15 Juin 2021. FR . Islande : Geldingadalur / Fagradalsfjall , Italie / Sicile : Etna , Philippines : Taal , Pérou : Sabancaya , Chili : Nevados de Chillan .

Home / blog georges Vitton / 15 Juin 2021. FR . Islande : Geldingadalur / Fagradalsfjall , Italie / Sicile : Etna , Philippines : Taal , Pérou : Sabancaya , Chili : Nevados de Chillan .

15 Juin 2021. FR . Islande : Geldingadalur / Fagradalsfjall , Italie / Sicile : Etna , Philippines : Taal , Pérou : Sabancaya , Chili : Nevados de Chillan .

15 Juin 2021.

 

 

 

Islande , Geldingadalur / Fagradalsfjall :

13 juin 2021

Mesures des écoulements de lave

De nouvelles mesures ont été effectuées le vendredi 11 juin, date à laquelle le drone Garfield a volé avec la caméra Hasselblad de l’Institut des ressources naturelles et a maintenant préparé de nouveaux modèles terrestres de Fagradalshraun par les images.

La coulée de lave moyenne au cours de la période du 2 au 11 juin (9 jours) a un débit d’un peu moins de 12 m3/s, ce qui est un débit inchangé par rapport à la période précédente (du 18 mai au 2 juin). La coulée de lave est donc restée presque stable au cours des six dernières semaines et a été deux fois plus grande que la moyenne des six premières semaines.

Le volume de lave mesure maintenant 63 millions de mètres cubes et sa superficie est de 3,23 kilomètres carrés. La superficie a considérablement augmenté depuis la dernière mesure avec plus de 60 000 mètres carrés par jour. Il correspond à environ 9 stades de football par jour.

Aperçu de la coulée de lave (mis à jour le 13 juin)

Comme mentionné précédemment, l’éruption peut être divisée en trois saisons:

La première période a duré environ deux semaines et s’est caractérisée par une coulée de lave plutôt stable mais légèrement décroissante. Le débit est passé de 7-8 m3/s à 4-5 m3/s en deux semaines.

La deuxième période, qui a également duré deux semaines, a été caractérisée par l’ouverture de nouvelles fractures au Nord des cratères d’origine. La coulée de lave variait quelque peu, entre 5 et 8 m3/s.

La troisième période dure maintenant depuis huit semaines. Pendant cette période, l’activité a été dans un seul et même cratère d’où la lave est émise. Il est normal de diviser ces huit semaines en deux. Pendant les deux premières semaines, la coulée de lave avait un débit de 5 à 8 m3/s, mais au cours des six dernières semaines, il a été compris entre 11 et 13 m3/s.

Source :  http://jardvis.hi.is/eldgos_i_fagradalsfjalli

Photos : Guy de Saint Cyr / Aventure et volcans.

 

Italie / Sicile , Etna :

 Communiqué de presse sur l’activité de L’ ETNA , 14 Juin 2021, 22:56 (20:56 UTC) .

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo , annonce qu’à partir d’environ 20h20 UTC, une augmentation soudaine de l’activité strombolienne est observée au niveau du Cratère Sud-Est, qui produit une émission continue de cendres qui se dispersent dans la région du sommet. Les produits de l’activité strombolienne dépassent le bord du cratère et retombent sur ses flancs .
L’amplitude moyenne du trémor volcanique a montré une augmentation soudaine vers 20h00 UTC atteignant des niveaux élevés, où elle se situe toujours. L’emplacement du centroïde des sources se situe dans la zone du Cratère Sud-Est à une altitude d’environ 2900 m au-dessus du niveau de la mer. L’activité infrasonore ne montre pas de changements significatifs et reste à des niveaux faibles.
Depuis la dernière mise à jour, aucun changement significatif n’a été observé dans les séries chronologiques des stations de suivi de la déformation du sol.

 

Communiqué de presse sur l’activité de L’ ETNA , 14 Juin 2021, 23:32 (21:32 UTC) .

