21 Novembre 2021. FR. Italie / Sicile : Etna , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Italie : Vulcano , Islande : Peninsule de Reykjanes , Colombie : Nevado del Ruiz , Equateur : Reventador .

Home / blog georges Vitton / 21 Novembre 2021. FR. Italie / Sicile : Etna , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Italie : Vulcano , Islande : Peninsule de Reykjanes , Colombie : Nevado del Ruiz , Equateur : Reventador .

21 Novembre 2021. FR. Italie / Sicile : Etna , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Italie : Vulcano , Islande : Peninsule de Reykjanes , Colombie : Nevado del Ruiz , Equateur : Reventador .

21 Novembre 2021

 

 

Italie / Sicile , Etna :

20 Novembre 2021. 12:23 (11:23 UTC). COMMUNICATION SUR L’ACTIVITE DE L’ETNA .

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo  annonce qu’à partir de 10h16 UTC, des explosions sporadiques sont observées au niveau du Cratère Nord-Est avec des émissions de cendres diluées qui se dispersent immédiatement dans la zone du sommet. Le phénomène est toujours en cours. Il n’y a pas de variations significatives de l’amplitude moyenne du trémor volcanique qui montre des valeurs moyennes et moyennes-basses.

La source est située dans la zone des cratères de la Bocca Nuova et de la Voragine à une altitude d’environ 2800 m d’altitude. Les réseaux de surveillance GNSS et inclinométrique de la déformation des sols ne montrent pas de variations significatives.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source : INGV.

Photo : Guide Alpine Vulcanologiche Etna

 

Espagne / La Palma , Cumbre Vieja :

20 Novembre 2021 09:00 UTC. L’activité éruptive se poursuit sur La Palma.

Depuis la dernière déclaration, 69 tremblements de terre ont été localisés dans la partie Sud de l’île de La Palma, à proximité de l’éruption volcanique en cours. Quatre de ces séismes ont été ressentis par la population.
Le nombre de séismes a augmenté par rapport à la veille et ils sont répartis dans les deux profondeurs intermédiaires (10-15km) et profonde (30-40km).
A 03h07 UTC, un séisme d’une magnitude de 4,6 mbLg a été enregistré à une profondeur de 37 km et ressenti par la population avec une intensité maximale de IV (EMS).

Le signal de tremor continue à un niveau bas avec de légères fluctuations au cours des dernières heures.
Le réseau de stations GNSS permanentes de l’île montre une élévation d’environ 6 cm entre le 17 et le 19 novembre ainsi qu’une déformation vers le Sud-Ouest à la station LP03, qui est la plus proche des centres éruptifs.

Dans le reste des stations, la légère déflation possiblement liée à la sismicité profonde s’est stabilisée.
Au vu de l’image calibrée à 08:45 UTC, une hauteur de colonne de 3200 m est estimée, et un nuage de cendres se diffuse dans la direction Est.

L’aéroport de La Palma a été inopérant ce samedi matin en raison de l’accumulation de cendres du volcan, a rapporté AENA, tandis que le reste des aéroports des îles Canaries restent ouverts .
La compagnie aérienne Binter a déjà annoncé l’annulation temporaire de ses liaisons avec La Palma au moins jusqu’à un vol dans l’après-midi inclus, tout en continuant à évaluer la situation.
Cette fermeture de l’aéroport coïncide avec une détérioration de la qualité de l’air dans la zone Sud de Las Manchas, ce qui a entraîné la fermeture de l’accès par la route Fuencaliente, a rapporté le Cabildo de La Palma. Les accès à la côte, où la qualité de l’air est bonne, se feront par les bateaux de la marine.

Le comité d’experts du Pevolca a augmenté l’indice d’explosivité du volcan de 2 à 3 en raison du grand volume de pyroclastes émis depuis le début de l’éruption, qui a dépassé 10 millions de mètres cubes. L’Institut volcanologique des îles Canaries a partagé sur son compte Twitter officiel que, depuis quelques jours, « le grand volume de cendres tombées indiquait clairement le passage à ce niveau ». Les experts notent que ce changement « n’indique pas que l’éruption s’aggravera ou modifiera son comportement ». 

