06 Juin 2018. FR . Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Descabezado Grande , Fuego , Ibu , Ruapehu .

Home / blog georges Vitton / 06 Juin 2018. FR . Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Descabezado Grande , Fuego , Ibu , Ruapehu .

06 Juin 2018. FR . Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Descabezado Grande , Fuego , Ibu , Ruapehu .

06 Juin 2018.

 

Pu’u ‘Ō’ō / Kilauea , Hawai :

Lundi 4 juin 2018, 22h21 HST (mardi 5 juin 2018, 08:21 UTC)

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Sommet : 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: AVERTISSEMENT
Code de couleur actuel  de l’aviation: ROUGE

Volcan Kīlauea , Lower East Rift Zone .

L’e éruption vigoureuse de lave continue depuis le système de fissure de la zone inférieure du Rift Est (LERZ) dans la région de Leilani Estates et Lanipuna Gardens.

Les fontaines de la Fissure 8 continuent d’alimenter un chenal robuste transportant la lave vers le Nord-Est le long de la route 132 et vers l’Est jusqu’à l’entrée de la baie de Kapoho. Des observations multiples des équipes de terrain et des survols suggèrent que les fontaines de la Fissure 8 sont moins vigoureuses ce soir, avec des hauteurs maximales de 130-160 pieds. En début de soirée, la lave remplissait la baie de Kapoho, s’étendant à environ 750 yards du rivage. Un panache de dégazage est émis de l’océan vers l’intérieur des terres mais se dissipe rapidement. La coulée de lave du côté Nord du cône de cendres de Kapoho continue d’être stoppée au Sud-Est de l’intersection de Railroad Avenue et de Cinder Road. Une coulée de lave du bord Sud de l’écoulement près de l’intersection de la route 132 et de Railroad Avenue a complètement encerclé le cône de Green Lake.

Des coulées de lave léthargique sont présentes à proximité de la Fissure 18, et des éclaboussures ont été signalées aux  Fissures 6/13. Toutes les autres fissures sont inactives.

Les cheveux de Pele et d’autres verres volcaniques légers provenant des fortes fontaines de la Fissure 8 retombent sous le vent de la fissure et s’accumulent sur le sol à l’intérieur de Leilani Estates. Les vents peuvent projeter des particules plus légères sur de plus grandes distances. Les résidents sont invités à minimiser l’exposition à ces particules volcaniques, qui peuvent causer une irritation de la peau et des yeux semblable à celle des cendres volcaniques.

Les équipes de terrain du HVO sont sur place pour suivre les fontaines, les coulées de lave et les éclaboussures provenant de multiples fissures lorsque les conditions le permettent et signalent ces informations à la police civile du comté d’Hawaii.

Les fontaines de lave continuent à la fissure 8, bien que les équipes de nuit de l’USGS aient signalé une réduction de la hauteur des fontaines. La fontaine de lave a construit un cône de projection de 35 m (115 pi) de hauteur, ainsi qu’un rempart d’ éclaboussures en croissance active sur son côté Est. Le canal de lave qui partait du cône était rempli jusqu’au sommet de ses digues au moment de cette photo.

 

Les émissions de gaz volcaniques restent très élevées à cause des éruptions de fissures. Les vents d’alizé apportent du vog aux côtés Sud et Ouest de l’île d’Hawaï. Les vents d’Est de l’après-midi peuvent apporter du vog aux communautés de la région du volcan.

Sommet du volcan Kīlauea:

L’activité sismique au sommet a été faible après la petite explosion de dimanche, mais a lentement augmenté depuis  . Les niveaux approchent ceux du dimanche en début d’après-midi, avant la dernière petite explosion. L’affaissement vers l’intérieur du bord et des parois du cratère Halema`uma`u se poursuit en réponse à une subsidence persistante. Nous prévoyons que les taux de tremblement de terre augmenteront dans les prochaines heures et culmineront dans une autre petite explosion, peut-être dans le jour suivant, suivant le modèle des dernières semaines.

