30 Aout 2022.

 

Chili , Nevados de Chillan :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV), Région de Ñuble, Complexe volcanique Nevados de Chillán, 29 Aout 2022, 11h08 heure locale (Chili continental)

Le Service national de géologie et des mines du Chili (Sernageomin) publie les informations PRÉLIMINAIRES suivantes, obtenues grâce aux équipements de surveillance du Réseau national de surveillance volcanique (RNVV), traitées et analysées dans l’Observatoire volcanologique des Andes du Sud (Ovdas):

Le Lundi 29 Aout, à 10h33 heure locale (14h33 UTC), les stations de surveillance installées à proximité du complexe volcanique du Nevados de Chillán ont enregistré un séisme associé à la dynamique des fluides à l’intérieur du système volcanique (type longue période).

 

Les caractéristiques du séisme après son analyse sont les suivantes :
HEURE D’ORIGINE : 10h33 heure locale (14h33 UTC)
LATITUDE : 36,867 ° S
LONGITUDE: 71.370 ° W
PROFONDEUR : 0,6 km
DEPLACEMENT REDUIT : 422 (cm2)
SIGNAL ACOUSTIQUE : 166,2 Pascals réduits à un km.

Les caractéristiques de l’activité de surface sont les suivantes :
HAUTEUR MAXIMALE DE LA COLONNE: 2000m au dessus du point d’émission .
DIRECTION DE DISPERSION : Sud

OBSERVATIONS :

L’explosion a généré une colonne éruptive contenant des matériaux pyroclastiques qui a atteint  2 km au dessus du cratère . De plus , l’explosion a été accompagnée de flux pyroclastiques d’une distance inférieure à 500m en direction Est et Sud-Est du volcan.

Les autres paramètres sismiques  avant l’évènement rapporté ont enregistré une sismicité de basse énergie , en relation avec la dynamique des fluides à l’intérieur du système volcanique .
L’alerte technique volcanique reste au niveau jaune .

Source : Sernageomin.

Photo : Josefauna ( Archive).

 

Guatemala , Fuego :

Volcán de Fuego : les autorités se déclarent en état d’alerte en raison de la descente de lahars.

En raison des fortes pluies dans les environs du volcan Fuego, la descente de lahars s’est intensifiée, pour laquelle les autorités sont en alerte.

Les fortes pluies des dernières heures favorisent la descente de lahars à travers les ravins qui entourent le Volcán de Fuego, ce qui constitue un risque pour les habitants des communautés situées sur les pentes du volcan, principalement à Escuintla, ont rapporté ce lundi 29 Août les autorités locales.

Selon le coordinateur national pour la prévention des catastrophes (Conred), une grande quantité de matériel descend de la partie supérieure du Volcán de Fuego par les ravins de Las Lajas, Trinidad et Ceniza. Les autorités ont souligné que ce problème se produit chaque année dans le secteur en raison du manque d’infrastructures routières, telles que les ponts, qui deviennent l’un des plus grands besoins des familles résidant dans 10 communautés du secteur.

Les éruptions que le Volcán de Fuego a subies ces dernières années, en particulier celle qui s’est produite en juin 2018, ont fait couler des millions de mètres cubes de cendres à travers les ravins vers le lit de la rivière Ceniza, Achiguate, Guacalate, Pantaleón, Cristóbal, Coyolate et ces derniers mois à Acomé et Río Seco.
Pour cette raison, on estime qu’au moins 200 communautés dans huit municipalités d’Escuintla sont à risque d’inondation, et certaines d’entre elles pourraient même être enterrées.

Cet extrême s’est déjà produit, car en octobre 2019, plus de 20 maisons du lotissement El Socorro 5, El Cajón, Santa Lucía Cotzumalguapa, ont été enterrées par des lahars qui ont descendu la rivière Pantaleón.

Source : Prensalibre.com.

Photo : Caroline Sarrazin , Rés-EAUx .

 

Hawaii , Kilauea :

19°25’16 » N 155°17’13 » O,
Altitude du sommet :4091 pieds (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : ATTENTION
Code couleur actuel de l’aviation : ORANGE

Résumé de l’activité :
L’éruption au sommet du volcan Kīlauea, dans le cratère Halema’uma’u, s’est poursuivie au cours des dernières 24 heures. Toute l’activité éruptive récente a été confinée au cratère. Aucun changement significatif n’a été observé au sommet ou dans l’une ou l’autre des zones de Rift.

Observations du lac de lave du cratère Halemaʻumaʻu :
L’éruption de lave depuis l’évent Ouest dans le lac de lave actif et sur le fond du cratère s’est poursuivie au cours des dernières 24 heures. La partie active du lac de lave a montré une activité de surface continue. L’activité de surface, à l’extérieur du lac de lave, se produit parfois à partir d’éruptions le long des marges du cratère. Les mesures de survol du 16 août 2022 ont indiqué que le fond du cratère avait connu une élévation totale d’environ 137 mètres (449 pieds) .

