30 Juillet 2020. FR . Nicaragua : Télica , Mexique : Popocatepetl , Kamchatka : Klyuchevskoy , Nouvelle Zélande : White Island , Guatemala : Fuego .

Home / blog georges Vitton / 30 Juillet 2020. FR . Nicaragua : Télica , Mexique : Popocatepetl , Kamchatka : Klyuchevskoy , Nouvelle Zélande : White Island , Guatemala : Fuego .

30 Juillet 2020. FR . Nicaragua : Télica , Mexique : Popocatepetl , Kamchatka : Klyuchevskoy , Nouvelle Zélande : White Island , Guatemala : Fuego .

30 Juillet 2020.

 

Nicaragua , Télica :

Le volcan Telica enregistre des explosions avec des émissions de gaz et de cendres .

Ce mercredi, il a été signalé de nouvelles explosions sur le volcan Telica  avec une élévation approximative de 30 mètres , se dispersant vers le Nord, libérant des gaz et des cendres qui sont retombés sur le bord du cratère, sans affecter la population.

Selon l’Institut nicaraguayen d’études territoriales, les explosions ont commencé à 5 h 28 le matin.

La semaine dernière, le volcan telica avait enregistré deux petites explosions de gaz et de cendres, à la suite de l’augmentation du tremor volcanique, de sorte que l’amplitude sismique en temps réel (RSAM) était passée de 57 à 153 unités.

Le tremor volcanique reste à 144 unités, ce qui implique la possibilité que d’autres petites explosions se produisent dans les heures ou les jours suivants, qui ne représentent pas un danger pour la population.

Source : Ineter .

 

 

Mexique , Popocatepetl :

19,023 ° N, 98,622 ° O
Altitude : 5393 m

29 juillet 11h00 (29 juillet, 16h00 GMT)

Au cours des dernières 24 heures, le système de surveillance du volcan Popocatépetl a identifié 16 exhalations accompagnées de gaz volcaniques et parfois de faibles quantités de cendres  . De plus, 1 097 minutes de tremors associés à l’émission de vapeur d’eau, de gaz et de cendres ont été enregistrées, avec des hauteurs allant jusqu’à 1 000 m se dispersant dans une direction Nord-Nord-Ouest . Il y a également eu trois explosions mineures, la première hier à 17 h 57, les autres aujourd’hui à 13 h 20 et 20 h 31.

Pendant la nuit, il y avait une visibilité partielle du volcan, cependant, une incandescence a pu être observée au-dessus du cratère  .
Dès le matin et en ce moment, une émission constante de vapeur d’eau, de gaz et de légères quantités de cendres est observée en direction Nord  .

Le CENAPRED exhorte à NE PAS SE RAPPROCHER du volcan et en particulier du cratère, en raison du danger impliqué par la chute de fragments balistiques  et, en cas de fortes pluies, de s’éloigner du fond des ravins en raison du danger de coulées de boue et de débris .

Le feu de signalisation d’alerte volcanique du Popocatépetl est en PHASE JAUNE 2.

Le CENAPRED a rapporté que chaque jour du 22 au 27 juillet, il y avait eu 2 107 émissions de vapeur et de gaz du Popocatépetl, dont certaines contenaient de petites quantités de cendres. L’incandescence du cratère était visible la plupart des nuits. Des panaches de gaz, de vapeur et de cendres se sont élevés jusqu’à 2 km au-dessus du bord du cratère et ont dérivé vers le Nord-Ouest, l’Ouest-Sud-Ouest et le Sud-Ouest. Des chutes de cendres mineures ont été signalées les 23 et 27 juillet dans des zones sous le vent, notamment à Tetela del Volcán (20 km SO), Ocuituco (24 km SO), Atlatlahucán (30 km WSW), Yecapixtla (20 km W), Yautepec (50 km WSW) ), et Jiutepec (60 km WSW), dans l’état de Morelos, ainsi qu’à Tlalmanalco (30 km NO), Juchitepec, Tepetlixpa (20 km W), Atlautla (17 km W), Ozumba (18 km W), et Ecatzingo (15 km SO), dans l’État du Mexique.

