17 Juin 2021 . FR. Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Costa Rica : Turrialba , Japon : Suwanosejima , Alaska : Semisopochnoi , Guatemala : Fuego .

Home / Alaska / 17 Juin 2021 . FR. Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Costa Rica : Turrialba , Japon : Suwanosejima , Alaska : Semisopochnoi , Guatemala : Fuego .

17 Juin 2021 . FR. Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Costa Rica : Turrialba , Japon : Suwanosejima , Alaska : Semisopochnoi , Guatemala : Fuego .

17 Juin 2021 .

 

 

Italie , Stromboli :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE SUR L’ACTIVITE DE STROMBOLI , 16 Juin 2021 , 16:10 (14:10 UTC) .

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo annonce qu’à 13:28:50 en conjonction avec une explosion au Cratère Nord-Est, à une altitude d’environ 600 m d’altitude. un glissement de terrain s’est déclenché qui a provoqué un roulement de matériau qui s’est détaché de l’altitude mentionnée précédemment. Le phénomène a duré quelques minutes.
A partir de 13h28 UTC, un signal sismique d’une durée d’environ 2 minutes a été enregistré, qui peut être associé à l’événement de glissement de terrain observé par les caméras de surveillance.

Quant à l’amplitude du tremor, de 22:05 UTC jusqu’à 22:37 UTC hier, une augmentation a été observée sur des valeurs moyennes-hautes, puis a oscillé entre moyen-bas et moyen-haut.
Il est actuellement à des niveaux moyens à faibles. La fréquence et l’amplitude des transitoires attribuables aux événements explosifs montrent une augmentation modérée. L’amplitude est généralement maintenue sur des valeurs faibles avec certains événements d’amplitude moyenne-basse et certains événements d’amplitude moyenne-haute. Actuellement, l’amplitude est faible.
Les signaux des réseaux de déformation du Stromboli (tilt et GNSS) n’ont pas montré de variations significatives.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE SUR L’ACTIVITE DE STROMBOLI , 16 Juin 2021 , 19:46 (17:46 UTC).

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, annonce qu’à 16h46 UTC un deuxième glissement de terrain s’est produit le long de la Sciara del Fuoco à une altitude d’environ 450 m. L’activité au niveau des cratères sommitaux n’a pas enregistré de changements significatifs par rapport au communiqué de presse précédent.
À 16:46 UTC, un signal sismique de faible énergie a été enregistré, qui peut être associé à l’événement de glissement de terrain observé à travers les caméras de surveillance. La tendance de l’amplitude moyenne du tremor volcanique, cependant, ne montre pas de changements significatifs par rapport à celle rapportée dans le communiqué de presse précédent et montre des valeurs moyennes-faibles. La fréquence et l’amplitude des transitoires attribuables aux événements explosifs ne présentent pas de variations significatives.

Mise à jour extraordinaire du flux de CO2 de STR01 dans la zone périphérique, et des paramètres des puits thermiques de Stromboli.

Les données de flux de CO2, actualisées le 14 , ont montré une nette augmentation qui a culminé le 7 Juin, atteignant des valeurs de 178 g/m2/j qui sont parmi les plus élevées jamais enregistrées ces dernières années et nettement supérieures à la valeur moyenne de la Flux de CO2 des 5 dernières années (106 g/m2/j). Ces derniers jours, les valeurs semblent s’être stabilisées autour de 150 g/m2/j, tout en restant élevées. Le dernier prélèvement des puits thermiques (07 juin) confirme une augmentation du CO2 dissous, notamment au puits de Limoneto, depuis quelques mois.
Les valeurs des rapports isotopiques de l’Hélium montrent une augmentation du dernier échantillonnage, qui repose sur une augmentation générale et significative au cours des deux derniers mois. Les ratios sont sur des valeurs moyennes (4,37 Ra).
Les flux journaliers moyens de SO2 sont placés à un niveau moyen avec des valeurs infra-journalières à un niveau moyen-élevé. Depuis début juin, on observe la stabilisation de la hausse enregistrée depuis début avril.
Les données mises à jour montrent que le dégazage dans la zone périphérique reste en croissance générale, probablement alimenté par des contributions croissantes de fluides magmatiques profonds qui pressurisent le système de surface du volcan Stromboli.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source et photo: INGV.

 

Italie / Sicile , Etna :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE SUR L’ACTIVITE DE L’ETNA , 16 Juin 2021 , 13:45 (11:45 UTC)

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, annonce qu’à partir d’environ 11h32 UTC, une augmentation soudaine de l’activité strombolienne est observée au niveau du Cratère Sud-Est, qui produit une émission continue de cendres qui se dispersent dans la région du sommet. Les produits de l’activité strombolienne dépassent le bord du cratère retombant sur ses flancs.


L’amplitude moyenne du tremor volcanique a montré une augmentation soudaine à partir de 10h50 UTC atteignant des valeurs élevées où elle reste toujours.
Les emplacements du centroïde des sources se trouvent dans la zone du Cratère Sud-Est à une altitude de 2900 m au-dessus du niveau de la mer. L’activité infrasonore est en augmentation et se situe dans le Cratère Sud-Est.

14:08 (12:08 UTC) : L’activité strombolienne est passée au stade de fontaine de lave. De plus, un débordement de lave est observé depuis le flanc Sud du Cratère Sud-Est qui s’étend dans une direction Sud-Ouest. L’amplitude moyenne du tremor volcanique et l’activité infrasonore ont atteint des valeurs très élevées. Les sources de tremors et des événements infrasonores sont situées dans le Cratère Sud-Est.
Les stations amont du réseau inclinométrique enregistrent des variations modestes des signaux.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE SUR L’ACTIVITE DE L’ETNA , 16 Juin 2021 , 15:20 (13:20 UTC) .

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo rapporte qu’à partir des images des caméras de vidéosurveillance, il est observé que la fontaine de lave du Cratère Sud-Est, signalée dans le communiqué de presse précédent, a cessé à 12h50 UTC.
En ce qui concerne la coulée de lave, on observe que celle dirigée vers le Sud-Ouest continue d’être alimentée et il existe également une deuxième coulée de lave produite par un deuxième débordement du Cratère Sud-Est qui se propage vers la Vallée del Bove.
Quant à l’amplitude moyenne du trémor volcanique, après avoir atteint la valeur maximale à 12h20 UTC, elle a subi une diminution rapide, revenant au niveau moyen. Actuellement, ce paramètre montre une tendance à une nouvelle baisse. Le centre de gravité des sources de tremor volcaniques reste localisé dans la zone du Cratère Sud-Est à une altitude d’environ 2800 m au-dessus du niveau de la mer. L’activité infrasonore a également connu une diminution rapide : certains événements localisés dans la zone du Cratère Sud-Est, avec des valeurs d’amplitude moyenne à élevée, se sont produits.

Les stations du réseau inclinométrique ont enregistré de modestes variations en correspondance avec l’activité de la fontaine de lave qui se termine vers 12h45 UTC. Aucun changement significatif n’est observé dans les données GNSS.

à 15h20 UTC, la reprise de l’activité strombolienne a été enregistrée au Cratère Sud-Est. L’activité effusive produite par les deux débordements est terminée et les fronts de lave se refroidissent.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source : INGV.

Photos : INGV , Valeria Terranova , Casa di paglia Felcerossa / Permacultura sull’Etna

 

Costa Rica , Turrialba :

Rapport quotidien de l’état du volcan ,  Date : 13 Juin 2021 , Mise à jour à : 10:37:00.

A 00h18 heure locale le 13 juin 2021, une éruption est enregistrée sur le volcan Turrialba, avec une colonne qui s’est élèvée à 300 mètres au-dessus de la hauteur du cratère et à 3 640 mètres au-dessus du niveau de la mer. (11939,2 pieds).
Durée de l’activité : 2 minutes.
L’activité sismique est similaire, par rapport à hier.
Au moment de ce rapport, les vents soufflaient au Sud-Ouest.

Une petite éruption de cendres a été signalée tôt le matin. Des traces de chute de cendres (accumulation <1 mm) ont été signalées à Monte Calas et à La Central. De fortes odeurs de gaz ont été signalées à La Pastora tôt le matin et des grondements ont été entendus à divers endroits autour du volcan. Aucun changement significatif n’est noté au niveau des principaux paramètres de surveillance avant ou après l’éruption.

Source : OVSICORI-UNA

Photo : G. Avard / Ovsicori.

 

Japon , Suwanosejima :

Le JMA a rapporté que 28 explosions dans le cratère Ontake du Suwanosejima ont produit des panaches d’éruption qui se sont élevés jusqu’à 2,4 km au-dessus du bord du cratère du 4 au 11 juin. De grosses bombes volcaniques ont été éjectées à 500 m du cratère. Des chutes de cendres ont été signalées dans le village de Toshima (4 km au Sud-Sud-Ouest). L’incandescence du cratère était visible la nuit. Le niveau d’alerte est resté à 2 et le public a été averti de rester à 1 km du cratère.

