24 Décembre 2021. FR . Iles Tonga : Hunga Tonga-Hunga Ha’apai , La Réunion : Piton de la Fournaise , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Papouasie /Nouvelle Guinée : Manam , Indonésie : Semeru .

Home / blog georges Vitton / 24 Décembre 2021. FR . Iles Tonga : Hunga Tonga-Hunga Ha’apai , La Réunion : Piton de la Fournaise , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Papouasie /Nouvelle Guinée : Manam , Indonésie : Semeru .

24 Décembre 2021. FR . Iles Tonga : Hunga Tonga-Hunga Ha’apai , La Réunion : Piton de la Fournaise , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Papouasie /Nouvelle Guinée : Manam , Indonésie : Semeru .

24 Décembre 2021.

 

 

Iles Tonga , Hunga Tonga-Hunga Ha’apai :

L’ éruption volcanique explosive projetant des cendres et des matières pyroclastiques jusqu’à 350 mètres au-dessus du niveau de la mer a été filmée hier par un équipage de la marine des Tonga, naviguant à proximité du volcan actif Hunga Tonga-Hunga Ha’apai.
Taaniela Kula, à la tête de la surveillance des volcans du Tonga Geological Service, a déclaré que la vidéo importante, téléchargée sur Instagram par un membre de l’équipe hier soir, a aidé les géologues tongiens à comprendre la nature de l’éruption explosive basale.

Le ministère des Terres et des Ressources naturelles s’appuie sur l’analyse d’images satellitaires, depuis qu’une éruption de cendres explosives sur Hunga Ha’apai a envoyé lundi des cendres et de la poussière à 18 km au-dessus du niveau de la mer, suivies de nuages d’émissions gazeuses les jours suivants.

Taaniela a déclaré que tandis que les cendres montaient et descendaient, le panache de vapeur montait plus haut et se dispersait plus loin à travers les Tonga.
« Ces explosions pyroclastiques se sont élevées jusqu’à seulement 350 m d’altitude et sont retombées. Seules les matières gazeuses se sont élevées jusqu’à 8-14 km d’altitude.

Selon un article de presse, le géologue en chef des Tonga a rapporté qu’une éruption sur Hunga Tonga-Hunga Ha’apai a commencé à 9 h 35 le 20 décembre. L’éruption a produit un panache de gaz et de cendres riche en vapeur qui a initialement atteint 6 km (19 700 pi) d’altitude à 9 h 40, puis a continué à monter jusqu’à 16 km (52 500 pi) d’altitude et dérivé vers le Nord. La foudre était présente dans le panache et environ 9 kilotonnes de dioxyde de soufre ont été détectées dans les données satellitaires. Les habitants de Vava’u, à 270 km au Nord-Est, ont entendu une série d’explosions à un rythme de plusieurs fois par minute pendant les 1 à 2 premières heures, après quoi elles sont devenues sporadiques. Des explosions ont été entendues toute la nuit durant les 12 premières heures de l’éruption. Les émissions de cendres ont cessé vers 02h00 le 21 décembre, bien que des panaches de gaz intermittents avec des éclairs se soient poursuivis au moins tout au long de cette journée. Sur la base d’observations pilotes, le VAAC de Wellington a noté que les panaches se sont élevés de 6,1 à 12,2 km (20 000 à 40 000 pieds) d’altitude et ont dérivés vers le Nord et le Nord-Est le 21 décembre.

Sources : Matangitonga.to ,  GVP .

Photos :  Shane Egan.

Video : Matangitonga.to.

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

 

Communiqué du 24/12/2021 – 12h00

L’éruption débutée le 22/12/2021 aux alentours de 3h30 heure locale se poursuit. Suite à la décroissance des premières fontaines de lave, l’amplitude du trémor éruptif (indicateur d’une émission de lave en surface) s’est stabilisé au cours de la journée d’hier, à environ 30% de son amplitude initiale.

Sur les dernières 24h :
– Un seul séisme superficiel, et de Magnitude faible (<0.5), a été enregistré à l’aplomb du sommet.
– Les déformations de surface ne montrent pas de déplacement particulier.
– L’amélioration des conditions météorologiques, a permis d’obtenir plusieurs estimations de débit de lave par méthode satellite avec la plateforme HOTVOLC (OPGC – université Clermont Auvergne). Ces estimations au cours des 24 dernières heures évoluaient en moyenne entre 4 et 10 m3 / sec et un pic a été enregistré ce matin à 20 m3/sec.