 

Des matériaux incandescents ont été éjectés à une courte distance du cratère le 25 juillet et ont été suivis par des chutes de cendres mineures à Ecatzingo, Atlautla, Tepetlixpa et Juchitepec. Du matériel incandescent a de nouveau été éjecté à une courte distance du cratère du 26 au 27 juillet. Des explosions ont été enregistrées à 11 h 35 le 27 juillet et à 5 h 11 le 28 juillet. Des chutes de cendres mineures ont été signalées dans les municipalités de Tlalmanalco (30 km au nord-ouest), Ayapango (22 km au nord-ouest), Temamatla (32 km au nord-ouest), Ecatepec, Valle de Chalco (44 km au nord-ouest), Texcoco (60 km au nord-ouest), Tezoyuca (68 km NNW), Tepetlaoxtoc, Naucalpan (80 km NW), Atizapán (90 km NW), Huixquilucan (85 km NW), Nicolás Romero (95 km NW) et Tlalnepantla (80 km NW) dans l’état du México.

Le niveau d’alerte est resté au jaune, phase deux (niveau intermédiaire sur une échelle à trois couleurs).

 

Source : Cenapred , GVP.

 

Kamchatka , Klyuchevskoy :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA).

Publié: 30 Juillet 2020 
Volcan: Klyuchevskoy (CAVW # 300260)
Code couleur actuel de l’aviation: VERT
Code couleur de l’aviation précédent: jaune
Source: KVERT
Numéro de l’avis: 2020-167
Emplacement du volcan: N 56 degrés 3 min E 160 degrés 38 min
Région: Kamchatka, Russie
Altitude du sommet: 15580 pi (4750 m)

Résumé de l’activité volcanique:
Selon les données visuelles et vidéo, seule une activité gaz-vapeur modérée du volcan a été notée du 03 au 30 juillet. Les données satellitaires du KVERT ont montré parfois une faible anomalie thermique au-dessus du volcan, mais la température de l’anomalie a diminué régulièrement.  Le KVERT continue de surveiller le volcan Klyuchevskoy.

Une activité gaz-vapeur modérée du volcan se poursuit. Les activités en cours pourraient affecter les avions volant à basse altitude.

Hauteur des nuages volcaniques: AUCUN NUAGE DE CENDRES PRODUIT

Autres informations sur les nuages volcaniques: AUCUN NUAGE DE CENDRES PRODUIT.

Source : Kvert.

Photo : Andrew Matseevsky‎ à Kamchatka – Land of Colors / VolcanoDiscovery.

 

Nouvelle Zélande , White Island :

Whakaari / White Island: Les troubles volcaniques mineurs se poursuivent. Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 1.
Publié: jeu.30 juil.2020 09:30

BULLETIN WI D’ALERTE VOLCANIQUE – 2020/12
Le code couleur de l’aviation reste au vert

De nouvelles observations en juillet continuent d’indiquer de faibles niveaux d’activité volcanique sur Whakaari / White Island. Le niveau d’alerte volcanique reste à 1.
 Les températures dans les évents actifs sont élevées et les gaz volcaniques continuent d’être émis à des taux modérés similaires à ceux mesurés depuis mai 2020. Par beau temps, cela générera des panaches de vapeur modérés à importants au-dessus de l’île.

Un vol d’observation cette semaine montre que les températures restent élevées à environ 540 ° C dans la zone de ventilation active. Celles-ci sont passées de plus de 740 ° C mesurées en février et indiquent une zone de ventilation active à refroidissement lent.

