30 Septembre 2021. FR. Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Hawaii : Kilauea , Indonésie : Bromo , Japon : Suwanosejima , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent .

Home / blog georges Vitton / 30 Septembre 2021. FR. Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Hawaii : Kilauea , Indonésie : Bromo , Japon : Suwanosejima , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent .

30 Septembre 2021. FR. Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Hawaii : Kilauea , Indonésie : Bromo , Japon : Suwanosejima , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent .

30 Septembre 2021.

 

 

 

Espagne / La Palma , Cumbre Vieja :

La lave qui émane de l’éruption de Cumbre Vieja et qui tombe dans la mer depuis la nuit dernière a créé un « énorme delta » d’environ un demi-kilomètre de large, tandis que l’océan qui l’entoure a changé de couleur en raison des effets de la matière volcanique.  Ce n’est qu’au moment du contact entre la matière volcanique et la mer que se forment de petits nuages ​​de gaz, qui sont transportés par le vent, mais qui se diluent rapidement . 

Il y a également eu une décoloration de l’océan avec des zones en turquoise et d’autres marron , notamment dans la zone proche de la lave. Ce phénomène pouvait déjà être observé il y a 10 ans lors de l’éruption volcanique sous-marine de l’île d’El Hierro, dans laquelle la mer était colorée de diverses couleurs jusqu’à l’éruption du magma. Un petit effondrement s’est également produit dans la zone des falaises où la lave est arrivée. A partir des échantillons prélevés avant que la lave ne tombe dans la mer, une analyse chimique, biologique et microbiologique a été faite qui sera comparée à ce qui est obtenu « depuis le premier point » et on saura comment l’océan se comporte face à un tel phénomène .

María José Blanco, directrice de l’Institut géographique national des îles Canaries (IGN), après la réunion des comités scientifiques du Pevolca : « La base de la falaise a créé un delta de lave qui suit une extension vers le Sud. De cette même zone , un nuage de vapeur d’eau et d’autres gaz éventuellement toxiques est produit qui est confiné à la zone autour du contact lave-mer. Bien que cette coulée active ait atteint la mer, le processus éruptif se poursuit, et le reste des coulées est pratiquement inactif. Le processus éruptif pourrait continuer à montrer une activité strombolienne et le cône pourrait changer de morphologie. Le magma a détruit plus de 650 bâtiments durant son transit vers la mer . La hauteur mesurée aujourd’hui de la colonne de cendres et de gaz a atteint 3 500 mètres d’altitude. Concernant les conditions météorologiques, le nuage des cendres et de dioxyde de soufre émis se déplacera vers le Nord-Ouest du volcan en raison de la tournure du vent.

29/09/2021 14h00 UTC.
L’activité éruptive se poursuit sur La Palma
Depuis l’annonce de la veille, 21 séismes ont été localisés sur l’île de La Palma, entre 9 et 14 km de profondeur dans la même zone où l’intrusion a commencé le 11 septembre. La magnitude maximale enregistrée est de M3,3 (mbLg) correspondant à 4 séismes, dont un ressenti par la population avec une intensité maximale de III dans la zone épicentrale.

L’amplitude moyenne du tremor volcanique est restée très stable au cours des dernières 24 heures dans toutes les stations de l’île, dans une fourchette de valeurs moyenne-basse par rapport aux valeurs observées depuis le début de l’éruption.
Le réseau de stations GNSS permanentes de l’île montre une légère élévation et déformation vers le Sud-Ouest à la station LP03 et dans une moindre mesure à LP04.

Ce matin, en raison de la diminution de la hauteur de la colonne éruptive, l’IGN a émis un nouveau message VONA (Volcano Observatory Notice for Aviation) communiquant la hauteur actuelle de la colonne de 3 500 m au-dessus du niveau de la mer.

La lave du volcan Cumbre Vieja a commencé à gagner du terrain sur la mer pour former un delta d’environ 500 mètres de large et, pour l’instant, le vent maintient la colonne de vapeur d’eau et éventuellement de gaz toxiques générés par le contact entre le magma et l’océan. Juste au cas où, et jusqu’à ce qu’il y ait des résultats définitifs d’une étude de surveillance des gaz émis, le confinement de la population des quartiers de San Borondón, Marina Alta, Marina Baja et La Condesa, ainsi que l’exclusion de la navigation de zone de deux milles est maintenu.

