03 Novembre 2021 . FR. Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Pérou : Sabancaya , Colombie : Nevado del Ruiz , Islande : Torfajökull , Italie : Campi Flegrei .

Home / blog georges Vitton / 03 Novembre 2021 . FR. Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Pérou : Sabancaya , Colombie : Nevado del Ruiz , Islande : Torfajökull , Italie : Campi Flegrei .

03 Novembre 2021 . FR. Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Pérou : Sabancaya , Colombie : Nevado del Ruiz , Islande : Torfajökull , Italie : Campi Flegrei .

03 Novembre 2021 .

 

 

Espagne / La Palma , Cumbre Vieja :

02 Novembre 2021 , 09h00 UTC. L’activité éruptive se poursuit sur La Palma :

Depuis la dernière déclaration, 152 tremblements de terre ont été localisés dans la zone touchée par la réactivation volcanique de Cumbre Vieja, 18 de ces tremblements de terre ont été ressentis par la population, ayant atteint l’intensité maximale dans la zone épicentrale IV (EMS98) avec trois tremblements de terre. Le plus gros séisme est celui qui s’est produit hier à 20h24 (UTC), avec une magnitude de 4,6 mbLg à une profondeur de 36 km.

Huit séismes ont été localisés à des profondeurs d’environ 30 km, le reste des hypocentres de la période sont situés à une profondeur plus faible, d’environ 12 km.
L’amplitude du signal de tremor volcanique reste à des niveaux moyens élevés, avec peu d’impulsions d’intensification.

Le réseau de stations GNSS permanentes de l’île ne montre pas de tendance claire à la déformation des stations les plus proches des centres éruptifs, tandis que dans les stations plus éloignées, une légère déflation s’est maintenue, peut-être liée à une sismicité profonde.
Les observations géochimiques sont compatibles avec la dynamique éruptive. La déformation et la contribution des gaz magmatiques est corrélée .

Au vu de l’image calibrée, un nuage de cendres de 3 700 m est estimé à 07h45 UTC en direction Est.

Le phénomène éruptif actuel le plus remarquable continue d’être l’émission d’un volume considérable de cendres couvrant tout le secteur Ouest-Nord-Ouest de l’île, accompagnée de courts épisodes avec des explosions audibles. Cet épisode peut être causé par un dégazage intense.

La dispersion des cendres et du dioxyde de soufre est principalement Est-Sud-Est. Cela représente un scénario défavorable au cours des prochaines 36 heures pour l’exploitation de l’aéroport de La Palma et pour l’espace aérien entre La Palma, La Gomera et l’Ouest de Tenerife.
La sismicité continue d’être localisée, principalement, à des profondeurs comprises entre 10 et 15 km. Des tremblements de terre situés à des profondeurs supérieures à 20 km sont également enregistrés. La magnitude maximale a été de 4,6 mbLg d’un séisme ce lundi à 20h24 à une profondeur de 36 km.

Le gouvernement des îles Canaries a signalé que la qualité de l’air dans les municipalités de Tazacorte, Los Llanos de Aridane et El Paso est « extrêmement défavorable » en raison des particules en suspension émises par le volcan Cumbre Vieja. Les autorités recommandent à la population de réduire toutes les activités de plein air et d’utiliser « une protection adéquate pour les travaux qui doivent être effectués à l’extérieur ». 

Le nuage de cendres de l’éruption du volcan affecte également le fonctionnement de l’aéroport de La Palma et de l’aéroport de Tenerife Nord. Dans ce dernier cas, il y a déjà eu huit détournements et huit annulations.

Sources : IGNes , El Pais.

Photos : Van Marty

Carte : Copernicus

 

Pérou , Sabancaya :

Période d’analyse: du 25 Octobre 2021 au 01 Novembre 2021 , Arequipa, 02 Novembre 2021.
Niveau d’alerte: ORANGE

L’Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l’activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés, c’est-à-dire avec l’enregistrement d’une moyenne de 50 explosions quotidiennes , avec des colonnes de cendres et de gaz jusqu’à 3,0 km d’altitude au dessus du sommet du volcan et leur dispersion consécutives . Par conséquent, pour les jours suivants, aucun changement significatif n’est attendu concernant l’ activité éruptive.

L’IGP a enregistré et analysé l’occurrence de 1289 tremblements de terre d’origine volcanique, associés à la circulation de fluides magmatiques à l’intérieur du volcan Sabancaya. Une moyenne de 50 explosions a été enregistrée quotidiennement . Au cours de cette période, les tremblements de terre de type Volcano-Tectoniques (VT) associés à des fracturations rocheuses ont été localisés principalement dans le Nord- Ouest , le Nord-Est et le Nord du Sabancaya et ont présenté des magnitudes comprises entre M 2,0 et M 4,0 . 

 

Le suivi de la déformation de la structure volcanique à l’aide de techniques GNSS (traitées avec des orbites rapides) ne présente pas d’anomalies significatives. Cependant, de manière générale, un processus d’inflation a été observé dans le secteur  Nord ( environs du volcan Hualca Hualca ). La surveillance visuelle a permis d’identifier des colonnes de gaz et de cendres jusqu’à 3,0  km d’altitude au dessus du sommet du volcan , qui étaient dispersées vers les secteurs Sud-Est , Est , Nord , Nord – Est et Nord – Ouest du  Sabancaya.  Les enregistrements par satellites ont identifiés la présence de 9 anomalies thermiques ( valeur maximale de 16 MW ) associées à la présence d’un corps de lave à la superficie du cratère du volcan  . 

RECOMMANDATIONS
• Garder le niveau d’alerte volcanique en orange.
• Ne pas s’ approcher dans un rayon de moins de 12 km du cratère.

Source : IGP.

