04 Mars 2020. FR . Indonésie : Semeru , Italie / Sicile : Etna , Alaska : Pavlof , La Réunion : Piton de la Fournaise .

Home / Alaska / 04 Mars 2020. FR . Indonésie : Semeru , Italie / Sicile : Etna , Alaska : Pavlof , La Réunion : Piton de la Fournaise .

04 Mars 2020. FR . Indonésie : Semeru , Italie / Sicile : Etna , Alaska : Pavlof , La Réunion : Piton de la Fournaise .

04 Mars 2020.

 

 

Indonésie , Semeru :

* Le Gunung Semeru éjecte des nuages ​​chauds jusqu’à trois kilomètres *

MALANG – Le mont Semeru a émis un nuage d’avalanche chaud descendant jusqu’à trois kilomètres, tel que rapporté par le chef de l’agence régionale de gestion des catastrophes de la régence de Malang (BPBD) via un message numérique mardi (3/3) à 17h33 WIB. Actuellement, la plus haute montagne de Java est au niveau d’alerte II (Waspada).
La descente du nuage chaud a été observée avec une amplitude maximale de 23 millimètres et une durée de tremblement de terre pouvant atteindre 540 secondes. Les nuages ​​chauds ont glissé vers Besuk Kembar et Besuk Bang depuis le centre de l’avalanche sur une distance d’environ 750 mètres du cratère principal.

Selon Subagyo, ces phénomènes naturels se sont produits fréquemment et les conditions actuelles sont toujours sûres et sous contrôle. Néanmoins, le Centre de volcanologie et d’atténuation des catastrophes géologiques (PVMBG) et BPBD ont toujours appelé le public à ne pas mener d’activités dans un rayon d’un kilomètre et une zone d’environ quatre kilomètres dans le secteur dans la pente Sud-Sud-Est qui est une trajectoire de descente des nuages ​​chauds depuis le cratère principal.
En outre, le public devrait également être toujours vigilant quant au potentiel de glissements de nuages ​​chauds depuis le cratère de Janggring Saloko afin que plus tard le phénomène naturel ne devienne pas une catastrophe.

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Émis: 03 Mars 2020 
Volcan: Semeru (263300)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: orange
Source: Observatoire du volcan Semeru
Numéro de l’avis: 2020SMR16
Emplacement du volcan: S 08 deg 06 min 29 sec E 112 deg 55 min 12 sec
Région: Java oriental, Indonésie
Altitude du sommet: 11763 FT (3676 M).

Résumé de l’activité volcanique:
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 22h52 UTC (05h52 local)

Hauteur des nuages volcaniques:
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres est d’environ 12403 FT (3876 M) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevée que ce qui peut être observé clairement. Source des données d’altitude: observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques:
Nuage de cendres se déplaçant vers le Nord

Remarques:
L’activité sismique est caractérisée par des tremblements de terre d’éruption, d’avalanche et d’émission de gaz.

L’activité éruptive et les rafales de gaz continues dans le cratère Jonggring Seloko du G. Semeru montrent que l’apport ou la pression du magma continue de se produire accompagnée d’une augmentation des fluides (gaz, liquide et solides) à des profondeurs plus faibles, au fur et à mesure que la lave coule. Les nuages chauds d’avalanches se produisent en raison de la gravité à la fin de la coulée de lave instable. L’apparition de tremors harmoniques sans accompagnement de tremblements de terre volcaniques (volcaniques peu profonds ou volcaniques profonds) montre que le système est maintenant ouvert. Un intervalle des tremblements de terre  d’éruption  assez proche montre qu’il n’y a eu jusqu’à présent aucune accumulation d’énergie susceptible de provoquer des éruptions plus intenses.

Source : Agus Wibowo , Responsable du centre de données BNPB sur les informations et la communication en cas de catastrophe. Magma Indonésie , PVMBG.

Photo : Bastian Pulalo.

 

Italie / Sicile , Etna :

Bulletin hebdomadaire du 24/02/2020 au 01/03/2020 (date d’émission 03/03/2020)

RÉSUMÉ DU STATUT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité intra-cratère strombolienne et effusive du cratère de la Voragine. Émissions de cendres discontinues et activité strombolienne discontinue du cratère Nord-Est et du nouveau cratère Sud-Est .
2) SISMOLOGIE: Faible activité de fracturation sismique; amplitude du tremor volcanique au niveau moyen.
3) INFRASONS: faible activité infrasonore.
4) DÉFORMATIONS: Les réseaux de surveillance des déformations du sol de l’Etna n’ont montré aucune variation significative à signaler au cours de la dernière semaine.
5) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2 est à un niveau moyen. Le flux d’HCl est à un niveau moyen. Le flux de CO2 des sols se situe à des niveaux moyens-bas. La pression partielle de CO2 dissous ne présente pas de variations importantes. Le rapport isotopique de l’hélium (données du 14 février) est fixé sur des valeurs moyennes-élevées. Aucune mise à jour sur le rapport CO2 / SO2 n’est disponible.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la semaine, le suivi de l’activité volcanique dans les cratères sommitaux de l’Etna  a été effectué en analysant les images du réseau de caméras de surveillance de la section INGV Catania, Observatoire Etneo (INGV-OE ) et par le biais de deux inspections effectuées par le personnel d’INGV-OE les 24 et 25 février. Au cours de cette dernière inspection, des images et des séquences vidéo visibles et thermiques ont également été acquises à l’aide de drones.