Cette photographie d’ensemble de l’éruption dans le cratère Halema’uma’u au sommet du Kīlauea a été prise par un géologue du HVO dans la matinée du 24 août 2022, depuis le site de la webcam sur le bord Ouest du cratère. Le lac de lave actif (argent) peut être vu près du centre-droit du cadre, avec des quantités substantielles de gaz volcanique émis par l’évent Ouest à proximité qui alimente l’éruption. Les coulées de lave qui constituent le reste du fond du cratère s’étendent maintenant sur environ 0,8 miles (1,3 kilomètres) de l’Ouest (côté proche) à l’Est (côté éloigné). Deux des blocs tombés du cratère lors de l’effondrement du sommet de 2018 sont actuellement submergés : un du côté Nord (à gauche) et un autre du côté Ouest (en bas à droite).

Observations du sommet :
Les inclinomètres du sommet ont enregistré relativement peu de déformation du sol au cours des dernières 24 heures. Le tremor volcanique reste au-dessus des niveaux de fond. Un taux d’émission de dioxyde de soufre (SO2) d’environ 1 400 tonnes par jour (t/j) a été mesuré le 26 août 2022.

Observations de la zone de Rift :
Aucune activité inhabituelle n’a été notée le long de la zone de Rift Est ou de la zone de Rift Sud-Ouest ; de faibles taux de déformation du sol et de sismicité se poursuivent le long des deux. Les mesures des stations de surveillance continue des gaz sous le vent de Puʻuʻōʻō dans la zone du Rift Sud-Est restent inférieures aux limites de détection du SO2, ce qui indique que les émissions de SO2 de Puʻuʻōʻō sont négligeables.

Source : HVO.

Photo : USGS / M. Zoeller. 

 

Equateur , Sangay :

Lundi 29 AOÛT 2022
Aujourd’hui, à partir de 16h00 TL environ, la station sismique SAGA enregistre des signaux sismiques correspondant à la descente de coulées de boue et de débris (lahars) sur le volcan Sangay. Ce phénomène est récurrent depuis le début de l’activité en mai 2019 et est dû au fait que les pluies dans le volcan remobilisent l’abondant matériel volcanique accumulé ces dernières semaines. Par mesure de précaution, il est recommandé de ne pas entrer ou s’approcher des lits des rivières Sangay Norte, Culebrillas, Palora, Volcán et Upano.

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN SANGAY , Lundi 29 Aout 2022.
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : Pas de changement .
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : Ascendante .

Sismicité : Du 28 Aout 2022 , 11:00h au 29 Aout 2022 , 11:00h : 

En raison de problèmes techniques dans la station de référence, le comptage des événements a été effectué pour une durée de 20 heures de fonctionnement.

Explosion (EXP) 461
Longues périodes (LP) 22
Tremors (TRE ) 45.

Pluies / Lahars :
Fortes pluies. **En cas de fortes pluies, celles-ci pourraient remobiliser les matériaux accumulés, générant des coulées de boue et de débris qui descendraient sur les flancs du volcan et se déverseraient dans les rivières adjacentes.**

Émission / colonne de cendres :
Aucune émission n’a été observée par les caméras, en raison de la faible visibilité du secteur du volcan. Cependant, le VAAC de Washington a signalé des émissions de gaz et de cendres à des hauteurs de 870 et 1 170 mètres au-dessus du sommet, en direction de l’Ouest.

Gaz:
Le système MOUNTS a rapporté 70,9 tonnes de SO2, mesuré le 28/08/2022 à 13h52 TL.

Autres paramètres de surveillance :
Aucune anomalie thermique n’a été enregistrée au cours des dernières 24 heures.

Observation:
Le volcan est resté nuageux la plupart du temps. Aucun rapport de chute de cendres n’a été reçu.

Niveau d’alerte: Orange.

Source : IGEPN.

Photo : ECU 911 ( archive)

 

Alaska , Cleveland :

52,49’20 » N 169,56’42 » O,
Altitude du sommet : 5676 pieds (1730 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS
Code couleur actuel de l’aviation : JAUNE

Les troubles se poursuivent sur le Cleveland. La sismicité reste faible. Aucune activité explosive n’a été détectée sur les réseaux locaux ou régionaux. Aucune activité inhabituelle observée dans les vues satellites nuageuses au cours de la dernière journée.

Des épisodes d’épanchement de lave et d’explosions peuvent se produire sans avertissement préalable. Les explosions du Cleveland sont normalement de courte durée et ne présentent un danger pour l’aviation qu’à proximité immédiate du volcan. Des explosions plus importantes qui présentent un danger plus répandu pour l’aviation sont possibles mais sont moins probables et se produisent moins fréquemment.

Lorsque tout est opérationnel, le volcan Cleveland est surveillé par seulement deux stations sismiques, ce qui limite la capacité d’AVO à localiser avec précision les tremblements de terre et à détecter les troubles précurseurs pouvant conduire à une éruption explosive. La détection rapide d’une éruption produisant des cendres peut être possible en utilisant une combinaison de données sismiques, infrasonores, de foudre et satellitaires.

Source : AVO.

Photo : Herstand, Malcolm / Alaska Volcano Observatory / Alaska Division of Geological & Geophysical Surveys

Recommended Posts

No comment yet, add your voice below!


Add a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *