09 Juin 2022. FR. Indonésie : Anak Krakatau , Italie : Stromboli / Etna , Chili : Laguna del Maule , Colombie : Nevado del Ruiz , Alaska : Semisopochnoi .

Home / Alaska / 09 Juin 2022. FR. Indonésie : Anak Krakatau , Italie : Stromboli / Etna , Chili : Laguna del Maule , Colombie : Nevado del Ruiz , Alaska : Semisopochnoi .

09 Juin 2022. FR. Indonésie : Anak Krakatau , Italie : Stromboli / Etna , Chili : Laguna del Maule , Colombie : Nevado del Ruiz , Alaska : Semisopochnoi .

09 Juin 2022.

 

 

Indonésie , Anak Krakatau :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Émis : 08 juin 2022
Volcan : Anak Krakatau (262000)
Code Couleur Aviation Actuel : ORANGE
Code Couleur Aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Anak Krakatau
Numéro d’avis : 2022KRA45
Emplacement du volcan : S 06 deg 06 min 07 sec E 105 deg 25 min 23 sec
Région : Lampung, Indonésie
Altitude du sommet : 502 FT (157 M).

Résumé de l’activité volcanique :
-Éruption avec nuages ​​de cendres à 06h05 UTC (13h05 heure locale). L’éruption a duré 75 secondes.

-Éruption avec nuages de cendres à 16h59 UTC (23h59 heure locale). L’éruption a duré 131 secondes.

Hauteur des nuages ​​volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres est d’environ 2102 FT (657 M) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevée que ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques :
-Des visuels directement de la vidéosurveillance ont observés des colonnes d’éruption avec une couleur de l’épaisse fumée d’éruption noire à 500m au dessus du sommet du volcan, la direction du vent est orientée vers le Sud.

-Pour la seconde éruption , une incandescence a été observée.

Remarques :
-Eruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 50 mm et une durée maximale de 75 secondes.

-Eruption enregistrée sur sismogramme avec une amplitude maximale de 55 mm et une durée maximale de 131 secondes.

Source et photo : Magma Indonésie.

 

Italie , Stromboli / Etna :

BULLETIN HEBDOMADAIRE STROMBOLI , du 30 Mai 2022 au 05 Juin 2022. (date d’émission 07 Juin 2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Dans cette période une activité explosive normale de type strombolienne a été observée. La fréquence horaire totale des explosions a fluctué entre des valeurs faibles (4 événements / h) et moyen-bas (9 événements / h). L’intensité des explosions était moyenne à élevée dans la zone du cratère Nord et faible dans la zone du cratère Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques suivis ne présentent pas de variations significatives.
3) DÉFORMATIONS DU SOL : Les réseaux de surveillance de la déformation du sol de l’île n’ont pas montré de changements significatifs au cours de la semaine.
4) GEOCHIMIE : Flux de SO2 à un niveau moyen
Rapport C/S dans le panache sur des valeurs moyennes (C/S = 10,8).
Flux de CO2 sur le sol du cratère (Pizzo) sur des valeurs moyennes (environ 8235 g/m2*g).
Rapport isotopique de l’Hélium dissous dans la nappe thermale sur des valeurs élevées (dernier prélèvement du 30/05/2022, R/Ra 4,37).
5) OBSERVATIONS SATELLITAIRES : L’activité thermique observée par satellite dans la zone sommitale était à un niveau bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la période d’observation, l’activité éruptive du Stromboli a été caractérisée grâce à l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance de l’INGV-OE (altitude 190m, Punta Corvi, altitude 400m et Pizzo). L’activité explosive a été principalement produite par 3 (trois) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Nord et 1 (un) évent éruptif situé dans la zone du cratère Centre-Sud. Toutes les bouches sont situées à l’intérieur de la dépression qui occupe la terrasse du cratère.

Observations de l’activité explosive captées par des caméras de surveillance.
Le secteur N1 situé dans la zone du cratère Nord a produit des explosions de faible intensité (moins de 80 m de haut) à forte (supérieure à 150 m de haut) émettant des matériaux grossiers (lapilli et bombes). Le secteur N2, avec trois points d’émission, a montré un dégazage impulsif continu accompagné occasionnellement d’une faible activité de projection. La fréquence moyenne des explosions variait entre 3 et 5 événements/h.
Dans la zone Centre-Sud, les secteurs C et S1 n’ont pas montré d’activité explosive significative. Le secteur S2 a montré des explosions d’intensité majoritairement faible (moins de 80 m de hauteur) et parfois moyenne (moins de 150 m) émettant des matières majoritairement fines. La fréquence des explosions variait entre moins de 1 et 4 événements/h

 

Communiqué sur l’activité de l’Etna , 08 Juin 2022, 15:38 (13:38 UTC) .