La sismicité se poursuit au niveau intermédiaire. Le tremblement de terre le plus intense de ces dernières heures a atteint une magnitude de 4,6 et a été localisé à 37 kilomètres de profondeur.
Le tremor reste à un faible niveau.
L’émission de dioxyde de soufre est inférieure à celle des jours précédents et se situe entre 10 000 et 17 000 tonnes par jour.

Sources : IGN es , El Pais .

Photos : Saul Santos , Patrice Zwenger .

 

Italie , Vulcano :

Alerte à Vulcano, la Protection Civile a demandé l’augmentation du niveau de phase opérationnelle depuis l’actuel niveau « attention » (jaune) à « l’alerte précoce » (orange).

Sur l’île éolienne, il y a le niveau d’alerte « jaune », déclaré par le Département de la protection civile nationale. Le maire de Lipari, Marco Giorgianni, a annoncé une ordonnance dans laquelle il interdit aux citoyens de passer la nuit et de rester dans la zone portuaire de l’île de Vulcano et dans les zones adjacentes, en raison des niveaux de gaz produits.

Le président de la région sicilienne, Nello Musumeci, suit de près et est constamment informé par la Protection civile régionale de la situation, qui évolue depuis quelques heures et qui semble totalement sans précédent, nécessitant la recherche d’un logement alternatif pour environ 250 personnes.

« La nouvelle augmentation des émissions de gaz toxiques enregistrée ces derniers jours par l’Institut national de géophysique et de volcanologie – déclare le président Musumeci – nécessite, en effet, l’adoption de mesures urgentes à des fins de précaution pour protéger la sécurité publique et privée, y compris la surveillance des phénomènes et des gaz, l’interdiction des zones à risque et l’évacuation éventuelle de la population de leurs maisons. Notre gouvernement est proche de la communauté et s’engage à collaborer avec le maire et avec toutes les structures nationales dans la gestion de l’urgence ».

Les plus hautes institutions nationales et régionales, l’Ingv, l’Arpa garantissent le suivi de la situation qui se confirme en une forte évolution.

Le Département régional de la protection civile, dirigé par Salvo Cocina, a demandé que le niveau de la phase opérationnelle soit relevé de la phase actuelle de « l’attention » (jaune) à « l’alerte précoce » (orange) avec le renforcement de la surveillance des gaz mortels.

Source et photo : Sicilialive.

 

Islande , Peninsule de Reykjanes :

Fort essaim de tremblements de terre sous la Péninsule de Reykjanes

Hier (20-novembre-2021) un grand essaim de tremblements de terre a commencé sous le volcan Reykjanes. Cet essaim de tremblements de terre est assez important, avec 217 tremblements de terre enregistrés à ce jour. Le plus grand tremblement de terre avait une magnitude de Mw3,5 mais d’autres tremblements de terre ont été de plus petite magnitude.


Essaim de tremblement de terre au bord de la péninsule de Reykjanes illustré par un groupe de points orange et une étoile verte qui montre l’activité sismique.
 Le droit d’auteur de cette image appartient à Icelandic Met Office.

Cette activité sismique suggère que les pressions magmatiques dans la région augmentent rapidement depuis que l’éruption de la montagne Fagradalsfjall s’est arrêtée il y a trois mois. L’inflation qui a été mesurée jusqu’à présent est de l’ordre ou supérieure à 2 cm au moment de la rédaction de cet article. Étant donné que l’activité sismique augmente, il est clair qu’au cours des prochaines semaines ou des prochains mois, l’activité sismique va augmenter sur la péninsule de Reykjanes jusqu’à la prochaine éruption. Les plus gros tremblements de terre se font sentir dans les villes voisines.

Source : Icelandgeology.net / JÓN FRÍMANN

Photo : Icelandic Met Office.

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Manizales, le 18 novembre 2021 (19h40 heure locale).