Le dernier survol de mesures de gaz a été effectué à la mi-juillet et des mesures régulières depuis mai confirment que des quantités modérées de gaz (200 à 300 tonnes par jour de SO2, 20 à 40 tonnes par jour de H2S et 1500 à 2000 tonnes par jour de CO2) continuent d’être émises par les évents actifs. Ces taux sont similaires à ceux mesurés entre les épisodes éruptifs de la dernière décennie. Les mesures du gaz SO2 à partir d’instruments sur l’île ont également enregistré des niveaux de SO2 similaires à ceux observés auparavant entre les périodes éruptives.

Les données de déformation obtenues à partir de la technologie satellitaire au cours du mois dernier indiquent un affaissement continu autour de la zone de ventilation active ainsi qu’un affaissement continu de la paroi du cratère principal, au Sud et à l’Ouest des évents actifs.

En juillet, le niveau de tremor sismique volcanique est resté généralement faible, mis à part deux sursauts de courte durée de tremor volcanique modéré au début du mois.

Les pluies récentes ont créé de petits étangs d’eau sur le fond du cratère. Cependant, ceux-ci ne semblent pas empiéter sur les zones de ventilation chaude.

Toutes les observations du mois dernier indiquent que le volcan reste dans des troubles volcaniques mineurs et au niveau d’alerte volcanique 1.

Le niveau d’alerte volcanique reflète le niveau actuel d’agitation ou d’activité volcanique et ne constitue pas une prévision d’activité future.

Bien que les indications actuelles indiquent que l’activité diminue, une éruption pourrait encore se produire avec peu ou pas d’avertissement. Les principaux déclencheurs plausibles d’une éruption soudaine restent l’effondrement du matériau instable des parois du cratère sur les évents, l’augmentation de la libération de gaz du magma peu profond et la pénétration d’eau souterraine sur le corps de magma peu profond.

Si une activité explosive produit un nuage de cendres, la probabilité que des cendres affectent le continent reste très faible. Dans des conditions météorologiques appropriées, le panache de gaz et de vapeur peut être remarqué sur le continent sous la forme de faibles pluies acides. Le niveau d’alerte volcanique 1 indique que les principaux dangers sont ceux attendus pendant les troubles volcaniques; décharge de vapeur, gaz volcanique, tremblements de terre, glissements de terrain et activité hydrothermale. Bien que le niveau d’alerte volcanique 1 soit principalement associé à des risques environnementaux, des éruptions peuvent encore se produire avec peu ou pas d’avertissement.

Le GNS Science et notre Centre national de surveillance des géorisques continuent de surveiller étroitement Whakaari / White Island pour détecter les changements d’activité. D’autres mises à jour seront fournies au besoin.

Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 1. Le code couleur de l’aviation reste au vert.

Source : Geonet / Craig Miller , Volcanologue de service.

Photos : Geonet , Weatherboy.

 

Guatemala , Fuego :

BULLETIN SPÉCIAL VOLCANOLOGIQUE
le 29 juillet 2020 à 18h45 heure locale
BEPAC # 48-2020

Type d’activité: Vulcanienne
Morphologie: stratovolcan composite
Situation géographique: 14 ° 28’54˝Latitude N; 90 ° 52’54˝Longitude W.
Hauteur: 3763 m d’altitude..

La descente de lahars faibles à modérés est signalée à 20h50 (heure locale) dans le canyon Las Lajas affluent de la rivière Guacalate et dans le canyon El Jute affluent de la rivière Achiguate, situé au Sud-Est du volcan.

Le réseau sismique de l’INSIVUMEH situé sur le Volcán Fuego, enregistre des tremors sismiques à haute fréquence comme le montre le sismogramme de la station FG12. De fortes pluies dans la partie supérieure des ravins du complexe volcanique génèrent la descente de lahars faibles à modérés, ceux-ci peuvent transporter des branches d’arbres et des matériaux volcaniques tels que des cendres et des blocs de 1 à 2 mètres de diamètre qui font vibrer le sol. . Si la pluie persiste, la génération de plus de lahars dans ce ravin ou dans d’autres du complexe volcanique n’est pas exclue.

Source : Insivumeh /Fredy Arnoldo Esquit Chiquitá 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search