 

Un survol a pu être fait ce matin par l’Observatoire Volcanologique. Cette mission a permis de localiser avec précision le front de coulée . Aux alentours de 9h00 (heure locale) :
– la coulée de lave, avait parcouru 2,4 km depuis son point d’émission (et se situait à 2000 m d’altitude environ.
– le front de coulée se situait à 540 m du rempart sud, 2 km environ du haut des grandes pentes, 8 km environ de la route, et 9 km environ de l’océan.
Depuis la fin du premier jour d’éruption, l’activité ne se focalise plus que sur une seule des fissures éruptives, celle la plus en aval (aux alentours de 2030 m d’altitude), où un cône s’est bien formé depuis hier .
Niveau d’alerte : Alerte 2-1 (éruption dans l’Enclos)

Source : direction de l’OVPF-IPGP

Photo : ovpf via fournaise info

 

Espagne / La Palma , Cumbre Vieja :

23 Décembre 2021 09:00 UTC La surveillance volcanique se poursuit à La Palma.

Depuis la dernière déclaration, 20 tremblements de terre ont été localisés sur l’île de La Palma, aucun d’entre eux n’a été ressenti par la population. Les magnitudes sont comprises entre 1,3 et 2,7 (mbLg). La localisation des hypocentres se poursuit sous la zone centrale de Cumbre Vieja dans les mêmes zones que les jours précédents. 14 séismes ont été localisés à des profondeurs comprises entre 8 et 19 km, 4 séismes à des profondeurs inférieures à 5 km et 2 à des profondeurs d’environ 35 km.
Il n’y a toujours pas de tremor volcanique observé, le bruit sismique reste à des niveaux proches de la période pré-éruptive.

Comme hier, le réseau de stations GNSS permanentes de l’île montre que l’élévation à la station LP03, qui est la plus proche des centres éruptifs, reste au niveau qu’elle a atteint le 19 décembre. Dans le reste des stations, il n’y a pas de déformations significatives pouvant être associées à l’activité volcanique.
Aucun type d’émission n’est apprécié, et la hauteur du cône est mesurée en obtenant une valeur de 1 122 m sur le niveau de la mer.

Les techniciens ont assuré ce jeudi que si les signes d’épuisement du volcan Cumbre Vieja se maintiennent « au cours des deux prochains jours », on peut dire que le processus éruptif de La Palma est terminé. « Les observations continuent de corroborer les signes d’épuisement du processus éruptif. La fin de l’éruption ne signifie pas nécessairement la fin de certains dangers associés au phénomène volcanique ou la fin de la réactivation magmatique », a déclaré Carmen López, responsable de la surveillance volcanique à l’Institut géographique national. López a expliqué que les émissions visibles de gaz volcaniques continuent, mais qu’elles sont ponctuelles et sporadiques et sont concentrées dans la zone des centres éruptifs et dans les fractures des tubes volcaniques. Le tremor est au niveau du bruit de fond et la sismicité est à des niveaux très faibles à toutes les profondeurs, bien qu’il ne soit pas exclu qu’il puisse y avoir des tremblements de terre ressentis. Mercredi, le niveau de bonne qualité de l’air a été maintenu en toutes saisons sur l’île.

Sources : IGNes , El Pais .

Photo : I love the world.

 

Papouasie /Nouvelle Guinée , Manam :

Le VAAC de Darwin a signalé qu’une anomalie thermique au-dessus de Manam a été identifiée sur des images satellites le 15 décembre, avant une émission de cendres qui a atteint 6,1 km (20 000 pieds) d’altitude , qui a dérivé vers le Sud-Ouest. Un panache de cendres s’élevant à la même altitude était visible sur les images satellites le 16 décembre, mais s’était dissipé en milieu de matinée. Plus tard dans la journée, des panaches de cendres diffuses s’élevant à 2,4 km (8 000 pieds) d’altitude étaient visibles sur les images satellites et signalées par des observateurs au sol, selon RVO. Un événement éruptif a été enregistré par le réseau sismique à 06h00 le 17 décembre ; les observations au sol ont indiqué qu’un panache de cendres a probablement atteint 3 km (10 000 pieds) d’altitude et a dérivé vers le Sud-Est. À 08 h 40, les émissions de cendres identifiées sur les images satellites et par les observateurs ont atteint 3 km, ont dérivé vers le Sud-Est et se sont dissipées en cinq heures environ. À 02 h 20 le 18 décembre, un panache de cendres s’est élevé à 3 km, a dérivé vers le Sud-Est et s’est à nouveau dissipé en cinq heures environ . Une anomalie thermique au-dessus du sommet était visible dans les données satellitaires. À 16 h 00 le 21 décembre, un panache de cendres a atteint 1,5 km (5 000 pi) d’altitude, a dérivé vers le Nord-Est et s’est dissipé en trois heures environ. L’anomalie thermique persiste.

