23 Fevrier 2019. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Agung , Chili : Copahue , Costa Rica : Turrialba / Poas / Rincon de la Vieja .

Home / agung / 23 Fevrier 2019. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Agung , Chili : Copahue , Costa Rica : Turrialba / Poas / Rincon de la Vieja .

23 Fevrier 2019. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Agung , Chili : Copahue , Costa Rica : Turrialba / Poas / Rincon de la Vieja .

23 Février 2019.

 

 

La Réunion , Piton de la Fournaise : 

Bulletin d’activité du vendredi 22 février 2019 à 13h30 (Heure locale) .

L’activité éruptive qui a repris le 19 février 2019 au Piton de la Fournaise aux alentours de 19h10 heure locale se poursuit. L’intensité du trémor éruptif (indicateur de l’intensité de l’éruption) est relativement constante depuis le 20 février 06h heure locale (Figure 1).


Figure 1 : Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 09h48 (05h48 UTC) le 18 février et 13h30 (09h30 UTC) le 22 février sur la station sismique de FLR. (© OVPF/IPGP)

– Sur les dernières 36 heures, 22 séismes volcano-tectoniques superficiels sommitaux (au dessus du niveau de la mer) ont été enregistrés.
– Après une déflation de l’édifice liée au transfert de magma qui s’est produit le 18/02/2019, les déformations de la zone sommitale ne montrent pas de signaux particuliers.
– Les concentrations en CO2 dans le sol en champ proche (secteur gîte du volcan) restent élevées.
– Sur les dernières 36 heures, les débits de surface estimés à partir des données satellites, via la plateforme HOTVOLC (OPGC – université d’Auvergne), étaient compris entre 2,5 et 15 m3/s. La quantité de lave émise depuis la reprise de l’activité le 19/02/2019 est comprise entre 1 et 3 Millions de m3.

Une première cartographie des deux phases éruptives (18 et 19/02/2019) a pu être réalisée hier par la plateforme OI2 (OPGC – Université Clermont Auvergne) à partir de données satellites (Figure 2).

Figure 2 : Contours des coulées des phases éruptives du 18 et 19/02/2019 déterminés à partir de données satellites par la plateforme OI2 (Université Clermont Auvergne).

Les observations faites lors d’un survol ce matin de la zone de l’éruption par un membre de l’OVPF montrent que le contour de la coulée a légèrement évolué même si sa propagation est lente. Le cône éruptif continue à s’édifier et il est maintenant occupé par un lac de lave d’où s’échappent des éjectas lors de l’explosion de bulles arrivant en surface.

Figure 3 : Prise de vue du site éruptif le 22/02/2019 7h30 heure locale. (© OVPF/IPGP)

Une coulée, bien chenalisée s’échappe en aval du cône (Figure 3). Après 1 km (et 200 m de dénivelé négatif) ce n’est plus un seul mais deux bras de coulées qui sont observables. La séparation des écoulements se fait au niveau du Cratère Guyanin  . Le bras au Nord, d’une cinquantaine de mètres de large, n’avait pas encore été observé lors des précédentes reconnaissances aériennes par les membres de l’OVPF et son front ce matin était localisé à 1320 m d’altitude. Il est le seul où l’on peut distinguer une coulée avec un « écoulement libre ». La partie de « lave rouge » se met en place sur un écoulement récent (probablement mis en place hier ou au cours de la nuit dernière) maintenant figé et dont le front est à 1 km plus bas que l’actuel front en mouvement. Le bras qui contourne le Guyanin par le sud s’est étalé jusqu’à atteindre environ 200 m de large puis s’est divisé en deux langues à environ 300 m au sud-est du Guyanin. La première, la plus au sud, s’arrête à 1350 m d’altitude, la seconde vers 1300 m.

Au total, le bras le plus long a parcouru une distance de 1900 m depuis l’évent éruptif et est encore à 4,3 km de la route et 5,3 km de l’Océan. Les différents fronts de coulées sont actuellement dans les Grandes Pentes.
Ce toponyme est lié à l’inclinaison de la topographie qui dépasse les 30%. Si le ou/et les bras de coulées devai(en)t encore avancer, il(s) rencontrerai(en)t dans 1,7 km des pentes plus faibles comprises entre 10 et 20%, et dans ce cas sans augmentation de débits leur progression devrait ralentir.

Source : OVFP.

Photos : OVFP , Mon Ami.

 

Indonésie , Agung :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Émis: 22 Février 2019.
Volcan: Agung (264020)
Code couleur de l’aviation actuel : ORANGE
Code couleur d’aviation précédent: orange
Source: Observatoire du volcan Agung
Numéro de l’avis: 2019AGU08
Localisation du volcan : S 08 ° 20 min 31 sec E 115 ° 30 min 29 sec
Région: Bali, Indonésie
Altitude du Sommet: 10054 FT (3142 M)

Résumé de l’activité volcanique:
Eruption avec nuage de cendres volcaniques à 08h31 UTC (16h31 locale)

Hauteur du nuage volcanique:
La meilleure estimation du sommet des nuages de cendres est d’environ 3842 M (12294 FT) au-dessus du niveau de la mer, ce qui peut être plus élevé que ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur: observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques:
Nuage de cendres se déplaçant vers l’Est

Remarques:
Activité sismique enregistrée avec une amplitude maximale de 11 mm et une durée maximale de 380 secondes.

 


 

Le mont Agung de la régence de Karangasem à Bali a connu une éruption vendredi, émettant une colonne de cendres à 700 mètres au dessus du cratère.
Le poste d’observation du volcan a signalé que l’éruption avait été enregistrée à 16h31.
Après la première éruption, une éruption plus petite s’est produite à 17h01. avec le volcan émettant une colonne de cendres de 300 mètres de haut.
Le Centre de volcanologie et d’atténuation des catastrophes géologiques (PVMBG) a maintenu le statut d’alerte du volcan au niveau trois du système d’alerte à quatre niveaux. De même, la zone de danger reste dans un rayon de 4 km autour du cratère. Le PVMBG a également publié un avis d’observation de code orange pour l’aviation (VONA).

