29 Février 2020 . FR. El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique) , Alaska : Great Sitkin , Indonésie : Karangetang , Guatemala : Santiaguito .

Home / Alaska / 29 Février 2020 . FR. El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique) , Alaska : Great Sitkin , Indonésie : Karangetang , Guatemala : Santiaguito .

29 Février 2020 . FR. El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique) , Alaska : Great Sitkin , Indonésie : Karangetang , Guatemala : Santiaguito .

29 Février 2020 .

 

 

 

El Salvador , San Miguel ( Chaparrastique) :

Rapport spécial 4. L’activité du volcan San Miguel a tendance à décliner.

Depuis mardi 23 février, l’activité du volcan est restée faible. L’enregistrement de sismicité montre une augmentation du nombre de tremblements de terre (figure 1), il convient de mentionner qu’il s’agit de microséismes de très petite ampleur et, par conséquent, ne sont pas perçus par la population.

L’origine de ces tremblements de terre est liée au passage de fluides magmatiques dans le système volcanique. Au cours des dernières 24 heures, l’amplitude sismique enregistrée dans la station VSM, située dans la partie supérieure du flanc Nord du volcan, a montré des valeurs comprises entre 45 et 75 unités RSAM, en moyenne / heure , 150 unités étant la normales (figure 2) .
Selon l’évaluation de l’activité volcanique, le scénario actuel pourrait se poursuivre au cours des prochains jours, sans exclure qu’il puisse présenter un processus de plus grande énergie, qui à son tour pourrait générer des colonnes plus élevées et contenant plus de cendres, suivant la direction du vent .

Figure 1. Enregistrement de sismicité dans la station VSM, montrant une augmentation du nombre de tremblements de terre après le samedi 22 février.
Source: MARN

Figure 2. Comportement vibratoire sismique du volcan, en unités RSAM, entre le 22 et le 28 février.
Source: MARN

Le flux de dioxyde de soufre émis par le cratère du volcan montre la présence de gaz magmatiques, provenant de l’intérieur du système volcanique, les valeurs restent similaires aux jours précédents (figure 3). Il convient de mentionner que la direction des vents permet le changement de direction du panache, de sorte que du 24 au 26 février, la valeur du débit montre une diminution.

Figure 3. Débit de SO2, jusqu’au 27 février. Le dioxyde de soufre émis par le cratère du volcan, avec de légères fluctuations dépassant le seuil.
Source: MARN

Le ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles (MARN) assure une surveillance 24h / 24 et 7j / 7 du volcan et une communication étroite avec la Direction générale de la protection civile et les observateurs locaux. Nous appelons les résidents, les touristes et les alpinistes à rester à l’écart du cratère du volcan en raison de petites explosions avec des émanations de cendres que le volcan présente, qui peuvent aboutir à la sortie de gaz et de cendres dans une direction Sud-Ouest, transportés par des vents dominants . La population en général est invitée à rester à l’écart du cratère du volcan.

Ce rapport sera mis à jour vendredi prochain, le 6 mars. En cas de changement significatif dans l’activité du volcan, un rapport spécial préalable sera émis.

Source : Marn .

Photo : Volcanohotspot .

 

Alaska , Great Sitkin :

52 ° 4’35 « N 176 ° 6’39 » O,
Élévation du sommet : 5709 pi (1740 m)
Niveau actuel d’alerte volcanique: AVIS
Code couleur actuel de l’aviation: JAUNE.

Les troubles se poursuivent sur le Great Sitkin. Le code couleur de l’aviation et le niveau d’alerte du volcan ont été augmentés à JAUNE / AVIS le mercredi 26 février 2020 en raison d’une augmentation de l’activité sismique par rapport au mois précédent. Les récents tremblements de terre sont la continuation de périodes intermittentes de sismicité élevée qui se sont produites au cours des dernières années. Ils peuvent être dus à une intrusion de magma sous le volcan qui pourrait entraîner une future activité éruptive, bien que ce ne soit pas une certitude. Il n’y a eu aucun signe d’activité dans les données satellitaires au cours de la semaine dernière, bien que les observations aient été limitées par la couverture nuageuse.

Le volcan Great Sitkin est surveillé avec un réseau sismique local en temps réel, ce qui permet généralement à l’AVO de détecter les changements d’agitation qui peuvent conduire à une éruption explosive. La détection rapide d’une éruption produisant des cendres serait réalisée à l’aide d’une combinaison de données sismiques, infrasonores, foudre et satellitaires.

Le volcan Great Sitkin, vu vers le Nord, depuis le vol 161 d’Alaska Airlines d’Adak à Anchorage. Photo du pilote Dave Clum.

