18 Avril 2021 . FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Merapi , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent , Chili : Laguna del Maule , Indonésie : Ili Lewotolok .

Home / blog georges Vitton / 18 Avril 2021 . FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Merapi , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent , Chili : Laguna del Maule , Indonésie : Ili Lewotolok .

18 Avril 2021 . FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Merapi , Saint Vincent : Soufrière Saint Vincent , Chili : Laguna del Maule , Indonésie : Ili Lewotolok .

18 Avril 2021 .

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Communiqué du 17 Avril 2021 – 14h30

L’éruption débutée le 09/04/2021 à 19h (apparition du trémor) se poursuit. L’intensité du trémor volcanique (indicateur d’une émission de lave en surface) sur les dernières 24h est restée
relativement stable .

– Les observations du site éruptif montrent toujours :
. que l’activité de fontaines de lave se poursuit, principalement sur le cône principal situé le plus en amont .
. et que l’activité de coulée se focalise sur le plateau en aval du site éruptif, avec la mise en place d’un régime en tunnels de lave montrant de nombreuses résurgences.

– Sur les dernières 24 heures, 10 séismes volcano-tectoniques superficiels (entre le niveau de la mer et la surface) ont été enregistrés sous les cratères sommitaux.
– Le sommet du volcan montre toujours une faible déflation (dégonflement), de l’ordre d’un centimètre, en lien avec la vidange du réservoir magmatique superficiel située sous le cratère Dolomieu à 1,5-2 km de profondeur qui alimente actuellement le site éruptif.
– Les débits de lave moyens estimés à partir des flux de SO2 mesurés par le réseau DOAS « NOVAC » pour la journée du 16/04 sont de l’ordre de 8,3 m3 /sec soit environ 3 fois moins important que le débit observé lors du pic de la journée du 13/04. Il est à noter que les mauvaises conditions météorologiques peuvent affecter la précision des mesures.
– Pour comparaison les débits de surface estimés à partir des données satellites via la plateforme HOTVOLC (OPGC – université Clermont Auvergne) ont relevés des valeurs comprises entre 3 et
14m3/sec sur les dernières 24 heures. Il est à noter que les mauvaises conditions météorologiques peuvent affecter la précision des mesures.

Analyses des produits éruptifs
Les prélèvements de lave effectués sur le site éruptif le 11 avril dernier par les équipes de l’OVPF IPGP ont pu être analysés à l’IPGP à Paris et à l’Observatoire de Physique du Globe de Clermont
Ferrand (OPGC-LMV). Des échantillons pyroclastiques émis par les fontaines de lave avaient été échantillonnés à proximité du cône principal, et les laves avaient été échantillonnées en aval de la
fracture éruptive.
Les dépôts pyroclastiques des fontaines de lave sont entièrement constitués de ponces de type « golden ». Cette variété de ponce est caractérisée par des vésicules millimétriques organisées autour
de grandes vésicules centrales centimétriques . Leur vésicularité atteint des valeurs très élevées jusqu’à 86% vol% avec 10 à 20% de vésicules isolées (non connectées entre elles).

 

L’analyse minéralogique indique la présence, en ordre décroissant de plagioclase, pyroxène et olivine.
La proportion d’olivine est plus faible dans les coulées et plus importante dans les projections.
L’abondance en plagioclase et pyroxène traduit des températures dans l’ensemble relativement faibles et une nature globalement évoluée des magmas émis.
Les laves sont riches en microcristaux (44 % ) alors que les produits pyroclastiques sont beaucoup plus vitreux (quelques pourcents de micro cristaux). L’imagerie électronique confirme les
proportions très importantes de plagioclase et clinopyroxène par rapport à l’olivine, en particulier dans les laves. Les cristaux millimétriques (phénocristaux) sont rares et observés pour le moment
uniquement dans les laves.

Les résultats montrent que les laves émises pendant la première partie de l’activité débutée le 9 avril ont une densité et un degré de cristallisation élevé et ont une composition chimique assez
différenciée. L’analyse des projections indique une température du magma à l’évent d’environ 1155°C.
L’analyse chimique et les propriétés physiques suggèrent que le premier magma émis correspond au refroidissement, dégazage et différenciation des magmas plus primitifs et plus chauds mis en place au début de l’année 2020. Ce magma « ancien » a pu être pressurisé et expulsé par la remontée du nouveau magma plus profond et chaud qui n’avait pas encore atteint la surface jusqu’au 11/04. Un rapport plus détaillé sur ces analyses sera joint au bulletin mensuel de l’OVPF-IPGP.

