13 Janvier 2020 . FR . Philippines : Taal , Equateur / Galapagos : Fernandina , La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Merapi .

Home / blog georges Vitton / 13 Janvier 2020 . FR . Philippines : Taal , Equateur / Galapagos : Fernandina , La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Merapi .

13 Janvier 2020 . FR . Philippines : Taal , Equateur / Galapagos : Fernandina , La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Merapi .

13 Janvier 2020 .

 

 

Philippines , Taal :

MISE À JOUR D’ERUPTION POUR LE VOLCAN TAAL 13 JANVIER 2020 03:20
Depuis cette publication, les cendres résultant de l’éruption en cours sur le Taal auraient chuté dans les zones suivantes: Tanauan, Batangas; Escala, Tagaytay; Sta. Rosa, Laguna; Dasmariñas, Bacoor, Silang, Cavite; Malolos, San Jose Del Monte, Meycauayan, Bulacan; Antipolo, Rizal; Muntinlupa, Las Piñas, Marikina, Parañaque, Pasig, Quezon City, Mandaluyong, San Juan, Manille; Makati City et Taguig City. Des particules plus grosses appelées lapilli mesurant de 2 à 64 millimètres de diamètre seraient tombées dans les zones suivantes: Tanauan, Talisay, Batangas; Tagaytay City; Nuvali et Sta. Rosa, Laguna.

Les fines cendres peuvent provoquer des irritations et des problèmes respiratoires, en particulier chez les personnes âgées et les enfants, et elles sont particulièrement dangereuses pour notre santé. De plus, les zones de chute de cendres ont également connu une odeur sulfureuse qui peut également provoquer une irritation. Il est conseillé aux populations affectées de protéger leur bouche et leur nez à l’aide de masques faciaux N95 ou d’un chiffon ou d’une serviette humide. Il est conseillé aux automobilistes de conduire avec une extrême prudence car les cendres peuvent entraîner une mauvaise visibilité et, lorsqu’elles sont mouillées, rendre les routes glissantes.

Le Philippine Seismic Network a enregistré un total de 52 tremblements de terre volcaniques dans la région du Taal à 00h49, le 13 janvier 2019. Vingt-six (26) de ces tremblements de terre ont été ressentis avec des intensités allant de l’intensité II – V à Tagaytay City , Cabuyao, Laguna, Talisay, Alitagtag, Lemery et Bauan, Batangas. Une telle activité sismique intense signifie probablement une intrusion continue de magma sous l’édifice du Taal, ce qui peut conduire à une activité éruptive supplémentaire.

Le DOST-PHIVOLCS réitère fortement l’évacuation totale de l’île du volcan et des zones à haut risque dans un rayon de 14 kilomètres autour du cratère principal du Taal. Il est conseillé aux régions du Nord en général de se prémunir contre les effets des chutes de cendres importantes et prolongées. Les autorités de l’aviation civile ont conseillé aux aéronefs d’éviter l’espace aérien autour du volcan Taal, car les cendres en suspension dans l’air et les fragments balistiques de la colonne d’éruption présentent des risques pour les aéronefs. Le DOST-PHIVOLCS surveille en permanence l’éruption et informera toutes les parties prenantes des développements futurs.

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN TAAL  , 13 janvier 2020 , 8:00 A.M.

Le volcan Taal est entré dans une période d’agitation intense commençant par une activité phréatique ou entraînée par la vapeur dans plusieurs points à l’intérieur du cratère principal à 13h00 le 12 janvier 2020 qui a évolué en éruption magmatique de 02h49 à 04h28 du 13 janvier 2020. Cette éruption magmatique se caractérise par de faibles fontaines de lave accompagnées de tonnerre et d’éclairs. Hier à 14 h 00, des bruits retentissants ont été entendus à Talisay, Batangas.

Le réseau sismique philippin a enregistré un total de soixante-quinze (75) tremblements de terre volcaniques dans la région du Taal à 05h00, le 13 janvier 2020. Trente-deux (32) de ces tremblements de terre ont été ressentis avec des intensités allant de l’intensité II – V dans la ville de Tagaytay, Cabuyao, Laguna, Talisay, Alitagtag, Lemery et Bauan, Batangas. Une telle activité sismique intense signifie probablement une intrusion magmatique continue sous l’édifice du Taal, ce qui peut conduire à une activité éruptive supplémentaire.

Le niveau d’alerte 4 reste en vigueur sur le volcan Taal. Cela signifie qu’une éruption explosive dangereuse est possible en quelques heures ou jours. 

 

Source : Phivolcs .

Photos : GMA News , Desastres Al Momento , Phivolcs .

 

 

Equateur / Galapagos , Fernandina :

Rapport spécial du volcan Fernandina N ° 1 – 2020
Nouvelle éruption sur le volcan Fernandina

Résumé :
Le volcan Fernandina, situé dans la province des Galapagos à 90 km au Nord-Ouest de Puerto Villamil et 140 km au Nord-Ouest de Puerto Ayora, a présenté une nouvelle agitation sismique et une éruption subséquente aujourd’hui 12 janvier 2020, vers 18h00 et 18h10 heure locale des Galapagos (heure de l’Équateur continental -1 h). Après que l’événement sismique de magnitude 4,7 M se soit produit à 16 h 42, 29 événements localisés ont été enregistrés, dont la magnitude est restée inférieure à M 3,1. La dernière éruption de ce volcan s’est produite il y a 19 mois (16-18 juin 2018). L’activité éruptive est située à l’Est de l’île Fernandina le long d’une fissure circonférentielle, comme le montrent les figures 1 et 2. L’IGEPN continue la surveillance volcanique et signalera si des changements sont observés dans l’activité interne ou externe du volcan.