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, rapporte qu’une nouvelle augmentation de l’activité strombolienne au Cratère sud-est est observée à partir d’environ 21h10 UTC à partir des caméras de surveillance. Sur la base du modèle de prévision, le nuage éruptif produit par cette activité se disperse dans la direction Sud-Est. De plus, un débordement de lave est observé depuis le flanc Sud du Cratère Sud-Est qui s’étend dans une direction Sud-Ouest.
Simultanément à l’augmentation de l’activité strombolienne, une nouvelle augmentation de l’amplitude moyenne du trémor volcanique vers le haut niveau est observée. L’emplacement du centre de gravité des sources de tremors volcaniques reste dans la zone du Cratère Sud-Est à une altitude d’environ 2900 m au-dessus du niveau de la mer. L’activité infrasonore a également montré une augmentation à la fois du taux d’occurrence des événements et de leur ampleur. Les événements sont situés dans la zone du Cratère Sud-Est.
Depuis la dernière mise à jour, aucun changement significatif n’a été observé dans les séries chronologiques des stations de suivi de la déformation du sol.

A 23:47 (21:47 UTC) , L’activité strombolienne s’est transformée en fontaine de lave.
L’amplitude moyenne du tremor volcanique et l’activité infrasonore ont atteint des valeurs très élevées. Les sources de tremors et des événements infrasonores sont situées dans le Cratère Sud-Est.
Les stations les plus hautes du réseau inclinométrique enregistrent de modestes variations de signaux.

Communiqué de presse sur l’activité de L’ ETNA , 15 Juin 2021, 01:20 (23:20 UTC) .

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo , annonce qu’à partir des images des caméras de vidéosurveillance, il est observé que la fontaine de lave du Cratère Sud-Est, signalée dans le communiqué de presse précédent, a cessé à 22h44 UTC.
En ce qui concerne le débordement de lave, on observe que celui dirigé vers le Sud-Ouest continue à être alimenté.

 

Quant à l’amplitude moyenne du trémor volcanique, après avoir atteint la valeur maximale à 22h00 UTC, elle a subi une diminution rapide retournant au niveau bas, où elle demeure toujours. Le centre de gravité des sources de tremor volcaniques reste localisé dans la zone du Cratère Sud-Est à une altitude d’environ 2800 m au-dessus du niveau de la mer. L’activité infrasonore a également diminué à la fois dans le nombre d’événements et dans leur amplitude, revenant à des valeurs faibles.
Les stations du réseau inclinométrique ont enregistré de modestes variations en correspondance avec l’activité de la fontaine de lave qui se termine vers 22h45 UTC. Aucun changement significatif n’est observé dans les données GNSS.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source : INGV.

Photos Antonella Dell’Aquila, INGV .

Video : Salvatore Lo Giudice

 

Philippines , Taal :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN TAAL 15 juin 2021 08:00

Au cours des dernières 24 heures, le réseau du volcan Taal a enregistré deux cent vingt et un (221) tremblements de terre volcaniques, dont vingt-neuf (29) tremblements de terre volcaniques à basse fréquence et cent quatre vingt douze (192) événements de tremor volcanique ayant des durées de une (1) à cent trente-cinq (135) minutes, ainsi qu’ un tremor de fond à basse altitude qui persiste depuis le 8 avril 2021. L’activité du cratère principal a été dominée par la remontée de fluides volcaniques chauds dans le lac qui a généré des panaches de 1 500 mètres de haut qui ont dérivés vers le Sud-Ouest. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) étaient en moyenne de 5 837 tonnes/jour le 14 juin 2021. Sur la base des paramètres de déformation du sol provenant de l’inclinaison électronique, du GPS continu et de la surveillance InSAR, l’île du volcan Taal a commencé à se dégonfler en avril 2021 tandis que la région du Taal continue de subir une extension très lente depuis 2020. Ces paramètres indiquent globalement que des troubles magmatiques continuent de se produire à faible profondeur sous l’édifice.

 

Le niveau d’alerte 2 (agitation accrue) est actuellement maintenu sur le volcan Taal. Le DOST-PHIVOLCS rappelle au public qu’au niveau d’alerte 2, des explosions soudaines de vapeur ou de gaz, des tremblements de terre volcaniques, des chutes de cendres mineures et des accumulations ou expulsions mortelles de gaz volcanique peuvent se produire et menacer des zones à l’intérieur et autour de TVI. Le DOST-PHIVOLCS recommande fortement que l’entrée soit strictement interdite dans l’île volcanique de Taal, la zone de danger permanente ou PDZ de Taal, en particulier les environs du cratère principal et de la fissure de Daang Kastila, ainsi que l’occupation et la navigation de plaisance sur le lac Taal. Il est conseillé aux autorités locales d’évaluer et de renforcer en permanence l’état de préparation des barangays précédemment évacués autour du lac Taal en cas de reprise des troubles. Les autorités de l’aviation civile doivent conseiller aux pilotes d’éviter de voler à proximité du volcan, car les cendres en suspension dans l’air et les fragments balistiques provenant d’explosions soudaines et les cendres remobilisées par le vent peuvent présenter des risques pour les avions.