Au cours de la période considérée, les cratères supérieurs se sont principalement caractérisés par une activité explosive strombolienne et effusive de la Voragine (VOR), et par un dégazage avec une activité strombolienne discontinue et des émissions de cendres intermittentes du Nouveau Cratère du Sud-Est (NSEC) et du Cratère du Nord-Est (NEC) . En particulier, les inspections ont montré que l’activité éruptive du cône de scories intra-cratère de la Voragine s’est poursuivie. L’activité explosive strombolienne est produite par une seule bouche placée au-dessus du cône. Un faible jet presque continu de lambeaux de lave a été observé; lors des explosions les plus fortes, séparées par des intervalles de quelques minutes, les lancements atteignaient parfois 150-200 m au-dessus de la bouche. L’activité explosive a également produit des cendres qui se sont rapidement dispersées dans l’atmosphère . Au cours des inspections, de nouvelles bombes décimétriques sont tombées sur le bord Ouest du bord de la Voragine, vraisemblablement dans les jours précédant les inspections. Le 29 février, une faible activité strombolienne a été signalée dans une bouche située à la base du flanc Nord du cône de cendre . Cette activité aurait pu être produite par une ancienne bouche déjà observée lors de l’inspection du 17 février  ou par une nouvelle bouche, pourtant très proche de la précédente.

Les observations au sol intégrées aux images visibles et thermiques et aux enregistrements vidéo acquis par les drones ont permis de cartographier le champ de lave et le cône de scories intra-cratère de la Voragine. En particulier, il a été observé que sur le côté Sud du cône de cendre une structure similaire à un énorme monticule s’est formée , où se trouve la bouche qui alimente l’activité effusive. La position de cette bouche a changé avec le temps, générant des écoulements qui au cours des derniers mois ont formé un vaste delta de lave qui est maintenant partiellement froid . Au cours de la semaine, des coulées de lave actives ont continué de couler dans la dépression Ouest de la Bocca Nuova (BN-1), la remplissant progressivement.

Au cours de la semaine, le cratère NE (NEC) a produit de fortes explosions, des émissions sporadiques de cendres diluées et une activité strombolienne intra-cratère occasionnelle , probablement par des évents dans les puits au fond du cratère NE , décrits la semaine dernière ( voir Rép. n ° 09/2020).
Lors d’inspections sur le terrain, il a été observé que le nouveau cratère du Sud-Est (NSEC) produisait des émissions de cendres faibles mais continues, à partir d’une bouche présente dans la zone du « cône de la selle », une structure formée au cours de l’activité de février-avril 2017. Au cours de la semaine, une activité strombolienne a également été observée dans certaines des bouches présentes dans la zone du «cône de la selle» . Les images acquises au moyen de drones ont mis en évidence la zone du « cône de selle » qui abrite de nombreuses bouches actives à différents moments. De plus, le sol est fortement altéré en raison de la présence de fractures qui produisent une activité fumerolienne généralisée. Enfin, il y a des pointes rocheuses dans une position potentiellement instable, compte tenu également de la forte déclivité des côtés du cône du nouveau cratère du Sud-Est (NSEC) .

Ici, on voit bien le « cône » formé à l’intérieur du cratère Voragine  .
À la base sur la droite, nous pouvons voir ce qui devait être une autre petite bouche, elle était probablement active depuis plusieurs semaines, mais pour le moment elle ne semble plus être alimentée . Photo: Giò Giusa

 

Tremors volcaniques:
Au cours de la semaine, l’amplitude moyenne du tremor volcanique n’a pas montré de variations significatives, mais seulement quelques fluctuations modestes à l’intérieur du niveau moyen. Les sources du tremor étaient situées sous les cratères sommitaux, dans la plage d’altitude comprise entre 2400 et 2800 m au-dessus du niveau moyen de la mer

Source : INGV Vulcani .

Lire l’article en entierfile:///C:/Users/Utilisateur/AppData/Local/Packages/Microsoft.MicrosoftEdge_8wekyb3d8bbwe/TempState/Downloads/BollettinoEtna20200303%20(1).pdf

Photos : INGV , Gio Giusa .

 

Alaska , Pavlof :

Avis d’activité volcanique AVO / USGS

Niveau d’alerte volcanique actuel: NORMAL
Niveau d’alerte volcan précédent: AVIS
Code couleur actuel de l’aviation: VERT
Code couleur de l’aviation précédent: JAUNE

Émis: mardi 3 mars 2020, 10 h 38 AKST
Source: Alaska Volcano Observatory
Emplacement: N 55 deg 25 min W 161 deg 53 min
Altitude: 8261 pieds (2518 m)
Région: Péninsule d’Alaska.