Antécédents:
Fernandina (0,37 ° S, 91,55 ° O, 1476 m), également appelé Cerro la Cumbre, est un grand volcan bouclier avec une caldeira somitale (6,5 km Nord-Ouest-Sud-Est, 4,8 km Nord-Est-Sud-Ouest, 900 m de profondeur) , de composition basaltique construite par l’île Fernandina (34 km Nord-Ouest-Sud-Est, 30 km Nord-Est-Sud-Ouest) à l’extrémité Ouest de l’archipel des Galapagos.

Figure 1. Emplacement de l’alerte thermique associée à l’activité éruptive dans le volcan Fernandina (source Imagerie des nuages ​​volcaniques 12/01/2020).

Figure 2. Flux de lave observés dans le secteur du canal de Bolivar. Photo gracieuseté du parc national des Galapagos.

Source : IGEPN ,Mfn / Institut géophysique / École nationale polytechnique .

Photos : parc national des Galapagos.

 

 

La Réunion , Piton de la Fournaise  :

Bulletin d’activité du lundi 13 janvier à 6h45 (Heure locale).

Niveau d’alerte : Vigilance.

Suite à la courte crise sismique enregistrée le 7 janvier dernier entre 21h28 et 21h44 heure TU (soit entre 01h28 et 01h44 heure locale le 8 janvier), l’activité sismique s’est poursuivi sous le Piton de la Fournaise (avec respectivement 8, 9, 11 et 1 séisme(s) volcano-tectonique(s) superficiel(s) enregistré(s) sous les cratères sommitaux les 8, 9, 10 et 11 janvier).

Le 12 janvier, entre 18h17 et 18h24 heure TU (soit entre 22h17 et 22h24 heure locale), une nouvelle crise sismique a été enregistrée sous la zone sommitale du Piton de la Fournaise avec 41 séismes volcano-tectoniques superficiels. Au total 51 séismes ont été enregistrés au cours de la journée du 12 janvier.
Aucune déformation rapide de la surface du sol n’a été enregistrée au cours de cette crise, ce qui montre que le magma n’a pas quitté le réservoir magmatique superficiel.

Cette nouvelle crise sismique montre que le réservoir magmatique superficiel continue à se pressuriser comme le montre également la poursuite de l’inflation de l’édifice.

A noter que ce processus de pressurisation peut durer plusieurs jours à plusieurs semaines avant que le toit du réservoir ne se fragilise et ne se rompt, donnant ainsi lieu à une injection de magma vers la surface et à une éruption, et peut également s’arrêter sans donner lieu à brève échéance à une éruption.

Source : OVPF.

Lire L’article http://www.ipgp.fr/fr/ovpf/bulletin-dactivite-lundi-13-janvier-a-6h45-heure-locale

Photo : Auteur Inconnu.

 

Indonésie , Merapi : 

Rapport d’activité du volcan Merapi du 3 au 9 janvier 2020

RÉSULTATS D’OBSERVATION
Visuels:
Le temps autour du mont Merapi est généralement principalement brumeux et nuageux tout au long de la journée, de sorte que la fumée et la morphologie des fumerolles ne sont pas observées cette semaine. Le volume du dôme de lave basé sur l’analyse de photos aériennes avec le drone du 19 novembre 2019 s’élevait à 396000 m3.

Tremblement de terre:
Dans cette semaine, la sismicité du mont Merapi a enregistré :

1 nuage chaud d’avalanche,
5  séismes d’explosions (DG),
21 tremblements de terre volcanique profonds (VTA),
3  tremblements de terre volcaniques peu profonds (VTB),
12 tremblements de terre à phases multiples (MP),
9 tremblements de terre d’avalanches (RF),
1 tremblement de terre à basse fréquence (LF)
11 tremblements de terre tectonique (TT).
La sismicité du type VTA cette semaine est inférieure à la semaine dernière.

Déformation:
La distance EDM dans tous les secteurs ne peut pas être mesurée car le temps est toujours brumeux. GPS de référence Selo – Pasar Bubar variait de 4 259,19 m à 4 259,20 m. Les informations du G. Merapi, qui ont été surveillées par GPS cette semaine, n’ont montré aucun changement significatif. 

Pluie et lahars :
Cette semaine, il y a eu de la pluie au poste d’observation du mont Merapi avec la plus forte précipitation de 26 mm / heure pendant 30 minutes au poste de Kaliurang le 8 janvier 2020. Il n’y a eu ni lave ni écoulement supplémentaire dans les rivières qui decendent du mont Merapi.

Conclusion:
Sur la base des résultats des observations visuelles et instrumentales, il a été conclu que:
1. Le dôme de lave est actuellement dans un état stable
2. L’activité volcanique du mont Merapi est encore assez élevée et est déterminée par le niveau d’activité « WASPADA ».
3. Le potentiel de danger aujourd’hui se présente sous la forme d’un nuage chaud provoqué par l’effondrement du dôme de lave et une explosion de matières volcaniques provenant d’éruptions explosives.

Source : BPPTKG.

Photo : Live Frekom Klangon  

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search