24 Février 2021 . FR . Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Kamchatka : Klyuchevskoy , Hawaii : Kilauea .

Home / blog georges Vitton / 24 Février 2021 . FR . Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Kamchatka : Klyuchevskoy , Hawaii : Kilauea .

24 Février 2021 . FR . Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Kamchatka : Klyuchevskoy , Hawaii : Kilauea .

24 Février 2021 .

 

 

Italie , Stromboli :

Bulletin hebdomadaire, du 15 février 2021 au 21 février 2021. (date d’émission 23 février 2021)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:

1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité volcanique explosive normale de type strombolienne avec une faible activité de projection dans la zone Nord .La fréquence totale des événements a montré des valeurs comprises entre des niveaux moyens-bas (9 événements / h) et des niveaux moyens-élevés (17 événements / h).
L’intensité des explosions était principalement moyenne-faible dans la zone du cratère Nord et moyenne dans la zone Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques surveillés ne montrent pas de variations significatives.
3) DÉFORMATIONS: Les réseaux de surveillance de la déformation des sols de l’île n’ont pas montré de changements significatifs au cours de la période sous revue.
4) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2 se produit à un niveau moyen
Rapport C / S: les valeurs sont sur des niveaux moyens (C / S = 6,92 mesures du 21/02/2021).
Le rapport isotopique de l’hélium se situe à des valeurs élevées (R / Ra = 4,42 par rapport à l’échantillonnage du 5 février 2021).
5) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES

Pendant la période sous observation, l’activité éruptive de Stromboli a été caractérisée par l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance INGV-OE situées à 190 m d’altitude, Punta Corvi et 400 m.
Dans la zone du cratère Nord, le cratère N1, avec deux points d’émission, a produit des explosions de faible intensité (moins de 80 m de haut) à moyenne-haute intensité (parfois les projectiles atteignaient 250 m de haut) émettant des matériaux grossiers (lapilli et bombes) mélangés à des matériaux fins (cendre). L’évent N2, à quatre points d’émission, a principalement montré une activité explosive de faible et moyenne-haute intensité (parfois les produits atteignaient 250 m de hauteur) émettant des matériaux grossiers. De plus, une faible activité de projection a été observée à l’évent N2 jusqu’au 17 février. La fréquence moyenne des explosions variait de 7 à 14 événements / h.
Dans la zone Centre-Sud, les explosions étaient des émissions de cendres mixtes / grossières avec une intensité moyenne et parfois élevée (les produits dépassaient 250 m de hauteur). L’activité explosive a montré des valeurs de fréquence horaire moyenne comprises entre 2 et 5 événements / h.

Au cours de la semaine, l’amplitude du tremor avait des valeurs moyennes-faibles, en légère diminution.

Source : INGV.

Lire l’articlehttp://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/472-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli20210223/file

Photo : Boris Behncke, 12 août 2019.

 

Italie / Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire, du 15 février 2021 au 21 février 2021. (date d’émission 23 février 2021)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT D’ACTIVITÉ.

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:

1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Épisodes paroxystiques au Cratère Sud-Est, séparés par des intervalles de calme relatif; activité explosive intra-cratère et dégazage des autres cratères sommitaux
2) SISMOLOGIE: faible activité sismique de fracturation; des variations importantes et brusques de l’amplitude du tremor sont corrélées aux phases d’activité volcanique.
3) INFRASONO: activité infrasonore élevée.
4) DEFORMATIONS: Les stations du réseau inclinométrique ont montré des variations limitées (0,1 – 1 microradians) au cours des quatre phases paroxystiques qui se sont produites la semaine dernière. Le réseau GPS n’a pas connu de changements significatifs. Des analyses détaillées en cours indiquent une légère tendance à la déflation de la zone du sommet.
5) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2 se situe à un niveau moyen
Le flux de HCl se produit à un niveau moyen-élevé.
Le flux de CO2 du sol reste aux valeurs moyennes de dégazage.
La pression partielle de CO2 dissous ne montre pas de changements significatifs.
Il n’y a pas de mises à jour pour le rapport C / S.
Le rapport isotopique de l’hélium se situe à des valeurs moyennes-élevées (dernière mise à jour du 27/01/2021)
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est à un niveau élevé.