Les scientifiques du HVO ont capturé cette vue aérienne d’un cratère Halema’uma’u très changé pendant leur survol du sommet cet après-midi. Des explosions et des effondrements au sein de l’Halema’uma’u ont agrandi le cratère (premier plan) qui abritait auparavant le lac de lave du sommet, et le bord du cratère Halema’uma’u s’est effondré avec la déflation continue du sommet. Le parking de l’ancien Halema’uma’u Overlook (fermé depuis début 2008 en raison des risques volcaniques) peut être vu à gauche du cratère. 

 

Au cours de la dernière semaine, le dioxyde de soufre dégazé passivement du sommet du volcan a diminué, mais les taux d’émission demeurent suffisamment élevés pour avoir une incidence sur la qualité de l’air dans les régions sous le vent. Des rafales additionnelles de gaz libérées avec une activité explosive intermittente sont également transportées sous le vent et peuvent également affecter temporairement la qualité de l’air.

Mardi 5 juin 2018, à 8 h 10   (le mardi 5 juin 2018, 18:10 UTC)

Volcan Kīlauea Lower East Rift Zone:

L’intensité de la fontaine de lave de la Fissure 8 a diminué pendant la nuit, et la hauteur de la fontaine fluctue entre 130 et 160 pieds (pas loin au-dessus du sommet du cône qui s’est formé au cours de la dernière semaine). La fissure 8 continue d’alimenter un canal transportant de la lave au Nord-Est le long de la route 132 et vers l’Est jusqu’à l’entrée de la lave dans la baie de Kapoho.

 

Le survol de 6 h 30 du HVO a confirmé que la lave remplissait complètement la baie de Kapoho, s’étendant à 0,7 mille de l’ancien littoral. Au Sud, la lave pénètre dans l’eau des cuvettes de Vacationland, après avoir inondé la plus grande partie de cette subdivision. Au Nord, la lave a recouvert tout sauf la partie Nord de Kapoho Beach Lots. Le lobe le plus septentrional du flux de la Fissure 8, dans la région de Noni Farms Road, a avancé d’environ 200 yards en descendant la pente.

Aucune autre fissure n’a montré d’activité significative ce matin.

Sommet du volcan Kīlauea :

Des niveaux élevés d’activité sismique se sont produits pendant la majeure partie de la nuit de lundi à mardi matin. Une petite explosion, d’une magnitude équivalente à un séisme de magnitude M5,5, s’est produite à 4 h 32  , générant un petit panache qui s’élevait à environ 1 000 pieds au-dessus du sommet. Depuis la petite explosion, la sismicité du sommet a été faible, suivant le modèle des événements précédents. L’effondrement vers l’intérieur du bord et des parois du cratère Halema`uma`u continue en réponse à l’affaissement continu du sommet.

Les séismes ressentis localement devraient se poursuivre et d’autres explosions de cendres sont probables.

Mardi 5 juin 2018, 16h54 (mercredi 6 juin 2018, 02:54 UTC).

Volcan Kīlauea , Lower East Rift Zone.

 

La fontaine de lave de la Fissure 8 se poursuit avec des hauteurs de fontaine rapportées à 150-180 pieds. Cette activité éruptive continue d’alimenter un canal transportant de la lave au Nord-Est le long de la route 132 et vers l’Est jusqu’à l’entrée de la lave dans la baie de Kapoho Bay. Des évasions mineures le long du champ d’écoulement canalisé continuent à se produire, mais toutes ont été très petites et ont stagné avant de parcourir une distance significative. Le survol de la mi-journée du HVO a montré que le flux de la fissure 8 a complètement rempli la baie de Kapoho et formé un delta de lave s’étendant à 0,8 mille de l’ancien littoral. Le lobe le plus septentrional du flux de la Fissure 8, dans la région de Noni Farms Road, avance très lentement vers le Nord-Est. Aucune autre fissure n’a montré d’activité significative  .

