01 Octobre 2022. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Merapi , Nouvelle Zélande : White Island , Hawaii : Mauna Loa , Mexique : Popocatepetl .

Home / blog georges Vitton / 01 Octobre 2022. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Merapi , Nouvelle Zélande : White Island , Hawaii : Mauna Loa , Mexique : Popocatepetl .

01 Octobre 2022. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Merapi , Nouvelle Zélande : White Island , Hawaii : Mauna Loa , Mexique : Popocatepetl .

01 Octobre 2022.

 

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Communiqué , Institut de physique du globe de Paris , Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise ,30 septembre 2022 – 11h00 (heure locale) – 07h00 (heure UTC) .
Éruption en cours

L’éruption débutée le 19/09/2022 aux alentours de 07h48 heure locale se poursuit. L’amplitude du trémor éruptif (indicateur d’une émission de lave en surface) est en augmentation depuis 21h40 heure locale hier (17h40 UTC ; ). Cette intensification est très certainement liée à une augmentation de pression au sein du cône éruptif qui a conduit d’abord à l’élargissement de l’ouverture de la bouche principale du cône puis à une augmentation d’activité de la bouche secondaire (au Sud du cône principal) vers 23h15 heure locale .

Évolution du RSAM (indicateur d’une émission de lave en surface) depuis le 19/09/2022 00h00 heure UTC (04h00 heure locale) sur la station sismologique RVA située au niveau du cratère Rivals (© OVPF/IPGP).

Les images de la webcam de l’OVPF-IPGP située au Piton de Bert montrent depuis 23h15 heure locale hier soir une activité de projection de lave plus importante que les jours précédents au niveau du site éruptif, avec un élargissement de la bouche éruptive principale et secondaire.
– Un dégazage est toujours observé au niveau du site éruptif   ;
– la majorité des écoulements de lave se font toujours par tunnels de lave au sein desquels de nombreuses résurgences sont visibles ;
– des écoulements de lave se font également directement depuis la bouche secondaire  ;

Prise de vue du site éruptif le 30 septembre 2022 à 5h45 UTC (9h45 heure locale, à droite) depuis la caméra de l’OVPF-IPGP-IRT située au Piton de Bert (©OVPF-IPGP-IRT).

Les estimations de débit de lave établies par méthode satellite sur les plateformes HOTVOLC (OPGC – université Clermont Auvergne) et MIROVA (Université de Turin) indiquent un débit moyen sur les dernières 24 heures relativement stable et faible autour de 2-4 m3/s. L’activité d’écoulement de lave se faisant désormais principalement en tunnel, ces estimations sont des
valeurs minimales.
Le traitement par stéréophotogrammétrie des images acquises par les équipes de l’OVPF-IPGP le 28 septembre 2022 a permis d’estimer la taille du cône éruptif. Il faisait à cette date, en son point le plus haut, environ 27 m de hauteur et 87 m de large  .

Prise de vue du site éruptif le 28 septembre 2022 vers 15h (heure locale). La bouche principale était plus refermée et la bouche secondaire (à gauche sur la photo) était déjà visible mais de faible dimension (©OVPF-IPGP).

– Un séisme volcano-tectonique a été enregistré à l’aplomb de la zone sommitale sur les dernières 24 heures.
– La reprise d’une légère inflation (gonflement) sur l’ensemble du volcan (sommet et enclos) se confirme mais reste de très faible intensité pour l’instant (< 1 cm).

Niveau d’alerte : Alerte 2-1 (Accès à l’Enclos interdit ; éruption dans l’Enclos sans menace particulière pour la sécurité des personnes, des biens ou de l’environnement).

Source : Direction OVPF /IPGP.

 

Indonésie , Merapi :

Rapport sur l’activité du Mont Merapi du 16 Septembre 2022 au 22 Septembre  2022 , Publié le 23 Septembre 2022

RÉSULTATS DES OBSERVATIONS
Visuel
Le temps autour du mont Merapi est généralement ensoleillé le matin et l’après-midi, tandis que le soir est brumeux. Une fumée blanche, d’épaisseur faible à moyenne, de faible pression et de 100 m de haut a été observée depuis le poste d’observation du mont Merapi de Babadan le 27 septembre 2022 à 06h00 WIB.
Cette semaine, 7 avalanches de lave ont été observées au Sud-Ouest, descendant la rivière Bebeng avec une distance de glissement maximale de 1800 m.
Sur le dôme Sud-Ouest, il y a une augmentation de la hauteur du dôme de 1 m. Pour le dôme central, aucun changement morphologique significatif n’a été observé. Sur la base d’une analyse photo, le volume du dôme est calculé à 1 637 000 m3, et pour le dôme central, il est de 2 772 000 m3.