 

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES

L’activité de l’Etna au cours de la semaine en question a été observée à travers le réseau de caméras de surveillance visuelle et thermique, et par le personnel d’INGV-OE sur le terrain à diverses occasions pendant et après les événements éruptifs.
Au cours de la semaine du 15 au 21 février 2021, le caractère de l’activité éruptive de l’Etna a subi un changement décisif. L’activité persistante au Cratère Sud-Est s’est poursuivie jusqu’au 15 février (SEC) et aux autres cratères sommitaux.  Une série d’épisodes éruptifs paroxystiques a commencé à partir du 16  et se poursuit au moment de la publication de ce Bulletin.
Le premier épisode a eu lieu en fin d’après-midi du 16 février, après une augmentation progressive de l’activité strombolienne aux évents Est du Cratère Sud-Est . Un débordement de lave a suivi à 17h05 UTC qui a provoqué l’effondrement partiel du cône qui s’était formé aux évents du Cratère Sud-Est qui a produit une coulée pyroclastique d’environ 1,5 km de long sur le bord Ouest de la Valle del Bove . Immédiatement après, l’activité de la fontaine de lave a commencé, avec des jets de 500 à 600 m de haut, qui ont produit une colonne éruptive chargée de matière pyroclastique qui s’est élevée à une hauteur de plusieurs kilomètres avant d’être soufflée vers le Sud par le vent . Dans le secteur Sud du volcan jusqu’à Catane, il y a eu des chutes de lapilli, tandis que des cendres fines ont été transportées jusqu’à Syracuse. Les coulées de lave se sont déversées dans la Valle del Bove et la Valle del Leone ; des interactions explosives souvent violentes ont eu lieu au contact des accumulations de neige. Le paroxysme s’est terminé vers 18h00 UTC.

Le deuxième épisode paroxystique s’est produit dans la nuit du 17 au 18 février, environ 30 heures après le précédent. L’activité a commencé à 22h30 UTC le 17 avec un débordement de lave des évents Est du Cratère Sud-Est et a été suivi peu après minuit avec le début de l’activité de la fontaine de lave.
Cet événement a répété à bien des égards l’évolution de son prédécesseur, avec des coulées de lave vers la Valle del Bove, vers le Nord-Est et le Sud-Est, mais cette fois aussi avec une coulée vers le Sud-Ouest par la «bouche de la selle». La colonne éruptive a été dispersée par le vent vers le Sud-Est, provoquant des retombées de matériel pyroclastique le long d’un axe qui relie les municipalités de Zafferana Etnea et Acireale. Les fontaines de lave, qui dans les moments d’intensité maximale atteignaient des hauteurs de 600 à 700 m, ont cessé vers 00h40 le 18 février. 

 

Après un intervalle d’environ 32 heures, le matin du 19 février, le troisième épisode paroxystique de la semaine a eu lieu. Cette fois également, l’activité a été précédée d’un débordement de lave des évents Est du Cratère Sud-Est (07h55 UTC ), suivi d’une augmentation rapide de l’activité explosive et du début de l’activité de la fontaine de lave entre 08h45 et 08: 50 UTC.
Au départ, seules les bouches orientales produisaient les fontaines, puis à 08h53 UTC la « bouche de selle » était également activée . Ainsi, il y avait 4 à 5 évents, le long d’une ligne Est-Ouest, qui produisaient des fontaines de lave « en éventail ». La colonne éruptive, qui atteignait environ 10 km d’altitude au-dessus du niveau de la mer  , a de nouveau été poussée par le vent vers le Sud-Est par des retombées de cendres dans les communes de ce côté du volcan. Les coulées de lave, dirigées vers la Valle del Bove et le Sud-Ouest , interagissaient localement fortement avec la neige. À 10 h 10, l’activité explosive a complètement cessé.

