12 Mars 2021 . FR . Islande : Péninsule de Reykjanes , Italie / Sicile : Etna , Guatemala : Pacaya , Equateur : Sangay , Japon : Suwanosejima .

Home / blog georges Vitton / 12 Mars 2021 . FR . Islande : Péninsule de Reykjanes , Italie / Sicile : Etna , Guatemala : Pacaya , Equateur : Sangay , Japon : Suwanosejima .

12 Mars 2021 . FR . Islande : Péninsule de Reykjanes , Italie / Sicile : Etna , Guatemala : Pacaya , Equateur : Sangay , Japon : Suwanosejima .

12 Mars 2021 .

 

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

Une éruption volcanique reste une possibilité sur la péninsule de Reykjanes
Mis à jour le 11.03 à 16:00

Plus de 1700 tremblements de terre ont été mesurés dans la péninsule de Reykjanes depuis minuit, dont peu étaient au-dessus de M3, le plus grand mesuré M4,6 à 08h53 GMT ce matin. Comme auparavant, l’activité magmatique est centrée autour du mont Fagradalsfjall au Sud-Ouest du mont Keilir.

Le 10 mars, 2500 tremblements de terre ont été détectés dans la péninsule de Reykjanes, dont 40 au-dessus de M3, le plus grand mesurant M5,1 à 3h14 GMT.

Hier, le conseil consultatif scientifique de la protection civile islandaise s’est réuni pour discuter des derniers résultats de surveillance des troubles sismiques dans la péninsule de Reykjanes. Les principales conclusions de la réunion étaient les suivantes:

L’intrusion du dyke est en expansion avec le flux de magma le plus actif centré sur la partie Sud de celle-ci. Une éruption volcanique reste une possibilité car le magma coule toujours dans le couloir. Avec l’activité en cours, la probabilité d’une éruption augmente de jour en jour. Il est considéré comme très improbable que la lave d’une éventuelle éruption atteigne les zones peuplées.
Il est important de suivre l’activité dans la région Sud du mont Fagradalsfjall afin d’évaluer si le dyke est en expansion vers le Sud.
Les dernières images satellite et données GPS montrent que l’accumulation de magma est concentrée à l’extrémité Sud du dyke sous le mont Fagradalsfjall. C’est actuellement le site le plus probable pour une éventuelle éruption.
Si le dyke continue de s’étendre et d’augmenter les contraintes dans la région, on s’attend à une activité sismique continue qui peut être ressentie dans les zones peuplées.

L’image InSAR reflète les changements entre le 3 mars et le 9 mars 2021. L’image contient des données Copernicus Sentinel modifiées [2021]

Une éruption possible pourrait commencer sans signaux précurseurs puissants
Actuellement, le magma est peu profond, s’étendant sur 1 à 1,5 km sous la croûte. Par conséquent, on peut s’attendre à ce qu’une éruption puisse commencer sans un fort signal précurseur, car le magma peut facilement traverser les derniers centaines de mètres de la croûte une fois la pression critique atteinte. D’après l’expérience des éruptions de coulée de lave (comme on pouvait s’y attendre), le tremor d’éruption est faible et de faible amplitude. Pour cette raison, l’OMI a installé des webcams qui peuvent être utilisées pour surveiller la zone, en cas d’éruption commencée sans signaux précurseurs clairs.

Source : Vedur Is .

 

Italie / Sicile , Etna :

Communication sur l’activité de l’ETNA , 12 Mars 2021 , 04:48 (03:48 UTC)  .

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo , rapporte qu’une modeste activité strombolienne est en cours dans le Cratère Sud-Est, tandis que l’activité explosive intra-cratère se poursuit dans les cratères de la Voragine, de la Bocca Nuova et du Nord-Est.

L’amplitude moyenne du tremor volcanique montre une augmentation atteignant des valeurs élevées et les sources du tremor sont situées sous le Cratère Sud-Est à une profondeur d’environ 2,5 km sur le niveau de la mer.
Le taux d’occurrence des événements infrasonores est faible. Les signaux des réseaux GNSS et de surveillance des contraintes inclinomètriques ne montrent aucune variation significative.