Les scientifiques qui surveillent l’activité du volcan ne voient pas la preuve que la dynamique du processus éruptif soit stable. L’éruption n’est pas « stabilisée » et il y a une dynamique « qui échappe à notre contrôle », a admis Rubén Fernández, directeur technique du Plan d’urgence volcanique des Canaries (Pevolca). 

Sources : El Pais , IGNes ,

Photos : Arturo Rodriguez /El Pais , IEOoceanografia , Samuel Sanchez /El Pais.

Carte : Copernicus.

 

Hawaii , Kilauea :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA)

Émis : 30 septembre 2021
Volcan : Kilauea (VNUM #332010)
Code couleur actuel : ROUGE
Code Couleur précédent : ORANGE
Source : Observatoire du volcan hawaïen
Numéro d’avis : 2021/H262
Emplacement du volcan: N 19 deg 25 min W 155 deg 17 min
Région : Hawaï
Altitude du sommet : 4 091 pi (1 247 m).

Vers 15h20 HST le 29 septembre 2021, une éruption a commencé dans le cratère Halema’uma’u dans la caldeira du sommet du Kīlauea, dans le parc national des volcans d’Hawai’i. Des fissures se sont ouvertes à l’Est de la grande île dans le lac de lave qui était actif dans le cratère Halema’uma’u de décembre 2020 à mai 2021, et génèrent des coulées de lave à la surface de l’ancien lac de lave. Vers 16h43 HST, un autre évent s’est ouvert sur la paroi Ouest du cratère Halema’uma’u, et est visible sur le côté gauche de cette image.

Résumé de l’activité volcanique :
Le volcan Kīlauea est en éruption. Vers 15h20. HST le 29 septembre 2021, l’USGS Hawaiian Volcano Observatory (HVO) a détecté une lueur dans les images de la webcam du sommet du Kīlauea indiquant qu’une éruption a commencé dans le cratère Halema’uma’u dans la caldeira du sommet du Kīlauea, dans le parc national des volcans d’Hawai’i. Les images de la webcam montrent des fissures à la base du cratère Halema’uma’u générant des coulées de lave à la surface du lac de lave qui était actif jusqu’en mai 2021.
Le US Geological Survey Hawaiian Volcano Observatory (HVO) élève le niveau d’alerte des volcans du Kīlauea de REGARDER à ATTENTION et son code de couleur d’aviation d’ORANGE à ROUGE alors que cette nouvelle éruption et les dangers associés sont évalués. L’activité est confinée au cratère Halema’uma’u et les risques seront réévalués au fur et à mesure de la progression de l’éruption.

Les phases d’ouverture des éruptions sont dynamiques et incertaines. Le HVO continue de surveiller de près le volcan et signalera tout changement important dans les prochains avis.

Source : HVO.

Photo : USGS

 

Indonésie , Bromo :

Le PVMBG a signalé qu’entre le 21 et le 27 septembre, des panaches blancs de gaz et de vapeur se sont élevés jusqu’à 400 m au-dessus du bord du cône du Bromo , dans la caldeira du Tengger  et ont dérivé vers le Sud-Ouest, l’Ouest et le Nord-Ouest. Des panaches blancs / gris se sont élevés jusqu’à 500 m du 22 au 23 septembre. Une faible anomalie thermique a été visible sur les images satellitaires infrarouges Sentinel-2 les 22 et 27 septembre. Le niveau d’alerte est resté à 2 (sur une échelle de 1 à 4) et les visiteurs ont été avertis de rester en dehors d’un rayon de 1 km autour du cratère.

Le niveau d’activité est de niveau II (WASPADA) depuis le 20 octobre 2016. Le mont Bromo (2329 m d’altitude) entre en éruption par intermittence.
Le volcan est clairement visible jusqu’à ce qu’il soit recouvert de brouillard. La fumée observable issue du cratère est blanche avec une intensité faible à moyenne , s’élevant à environ 50-300 mètres du sommet. Le temps est ensoleillé à nuageux, le vent est faible au Sud-Ouest et à l’Ouest. La température de l’air est d’environ 12-25°C.