En fin d’après-midi du 20 février, l’apparition d’une faible activité strombolienne a marqué le début du quatrième épisode paroxystique de la semaine. À 21h30, une petite coulée de lave a débordé à travers une niche profonde à l’Est du Cratère Sud-Est , se dirigeant vers la Valle del Bove. Pendant ce temps, l’activité explosive aux évents Est a augmenté très progressivement, passant aux fontaines pulsantes vers 22h00. À partir de 00h00 le 21 février, une activation progressive des embouchures plus à l’Ouest a commencé, tandis que depuis les embouchures vers l’Est, les fontaines ont commencé à former des jets de 600 à 800 m de haut.

Carte du champ de lave du 20 au 21 février, avec des informations sur la superficie , le volume des coulées , la longueur maximale, et l’altitude minimale atteinte.

À 00:28, l’activité s’est intensifiée de manière significative, avec des jets dépassant 1000 m de hauteur  et provoquant des retombées abondantes de matière pyroclastique incandescente sur le cône du Cratère Sud-Est . Pendant environ 10 minutes, les fontaines de lave se sont élevées à plus de 1000 m d’une des embouchures orientales; dans le même temps, un débordement de lave commença depuis «l’embouchure de la selle» vers le Sud-Ouest. Une colonne éruptive s’est élevée à 10 km au-dessus du niveau de la mer; en raison de l’absence de vent, les retombées de cendres très fines se sont produites dans un secteur limité sur le flanc Sud-Ouest du volcan.
À partir de 01h00, les fontaines de lave ont diminué les unes après les autres et à 01h20 l’activité explosive a complètement cessé. Les coulées de lave, moins longues et moins volumineuses que celles du paroxysme précédent, se sont déversées dans la Valle del Bove et vers le Sud-Ouest. Le soir du 21 février, des émissions périodiques de cendres ont commencé à la fois depuis les évents Est et depuis celui de la «selle».
Pendant toute la semaine, l’activité explosive s’est poursuivie à l’intérieur des autres cratères sommitaux; en particulier, le cratère du Nord-Est a continuellement montré un dégazage intense et de fortes lueurs nocturnes, souvent des pulsations indiquant une activité explosive intra-cratère.

COMMUNICATION SUR L’ACTIVITE DE L’ETNA , 23 Février 2021, 11:38 (10:38 UTC) .

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo , annonce que vers 9h00 GMT, l’activité éruptive au Cratère Sud-Est a pris fin. Les coulées de lave ne sont plus alimentées, les fronts de la plus longue coulée de la Valle del Bove sont à une altitude comprise entre 1700 et 1800 m. La coulée de lave dirigée vers le Sud-Ouest n’a parcouru que quelques centaines de mètres chevauchant les précédentes.
En ce qui concerne l’amplitude moyenne du tremor, après la phase d’augmentation rapportée dans le communiqué de presse précédent, avec des valeurs moyennes-élevées, il a subi une réduction et vers 04h40 UTC il a atteint le niveau moyen où il se maintient encore. La source du tremor volcanique a été localisé entre les cratères de la Bocca Nuova et de la Voragine, à une altitude de 2400-2600 m au-dessus du niveau de la mer.
L’activité infrasonore a également subi une diminution significative à la fois du taux d’occurrence et de l’énergie des événements, qui sont situés au Cratère Sud-Est.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement

Source : INGV.

Lire l’articlehttp://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/473-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-etna20210223/file

Photos : Gio Giusa ,  Fiorenzo Ippolito via Sherine France.

