11 Février 2021. FR . Kamchatka : Karymsky , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent , Japon : Asamayama , Equateur : Sangay .

Home / Asama / 11 Février 2021. FR . Kamchatka : Karymsky , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent , Japon : Asamayama , Equateur : Sangay .

11 Février 2021. FR . Kamchatka : Karymsky , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent , Japon : Asamayama , Equateur : Sangay .

11 Février 2021.

 

 

Kamchatka , Karymsky :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA).

Diffusion: 11 février 2021
Volcan: Karymsky (CAVW # 300130)
Code couleur actuel de l’aviation: JAUNE
Code couleur de l’aviation précédent: orange
Source: KVERT
Numéro de l’avis: 2021-22
Emplacement du volcan: N 54 ° 2 min E 159 ° 26 min
Région: Kamchatka, Russie
Altitude du sommet: 1486 m (4874,08 pi).

Résumé de l’activité volcanique:
L’activité du volcan Karymsky a considérablement diminué. Les dernières fortes explosions de cendres du volcan jusqu’à 5,5 km d’altitude ont été observées le 02 janvier 2021. L’anomalie thermique sur le volcan a été notée la dernière fois le 05 février 2021.
Une activité gaz-vapeur modérée du volcan se poursuit. Le KVERT continue de surveiller le volcan Karymsky.

Cette activité gaz-vapeur modérée continue. Le danger d’explosion de cendres jusqu’à 16 400-23 000 pieds (5-7 km) d’altitude persiste . L’activité  en cours pourrait affecter les aéronefs volant à basse altitude.

Hauteur des nuages volcaniques: AUCUN NUAGE DE CENDRES PRODUIT

Autres informations sur les nuages volcaniques: AUCUN NUAGE DE CENDRES PRODUIT

Source : Kvert.

Photo : D. Melnikov. IVS FEB RAS, KVERT.

 

Saint Vincent , Soufrière Saint Vincent :

Le Centre de recherche sismique de l’Université des Antilles (UWI-SRC) et l’Organisation nationale de gestion des urgences (NEMO) ont signalé que le dôme de lave dans le cratère principal de la Soufrière Saint-Vincent a continué de croître du 1er au 9 février. L’analyse des données sur les gaz effectuée lors d’une visite sur le terrain a montré que les émissions de dioxyde de soufre ont été détectées pour la première fois le 1er février, ce qui suggère que les eaux souterraines s’assèchent et n’interagissent plus avec les espèces de gaz magmatiques. Le dôme avait un volume estimé à 5,93 millions de mètres cubes. Les scientifiques ont observé une végétation endommagée, probablement causée par un incendie, dans la partie Nord-Ouest du cratère (juste au Nord du dôme). Un rapport du 6 février a déclaré que le dôme continuait de se répandre latéralement vers le Nord et le Sud, avec le Nord comme direction de croissance dominante.

 

 

Du gaz et de la vapeur continuaient de s’élever du haut du dôme ainsi que le long du contact de l’ancien et du nouveau dôme . Les scientifiques ont visité la région des sources chaudes de Wallibou le 7 février après avoir signalé des températures anormalement plus élevées et des odeurs de gaz; ils ont recueilli des échantillons d’eau et pris des mesures de température pour une analyse ultérieure. Les premiers résultats suggèrent la présence de sulfure d’hydrogène dans cette zone et des températures qui ont augmenté d’environ 5 à 6 degrés; le scientifique principal a noté que d’après leurs découvertes, il n’y avait pas de risque accru associé aux sources chaudes. NEMO a rappelé au public d’éviter le volcan et que la descente dans le cratère restait extrêmement dangereuse. Le niveau d’alerte est resté à Orange (le deuxième niveau le plus élevé sur une échelle à quatre couleurs).

Le réseau de déformation est fonctionnel. Des frappes réussies de la cible de mesure électronique de distance (EDM) ont été enregistrées sur le bord du volcan depuis Richmond Vale, Troumaca, Rose Hall, Belmont et Cherry Hill Chateaubelair. Les données de base sont collectées. Le réseau EDM est utilisé pour aider aux mesures de déformation associées aux flancs du volcan.