L’île de Suwanosejima, en forme de fuseau, longue de 8 km, dans le Nord des îles Ryukyu, se compose d’un stratovolcan andésitique avec deux cratères sommitaux historiquement actifs. Le sommet du volcan est tronqué par un grand cratère brisé s’étendant jusqu’à la mer sur le flanc Est formé par l’effondrement de l’édifice. Le Suwanosejima, l’un des volcans les plus fréquemment actifs du Japon, était dans un état d’activité strombolienne intermittente depuis l’ Otake, le cratère sommital du Nord-Est, qui a commencé son activité en 1949 et qui a duré jusqu’en 1996, après quoi les périodes d’inactivité se sont allongées. La plus grande éruption historique a eu lieu en 1813-14, lorsque d’épais dépôts de scories ont recouvert les zones résidentielles, et le cratère Sud-Ouest a produit deux coulées de lave qui ont atteint la côte Ouest. À la fin de l’éruption, le sommet de l’Otake s’est effondré, formant une grande avalanche de débris et créant la caldeira de Sakuchi en forme de fer à cheval, qui s’étend jusqu’à la côte Est. L’île est restée inhabitée pendant environ 70 ans après l’éruption de 1813-1814. Les coulées de lave ont atteint la côte Est de l’île en 1884. Seulement environ 50 personnes vivent sur l’île.

Source : Agence météorologique japonaise (JMA) , GVP.

Photo : Ray Go.

 

Alaska , Semisopochnoi :

Avis d’activité volcanique AVO/USGS

Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS 
Niveau d’alerte volcanique précédent : ATTENTION
Code couleur de l’aviation actuel : JAUNE
Code couleur aviation précédent : ORANGE

Émis: mercredi 16 juin 2021, 13h59 AKDT
Source : Observatoire des volcans de l’Alaska
Numéro d’avis : 2021/A374
Localisation : N 51 deg 55 min E 179 deg 35 min
Altitude : 2625 pi (800 m)
Région : Aléoutiennes

Résumé de l’activité volcanique :
Aucune émission de cendres ou explosion sur le Semisopochnoi n’a été détectée dans les données satellitaires ou infrasons depuis le 30 mai, et le niveau d’activité sismique a été relativement faible. Les vues satellites au cours des dernières semaines ont détecté des températures de surface élevées et des émissions de dioxyde de soufre ont été observées à plusieurs reprises, indiquant des troubles volcaniques continus, mais aucun dépôt de cendres récent n’a été observé. En raison du faible niveau de sismicité et de l’absence d’activité explosive significative, l’AVO abaisse le code de couleur de l’aviation et le niveau d’alerte volcanique à JAUNE/AVIS .

Cratère North Cerberus, 6 juin 2021. Prise par Ellie Boyce lors d’un vol en hélicoptère de retour à Steadfast depuis le CERB. « Il y avait moins de vapeur dans le cratère que lors du vol FLIR d’Hannah la semaine dernière et nous avons pu voir jusqu’au fond où il semble encore y avoir un petit lac d’un côté (sur la photo ci-jointe, juste à droite de la plus brillante tache de vapeur). »

Lorsqu’elles se produisent, de petites éruptions produisant des dépôts de cendres mineurs à proximité du cratère Nord actif du mont Cerberus et des nuages ​​de cendres à moins de 10 000 pieds au-dessus du niveau de la mer sont typiques de l’activité du Semisopochnoi.

Observations récentes :
[Hauteur des nuages ​​volcaniques] Inconnu
[Autres informations sur les nuages ​​volcaniques] Inconnu

Analyse de risque:
[Nuage de cendres] Explosions détectées dans les données infrasons et confirmées par l’imagerie satellite.

Remarques : Le Semisopochnoi est surveillé par un réseau local de capteurs sismique et d’infrasons, des capteurs régionaux de foudre et d’infrasons et des données satellitaires.

Source : AVO.

Photo : Boyce, Ellie.

 

Guatemala , Fuego :

BULLETIN SPÉCIAL VOLCANOLOGIQUE, 15 Juin 2021, 18:11 heure locale

DESCENTE DE LAHARES DANS LES RAVINES LAS LAJAS, JUTE

Les fortes précipitations dans la zone du complexe volcanique, Fuego-Acatenango, génèrent actuellement, des lahars de catégorie faible à modérée dans les ravins Las Lajas, Jute , les affluents  des rivières Guacalate et Achíguate. Ceux ci descendent avec du matériel volcanique, des branches et troncs d’arbres ainsi que des blocs de 30 cm. à 1,5 mètre de diamètre.

Les pluies des derniers jours maintiennent les dépôts volcaniques saturés d’humidité, de sorte qu’ils peuvent générer des lahars dans les autres ravins autour du complexe volcanique, des précautions appropriées doivent donc être prises.

RECOMMANDATIONS DE L’INSIVUMEH

A SE-CONRED: Soyez conscient du développement des lahars, dans les ravines ci dessus et dans les autres ravins autour du complexe volcanique. Des événements similaires à ceux-ci font partie de l’activité volcanique après les éruptions et de l’activité quotidienne, compte tenu des fortes précipitations de la zone volcanique.

Source : Insivumeh.

Photos : Caroline Sarrazin , Insivumeh .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search