Sommet du volcan Kīlauea :

L’activité des tremblements de terre a chuté après la petite explosion de ce matin et progresse maintenant lentement, suivant le modèle des événements précédents de ce type. Les données de surveillance montrent que la subsidence au cratère du sommet se poursuit. Le vol d’observation de la mi-journée a montré un affaissement continu vers l’intérieur des bords et des parois du cratère Halema`uma`u en réponse à l’affaissement au sommet.

Source : HVO .

Photos : USGS, Bruce Omori.

Vidéo : USGS , Mick Kalber.

 

Descabezado Grande , Chili :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV)

Région Del Maule, volcan Descabezado, 4 juin 2018, 13:05 Heure locale (Chili continental).

Le Service National de Géologie et des Mines du Chili (Sernageomin) annonce les informations PRÉLIMINAIRES suivantes, obtenues à travers les équipements de surveillance du Réseau National de Surveillance des Volcans (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire Volcanologique des Andes. Sud (OVDAS):

Aujourd’hui, lundi 4 juin à 12h27 heure locale (16h27 GMT), les stations de surveillance installées à proximité du volcan Descabezado ont enregistré un séisme associé à une fracturation de roche (Volcano-Tectonique).

Les caractéristiques du séisme après son analyse sont les suivantes:

Temps d’origine : 12h27 heure locale (16h27 GMT)
Latitude : 35,570 ° S
Longitude : 70 751 ° W
Profondeur : 3,0 km
Magnitude : 3.1 (ML)

OBSERVATIONS
Aucune réplique n’a été enregistrée après l’enregistrement du séisme signalé.

Source : Sernageomin.

 

Fuego , Guatemala :

Je ne peux pas ne pas publier cette remarque pleine de bon sens du Dr Boris Behncke :

Je crois cependant qu’il ne faut pas faire de blagues sur l’idiotie de ceux qui se sont fait surprendre par les flux pyroclastiques, exceptionnellement étendus, lors de l’éruption du volcan  Fuego au Guatemala , il y a deux jours. Le fait est que l’échelle de l’événement a dépassé de loin celle des dizaines et des dizaines de modestes épisodes paroxystiques qui avaient eu lieu sur le même volcan au cours des presque 20 dernières années. En outre, la présence de nuages sur le volcan a rendu le développement de l’activité invisible, et donc tout le monde pensait que c’était un autre paroxysme comme ceux d’avant.

Bon nombre des victimes de l’éruption n’étaient pas curieux et spectateurs, mais habitants (très pauvres) des villages au pied du volcan, et parmi eux i, l y avait aussi beaucoup d’enfants. Des gens qui vivent en travaillant dans les plantations autour du Fuego, avec peu de moyens pour connaître la dangerosité des flux pyroclastiques et des lahar (flux de boue) de ce volcan. Pour se rendre compte de la réalité de ces personnes et de l’impact sur eux de l’éruption, je vous invite à regarder le visage de cette pauvre petite fille, brûlée terriblement aux mains et aux jambes (reconnaissable par le gonflement de ces zones) par la chaleur d’un flux pyroclastique. Heureusement, cette jeune fille devrait pouvoir se remettre complètement, mais pour beaucoup d’autres,  c’était bien pire.

BULLETIN VULCANOLOGIQUE SPÉCIAL BEFGO # 38-2018 Guatemala 05 juin 2018, 19h55 (heure locale)

Coulées Pyroclastiques dans les ravines Las Laras et Jute  .

Type d’activité: Vulcanienne
Morphologie: stratovolcan composite
Situation géographique: 14 ° 28’54˝ Latitude N; 90 ° 52’54˝Longitude W.
Hauteur: 3 763msnm.

Comme il a été rapporté l’activité du volcan Fuego, a augmenté a partir de 14 heures, cela a généré des explosions modérées et certaines fortes, avec des cendres s’élevant à 5000 mètres et dispersées dans la direction Nord-Est.
A partir de 19h28 (heure locale) un nouveau flux pyroclastique a été généré en direction du ravin de Las Lajas, donc les précautions d’ usage doivent être prises. En raison de la nébulosité, son déplacement n’a pas pu être observé.