Sujet : Activité du volcan Nevado del Ruiz. Le niveau jaune d’activité est maintenu au niveau (III) : changements dans le comportement de l’activité volcanique.

Concernant le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le MINISTÈRE DES MINES ET DE L’ÉNERGIE à travers le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN, informe que :

En raison des changements dans l’activité du volcan Nevado del Ruiz et de son comportement instable, le 14 octobre 2021, un poste de commandement unifié (PMU) a été organisé, au cours duquel non seulement l’activité du volcan Nevado del Ruiz a été discutée  mais aussi des actions de prévention et d’atténuation pour réduire la vulnérabilité et réduire la menace d’une éventuelle augmentation de l’activité volcanique.

Pendant ce temps le volcan Nevado del Ruiz a continué à montrer un comportement instable. L’activité sismique a continué à être intense, principalement liée au mouvement des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques. Cette sismicité a été caractérisée par l’apparition de tremors volcaniques continus de niveau d’énergie faible à modéré, d’impulsions de tremor, de séismes de longue et très longue période avec des niveaux d’énergie variables situés dans le cratère Arenas. De plus, il y a eu une légère augmentation de la sismicité générée par la fracturation des roches, généralement d’énergie faible à modérée, située dans le cratère Arenas à des profondeurs inférieures à 2 km, et dans des sources proximales et distales du cratère, à des profondeurs comprises entre 2 et 5 km, et entre 4 et 7 km, respectivement.  
La déformation de la surface volcanique, mesurée à partir des stations GNSS (Global Navigation Satellite System) et des inclinomètres électroniques, continue de montrer des changements mineurs.
Au cours des dernières semaines, les portails MOUNTS, NASA FIRMS et Mirova ont signalé des anomalies thermiques de faible énergie sur le volcan.
Par rapport à l’activité de surface, le volcan continue de présenter en permanence de petites émissions de cendres, qui se sont dispersées selon la direction du vent, qui a montré une tendance très variable. Ces dernières semaines, des rapports de chute de cendres volcaniques ont été reçus dans les municipalités de Líbano, Herveo, Casabianca et Villahermosa (département de Tolima), Arménia et Filandia (département de Quindío), Pereira et Santa Rosa de Cabal (département de Risaralda) et Manizales, Villamaría et Chinchiná (département de Caldas).

Source : Ingeominas.

Photo : Archive SGC

 

Equateur , Reventador :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN REVENTADOR , Samedi 20 Novembre 2021.
Information Geophysical Institute – EPN.

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : Pas de changement .
Niveau d’activité interne: Modéré , Tendance interne : Pas de changement.

Sismicité : Du 19 Novembre 2021, 11:00h au 20 Novembre 2021 , 11:00h : 

La station de référence a présenté des problèmes de transmission de données, c’est pourquoi les statistiques sismiques ne sont pas complètes.

Explosion (EXP) 30
Longues Périodes (LP) 30
Tremor d’émission (TREMI) 7
Tremor Harmonique (TRARM) 1.

 

Pluies / Lahars :
Des pluies ont été enregistrées qui n’ont pas généré de lahars.

Colonne d’émission/cendres :
Des émissions de gaz et de cendres ont été observées jusqu’à 1000 mètres au-dessus du niveau du cratère dans une direction Nord-Ouest. Le VAAC a signalé 4 alertes d’émission observées par des satellites à des altitudes allant jusqu’à 988 mètres au-dessus du niveau du cratère se dispersant dans une direction  Ouest, Sud-Ouest et Sud-Est.

Autres paramètres de surveillance :
Le système satellite FIRMS enregistre 1 alerte thermique au cours des dernières 24 heures.

Observation:
La nuit, une incandescence a été observée dans la partie supérieure, en plus du roulement de blocs incandescents jusqu’à 500 mètres sous le niveau du cratère sur tous les flancs du volcan. En ce moment le secteur du volcan est nuageux

Niveau d’alerte: Orange.

Source : IG-EPN.

Photo : Silvana Hidalgo /volcanes del ecuador .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search