Résumé de l’activité volcanique:
Au cours des dernières semaines, l’activité sismique a diminué sur le Pavlof. Aucune activité éruptive ou émission du sommet n’a été observée depuis des émissions de vapeur mineures fin février. Étant donné que l’activité est maintenant au niveau de fond, nous réduisons le code de couleur de l’aviation et le niveau d’alerte à VERT / NORMAL.

Observations récentes:
[Hauteur des nuages ​​volcaniques] Aucun
[Autres informations sur les nuages ​​volcaniques] Aucune
[Flux de lave / dôme] Aucun
[Flux de lave] Aucun

Remarques:
Le volcan Pavlof est un stratovolcan recouvert de neige et de glace situé à l’extrémité Sud-Ouest de la péninsule d’Alaska à environ 953 km (592 mi) au Sud-Ouest d’Anchorage. Le volcan mesure  environ 7 km (4,4 mi) de diamètre et possède des évents actifs sur les côtés Nord et Est près du sommet. Avec plus de 40 éruptions historiques, c’est l’un des volcans les plus actifs de l’arc des Aléoutiennes. L’activité éruptive est généralement caractérisée par des fontaines de lave strombolienne sporadiques qui se poursuivent pendant plusieurs mois. Des panaches de cendres atteignant 49000 pi ASL ont été générés par des éruptions passées du Pavlof, et au cours de l’éruption de mars 2016, des panaches de cendres atteignant 40000 pieds au-dessus du niveau de la mer ont été générés. Les cendres ont été suivies dans des données satellites jusqu’à l’Est du Canada. La communauté la plus proche, Cold Bay, est située à 60 km (37 miles) au Sud-Ouest du Pavlof.

Source et photo : AVO.

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Sismicité: 
Au mois de février 2020, l’OVPF a enregistré au niveau du massif du Piton de la Fournaise au total :
• 249 séismes volcano-tectoniques superficiels (0 à 2 km de profondeur) sous les cratères sommitaux ;
• 11 séismes profonds (> à 2 km de profondeur) ;
• 563 effondrements (dans le Cratère Dolomieu et au niveau des remparts de l’Enclos Fouqué et de la Rivière de l’Est).

L’activité volcano-tectonique sous le sommet du Piton de la Fournaise en février 2020 aura été principalement marquée par la crise sismique ayant précédé l’éruption du 10-16 février 2020 (avec 208 séismes en une trentaine de minutes entre 10h27 et 10h57 heure locale le 10 février ).
Après la forte activité sismique enregistrée lors de la 1er quinzaine de janvier 2020 (258 séismes volcano-tectoniques superficiels enregistrés sous les cratères sommitaux entre le 1er et le 16 janvier 2020), la sismicité avait diminué avec une moyenne de 1 séisme par jour entre le 17 et le 31 janvier. Du 1er au 9 février, une moyenne de 4 séismes volcano-tectoniques superficiels par jour fut enregistrée sous la zone sommitale, et 10 séismes furent enregistrés la veille de l’éruption.

Suite à la fin de l’éruption (le 16 février), l’activité volcano-tectonique sommitale est resté faible, avec uniquement deux séismes volcano-tectoniques superficiels enregistrés entre le 17 et le 29 février . En revanche 8 séismes profonds (> 2 km de profondeur) ont été enregistrés entre le 17 et le 19 février au niveau du Piton de Crac, en bordure du champ de déformation lié à l’injection magmatique ayant alimentée l’éruption du 10-16 février .

Déformation : 
L’éruption du 10-16 février 2020, n’a pas été directement précédée par une inflation marquée, en effet depuis le 18 janvier un ralentissement de l’inflation (qui avait débutée fin décembre) était observé . Mais depuis la fin de l’éruption du 25-27 octobre 2019, deux phases d’inflation marquées avaient été observées (de fin octobre à mi novembre et de fin décembre à mi janvier  ). Ainsi une élongation cumulée maximale de l’ordre de 5 cm de la base du cône terminal et de l’ordre 4 cm de la zone sommitale a été enregistrée entre le 28 octobre 2019 et le 09 février 2020, veille de l’éruption du 10-16 février 2020.
L’injection du dyke conduisant à l’éruption fut accompagnée de déformations rapides de moins de 20 cm sur les stations GPS permanente localisées au sommet du volcan et de 27 cm max. sur les stations de répétition .

L’inflation de l’édifice a repris directement suite à la fin de l’éruption à des taux similaires à ceux observés suite à l’éruption du 25-27 octobre 2019 .

Source : OVPF

Lire l’article en entierhttp://www.ipgp.fr/sites/default/files/ovpf_20200303_bullmensu.pdf

Photos : IPR , B.Navez .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search