonésie , PVMBG.

Photo : Wild Sumatra

 

Mexique , Popocatepetl :

14 octobre, 11h00 (14 octobre, 16h00 GMT)

Au cours des dernières 24 heures, selon les systèmes de surveillance du volcan Popocatepetl, 117 exhalations accompagnées de gaz volcaniques et de légères quantités de cendres ont été identifiées. 40 minutes de tremor de faible et moyenne amplitude ont également été enregistrées.  De plus, deux séismes de type volcano-tectoniques ont été enregistrés hier à 12h32 et 21h12, avec des magnitudes de 2,6 et 1,8, respectivement.

Au cours de la matinée et au moment de ce rapport, une légère émission de vapeur d’eau et de gaz volcaniques est observée avec une direction Ouest.

Le CENAPRED recommande de NE PAS S’APPROCHER du volcan et surtout du cratère, en raison du danger que représentent les chutes de fragments balistiques et, en cas de fortes pluies, de se tenir à l’écart du fond des ravins en raison du danger de coulées de boue et de débris.

Le feu de signalisation volcanique du Popocatépetl est en JAUNE PHASE 2.

Source et photo : Cenapred .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search