L’Institut National de Géophysique et de Volcanologie, Osservatorio Etneo annonce que lors de l’inspection effectuée aujourd’hui à proximité de l’évent effusif qui s’est ouvert en fin d’après-midi du 7 juin 2022, le personnel de l’INGV-OE a constaté que le point d’émission est situé à un altitude de 1979 m. La coulée est mal alimentée et en grande partie refroidie et a atteint une longueur maximale d’environ 170 m. Le front de lave se dresse à une altitude d’environ 1938 m et se refroidit.
En revanche, l’activité effusive des évents ouverts le 29 mai se poursuit inchangée, entre 2900 et 2700 m, avec des fronts de lave actifs qui se situent à une altitude comprise entre 2000 et 2100 m environ.

L’amplitude moyenne du tremor volcanique ne montre pas de variations significatives par rapport à ce qui a été signalé précédemment et oscille entre des valeurs moyennes et moyennes-élevées. Les sources sont situées sous le Cratère Sud-Est à une altitude d’environ 2900 m. au dessus du niveau de la mer.
L’activité infrasonore est faible, cependant le vent fort, altérant la capacité de détection du réseau, ce qui induit une sous-estimation des données collectées.
Les données des réseaux inclinométriques et GNSS continuent de montrer l’absence de déformations significatives dans les heures qui ont précédé et accompagné l’ouverture et l’activité de la nouvelle fissure éruptive jusqu’à présent.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source : INGV.

Photos : Stromboli Stati D’animo , guidevulcanologicheetnanord .

 

Chili , Laguna del Maule :

Sismologie
L’activité sismologique de la période a été caractérisée par l’enregistrement de :

-4 990 événements sismiques de type VT, associés à la fracturation des roches (Volcano-Tectonique). Le séisme le plus énergétique a présenté une valeur de Magnitude Locale (ML) égale à M3,3, situé à 7,7 km au Sud-Sud-Ouest du centre de la lagune, à une profondeur de 6,6 km en référence à la hauteur moyenne de la lagune.
-24 événements sismiques de type LP, associés à la dynamique des fluides au sein du système volcanique (type Longue Période). Le séisme le plus énergétique a présenté une valeur de déplacement réduit (RD) de 2,9 cm2 et une valeur de magnitude locale (ML) égale à M1,2, situé à 12,4 km à l’Ouest-Sud-Ouest de l’édifice volcanique, à une profondeur de 25,5 km par rapport au centre de le lagon.
-7 Événements sismiques de type TR, associés à une dynamique des fluides au sein du système volcanique (TRemor). La taille du plus grand tremblement de terre évaluée à partir du paramètre de déplacement réduit (RD) était égale à 8,7 cm2 . Aucun événement n’a présenté l’énergie minimale à localiser
-1 Événement sismique de type TO( « tornillo » ), associé à la dynamique des fluides au sein du système volcanique de magnitude (ML) égale à M1,4, situé à 13,9 km à l’Ouest de l’édifice volcanique, à une profondeur de 13,5 km par rapport au centre de la lagune.

Géochimie des fluides
Aucune anomalie n’a été signalée dans les émissions de dioxyde de soufre (SO2) dans l’atmosphère dans la zone proche du complexe volcanique.

Géodésie
Selon les données obtenues à partir du réseau de surveillance géodésique installé dans le complexe (5 stations GNSS et 4 inclinomètres électroniques), en plus de l’interférométrie radar par satellite, il a été observé que le processus inflationniste surveillé depuis 2012 se poursuit, avec des taux de hausse légèrement inférieurs à ceux moyenne enregistrée l’année dernière. Depuis 30 jours, le soulèvement maximal continue d’être enregistré à la station GNSS MAU2, dans le secteur Sud-Ouest de la lagune, avec un taux de 1,9 ± 0,2 cm/mois.

Bien que l’activité sismique volcano-tectonique suggère une légère augmentation de son occurrence et que les données de déformation restent constantes, les autres paramètres de surveillance évalués restent inchangés. Malgré ce qui précède, une stabilité du système volcanique est toujours envisagée.
L’alerte technique volcanique est maintenue à :
ALERTE TECHNIQUE VERTE : Volcan actif au comportement stable – Il n’y a pas de risque immédiat

Source : Sernageomin

Lire l’article https://rnvv.sernageomin.cl/rnvv/TI_Santiago_prod/reportes_LB/2022/RAV_20220608_Maule_v5.pdf

Photo : Franco Vera.