La fumée du volcan Agung, vue depuis le village de Nusu, dans la régence de Karangasem, à Bali, le 29 juillet 2018. (AFP / Sonny Tumbelaka)

 

« L’éruption du mont Agung est considérée comme normale étant donné l’augmentation de l’activité volcanique au cours des derniers jours », a déclaré un haut responsable du centre, Devy Kamil Syahbana, au journal The Jakarta Post.
Devy a ajouté que le volcan pourrait à nouveau éclater à petite échelle.
Le centre a également conseillé aux résidents et aux touristes d’éviter la zone dangereuse. Une interdiction de trekking sur le Mt. Agung est en place depuis 2017.

Source : Magma Indonesia , The Jakarta Post.

Photo : AFP/Sonny Tumbelaka

Video : Karangvision

 

Chili , Copahue :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV) , Région del Bio-Bio , Volcan Copahue , 22 Février 2019, 11h00 Heure locale (Chili continental).

Le Service national de géologie et des mines du Chili (Sernageomin) publie les informations PRELIMINAIRES suivantes, obtenues grâce aux équipements de surveillance du Réseau national de surveillance volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire volcanologique des Andes du Sud (OVDAS):

Aujourd’hui , Vendredi 22 Février 2019, à 01h02 Heure locale , les stations de surveillance installées à proximité du volcan Copahue ont enregistré un séisme associé à un processus de fracturation de roches ( Type volcano-tectonique), associé à un processus de fracturation de roches. Au total , il a été enregistré 343 évènements jusqu’à la publication de ce rapport. L’évènement le plus important à été localisé à 13,8 Km au Nord-Est du cratère principal . Il a été publié également deux rapports REAV en date du 22 Février 2019 , à 18h30 et 19h40. ( voir  http://sitiohistorico.sernageomin.cl/volcanes.php , NDLR).

Les caractéristiques de l’évènement le plus important , après son analyse, sont les suivantes:

TEMPS D’ ORIGINE : 04h30 Heure locale (GMT -3)
LATITUDE: -37.766833 ° S
LONGITUDE : -71.051167 °O
PROFONDEUR: 7,37 KM
MAGNITUDE LOCALE : 2,5 ( ML)

OBSERVATIONS:
Au moment de l’émission de ce rapport , il on continue à enregistrer des  évènements de magnitudes égales ou plus faibles . Les évènements de plus fortes magnitudes  a été signalé comme ressenti par la communauté de Caviahue , Argentine.

Il n’est pas possible d’observer l’activité superficielle à cause des conditions météo.

Le niveau d’alerte technique volcanique reste au niveau : Vert

Le Sernageomin poursuit la surveillance en ligne et informera de manière opportune sur les changements éventuels observés.

Source : Sernageomin .

Photo : Sernageomin

 

 Costa Rica , Turrialba / Poas / Rincon de la Vieja :

Rapport quotidien de l’état des volcans. Date: 22 Février 2019 , Mise à jour à: 10:56:00.

Volcan Turrialba

Le 22 février 2019, à 00h00, heure locale, il y a une éruption sur le volcan Turrialba, avec une colonne qui s’élève à 300 mètres au-dessus de la hauteur du cratère et à 3 640 mètres d’altitude. (mètres au dessus du niveau de la mer ,11939.2 ft).
Durée de l’activité: minutes.

L’activité sismique est similaire à celle d’hier.
Au moment de ce rapport, les vents soufflent du Nord-Ouest.
L’émission de cendres se poursuit presque continuellement. Des cendres ont été signalées à Santa Cruz et Santa Ana et une odeur de soufre à Moravie.

Volcan Poas:

Aucune éruption n’est rapportée.
L’activité sismique est similaire à celle d’hier.
Au moment de la rédaction de ce rapport, les vents soufflent du Sud-Ouest.
Les rapports CO2 / SO2 et H2S / SO2 sont revenus à des valeurs normales. Le débit de SO2 a été mesuré à de faibles valeurs.

Il est rappelé aux visiteurs du parc national du volcan Poás que ce site dispose de protocoles en cas d’éruption. Selon le type d’activité, les visites pourraient être suspendues ou retardées. Dans la perspective du cratère principal, il y a quatre abris pour se protéger en cas d’éruption. Les touristes sont toujours priés d’être attentifs à tout changement d’activité et de suivre les instructions des gardes du parc.

Volcan Rincon de la Vieja:

Aucune éruption n’est rapportée.
L’activité sismique est similaire à celle d’hier.
La direction du vent est inconnue pour le moment.
Le tremor persiste.

Sur cette photo, prise le 17 février 2019,  vous pouvez voir le cratère actif, les fumerolles à activité intense et le lac acide avec une chute de niveau significative de l’ordre de quelques mètres, à l’arrière-plan le cratère Von Seebach. Photographie fournie par Chris Allen de Sunquest Helitours.

Le 12 février, une montée au cratère actif a été réalisée et une baisse importante de l’ordre du mètre au niveau du lac acide a été observée, ainsi qu’une intense activité fumerolienne sur le bord Sud-Ouest. Il a également été noté que le produit de cendre de l’éruption du 20 janvier à 01h26 avait atteint environ 400 m vers le Sud et l’Est du cratère et avait affecté une partie de la végétation dans la région.

Source : OVSICORI-UNA , RSN.

Photos : RSN , Chris Allen / Sunquest Helitours.

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search