Sources : GVP , Nemo .

Photo : Nemo .

 

Japon , Asamayama :

Le 5 février, Le JMA a abaissé le niveau d’alerte de l’Asamayama au niveau 1 (sur une échelle de 1 à 5) notant qu’aucune déformation ou incandescence du cratère n’avait été détectée depuis fin novembre 2020, les émissions de dioxyde de soufre avaient tendance à la baisse à partir de décembre, des tremblements de terre volcaniques ont été enregistrés occasionnellement depuis la mi-décembre, et un nombre de tremors volcaniques de faible amplitude a été enregistré occasionnellement et n’a pas augmenté.

L’Asamayama, le volcan le plus actif de Honshu, surplombe la station balnéaire de Karuizawa, à 140 km au Nord-Ouest de Tokyo. Le volcan est situé à la jonction des arcs volcaniques Izu-Mariannes et NE Japon. Le cône Maekake moderne forme le sommet et est situé à l’Est du reste en forme de fer à cheval d’un ancien volcan andésitique, le Kurofuyama, détruit par un glissement de terrain du Pléistocène tardif environ 20 000 ans avant notre ère (BP). La croissance d’un volcan bouclier dacitique était accompagnée de coulées pyroclastiques de ponces, dont la plus importante se produisit vers 14 000-11 000 BP, et par la croissance du dôme de lave Ko-Asama-yama sur le flanc Est. Le Maekake, couronné par le cône pyroclastique du Kamayama qui forme le sommet actuel, n’a probablement que quelques milliers d’années et a une histoire remontant au moins au 11ème siècle. Le Maekake a eu plusieurs grandes éruptions pliniennes, dont les deux dernières en 1108 (la plus grande éruption holocène de l’Asamayama) et en 1783 CE.

Source: GVP , Agence météorologique japonaise (JMA)

Photo : Yu.nakai 

 

Equateur , Sangay :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN SANGAY , Mercredi 10 Février 2021 .

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : Sans changement .
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : Sans changement.

Sismicité : Du 09 Février 2021, 11:00 au 10 Février 2021, 11:00 :
Evènements de type longue périodes (LP) : 57
Explosions ( EXP) : 201
Tremor d’émission ( TREMI ) : 5
Tremor harmonique : ( TRARM) : 3

 

Pluies / lahars:
Il n’a pas été enregistré d’épisodes de pluies dans le secteur.
** En cas de fortes pluies, celles-ci pourraient remobiliser les matériaux accumulés, générant des coulées de boue et de débris qui descendraient les flancs du volcan et se déverseraient dans les rivières adjacentes. **

Emission / colonne de cendres: Plusieurs émissions de gaz ont été observées qui atteignaient des hauteurs allant jusqu’à 1000 mètres au-dessus du niveau du cratère, la direction de ces émissions variait entre le Nord, le Sud et le Sud-Est. Le VAAC a enregistré 5 alertes d’émission de cendres observées par des satellites qui atteignaient des hauteurs de 1 200 et 1 800 mètres au-dessus du niveau du cratère , se dispersant dans les directions Sud-Est et Nord-Ouest. Il y a un rapport de présence possible de cendres dans le Nord et l’Ouest de Macas.

Autres paramètres de surveillance: FIRMS a signalé 47 alertes thermiques sur le Sangay au cours des dernières 24 heures.
                                                                            MIROVA a signalé 3 alerte thermique  ( une forte , une modérée et une faible) sur le Sangay au cours des dernières 24 heures.

Observations: Sur les images partagées de l’ ECU911 , au cours des dernières 24 heures, le volcan a été dégagé à plusieurs reprises, nous permettant d’observer les émissions décrites ci-dessus. La nuit, des matériaux incandescents ont été observés , roulant sur le flanc Sud-Est du volcan. Ce matin, on a signalé la présence possible de cendres dans l’environnement au Nord et à l’Ouest de Macas.

Niveau d’alerte: jaune.

Sources : INSTITUT GÉOPHYSIQUE / ÉCOLE NATIONALE DE POLYTECHNIQUE.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search