14 Septembre 2022. FR. Italie : Stromboli , Italie : Vulcano , Nouvelle Zélande : Lac Taupo , Indonésie : Semeru , Equateur : Sangay .

Home / blog georges Vitton / 14 Septembre 2022. FR. Italie : Stromboli , Italie : Vulcano , Nouvelle Zélande : Lac Taupo , Indonésie : Semeru , Equateur : Sangay .

14 Septembre 2022. FR. Italie : Stromboli , Italie : Vulcano , Nouvelle Zélande : Lac Taupo , Indonésie : Semeru , Equateur : Sangay .

14 Septembre 2022.

 

Italie , Stromboli :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 05 Septembre 2022 au 11 Septembre 2022. (date d’émission 13 Septembre 2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Dans cette période une activité explosive normale de type strombolienne a été observée. La fréquence horaire totale des explosions était variable sur des valeurs faibles (3-5 événements/h). L’intensité des explosions était faible et moyenne à la fois dans la zone du cratère Nord et dans la zone du cratère Centre-Sud.
2) SEISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques suivis ne présentent pas de variations significatives.
3) DÉFORMATIONS DES SOLS : Les réseaux de surveillance des déformations des sols en fonctionnement sur l’île n’ont pas montré de variations significatives au cours de la période étudiée.
4) GEOCHIMIE : Flux de SO2 à un niveau moyen et croissant
Le flux de CO2 des sols dans la zone sommitale est sur des valeurs moyennes.
Le rapport C/S dans le panache se pose sur des valeurs moyennes (9,5)
Rapport isotopique de l’Helium dissous dans les puits thermiques : il n’y a pas de mise à jour par rapport à l’échantillonnage du 27 juillet 2022.
5) OBSERVATIONS SATELLITAIRES : L’activité thermique observée par satellite dans la zone sommitale était faible.

Photo de la terrasse du cratère prise du Pizzo sopra la fossa avec l’emplacement des secteurs de cratère des deux zones de cratère (N et CS)

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Dans la période sous observation seule une mise à jour est disponible concernant les observations volcanologiques de terrain sur Stromboli, comme suite à des problèmes d’acquisition de signaux
vidéos causées par des dommages à la fibre optique reliant Punta Labronzo et COA en raison du mauvais temps qui a frappé l’île le 12 août 2022. Les dernières données mises à jour pour la période du 8 au 14 août 2022, ont placé l’activité explosive totale à un niveau moyen- faible, avec une intensité des explosions entre faible et moyenne dans les zones du cratère Nord et Centre-Sud. 
Dans le cadre des activités de la convention DPC/INGV Annexe A et du projet départemental de l’ONU, 2 inspections ont été réalisées dans la zone sommitale : dans la matinée du mercredi 7 septembre et du vendredi 9 septembre.
L’activité éruptive a été observée depuis les abris Roccette aux abris de Ginostra, en passant par l’Elipista et le Pizzo. L’activité en général s’est avérée faible tant en termes de type et d’intensité des explosions que de nombre d’événements.

Photo d’une émission de cendres provenant de la bouche S2.

Dans la zone Centre-Sud, le dégazage était très faible, bien qu’il ait été plus évident le vendredi 9 lorsque le cratère S1 et celui situé entre S1 et S2 ont également produit un dégazage léger et discontinu. Des émissions de cendres faibles et peu fréquentes (parfois simultanément) ont été observées à partir d’au moins 2 évents situés près du cratère S2, parfois associés à peu de matériaux grossiers. Au cratère central (C) le dégazage était presque absent ; l’accumulation de matériaux effondrés à l’intérieur du bord supérieur du mur faisant face au Pizzo était clairement visible.

Dans la zone Nord, le cratère N2 a montré un dégazage très intense avec des jets discontinus de gaz très bruyants, et des explosions modestes mais rares de lambeaux de lave. Le cratère N1 a montré très peu de dégazage en général les deux jours, bien que des émissions épisodiques de cendres aient été observées le vendredi 9.

Source : INGV.

Lire l’article https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/688-bollettino-Settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli-del-2022-09-13/file

Photos : Capture web ingv.it

 

Italie , Vulcano :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 05 Septembre 2022 au 11 Septembre 2022. (date d’émission 13 Septembre 2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :

1) Température des fumerolles du cratère : Le long du bord supérieur, les températures restent stables à des valeurs élevées.
2) Flux de CO2 dans la zone du cratère : Le flux de CO2 dans la zone du cratère montre une légère diminution, restant toujours sur des valeurs moyennes-élevées.
3) Flux de SO2 dans la zone du cratère : flux de SO2 stable à un niveau modérément moyen-élevé
4) Géochimie des gaz fumeroliens : Aucune mise à jour n’est disponible.
5) Flux de CO2 à la base du cône de La Fossa et dans la zone de Vulcano Porto : Valeurs de flux de CO2 stables et supérieures au bruit de fond du site de Rimessa. Sur le site Camping Sicilia, il y a une légère tendance à la baisse, tandis que sur le site Palizzi (P4max) il y a une légère augmentation des débits, dans les deux sites ils restent élevés. Sur le site de Faraglione, les valeurs relevées sont stables et proches du bruit de fond.
6) Géochimie des aquifères thermaux : Dans les eaux du puits du Camping Sicilia, il y a toujours des valeurs de température élevées et des valeurs de conductivité moyennes-basses ; dans le puits Bambara, les valeurs de niveau montrent une nouvelle diminution, tandis que les valeurs de conductivité montrent une tendance à la hausse.
7) Sismicité locale : faible taux d’occurrence d’événements locaux.
8) Sismicité régionale : Aucune activité sismique régionale.
9) Déformations – GNSS : Le réseau de stations GNSS permanentes n’a pas enregistré de changements significatifs
10) Déformations – Inclinométrie : Le réseau inclinométrique n’enregistre pas de variations significatives
11) Gravimétrie : Des anomalies de haute fréquence sont enregistrées les 7 et 8 septembre. Il n’y a pas de variations évidentes à moyen-long terme.
12) Autres remarques : GNSS mobile. Le réseau mobile GNSS acquiert et transmet les mouvements en temps réel à une fréquence de 1 Hz. Les séries historiques acquises jusqu’à présent ne montrent pas de variations significatives autour de la zone de Porto di levante .

FLUX DE CO2 DANS LA ZONE DU CRATÈRE
Les données de la station VSCS montrent une légère baisse et s’installent en tout cas sur des valeurs autour de 6436 g/m2/jour (journée 12 septembre). La moyenne mensuelle de septembre s’établit à 8037 g/m2/jour, une légère baisse par rapport à août (8151 g/m2/jour) mais toujours anormale par rapport aux valeurs moyennes du fond évalué sur la dernière décennie d’observations et de suivi .

SISMICITÉ LOCALE
L’activité sismique liée aux événements à haute fréquence était faible, avec moins de cinq événements par jour.
En ce qui concerne le nombre d’événements VLP, la lente tendance à la baisse se poursuit. Dans la semaine du 5 au 11 septembre, une moyenne d’environ 5 événements par jour.

Source : INGV.

Lire l’article https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/689-bollettino-Settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Vulcano-del-2022-09-13/file

Photos : INGV-Roma1

 

Nouvelle Zélande , Lac Taupo :

BULLETIN D’ACTIVITÉ VOLCANIQUE, mercredi 14 septembre 2022 , 00:00 ;
Le niveau d’alerte volcanique reste à 0

La séquence de tremblements de terre sous le lac Taupō se poursuit, incluant désormais un événement de magnitude 4,2 à 6 h 36 le samedi 10 septembre 2022 – le plus grand tremblement de terre dans la région à ce jour cette année. Le tremblement de terre était situé du côté Est du lac à une profondeur d’environ 5 km et a été largement ressenti localement. Le niveau d’alerte volcanique pour le centre volcanique de Taupō reste au niveau 0.

Figure 1 : Tremblements de terre localisés par GeoNet dans la région du lac Taupō du 1er janvier au 12 septembre 2022. Tous les tremblements de terre présentés ici étaient situés à moins de 30 km de profondeur. Il y a plus de 650 tremblements de terre indiqués sur la carte

La séquence de tremblements de terre sous la partie centrale du lac Taupō (Taupō-nui-a-Tia), dont nous avons parlé dans nos deux précédents bulletins d’activité volcanique, s’est poursuivie à un rythme d’environ 40 à 50 tremblements de terre par semaine. Depuis le début de la séquence en mai 2022, le rythme est passé de 30 événements par semaine à plus de 40 par semaine. Nous avons maintenant localisé plus de 650 tremblements de terre à moins de 30 km de profondeur.

Le tremblement de terre de M 4,2 samedi matin est le plus grand événement de cette année à Taupō. Il a été rapporté ressenti par 1242 personnes. Les deux plus grands tremblements de terre suivants étaient tous deux de magnitude 3,6 ; le premier a été enregistré le 17 mai et l’autre le 11 juillet 2022. Depuis 2000, nous avons localisé 7 tremblements de terre de magnitude supérieure à 4 sous le lac, le plus important était un M 5,0 le 4 septembre 2019 situé près de l’île de Motutaiko. Le tremblement de terre de samedi était à 8 km au Nord-Est de ce tremblement de terre de 2019.

La figure 1 montre que les emplacements des tremblements de terre dans la séquence de cette année forment trois groupes dans la partie centrale du lac. Il y a un petit groupe occidental centré juste au large des falaises de Karangahape, puis un groupe dans la zone centrale du lac et le plus grand groupe oriental qui s’enroule en partie autour du groupe central. La figure 1 montre également des grappes de petits tremblements de terre dans les champs géothermiques de la région de Taupo. Les magnitudes et le nombre d’événements dans les amas sont typiques du schéma continu de sismicité. La figure 2 montre le nombre de tremblements de terre détectés et localisés chaque année depuis 2000 dans la zone en pointillés délimitée sur la carte.