Sismicité

Cette semaine, la sismicité du mont Merapi a montré :

218 tremblements de terre volcaniques profonds (VTA),
18 tremblements de terre volcaniques peu profonds (VTB),
137 tremblements de terre multi-phases (MP),
43 séismes d’avalanches (RF),
50 tremblements de terre d’émissions (DG),
7 séismes tectoniques (TT).
L’intensité de la sismicité de cette semaine est encore assez élevée.

 

Déformation

La déformation du mont Merapi qui a été surveillée à l’aide d’EDM et de GPS cette semaine ne montre aucun changement significatif.

Pluie et lahars:
Cette semaine, il y avait de la pluie au poste d’observation de Kaliurang avec une intensité de pluie de 47 mm/h pendant 85 minutes le 21 septembre 2022.. Il n’y a eu aucun rapport de lahars ou de débit supplémentaire dans les rivières qui proviennent du mont Merapi.  

Conclusion
Sur la base des résultats des observations visuelles et instrumentales, il est conclu que :
 L’activité volcanique du mont Merapi est encore assez élevée sous la forme d’une activité d’éruption effusive. L’état de l’activité est défini au niveau « SIAGA ».

Source et photo : BPPTKG.

 

Nouvelle Zélande , White Island :

Les images de la caméra Web de Whakaari / White Island ont montré que l’émission mineure et passive de cendres du cratère le dimanche 18 septembre 2022 n’a pas persisté. Le fort signal gazeux de dioxyde de soufre (SO2) associé à cette cendre n’a pas été vu depuis. Le niveau d’alerte volcanique reste à 2.

L’émission mineure et passive de cendres d’un évent actif derrière le lac de cratère sur Whakaari / White Island observée le dimanche 18 septembre n’a pas été vue depuis. Notre caméra Web North Rim continue de produire des vues de la zone du cratère et des vérifications régulières par notre Centre national de surveillance des géorisques n’ont permis de voir aucune émission de cendres. Les observations du satellite TropOMI qui image le dioxyde de soufre (SO2) une fois par jour n’ont montré aucun signal sur Whakaari/White Island depuis le dimanche 18 septembre.

Vue de la caméra North Rim le dimanche 18 septembre (à gauche) montrant l’émission de cendres brunes d’un évent actif, et le mercredi 28 septembre (à droite) lorsqu’aucune cendre n’était présente.

Ces derniers jours, les images de la caméra North Rim sont devenues moins claires. Ceci est un résultat normal du panache de vapeur de l’île dérivant sur l’appareil photo et déposant un film mince et salé sur le couvercle de protection de l’appareil photo. Les images restent suffisamment claires pour fournir des vues utiles de la zone active du cratère. Le film mince et salé disparaîtra  lors de la prochaine forte pluie.

Nous avons précédemment suggéré que l’émission mineure et passive de cendres et de dioxyde de soufre (SO2) du dimanche 18 septembre était très probablement due à un petit volume peu profond de magma qui a libéré son gaz et entraîné avec lui de petits fragments de magma. L’absence d’autres émissions de cendres ou de dioxyde de soufre depuis confirme cette conclusion. Il n’y a aucune preuve d’augmentation de l’activité sur Whakaari/White Island.

L’un de nos sites d’enregistrement sismique a recommencé à fonctionner le lundi 19 septembre, mais n’a duré qu’une journée. Nous ne savons pas pourquoi notre station sismique a recommencé à fonctionner, et ne nous attendons pas à ce qu’elle reprenne ses activités dans les prochains jours.

La VAL reste au niveau 2 (troubles modérés à intensifiés), reconnaissant le niveau d’activité actuel, mais continuant également à reconnaître le plus grand niveau d’incertitude dans notre interprétation en raison du manque actuel de données cohérentes et utiles en temps réel. Le code de couleur de l’aviation est abaissé au jaune, ce qui reflète une probabilité réduite d’émissions mineures de cendres.

Si le temps le permet, nous augmenterons la fréquence de nos vols de mesures de gaz et d’observation vers l’île jusqu’à ce que nous puissions entretenir notre équipement et nos alimentations électriques sur l’île. Nous avons toujours un accès intermittent aux images des webcams de l’île, offrant un certain niveau de surveillance visuelle entre nos vols.

Source et photos : Geonet / Steven Sherburn /Volcanologue de service par intérim.