12 Mars 2021 , 07:11 (06:11 UTC)  : A partir d’environ 05h30 UTC, il y a une augmentation de l’intensité et de la fréquence de l’activité strombolienne au Cratère Sud-Est, avec une dispersion du nuage éruptif et une chute de cendres vers l’Est. L’activité éruptive vers les autres cratères se poursuit.
Du point de vue sismique, l’augmentation de l’amplitude du tremor volcanique continue à des valeurs élevées, la source du tremor se trouve au voisinage du Cratère Sud-Est à une profondeur d’environ 2,5 km sur le niveau de la mer. Le nombre d’événements infrasonores est moyen et leur l’emplacement semble être à proximité du Cratère Sud-Est.
Aucun changement significatif n’est observé dans les signaux de déformation des réseaux GNSS et inclinomètriques.

 

12 Mars 2021 , 07:55 (06:55 UTC)  : A partir d’environ 06h30 UTC, l’activité strombolienne s’est encore intensifiée.

12 Mars 2021 , 08:13 (07:13 UTC)  : A partir de 06h30 UTC, l’activité strombolienne au Cratère Sud-Est s’est encore intensifiée; de plus, à partir de 06h54 UTC, un débordement de lave est observé depuis la zone Est du Cratère Sud-Est qui se déplace vers la Valle del Bove. Pour le moment, le front de lave se trouve à une altitude d’environ 3000 mètres au-dessus du niveau de la mer.
Du point de vue sismique, l’augmentation de l’amplitude du tremor volcanique continue à atteindre des valeurs élevées et la source du tremor se trouve près du Cratère Sud-Est à une profondeur d’environ 2,5 km au-dessus du niveau de la mer. Le nombre d’événements infrasonores est élevé et leur emplacement semble être proche du Cratère Sud-Est.

12 Mars 2021 , 09:09 (08:09 UTC)  : A 07h40 UTC, l’activité strombolienne du Cratère Sud-Est s’est transformée en une fontaine de lave avec des jets atteignant une hauteur d’environ 500
mètres au dessus du cratère. La coulée de lave produite par le trop-plein est alimentée et a atteint une altitude d’environ 2600 mètres au-dessus du niveau de la mer. Selon le modèle de prévision, le nuage éruptif produit par l’activité en cours se disperse vers l’Est. L’activité éruptive vers les autres cratères se poursuit.
Du point de vue sismique, l’augmentation de l’amplitude du tremor volcanique continue à des valeurs très élevées, la source du tremor est située près du Cratère Sud-Est à une profondeur d’environ 2,5 km au-dessus du niveau de la mer. Le nombre d’événements infrasonores est moyen-élevé et leur emplacement semble être proche du Cratère Sud-Est.
Les données du réseau GNSS ne montrent pas de variations significatives, tandis que le réseau inclinométrique présente des variations modestes (0,1 – 1 microradians) en lien avec l’activité en cours.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source : INGV.

Photos : INGV , Gio Giusa ( Cratère du Sud Est , Etna 16/02/2021 ).

 

Guatemala , Pacaya :

BULLETIN SPÉCIAL VOLCANOLOGIQUE 11 mars 2021, 13 h 17, heure locale

Dans le cadre du suivi de l’éruption du volcan Pacaya et du bulletin BEPAC-50-2021, il est rapporté que dans les dernières heures, l’activité éruptive continue d’enregistrer des impulsions croissantes qui produisent d’épaisses colonnes de cendres à des altitudes de 3500 mètres au-dessus du niveau de la mer  et l’expulsion de projections balistiques à des altitudes comprises entre 250 et 800 mètres au-dessus du cratère Mackenney, qui retombent dans un rayon d’environ 500 mètres autour de lui. Une activité explosive et des émissions de cendres se sont produites plus fréquemment dans les fissures formées sur le flanc Sud à 300 mètres sous le cratère Mackenney, bien qu’elles éjectent parfois également des matériaux.

Cette activité a occasionnellement provoqué des chutes de cendres dans les villages d’El Patrocinio et de San José El Rodeo, dans la municipalité de San Vicente Pacaya. Selon les rapports des observateurs de l’OVPAC et des images satellites GOES-16, ce matériel s’est dispersé sous le vent, principalement vers l’Ouest et le Sud-Ouest, sur des distances comprises entre 15 et 30 km. Cette activité a produit des sons d’explosions ou de grondements très sporadiquement. L’activité effusive se poursuit sur le flanc Sud, avec deux coulées de lave maintenant des longueurs d’environ 1000 mètres. Cette activité se traduit également par des valeurs élevées d’anomalies thermiques et de rayonnement au cours des derniers jours, mesurées à partir d’images satellitaires.