Photo : Ingemmet.

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin hebdomadaire d’activité du volcan Nevado del Ruiz.
Le niveau d’activité continue au : Niveau d’activité jaune ou (III) : Changements dans le comportement de l’activité volcanique.

Concernant le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le SERVICIO GEOLÓGICO COLOMBIANO rapporte que :

La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a présenté une augmentation du nombre de séismes enregistrés et de l’énergie sismique libérée par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique était caractérisée par l’apparition de trémors volcaniques continus, d’impulsions de trémors, de séismes de types longues et de très longues périodes, qui présentaient des niveaux d’énergie et un contenu spectral variables. Ces séismes ont été localisés principalement dans le cratère Arenas. Certains de ces signaux étaient associés à des émissions de cendres, confirmées par les caméras installées dans la zone du volcan et par le rapport des responsables du parc naturel national de Los Nevados et du Service Géologique Colombien. 

La sismicité générée par la fracturation des roches a diminué en nombre de séismes et en énergie sismique libérée par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique était localisée principalement dans les secteurs Sud-Ouest, Sud-Sud-Ouest, Nord-Ouest, Nord-Est et Est du volcan, ainsi que dans le cratère Arenas. Les profondeurs des séismes variaient de 0,3 à 6,2 km. La magnitude maximale enregistrée au cours de la semaine était de 1,7 ML (magnitude locale) correspondant au séisme enregistré le 27 Octobre à 17h16 (heure locale), situé à 9,6 km au Nord-Ouest du cratère Arenas, à 6,2 km de profondeur.
Il y a eu plusieurs épisodes de sismicité de type « drumbeat », de faible niveau énergétique, associés à la fracturation de la roche les 26 et 27 octobre. Cette sismicité a été liée aux processus
d’ascension, de localisation-croissance et d’évolution d’un dôme de lave  au fond du cratère Arenas.
La déformation de la surface volcanique, mesurée à partir des stations GNSS (Global Navigation Satellite System) et des inclinomètres électroniques, a continué à montrer des changements mineurs.

Source : SGC

Photo : Ramirez Jorge.

 

Islande , Torfajökull :

L’activité sismique de type longue période et à basse fréquence augmente sur le volcan Torfajökull .

Vers 10h00 UTC le matin du 31-octobre-2021 , l’activité sismique avec des séismes de type longue période et de basse fréquence a augmenté sur le volcan Torfajökull. L’essaim actuel semble maintenant provenir de la partie glaciaire de la caldeira, l’activité antérieure semble avoir pris place quelque part dans la partie Nord de la caldeira du volcan Torfajökull. La localisation de cette activité sismique est difficile, voire impossible, en raison du type d’activité sismique générée sous le volcan Torfajökull.

Le système volcanique du volcan Torfajökull au Nord du glacier Mýrdalsfjökull. Avec peu de points montrant quelques tremblements de terre mal localisés.
 Le droit d’auteur de cette image appartient au Icelandic Met Office.

La situation est difficile à comprendre simplement en regardant les données du sismomètre. Icelandic Met Office va effectuer un survol aujourd’hui avec l’aide des garde-côtes islandais et essayer de voir ce qui se passe sur le volcan Torfajökull. La dernière éruption du volcan Torfajökull a eu lieu en 1477  .

Source :  icelandgeology.net

 

Italie , Campi Flegrei :

Bulletin hebdomadaire du 25 Octobre 2021 au 31 Octobre 2021. (Date d’émission 02 novembre 2021)

ÉTAT RÉSUMÉ DE L’ACTIVITÉ
Au vu des données de suivi, il est mis en évidence :

1) SISMOLOGIE : Dans la semaine du 25 au 31 octobre 2021, 70 séismes de faible énergie ont été enregistrés dans la région des Campi Flegrei (Mdmax = 0,9 ± 0,3).
2) DEFORMATIONS : La valeur moyenne de la vitesse de soulèvement dans la zone de déformation maximale à partir de mi-juillet 2021 est d’environ 10 ± 2 mm/mois, une diminution par rapport à la valeur d’environ 13 ± 2 mm/mois précédemment enregistrée depuis Septembre 2020. L’élévation enregistrée à la station GPS RITE est d’environ 81 cm depuis janvier 2011.
3) GEOCHIMIE : Les flux de CO2 du sol mesurés la semaine dernière n’ont pas montré de changements significatifs. Le capteur de température installé dans une émission fumerolienne à 5 mètres
de la fumerole principale de Pisciarelli a montré une valeur moyenne de ~ 95°C

DEFORMATIONS DU SOL
GPS. La valeur moyenne de la vitesse de soulèvement dans la zone de déformation maximale depuis la mi-juillet 2021 est d’environ 10 ± 2 mm/mois, en baisse par rapport à la valeur d’environ 13 ± 2 mm/mois enregistrée précédemment depuis septembre 2020. L’élévation enregistrée à la station GPS RITE est d’environ 81 cm depuis janvier 2011 , dont environ 32 cm depuis janvier 2019.

La figures 4.1  montre la série chronologique des changements d’altitude de certaines stations GPS situé dans la zone de déformation maximale des Champs Phlégréens.
Les points en noir, rouge, vert et violet représentent les variations hebdomadaires calculées avec les produits IGS finaux (éphémérides et paramètres précis de la rotation de la Terre) qui sont libérés avec un délai de 12-18 jours.  

Source : INGV

Lire l’article https://www.ov.ingv.it/index.php/bollettini/bollettini-di-monitoraggio/bollettini/settimanali-dei-campi-flegrei/anno-2021/1006-bollettino-flegrei-2021-11-02/file

Graphique : INGV

Photo : Pisciarelli , Tullio Ricci, dicembre 2019

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search