 

Le volcan Great Sitkin est un volcan andésite basaltique qui occupe la majeure partie de la moitié Nord de la grande île Sitkin, membre du groupe des îles Andreanof dans les îles Aléoutiennes centrales. Il est situé à 43 km (26 miles) à l’Est de la communauté d’Adak. Le volcan est une structure composite composée d’un ancien volcan décapité et d’un cône parasite plus jeune avec un cratère sommital de 2-3 km de diamètre. Un dôme de lave à parois abruptes, mis en place lors d’une éruption en 1974, occupe le centre du cratère. Le Great Sitkin est entré en éruption au moins trois fois au 20e siècle, plus récemment en 1974. Cette éruption a produit un dôme de lave et au moins un nuage de cendres qui dépassaient probablement une altitude de 25 000 pieds au-dessus du niveau de la mer. Une éruption mal documentée s’est produite en 1945, produisant également un dôme de lave qui a été partiellement détruit lors de l’éruption de 1974. Au cours des 280 dernières années, une grande éruption explosive a produit des coulées pyroclastiques qui ont partiellement rempli la vallée de Glacier Creek sur le flanc Sud-Ouest.

Source : AVO.

Photos : Mayo, Wyatt ( 2019 ) , Clum, Dave (2019)

 

Indonésie , Karangetang :

Niveau d’activité de niveau III (SIAGA). Le G. Karangetang (1 784 m d’altitude) est rentré dans une période d’éruption depuis le 25 novembre 2018. La dernière éruption s’est produite le 29 novembre 2019, entraînant une hauteur de colonne d’éruption de 100 mètres. La colonne d’émission était observée de couleur blanche.
Le volcan est clairement visible jusqu’à ce qu’il soit recouvert de brouillard. La fumée issue du cratère était blanche avec une intensité modérée, à environ 50 mètres de haut au-dessus du sommet. Le temps est ensoleillé / pluvieux, le vent souffle faible à modéré vers l’Ouest, le Sud et le Sud-Ouest. Température de l’air autour de 25-32 ° C.

Une image Sentinel-2 du Karangetang montrant deux cratères actifs produisant des émissions de gaz et de vapeur avec une petite quantité de cendres le 7 août 2019. Source : Sentinel Hub Playground.

 

Selon les sismographes du 28 février 2020, il a été enregistré:
11 tremblements de terre d’explosion .
2  tremblements de terre volcaniques peu profonds
2  tremblements de terre ressentis
8  tremblements de terre tectoniques.

Recommandation:
La communauté et les visiteurs / touristes ne doivent pas s’approcher, ne pas grimper et ne pas se déplacer dans la zone de prévision de danger, qui est d’un rayon de 2,5 km autour du sommet du Kawah Dua (cratère Nord) et du cratère principal (cratère Sud) et de la zone d’expansion sectorielle du Kawah Dua vers le Nord – Nord – Ouest jusqu’à 4 km, ainsi que du cratère principal jusqu’à 3 km à l’Ouest.
Il est recommandé aux communautés autour du mont Karangetang de préparer des masques pour couvrir leur nez et leur bouche, afin d’anticiper le danger potentiel de problèmes respiratoires en cas de pluie de cendres.
Les communautés vivant autour des rives des rivières qui proviennent du sommet du mont Karangetang doivent accroître leur préparation face à la menace potentielle de lahars et d’inondations soudaines qui peuvent descendre jusqu’à la côte.
 

Source : PVMBG.

Photos : Sentinel Hub Playground via GVP , Oystein Lund Andersen via GVP.

 

Guatemala , Santiaguito :

Type d’activité: Peleenne
Morphologie: Complexe de dômes dacitiques
Situation géographique: 14 ° 44 ’33 ˝ Latitude N; 91 ° 34’13˝ Longitude O
Hauteur: 2500msnm
Conditions atmosphériques: Clair
Vent: Sud-est
Précipitations: 5,3 mm.

Activité:
Des impulsions de dégazage blanches qui s’élèvent à une hauteur de 2900 mètres au-dessus du niveau de la mer (9514 pieds) se dispersent dans une direction Sud-Ouest et Nord-Ouest .De faibles explosions sont enregistrées qui élèvent les colonnes de cendres à des hauteurs de 3400 mètres au-dessus du niveau de la mer (11154 pieds) qui se dispersent vers le Sud-Ouest et le Nord-Ouest. Des avalanches faibles à modérées sont générées vers les flancs Sud et Sud-Ouest avec des trajets de descente vers la base du dôme.

Source : Insivumeh .

Photo : annie winson , earthobservatory.sg

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search