Sources : Dr Boris Behncke , Insivumeh , 

 

 

Ibu , Indonésie :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA.

Délivré: 06 Juin 2018.
Volcan: Ibu (268030)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur aviation précédent: orange
Source: Observatoire du volcan Ibu
Numéro de l’avis: 2018IBU05
Localisation du volcan : N 01 deg 29 min 17 sec E 127 deg 37 min 48 sec
Région: Moluques du Nord, Indonésie
Altitude du sommet: 4240 FT (1325 M)

Résumé de l’activité volcanique:
Éruption avec nuage de cendres volcaniques à 03h06 UTC (12h06 local).

Hauteur du nuage volcanique:
La meilleure estimation du sommet des nuages de cendres est d’environ 1825 M (5840 FT) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevée que ce qui peut être observé clairement. Source de données de hauteur: observateur au sol.

Autres informations sur le nuage volcanique:
Nuage de cendres se déplaçant au Nord.

Remarques:
L’activité sismique est caractérisée par des explosions et des tremblements de terre d’avalanches de roche.

Source : Magma Indonésie.

Photo : xflo:w

 

Ruapehu , Nouvelle Zélande :

Bulletin d’alerte volcanique; Volcan Ruapehu

Le niveau d’alerte volcanique reste à 1
Le code couleur de l’aviation reste au vert

La température de Te Wai at-moe (Crater Lake) sur le Mt Ruapehu s’élève avec une augmentation du tremor volcanique. Ceci est cohérent avec un comportement mineur d’agitation volcanique. Le niveau d’alerte volcanique reste à 1.
Te Wai-moe a un cycle de température clair que nous avons observé depuis 2003. Au cours de ces cycles, la température varie entre ~ 12 et 40 ° C sur une période de ~ 12 mois. Dans notre dernier rapport (RUA 2018-02), nous décrivions la fin de la période relativement longue de température élevée de Te Wai-moe. Pendant cette période de température élevée, le lac a atteint ~ 38 ° C et nous nous attendions à ce que le lac se refroidisse comme il l’avait fait plusieurs fois auparavant. Au cours des 2 derniers mois, le lac a en effet refroidi à ~ 20 ° C où il est resté à cette basse température jusqu’à mardi la semaine dernière, lorsque le lac a recommencé à chauffer à une vitesse de ~ 1 ° C par jour. Après les cycles de chauffage précédents, nous prévoyons que le lac continuera de chauffer pour les prochaines semaines.

Coïncidant avec l’augmentation de la température du lac, nous avons également remarqué que le niveau de tremor volcanique a augmenté. Ceci est une caractéristique d’un cycle de chauffage et représente l’augmentation du débit des fluides hydrothermaux dans le lac. Les cycles de chauffage précédents ont montré que ce tremor accru pouvait durer des jours ou des semaines.
Dans le cadre de notre surveillance de routine normale, nous envisageons de visiter Te Wai-moe cette semaine (si le temps le permet) pour recueillir des échantillons d’eau et de gaz du lac.
Le Crater Lake a subi de nombreux cycles de chauffage et de refroidissement par le passé et nous ne voyons aucun signe inhabituel d’agitation accrue. Par conséquent, les observations actuelles sont cohérentes avec un comportement d’agitation mineure et, pour cette raison, nous restons au niveau d’alerte volcanique 1 et le code couleur de l’aviation reste au vert.
Le niveau d’alerte volcanique 1 correspond à une agitation mineure. Bien que ce soit le cas, c’est un rappel utile que les éruptions peuvent se produire avec peu ou pas d’avertissement.

Le GNS Science continue de surveiller de près le Mont Ruapehu et nos autres volcans actifs.

Source : Geonet , Geoff Kilgour Duty Volcanologue

Photo : Geonet

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search