L’île de Manam, large de 10 km, située à 13 km au large de la côte Nord de la Papouasie-Nouvelle-Guinée continentale, est l’un des volcans les plus actifs du pays. Quatre grandes vallées radiales s’étendent du sommet non végétalisé du stratovolcan conique de nature basaltique-andésitique jusqu’à ses flancs inférieurs. Ces vallées canalisent des coulées de lave et des avalanches pyroclastiques qui ont parfois atteint la côte. Cinq petits centres satellites sont situés près du littoral de l’île sur les côtés Nord, Sud et Ouest. Deux cratères sommitaux sont présents ; les deux sont actifs, bien que la plupart des éruptions observées proviennent du cratère Sud, concentrant les produits éruptifs pendant une grande partie du siècle dernier dans la vallée Sud-Est. Des éruptions fréquentes, généralement d’échelle légère à modérée, ont été enregistrées depuis 1616. Des éruptions occasionnelles plus importantes ont produit des coulées pyroclastiques et des coulées de lave qui ont atteint les zones côtières plates et sont entrées dans la mer, affectant parfois des zones peuplées.

Source : GVP.

Photo : Jhay Mawengu ( archive 2018).

 

Indonésie , Semeru :

Le PVMBG a rapporté que l’éruption du Semeru s’est poursuivie du 14 au 21 décembre. Des avalanches de lave incandescente provenant de la fin d’une coulée de lave de 1,8 km de long dans le drainage Kobokan sur le flanc Sud-Est sont descendues de 200 à 800 m du 14 au 15 décembre. L’incandescence du cratère était visible pendant la nuit du 15 au 16 décembre et deux avalanches incandescentes se sont déplacées à 500 m du cratère. Le 16 décembre, trois coulées pyroclastiques, enregistrées à 9 h 01, 9 h 30 et 15 h 42, ont parcouru un maximum de 4,5 km sur le flanc Sud-Est. À 23h00, le PVMBG a élevé le niveau d’alerte à 3 (sur une échelle de 1 à 4), notant l’augmentation des distances des coulées pyroclastiques et a étendu la zone d’exclusion à un rayon de 5 km autour du cratère et de 13 km dans le secteur Sud-Sud-Est. Le public a été averti de rester à au moins 500 m des drainages de Kobokan et à au moins 17 km du sommet et des autres drainages provenant du Semeru, notamment Bang, Kembar et Sat, en raison des risques de lahar, d’avalanche et de coulées pyroclastiques.

Deux coulées pyroclastiques sont descendues de 500 m du 17 au 18 décembre et des panaches de cendres sont se sont élevés de 200 m et ont dérivé vers le Sud-Ouest. À 05h56 le 20 décembre, un événement éruptif a produit un panache de cendres qui s’est élevé à 1,5 km au-dessus du bord du cratère. Une coulée pyroclastique a parcouru 3 km au Sud-Est ce jour-là et une autre le lendemain. Le cratère était incandescent pendant la nuit du 20 au 21 décembre lorsque les conditions météorologiques ont permis des observations visuelles. Selon le BNPB, 11 658 personnes se trouvaient dans 52 centres d’évacuation au 14 décembre.

AVIS D’OBSERVATION DES VOLCANS POUR L’AVIATION – VONA

Émis : 22 décembre 2021
Volcan : Semeru (263300)
Code Couleur Aviation Actuel : ORANGE
Code Couleur Aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Semeru
Numéro d’avis : 2021SMR88
Emplacement du volcan : S 08 deg 06 min 29 sec E 112 deg 55 min 12 sec
Région : Java oriental, Indonésie
Élévation du sommet : 11763 FT (3676 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Une coulée pyroclastique s’est produite depuis le bord du dépôt de lave à 15h11 UTC (22h11 local)

Hauteur des nuages volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres est d’environ 12723 FT (3976 M) au-dessus du niveau de la mer, ce qui peut être plus élevé que ce qui peut être clairement observé. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant vers le Sud-Sud-Ouest

Remarques :
Une coulée de lave est observée dans la direction Sud-Est depuis cratère sommital du Semeru.

Sources : GVP , Magma Indonésie .

Photo et video : Oystein Lund Andersen.

JOYEUX NOEL

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search