Selon les sismographes du 29 septembre 2021, il a été enregistré :
1 séisme tectonique lointain
Tremor continu, amplitude 0,5-1 mm (principalement 0,5 mm).

Sources : GVP , PVMBG.

Photo : Oystein Lund Andersen.

 

Japon , Suwanosejima :

Le JMA a signalé que le nombre d’explosions par jour dans le cratère Ontake du Suwanosejima avait augmenté le 16 septembre et est resté élevé jusqu’au 27 septembre. Au total, 105 explosions ont été enregistrées du 20 au 27 septembre. Les panaches d’éruption se sont principalement élevés jusqu’à 2,9 km au-dessus du bord du cratère et des matériaux ont été éjectés jusqu’à 800 m du cratère. Des chutes de cendres ont été signalées dans le village de Toshima (4 km au Sud-Sud-Ouest). Notamment, une explosion à 23 h 49 le 20 septembre a éjecté de la matière jusqu’à 1,2 km au Sud-Est. À 7 h 11 le 26 septembre, un événement éruptif a produit un panache qui s’est élevé à 5,4 km ; les nuages météorologiques ont empêché la confirmation des bombes éjectées, mais une grande quantité de cendres est retombée dans le village de Toshima. Le niveau d’alerte est resté à 3 et le public a été averti de rester à 2 km du cratère.

L’île de Suwanosejima, en forme de fuseau, longue de 8 km, dans le Nord des îles Ryukyu, se compose d’un stratovolcan andésitique avec deux cratères sommitaux historiquement actifs. Le sommet du volcan est tronqué par un grand cratère brisé s’étendant jusqu’à la mer sur le flanc Est formé par l’effondrement de l’édifice. Le Suwanosejima, l’un des volcans les plus fréquemment actifs du Japon, était dans un état d’activité strombolienne intermittente depuis l’ Otake, le cratère sommital du Nord-Est, qui a commencé son activité en 1949 et qui a duré jusqu’en 1996, après quoi les périodes d’inactivité se sont allongées. La plus grande éruption historique a eu lieu en 1813-14, lorsque d’épais dépôts de scories ont recouvert les zones résidentielles, et le cratère Sud-Ouest a produit deux coulées de lave qui ont atteint la côte Ouest. À la fin de l’éruption, le sommet de l’Otake s’est effondré, formant une grande avalanche de débris et créant la caldeira de Sakuchi en forme de fer à cheval, qui s’étend jusqu’à la côte Est. L’île est restée inhabitée pendant environ 70 ans après l’éruption de 1813-1814. Les coulées de lave ont atteint la côte Est de l’île en 1884. Seulement environ 50 personnes vivent sur l’île.

Source : GVP.

Photo : eri-u-tokyo.ac.jp

 

Saint Vincent , Soufrière Saint Vincent :

Volcan La Soufrière – MISE À JOUR SCIENTIFIQUE du 28 Septembre 2021. 13:00.

-L’activité sismique à La Soufrière, St Vincent est restée faible depuis le trémor associé à l’explosion et l’évacuation des cendres du 22 avril.
-L’activité actuelle correspond à une période de troubles après une éruption. Cela peut durer des semaines, voire des mois. Alors que l’activité volcanique est en déclin, il y a la présence continue de points chauds près de la surface, une activité sismique quotidienne et un dégazage persistant.

– Des mesures du flux de dioxyde de soufre (SO2) à La Soufrière ont été réalisées par bateau au large de la côte Ouest le 23 septembre, avec l’aide des garde-côtes. Plusieurs traversées ont été réalisées et ont donné un flux moyen de SO2 de 176 tonnes par jour.
– Trois signaux de lahar ont été observés entre le 26 et le 27 septembre.
– Il existe une possibilité faible, mais non négligeable, que l’activité magmatique reprenne en cas d’afflux de nouveau magma provenant des profondeurs.

– Le volcan est au niveau d’alerte JAUNE.

Source : UWI

Photo : Nemo.

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search