23 Décembre 2020. FR Italie / Sicile : Etna , Hawaii : Kilauea .

Home / blog georges Vitton / 23 Décembre 2020. FR Italie / Sicile : Etna , Hawaii : Kilauea .

23 Décembre 2020. FR Italie / Sicile : Etna , Hawaii : Kilauea .

23 Décembre 2020.

 

Italie / Sicile , Etna :

COMMUNIQUÉ DE PRESSE ETNA [MISE À JOUR n. 108]

L’Institut National de Géophysique et Volcanologie, Osservatorio Etneo, annonce que sur la base des observations faites à travers une inspection réalisée par le personnel de l’INGV et à travers l’analyse des images du réseau de caméras de surveillance, il a été possible de vérifier que les coulées de lave décrites dans les précédents communiqués de presse ne sont plus alimentées et se refroidissent.
Lors de l’inspection, des échantillons des produits de l’activité explosive ont été prélevés.

 

Du point de vue sismique, le tremor volcanique, dans les dernières heures, a montré de modestes oscillations dans son amplitude, restant actuellement sur une valeur moyenne. La position du centroïde de ses sources est toujours située dans la zone du cratère Sud-Est. En ce qui concerne l’activité infrasonore, il y a eu une légère diminution du nombre d’événements infrasonores; les sources sont principalement situées dans la zone du cratère Nord-Est et, dans une moindre mesure, dans la zone du cratère Sud-Est.
Les réseaux de suivi des déformations des sols ne montrent plus de déformations significatives sur les signaux des stations de haute et moyenne altitude par rapport au communiqué de presse n ° 107.

D’autres mises à jour seront communiquées rapidement.

Source : INGV.

 

Hawaii , Kilauea :

19 ° 25’16 « N 155 ° 17’13 » W,
Altitude du sommet 4091 pi (1247 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: WATCH
Code couleur de l’aviation actuel: ORANGE

L’éruption au sommet du volcan Kīlauea se poursuit dans le cratère Halema’uma’u. Cette photo, prise vers 14 h 43. HST du 22 décembre montre les deux fissures actives sur la paroi du cratère qui continuent d’alimenter un lac de lave en pleine croissance. Photo de l’USGS par L. DeSmither.

Résumé de l’activité:
Pas de changement significatif. Le Kīlauea continue son éruption à son sommet à partir d’au moins deux évents sur les côtés Nord et Ouest du cratère Halema’uma’u. À partir de ce matin, le lac de lave en croissance était à 487 m (1598 pieds) sous le bord du cratère, indiquant que le lac a rempli 134 m (440 pieds) depuis le fond du cratère Halemaʻumaʻu

Observations du sommet:
Les inclinomètres du sommet ont continué d’enregistrer un ralentissement de l’inclinaison déflationniste ce matin. Les taux d’émission de dioxyde de soufre restent élevés, estimés à environ 30 000 tonnes / jour. La sismicité est élevée mais stable ce dernier jour, avec peu de tremblements de terre et de fluctuations de tremors liés à la vigueur de la fontaine de fissures.

Imagerie aérienne collectée lors d’un survol par l’USGS Hawaiian Volcano Observatory à environ 11 h 35 HST. Cette photo montre l’Ouest, la plus faible des deux fissures actives dans l’éruption en cours au sommet du volcan Kīlauea dans le cratère Halema’uma’u. Photo de l’USGS.

Observations du lac de lave du cratère Halema’uma’u:
Quand il a été mesuré hier soir, le lac de lave du cratère Halemaʻumaʻu était à 487 m (1598 pieds) sous le bord du cratère et s’élevait à plus de 1 m / h (3 pieds / h). Sur les trois évents qui se sont initialement ouverts sur les murs Nord et Nord-Est de l’Halema’uma’u, seuls deux restent actifs, l’évent central interrompant son activité éruptive entre environ 7h30 et 8h00 HST. Les évents du milieu et de l’Ouest, situés sur la partie la plus basse du cratère Halema’uma’u, ont depuis été inondés par le lac de lave en pleine croissance. L’évent le plus éloigné à l’Est reste le plus vigoureux.

Tôt ce matin, un calcul préliminaire du volume suggère que, depuis le début de l’éruption, environ 10 millions de mètres cubes de lave ont été déversés (équivalent à plus de 2 milliards de gallons). Il s’agit d’une superficie d’environ 33 acres.

Cette comparaison montre des images thermiques prises hier et aujourd’hui lors de survols en hélicoptère de l’USGS Hawaiian Volcano Observatory. La principale différence dans cette période de 24 heures est la montée et le remplissage importants du lac de lave dans le cratère Halema’uma’u au sommet dy Kīlauea. Ce matin, la profondeur du lac a été mesurée à environ 130 mètres. Images USGS par M. Patrick.

Analyse de risque:
Des niveaux élevés de gaz volcanique, de chutes de pierres, d’ explosions et d’émissions de particules de verre volcanique sont les principaux risques de préoccupation concernant cette nouvelle activité au sommet du Kīlauea. De grandes quantités de gaz volcanique – principalement de la vapeur d’eau (H2O), du dioxyde de carbone (CO2) et du dioxyde de soufre (SO2) – sont continuellement libérées lors des éruptions du volcan Kīlauea. Au fur et à mesure que le SO2 est libéré du sommet lors de cette nouvelle éruption, il réagira dans l’atmosphère avec l’oxygène, la lumière du soleil, l’humidité et d’autres gaz et particules, et se convertira en quelques heures à quelques jours en fines particules. Les particules diffusent la lumière du soleil et provoquent la brume visible qui a été observée sous le vent du Kīlauea, connue sous le nom de vog (smog volcanique), lors des précédentes éruptions au sommet. Le Vog crée un potentiel de risques sanitaires aériens pour les résidents et les visiteurs, endommage les cultures agricoles et autres plantes, et affecte les opérations d’élevage. Des chutes de pierres et des explosions mineures, comme celles qui se sont produites lors de l’éruption du lac de lave de 2008 à 2018 au sommet du Kīlauea, peuvent survenir soudainement et sans avertissement. Cela souligne la nature extrêmement dangereuse du bord de la caldeira du Kīlauea entourant le cratère Halema’uma’u, une zone qui est fermée au public depuis fin 2007. Les cheveux de Pelé et d’autres fragments de verre volcanique léger provenant des fontaines de lave dans l’Halema’uma’u partiront sous le vent , saupoudrant le sol à quelques centaines de mètres (yards) de l’évent. Les vents violents peuvent entraîner des particules plus légères sur de plus grandes distances. Les résidents sont priés de minimiser l’exposition à ces particules volcaniques, qui peuvent provoquer une irritation de la peau et des yeux semblable à celle des cendres volcaniques.

 

Source : HVO.

 

 

Joyeux Noel à toutes et tous .

 

Prenez soin de vous.

Retour aux affaires le 27 / 12 .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search