 

Hawaii , Mauna Loa :

19°28’30 » N 155°36’29 » O,
Altitude du sommet :13681 pieds (4170 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur actuel de l’aviation : JAUNE

Résumé de l’activité :
Le volcan Mauna Loa n’est pas en éruption. Les taux de sismicité restent élevés au-dessus des niveaux de fond à long terme. Les autres flux de données de surveillance du Mauna Loa – déformation du sol, concentrations de gaz, apparence visuelle dans les webcams – ne montrent aucun changement significatif.

Observations :
Au cours de la semaine dernière, les sismomètres du HVO ont enregistré plus de 400 tremblements de terre de faible magnitude (inférieure à M3,0) sous le sommet et les flancs supérieurs du Mauna Loa. La plupart des tremblements de terre se sont produits sous Moku’āweoweo, la caldeira sommitale du Mauna Loa, à des profondeurs de 2 à 3 km sous la surface. Cette augmentation de la sismicité ne signifie pas qu’une éruption soit imminente ni que la progression vers une éruption soit certaine.

L’activité sismique élevée sous le Mauna Loa a commencé à la mi-2022 mais s’est intensifiée vers 2 heures du matin HST le 23 septembre 2022. Les tremblements de terre se sont poursuivis à un rythme d’environ 50 par jour. Cela représente une augmentation par rapport à une moyenne de 15 tremblements de terre par jour avant cet essaim. La plupart des tremblements de terre ont été inférieurs à la magnitude 2 et il est peu probable qu’ils soient ressentis ou causent des dommages ; le plus grand événement de l’essaim à ce jour était de magnitude 2,8 le 23 septembre .

Le 8 septembre 2022, le personnel de l’Observatoire des volcans hawaïens a remplacé la station de mesure de gaz à Sulphur Cone sur la zone de Rift Sud-Ouest du Mauna Loa. Le personnel de terrain (en orange) et la station de surveillance des gaz sont visibles à droite du centre de cette vue aérienne, qui montre également la fissure de 1950 et le cône de soufre. Sulphur Cone est à une altitude de 3 430 mètres (11 240 pieds) au-dessus du niveau de la mer.

Un signal mineur d’inclinaison du sol a été enregistré coïncidant avec cet essaim. Les changements d’inclinaison en cours sont difficiles à séparer des mouvements du sol en raison des cycles quotidiens de chauffage/refroidissement et des signaux saisonniers forts. Cette modification d’inclinaison est plus petite que celle qui avait accompagné un essaim de tremblements de terre en août 2022, et les deux sont plus petites que celle qui s’était produite en mars 2021 et qui avait fait l’objet d’une veille volcanique.

Les mesures du système de positionnement global (GPS) montrent de faibles taux de déformation dans la région du sommet du volcan qui se sont poursuivis au cours de la semaine dernière.

Les concentrations de dioxyde de soufre (SO2), de sulfure d’hydrogène (H2S) et de dioxyde de carbone (CO2), ainsi que les températures des fumerolles, restent stables au sommet et à Sulphur Cone dans la partie supérieure du Rift Sud-Ouest.

Les vues de la webcam n’ont montré aucun changement dans le paysage volcanique du Mauna Loa au cours de la semaine dernière.

Des augmentations de l’activité sismique ont déjà été détectées sur le Mauna Loa sans éruptions ultérieures. Nous nous attendons à ce qu’une sismicité peu profonde supplémentaire et d’autres signes de troubles précèdent toute future éruption, si elle devait se produire.

Source : HVO.

Photo : USGS/ T. Elias.

 

Mexique , Popocatepetl :

30 septembre, 11h00 (30 septembre, 16h00 GMT)

Au cours des dernières 24 heures, selon les systèmes de surveillance du volcan Popocatépetl, 58 exhalaisons ont été détectées, accompagnées de vapeur d’eau, de gaz volcaniques et de légères quantités de cendres.

De plus, deux tremblements de terre volcano-tectoniques ont été enregistrés hier à 16h30 et aujourd’hui à 08h11, avec des magnitudes de 1,6 et 1,4, respectivement.

Au cours de la matinée et au moment de ce rapport, une émission de vapeur d’eau, de gaz volcaniques et de légères quantités de cendres est observée, avec une direction Sud-Sud-Est.

Le CENAPRED exhorte à NE PAS APPROCHER le volcan et surtout le cratère, en raison du danger de chute de fragments balistiques et, en cas de fortes pluies, de rester à l’écart du fond des ravins en raison du danger de coulées de boue et de débris.

Le feu de circulation d’alerte volcanique Popocatépetl est en JAUNE PHASE 2.

Source : Cenapred

 

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search