 

Kamchatka , Klyuchevskoy :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA)

Diffusion: 24 février 2021
Volcan: Klyuchevskoy (CAVW # 300260)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: jaune
Source: KVERT
Numéro de l’avis: 2021-30
Emplacement du volcan: N 56 degrés 3 min E 160 degrés 38 min
Région: Kamchatka, Russie
Altitude du sommet: 4750 m (15580 pi).

Résumé de l’activité volcanique:
L’éruption de flanc (fracture latérale) sur le versant Nord-Ouest du volcan Klyuchevskoy continue d’être alimentée. Une incandescence lumineuse au-dessus des deux cratères de l’éruption du flanc continue d’être observée sur des images satellites et vidéo. Des coulées de lave descendent des cratères. Une coulée de boue le long de la rivière Krutenkaya a été notée le 23 février à environ 7 km du village de Klyuchi. Le KVERT continue de surveiller le volcan Klyuchevskoy.
Une activité gaz-vapeur modérée du volcan se poursuit. Le danger d’explosion de cendres jusqu’à 5-6 km (16,400-19,700 ft) d’altitude depuis les cratères de flanc persiste. L’activité en cours pourrait affecter les aéronefs volant à basse altitude.

Hauteur des nuages ​​volcaniques: AUCUN NUAGE DE CENDRES PRODUIT
Autres informations sur les nuages ​​volcaniques: AUCUN NUAGE DE CENDRES PRODUIT

Source : Kvert.

Photo : Yu Demyanchuk via Sherine France.

 

Hawaii , Kilauea :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude du sommet 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: ATTENTION
Code couleur de l’aviation actuel: ORANGE

Résumé de l’activité:
Le volcan Kīlauea est en éruption. L’activité d’émission de lave est confinée au cratère Halemaʻumaʻu depuis un évent sur le côté Nord-Ouest du cratère. Des mesures sur le terrain au 22 février indiquent que la lave dans la partie Ouest (active) du lac à Halema’uma’u a une profondeur de 216 m (712 pieds). Les webcams montrent une fracture crustale intermittente. La partie orientale du lac de lave a une croûte de surface stagnante et solidifiée. Les taux d’émission de SO2 restent élevés mais continuent de diminuer; les mesures le 22 février étaient de 600 t / jour.

Cette photo montre une vue de la fissure Ouest, alimentant le lac de lave de l’Halema’uma’u au sommet du Kīlauea. La zone d’entrée, où la lave pénètre dans le lac, est visible en bas de la photo. Près du centre de la photo, une zone de gouttelettes de lave peut être vue sur le flanc du cône de la fissure Ouest

Observations du sommet:
Les mesures les plus récentes du taux d’émission de dioxyde de soufre du 22 février sont d’environ 600 t / j et continuent de baisser progressivement – ce taux est inférieur aux taux d’émission du lac de lave d’avant 2018 (environ 5000 t / j). Les inclinomètres du sommet montrent une tendance inflationniste d’un nouvel événement DI commencé tôt ce matin après minuit. La sismicité reste stable, avec un tremor élevé et des tremblements de terre mineurs.

Observations du lac de lave de l’Halema’uma’u:
La moitié Ouest active du lac de lave avait une profondeur d’environ 216 m (712 pieds) telle que mesurée par les équipes de terrain dans l’après-midi du 22 février 2021. La diminution de la profondeur du lac de lave depuis hier coïncide avec la partie déflationniste d’un événement DI.

Les observations d’hier après-midi ont indiqué que l’épanchement de lave se poursuit au niveau de la fissure Ouest, mais qu’il est plus faible et plus lent. La lave développe rapidement une fine croûte tout en s’écoulant vers l’Est avec des fractures crustales occasionnelles entre l’évent et l’île principale, mais pas au-delà de l’île. Une fine croûte de surface a commencé à se former autour de 3 petits morceaux du cône de projection qui ont été dans le lac et sont très près de l’évent.

Source : HVO.

Photo : USGS/ M. Patrick

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search