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin de niveau d’activité du volcan Nevado del Ruiz.
Le niveau d’activité se poursuit au niveau d’activité jaune ou (III) : changements dans le comportement de l’activité volcanique.

Concernant le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN rapporte que :

La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a augmenté en nombre de tremblements de terre et a diminué en énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique a été caractérisée par l’apparition de tremors volcaniques continus, d’impulsions de tremor, de séismes de type longue et très longue période. En général, ces signaux présentaient des niveaux d’énergie modérés à faibles, un contenu spectral variable et étaient situés principalement dans le cratère Arenas. Grâce aux caméras installées dans la zone du volcan et au rapport des responsables du parc naturel national de Los Nevados, les émissions de gaz et de cendres associées à certains de ces signaux ont été confirmées. De même, grâce aux caméras FLIR (Thermographic Cameras) du réseau de surveillance volcanique, des changements dans la température relative du matériau émis ont été observés. 

La sismicité associée à la fracturation des roches a maintenu des niveaux similaires en termes de nombre de séismes et d’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique était localisée principalement dans les secteurs distaux Sud-Ouest, Sud-Est, Nord-Est, Nord-Ouest du volcan et dans le Cratère Arenas. La profondeur des tremblements de terre variait entre 0,5 et 8,5 km. La magnitude maximale enregistrée au cours de la semaine était de 1,4 ML (Local Magnitude), correspondant au séisme survenu le 1er juin à 18h30 (heure locale), situé à 2,4 km au Sud-Ouest du cratère Arenas, à une profondeur de 3,2 km .

Il a été enregistré plusieurs épisodes de sismicité de type « Drumbeat » (battement de tambour), de faible niveau d’énergie et de courte durée, associés à la fracturation des roches et à la sismicité des fluides, les 02, 03 et 06 juin .

Le volcan Nevado del Ruiz continue au niveau d’activité jaune.

Source : SGC

Lire l’article https://www2.sgc.gov.co/Noticias/boletinesDocumentos/Boletin_semanal_de_actividad_del_volcan_Nevado_del_Ruiz_del_31_de_mayo_al_06_de_junio_de_2022.pdf

Photo : Ivan Jaramillo Nicholas.

 

Alaska , Semisopochnoi :

51°55’44 » N 179°35’52 » E,
Altitude du sommet : 2625 pi (800 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : ATTENTION
Code couleur actuel de l’aviation : ORANGE

L’activité éruptive de bas niveau se poursuit avec des émissions mineures de cendres visibles en continu sur les images des caméras Web au cours de la dernière journée pendant les périodes de temps clair. Ces petits nuages de cendres se sont élevés à des centaines de pieds au-dessus de l’évent et se sont rapidement dispersés. Des périodes de secousse sismique continuent d’être observées.

De petites éruptions produisant des dépôts de cendres mineurs à proximité du cratère Nord actif du mont Cerberus et des nuages ​​de cendres généralement à moins de 10 000 pieds (3 km) au-dessus du niveau de la mer ont caractérisé l’activité récente. De petites explosions et les émissions de cendres associées peuvent continuer et être difficiles à détecter, en particulier lorsqu’une épaisse couverture nuageuse obscurcit le volcan.

Dégazage se produisant à partir de l’évent North Cerberus du volcan Semisopochnoi entre les activités éruptives de cendres. La vue est vers l’ouest. Photo prise lors de la campagne Steadfast 2021

Le Semisopochnoi est surveillé par des capteurs sismiques et infrasonores locaux, des données satellitaires, des caméras Web et des réseaux de capteurs d’infrasons et de foudre à distance.

L’AVO a signalé que l’activité éruptive de faible niveau du cône Nord du Cerberus sur le Semisopochnoi s’est poursuivie du 31 mai au 6 juin. La sismicité est restée élevée avec des tremors intermittents ; une explosion a été enregistrée du 31 mai au 1er juin et plusieurs petites explosions ont été enregistrées du 4 au 6 juin. Les nuages météorologiques ont principalement empêché les vues par satellite et webcam. Des émissions mineures de cendres atteignant de faibles hauteurs étaient visibles sur les images de la webcam les 6 et 7 juin. Le code couleur de l’aviation est resté à Orange et le niveau d’alerte du volcan est resté à ATTENTION.

Sources : AVO , GVP , US Geological Survey Alaska Volcano Observatory (AVO)

Photo : Lerner, Allan / Alaska Volcano Observatory / U.S. Geological Survey .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search