Source : OVPF.

Lire l’article https://www.ipgp.fr/sites/default/files/ovpf_20210417_14h30_communique_eruption.pdf

Photos : Vincent Tunneldelave Réunion ,  OVPF .

 

Indonésie , Merapi :

Rapport d’activité du mont Merapi  , du 9 au 15 avril 2021

I. RÉSULTATS DE L’OBSERVATION
Visuel
Le temps autour du mont Merapi est généralement ensoleillé le matin et la nuit, tandis que l’après-midi jusqu’au soir est brumeuse. On note une fumée blanche, d’épaisseur faible à épaisse avec une faible pression. Une hauteur de fumée maximale de 450 m a été observée depuis le poste d’observation de Babadan le 14 avril 2021 à 05h30 WIB.
Des avalanches de nuages ​​chauds se sont produites 6 fois avec une distance de glissement observée de 1800 m vers le Sud-Ouest et enregistrées sur un sismogramme d’une amplitude maximale de 46 mm et d’une durée de 132 secondes. Des avalanches de lave ont été observées 119 fois avec une distance de glissement maximale de 1500 mètres vers le Sud-Ouest et 7 fois vers le Sud-Est avec une distance de glissement de 400 m .
L’analyse morphologique de la zone de pic basée sur des photos du secteur Sud-Ouest du 15 avril au 7 avril 2021 montre un changement dans la morphologie de la zone de pic en raison de l’activité d’effusion et de la croissance du dôme.  Le volume du dôme de lave dans le secteur Sud-Ouest est de 1 024 800 m3 avec un taux de croissance de 12 200 m3 / jour. L’analyse morphologique de la zone du sommet basée sur la photo du secteur Sud-Est du 14 avril au 8 avril 2021 montre un volume de dôme central de 1681000 m3 .

Sismicité
Cette semaine, la sismicité du mont Merapi a enregistré :
6 avalanche de nuages ​​chauds (AP),
21 séismes multi-phases (MP),
1,038 tremblements de terre d’avalanches  (RF),
13 tremblements de terre d’émissions (DG)
10 tremblements de terre tectoniques (TT).
L’intensité de la sismicité cette semaine est relativement constante par rapport à la semaine dernière.

Déformation
La déformation du mont Merapi qui a été surveillée à l’aide de l’EDM et du GPS cette semaine n’a montré aucun changement significatif.

Pluie et lahars
Cette semaine, il y a eu de la pluie au poste d’observation du mont Merapi avec la plus forte intensité de pluie de 188 mm / heure pendant 55 minutes au poste de Kaliurang le 13 avril 2021, ce qui a provoqué une augmentation du débit et des lahars dans la rivière Boyong.

Conclusion
Sur la base des résultats d’observations visuelles et instrumentales, il est conclu que:
1. L’activité volcanique du mont Merapi est encore assez élevée sous la forme d’une activité d’éruption effusive. Le statut de l’activité est défini au niveau « SIAGA ».

Source : BPPTKG.

Photo : Oystein Lund Andersen.

 

Saint Vincent , Soufrière Saint Vincent :

La Soufrière, St.Vincent , MISE À JOUR SCIENTIFIQUE – 17 Avril 2021 , 06:00 .

– L’essaim de séismes de type longue période et hybrides s’est poursuivi à La Soufrière.
– Le taux d’occurrence de ces tremblements de terre a considérablement baissé vers 20 heures le 16 avril et est resté quasi constant depuis. Aucun épisode de tremor n’a été enregistré au cours des 12 dernières heures


– Une image révisée (voir figure ci-dessus) a été construite du cratère sommital à partir d’images satellites.
– Le nouveau cratère mesure environ 900 m Nord/Sud et au moins 750 m Est / Ouest .
– Le cratère aurait une profondeur d’au moins 100 m (Raphael Grandin, IPGP) et est centré dans le secteur Sud-Ouest du cratère du sommet  .
– Dans le nouveau cratère, il y a plusieurs évents, mais un seul peut être clairement identifié. D’autres évents, comme indiqué par les panaches de cendres et de vapeur, sont situés dans la partie Nord du nouveau cratère.