Le DOST-PHIVOLCS surveille de près l’activité du volcan Taal et tout nouveau développement significatif sera immédiatement communiqué à toutes les parties prenantes.

Source : Phivolcs.

Photo : Richard Langford.

 

Pérou , Sabancaya :

Période d’analyse: du 7 Juin 2021 au 13 Juin 2021 , Arequipa, 14 Juin 2021.
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés, c’est-à-dire avec l’enregistrement d’une moyenne de 79 explosions quotidiennes , avec des colonnes de cendres et de gaz jusqu’à 2,0 km d’altitude au dessus du sommet du volcan et leur dispersion consécutives . Par conséquent, pour les jours suivants, aucun changement significatif n’est attendu concernant l’ activité éruptive.

L’IGP a enregistré et analysé l’occurrence de 1070 tremblements de terre d’origine volcanique, associés à la circulation de fluides magmatiques à l’intérieur du volcan Sabancaya. Une moyenne de 79 explosions a été enregistrée quotidiennement . Au cours de cette période, les tremblements de terre de type Volcano-Tectoniques (VT) associés à des fracturations rocheuses ont été localisés principalement dans le Nord-Est , l’Est , et le Nord-Ouest du Sabancaya et ont présenté des magnitudes comprises entre M2,0 et M3,5. 

 

Le suivi de la déformation de la structure volcanique à l’aide de techniques GNSS (traitées avec des orbites rapides) ne présente pas d’anomalies significatives. Cependant, de manière générale, un processus d’inflation a été observé dans le secteur  Nord ( environs du volcan Hualca Hualca ). La surveillance visuelle a permis d’identifier des colonnes de gaz et de cendres jusqu’à 2,0  km d’altitude au dessus du sommet du volcan , qui étaient dispersées vers les secteurs Sud-Est , Sud , Est et Nord- Est du Sabancaya.  Les enregistrements par satellites ont identifiés la présence de 11 anomalies thermiques ( valeur maximale de 22 MW ) associées à la présence d’un corps de lave à la superficie du cratère du volcan . 

RECOMMANDATIONS
• Garder le niveau d’alerte volcanique en orange.
• Ne pas s’ approcher dans un rayon de moins de 12 km du cratère.

Source : IGP.

Photo : Ingemmet .

 

Chili , Nevados de Chillan :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV), région de Ñuble, complexe volcanique de Nevados de Chillán, 14 Juin 2021, 01 h 00, heure locale (Chili continental).

Le Service National de Géologie et des Mines du Chili (Sernageomin) publie les informations PRÉLIMINAIRES suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau National de Surveillance Volcanique (RNVV), traitées et analysées dans l’Observatoire Volcanologique des Andes du Sud (Ovdas):

Le Lundi 14 Juin, à 00h00 heure locale (04h00 UTC), les stations de surveillance installées à proximité du complexe volcanique du Nevados de Chillán ont enregistré une série de séismes associés à la dynamique des fluides dans le système volcanique  (type longue période ) , accompagnés d’une activité superficielle de type explosive , laquelle présentait un niveau d’énergie important .

 

Les caractéristiques du séisme après son analyse sont les suivantes:

HEURE D’ORIGINE: 00h14 – 00h40 heure locale (04h14 UTC)
LATITUDE: 36.868 ° S
LONGITUDE: 71,369 ° W
PROFONDEUR: 2,2 km
DEPLACEMENT REDUIT : 640 (cm2)
SIGNAL ACOUSTIQUE : 14,7 Pa réduits à 1 km.

Les caractéristiques associées à l’activité superficielle sont les suivantes :

HAUTEUR MAXIMALE DE LA COLONNE : 200 m au dessus du point d’émission ( incandescence ).

Observations :

L’activité sismique  à été accompagnée de manifestations superficielles ( incandescence) et de dispersion de matériaux pyroclastiques autour de la zone du point d’émission .

L’alerte technique volcanique reste au niveau  Jaune .

Source et photo : Sernageomin .

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search