En plus de l’activité sismique, GeoNet surveille en permanence la déformation du sol autour de Taupō. Suite au soulèvement de 12 mm observé à partir des données de nivellement du lac, les données de déformation des instruments GNSS (GPS) autour du lac montrent également un signal indiquant une déformation horizontale. La modélisation numérique indique que l’extension horizontale est cohérente avec une source de déformation dans la région principale de l’activité sismique.

Figure 2 : Tremblements de terre détectés et localisés dans la zone en pointillés délimitée sur la carte chaque année depuis 2000. La séquence de tremblements de terre de 2022 se démarque, à ce stade, les nombres dépassent les séquences de 2009, sont presque égaux à ceux de 2008 et restent inférieurs à ceux en 2019.

Le centre volcanique de Taupō fait partie de la zone volcanique de Taupō, une région tectoniquement très active avec de nombreuses failles connues et un volcanisme actif. L’activité dans cette région est souvent liée à un mélange de processus de déformation régionaux et aux systèmes magmatiques séparés sous les volcans, ce qui a contribué à éclairer notre opinion selon laquelle le niveau d’alerte volcanique 0 est actuellement approprié pour le centre volcanique de Taupō. Par conséquent, le niveau d’alerte volcanique reste à 0.

Source : Geonet.

Photos : Geonet ( ( crater of the moon).

 

Indonésie , Semeru :

OBSERVATION DE SISMICITE
17 tremblements de terre d’éruptions/explosions avec une amplitude de 11-22 mm et une durée de   75-110 secondes.

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Émis : 12 septembre 2022
Volcan : Semeru (263300)
Code Couleur Aviation Actuel : ORANGE
Code Couleur Aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Semeru
Numéro d’avis : 2022SMR207
Emplacement du volcan : S 08 deg 06 min 29 sec E 112 deg 55 min 12 sec
Région : Java oriental, Indonésie
Altitude du sommet : 11763 FT (3676 M).

 

Résumé de l’activité volcanique :
Eruption avec nuage de cendres volcaniques à 22h24 UTC (05h24 locale).

Hauteur des nuages volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres est d’environ 12723 FT (3976 M) au-dessus du niveau de la mer, peut-être plus élevée que ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant vers l’Ouest

Source : Magma Indonésie .

Photo : Archive Magma Indonésie

 

Equateur , Sangay :

MARDI 13 SEPTEMBRE 2022
À partir de 15:20 TL, à travers les images satellites (GOES-16), on peut remarquer un mince nuage de cendres atteignant 1,4 km au-dessus du cratère et se dirige vers le Nord-Ouest. Le nuage de cendres pourrait provoquer une légère chute de cendres dans la province de Chimborazo. Ce phénomène a été récurrent tout au long de la période d’éruption actuelle. Il est recommandé de prendre les mesures voulues  .

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN SANGAY , Mardi 13 Septembre 2022.
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : Pas de changement .
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : Pas de changement .

Sismicité : Du 12 Septembre 2022. , 11:00h au 13 Septembre 2022, 11:00h : 

Il n’y a pas eu de coupures dans la transmission des données de la station de référence, donc les statistiques sismiques sont complètes.

Explosion (EXP) 705
Longues périodes (LP) 32
Tremors d’émissions (TREMI ) 28.

 

Pluies / Lahars :
Aucune pluie n’a été enregistrée dans le secteur au cours des dernières 24 heures. **En cas de fortes pluies, celles-ci pourraient remobiliser les matériaux accumulés, générant des coulées de boue et de débris qui descendraient sur les flancs du volcan et se déverseraient dans les rivières adjacentes.**

Émission / colonne de cendres :
Selon les caméras, plusieurs émissions de gaz et de cendres ont été observées à des hauteurs de 1 500 à 2 000 mètres au-dessus du niveau du cratère vers l’Ouest et le Sud-Ouest. Le VAAC de Washington a enregistré 5 alertes d’émission de cendres observées sur des satellites à des hauteurs de 1 200 et 2 100 mètres au-dessus du niveau du cratère dans une direction constante vers l’Ouest.

Autres paramètres de surveillance :
Le système satellitaire FIRMS a enregistré 35 alertes thermiques, tandis que le système satellitaire MIROVA a enregistré 2 alertes thermiques élevées (375 et 307 MW) sur le Sangay au cours des dernières 24 heures.

Observation:
Dans les images partagées par le Réseau des observateurs volcaniques (ROVE), ECU911 et les caméras de l’Institut, plusieurs émissions de gaz et de cendres ont pu être observées qui n’ont généré aucune nouvelle. À la date de clôture de ce bulletin, il n’y a eu aucun rapport de chute de cendres à l’échelle nationale. Pour le moment, le volcan est nuageux.

Niveau d’alerte: Orange.

Source : IGEPN.

Photo : #Eqphos_fotografía

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search