Le log des amplitudes sismiques moyennes (RSAM) de la station PCG5 dans la figure ci-dessus, montre 22 impulsions d’incrément depuis la publication du bulletin spécial précédent, à 16h00 UTC hier.

Compte tenu du modèle de comportement que le volcan Pacaya a montré ces dernières semaines, il n’est pas exclu que des impulsions croissantes continuent d’apparaître dans les prochaines heures ou jours, générant des explosions, des colonnes éruptives, des sources de matériaux incandescents, des chutes de cendres et balistiques, et / ou l’apparition de nouvelles coulées de lave ou l’augmentation de leur longueur.

Source : Insivumeh .

Photo : Diegorizzophoto.

 

Equateur , Sangay :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN SANGAY , Jeudi 11 Mars 2021 .

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : Sans changement .
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : Sans changement.

Sismicité : Du 10 Mars 2021, 11:00 au 11 Mars 2021, 11:00 :

La station de référence a cessé de transmettre des données à partir d’environ 13h00 TL hier, c’est pourquoi les statistiques sismiques sont incomplètes.

Explosion (EXP) 19
Longue période (LP) 4
Tremors d’émission (TREMI) 3

Pluies / lahars:
Au petit matin et hier, il y a eu plusieurs épisodes de pluies dans le secteur .
** En cas de fortes pluies, celles-ci pourraient remobiliser les matériaux accumulés, générant des coulées de boue et de débris qui descendraient les flancs du volcan et se déverseraient dans les rivières adjacentes. **

 

 

Emission / colonne de cendres: Sur les caméras, il n’était pas possible d’observer les émissions; Cependant, le VAAC a enregistré 5 alertes d’émission de cendres observées par les satellites a des altitudes de 1500 à 8500 mètres au-dessus du niveau du cratère. Les directions de ces émissions variaient du Nord, Nord-Ouest et Ouest du volcan; on observe actuellement sur les satellites le déplacement du nuage de cendres dans ces directions

Autres paramètres de surveillance: Au cours des dernières 24 heures, il n’y a aucun rapport d’alertes thermiques concernant le volcan Sangay.

Observations: La nébulosité a été permanente dans le secteur, empêchant l’observation directe de l’activité de surface. Dans les images partagées par le Réseau des observateurs volcaniques (ROVE) et dans le rapport ECU911, des chutes de cendres de forte intensité ont été enregistrées dans le canton de Guamote; modérément dans les cantons de Chambo, Riobamba, Penipe et Guano; et légèrement à Colta, Alausí et Macas.

L’éruption du volcan Sangay ce matin, le 11 mars, a produit des coulées pyroclastiques vers le flanc Sud-Est (fleuve Volcán). La matière volcanique accumulée peut être facilement remobilisée par les précipitations, formant des lahars secondaires ou des coulées de boue et de débris. Il est recommandé de ne pas se trouver dans les zones proches des rives des fleuves Volcán et Upano. Ce phénomène est récurrent depuis la réactivation du volcan en mai 2019.

Niveau d’alerte: jaune.

Sources : INSTITUT GÉOPHYSIQUE / ÉCOLE NATIONALE DE POLYTECHNIQUE.

Photo : Yong Soo Seung.

 

Japon , Suwanosejima :

Le JMA a signalé des événements éruptifs intermittents dans le cratère Ontake du Suwanosejima du 26 février au 2 mars. Des bombes ont été éjectées jusqu’à 600 m du cratère et des chutes de cendres ont été signalées dans le village de Toshima (4 km au Sud-Ouest). Le nombre d’explosions a commencé à augmenter le 2 mars; le total enregistré jusqu’à 15h00 le 7 mars était de 139, mais à 15h00 le 8 mars, il n’y avait qu’une seule explosion supplémentaire.

 

Le VAAC de Tokyo a rapporté que les panaches de cendres se sont élevés de 0,9 à 2,1 km (3000 à 7000 pieds) d’altitude du 3 au 7 mars. Une explosion à 3 h 17 le 6 mars a éjecté du téphra jusqu’à 500 m au-dessus du bord du cratère et des bombes à 900 m de distance. Le niveau d’alerte est resté à 2 (sur une échelle de 5 niveaux).

Source : GVP.

Photo : Yukio Hayakawa, 1998 (Gunma University).

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search