– Le volcan continue de faire éruption bien que l’activité explosive semble avoir pris fin à ce moment.
– Son schéma actuel d’activité sismique peut indiquer la croissance d’un dôme de lave, mais cela n’a pas encore été confirmé.
– Des explosions accompagnées de chutes de cendres, d’une ampleur similaire ou supérieure, pourraient redémarrer à l’avenir et toucher Saint-Vincent et les îles voisines.
– Le volcan est au niveau d’alerte Rouge.

Source : UWI.

 

Chili , Laguna del Maule :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV), région du Maule, complexe volcanique de la Laguna del Maule, 15 avril 2021, 06:25 heure locale (Chili continental)

Le Service National de Géologie et des Mines du Chili (Sernageomin) publie les informations PRÉLIMINAIRES suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau National de Surveillance Volcanique (RNVV), traitées et analysées dans l’Observatoire Volcanologique des Andes du Sud (Ovdas):

Le jeudi 15 avril à 05h09 heure locale (09h09 UTC), les stations de surveillance installées à proximité du complexe volcanique de la Laguna del Maule ont enregistré un tremblement de terre associé à la fois à la fracturation de la roche et à la dynamique des fluides à l’intérieur du système volcanique (type Hybride).

Les caractéristiques du séisme après son analyse sont les suivantes:
HEURE D’ORIGINE: 05:09 heure locale (09:09 UTC)
LATITUDE: 36,198 ° S
LONGITUDE: 70.484 ° W
PROFONDEUR: 7,6 km
MAGNITUDE LOCALE (ML): 3.0
DÉPLACEMENT RÉDUIT (DR): 1703 cm2

OBSERVATIONS:
Avant et après le séisme signalé, des événements présentant des caractéristiques similaires et une énergie plus faible ont été enregistrés.
À partir des images disponibles, aucune anomalie associée à l’événement décrit n’a été observée.

L’alerte technique volcanique reste au niveau Jaune .

Source : Sernageomin.

Photo : Dr Katie Keranen.

 

 

Indonésie , Ili Lewotolok :

Niveau d’activité de niveau III (SIAGA) depuis le 29 novembre 2020 à 13h00 WITA. Cette augmentation de statut avait été motivée par une éruption le 27 novembre 2020 à 05h57 WITA avec une hauteur de la colonne de cendres observée grise à noire, à 500 m au-dessus du sommet (1923 m asl) avec une intensité forte , orientée vers l’Ouest. Cette éruption avait été enregistrée sur un sismogramme d’une amplitude maximale de 34 mm et la durée de l’éruption n’avait pas été clairement observée car elle avait été suivie de tremors continus. L’éruption se produit encore aujourd’hui.

Le volcan est clairement visible jusqu’à ce qu’il soit couvert de brouillard. La fumée issue du cratère est blanche / grise avec une intensité faible à forte, à environ 50-1300 m d’altitude à partir du sommet du cratère. Le temps est ensoleillé à pluvieux, le vent souffle faiblement à l’Est et à l’Ouest. Il y a eu une éruption accompagnée de grondements modérés.

Il y a eu une éruption sur le mont Ili Lewotolok, Nusa Tenggara Est le 18 avril 2021 à 11h01 WITA avec une hauteur observée de la colonne de cendres à ± 1 500 m au-dessus du sommet (± 2 923 m au-dessus du niveau de la mer). On observe que la colonne de cendres est grise / noire avec une intensité forte , inclinée vers le Sud et le Sud-Ouest. Cette éruption a été enregistrée sur un sismogramme d’une amplitude maximale de 8 mm et d’une durée de ± 52 secondes.

Selon les sismographes du 17 avril 2021, il a été enregistré:

1 tremblement de terre d’éruption / explosion
2 tremblements de terre d’émissions
1 tremblement de terre harmonique
Tremor continu d’une amplitude de 0,5 mm (valeur dominante de 0,5 mm).

Source : PVMBG.

Photo : Magma Indonésie.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search