01 Avril 2020 . FR . Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Colombie : Nevado del Ruiz , El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique ) .

Home / blog georges Vitton / 01 Avril 2020 . FR . Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Colombie : Nevado del Ruiz , El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique ) .

01 Avril 2020 . FR . Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Colombie : Nevado del Ruiz , El Salvador : San Miguel ( Chaparrastique ) .

01 Avril 2020 .

 

Italie , Stromboli :

Bulletin hebdomadaire du 23/03/2020 au 29/03/2020 (date d’émission 31/03/2020) .

RÉSUMÉ DU STATUT D’ACTIVITÉ.

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Pendant cette période, une activité explosive normale de type strombolienne a été observée, accompagnée de dégazage et d’un débordement de lave. La fréquence horaire des explosions a oscillé entre des valeurs moyennes-élevées (15 événements / h le 27 mars) et des valeurs élevées (23 événements / h le 24 mars). L’intensité des explosions était principalement moyenne-faible dans la zone du cratère Nord et moyenne-élevée dans la zone du cratère Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE: Les paramètres sismologiques ne montrent pas de variations significatives.
4) DÉFORMATIONS: Les réseaux de surveillance de la déformation des sols de Stromboli n’ont pas montré de changements significatifs pour la période considérée.
5) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2 est à un niveau moyen. La dernière mesure du rapport CO2 / SO2 se situe à une valeur moyenne (dernière mise à jour le 09/02/2020). Le rapport isotopique de l’hélium reste sur les valeurs moyennes (dernière mise à jour du 09/03/2020). Il n’y a pas de mise à jour concernant le CO2 diffusé par les sols.
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone du sommet est faible.

 

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
L’analyse des images enregistrées par les caméras placées à une altitude de 400m, à une altitude de 190m et à Punta dei Corvi a permis de caractériser l’activité éruptive de Stromboli. Au cours de la période considérée, l’activité explosive a été principalement produite par au moins 3 (trois) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Nord et par au moins 3 (trois) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Centre-Sud. Tous les évents sont situés à l’intérieur de la dépression qui occupe la terrasse du cratère .
En raison de conditions météorologiques défavorables les 25 et 26 mars, la visibilité de la terrasse du cratère était insuffisante pour une description correcte de l’activité éruptive.

Débordement de lave du 28 mars 2020:
Le 28 mars à partir de 16 h 56 UTC et pendant environ 4 heures, à partir de l’embouchure Nord située sur le bord de la zone du cratère Nord, surplombant la Sciara del fuoco, un débordement de lave est apparu, qui a produit une coulée qui s’étendait sur la Sciara jusqu’à atteindre la côte.

 

Dans la zone Nord, les explosions étaient principalement d’intensité variable, de faible (moins de 80 m de hauteur) à haute (plus de 150 m de hauteur) émettant des matières grossières (lapilli et bombes). Lors de nombreuses explosions, les abondantes retombées ont couvert les pentes extérieures de la zone surplombant la Sciara del fuoco et les blocs ont roulé jusqu’à ce qu’ils atteignent la côte. La fréquence moyenne des explosions dans la zone Nord était variable entre 8 et 13 événements / h.
L’activité explosive de la zone Centre-Sud a produit des explosions de matières principalement fines (cendres) mélangées à des matériaux grossiers d’intensité moyenne (moins de 150 m de hauteur) parfois élevés (les produits dépassaient 250 m de hauteur). La fréquence des explosions de la zone Centre-Sud était variable entre 6 et 10 événements / h.

Source : INGV.

Lire l’article en entier file:///C:/Users/Utilisateur/AppData/Local/Packages/Microsoft.MicrosoftEdge_8wekyb3d8bbwe/TempState/Downloads/BollettinoStromboli20200331%20(1).pdf

Photos :  Web cam LBZ , Peppe Caridi ( 2019).

 

 

Italie / Sicile , Etna : 

Bulletin hebdomadaire du 23/03/2020 au 29/03/2020 (date d’émission 31/03/2020) .

RÉSUMÉ DU STATUT D’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité intra-cratère strombolienne et effusive du cratère de la Voragine. Dégazage du nouveau cratère du Sud-Est avec des éclairs sporadiques faibles et des émissions de cendres rares. Dégazage ordinaire du cratère Nord-Est.
2) SISMOLOGIE: Modeste activité de fracturation sismique; le tremor volcanique diminue vers des valeurs moyennes.
3) INFRASONS: activité infrasonore modérée.

4) DÉFORMATIONS: Les réseaux de surveillance des déformations du sol de l’Etna n’ont montré aucune variation significative à signaler la semaine dernière
5) GÉOCHIMIE: Le flux de SO2 est à un niveau moyen. Les valeurs de débit de CO2 du sol sont faibles à moyennes. La pression partielle de CO2 dissous ne présente pas de variations importantes. Le rapport isotopique de l’hélium est fixé sur des valeurs moyennes-élevées (dernière mise à jour du 14/02/2020)
6) OBSERVATIONS SATELLITES: L’activité thermique dans la zone supérieure est de niveau moyen-bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES.
Entre le 23 et le 29 mars 2020, le suivi de l’activité volcanique de l’Etna a été réalisé à travers le réseau de caméras de surveillance de l’INGV – Section de l’Observatoire Catane Etneo (INGV-OE). Au cours de la période examinée, les conditions météorologiques au sommet du volcan ont été caractérisées par de longues périodes de couverture nuageuse sans visibilité: la zone du sommet n’était donc visible que pendant des périodes très limitées.

Dans l’ensemble, l’état d’activité des cratères supérieurs au cours de la période d’observation n’a pas montré de changements particuliers par rapport à ce qui a été observé au cours des semaines précédentes et a été caractérisé par la poursuite de l’activité explosive et effusive qui a lieu dans le cratère de la Voragine , et un régime de dégazage, d’intensité variable, vers le cratère Nord-Est et le nouveau cratère du Sud-Est .

En particulier, de faibles éclairs sporadiques et de rares émissions de cendres diluées ont été rapidement observés dans le nouveau cratère du Sud-Est, rapidement dispersés par le vent dans la zone du sommet .  …/…

Source : INGV.

Lire l’article en entierfile:///C:/Users/Utilisateur/AppData/Local/Packages/Microsoft.MicrosoftEdge_8wekyb3d8bbwe/TempState/Downloads/BollettinoEtna20200331%20(1).pdf

Photos : Gio Giusa.

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin d’activité hebdomadaire du volcan Nevado del Ruiz
Le niveau d’activité se poursuit au niveau d’activité jaune ou (III): changements dans le comportement de l’activité volcanique.

En ce qui concerne la surveillance de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE signale que:

La sismicité liée à la dynamique des fluides, à l’intérieur des canaux volcaniques, a légèrement augmenté dans le nombre d’événements et a maintenu une énergie sismique libérée similaire à celle enregistrée la semaine précédente. Cette activité sismique a été caractérisée par la survenue de tremors volcaniques continus, d’impulsions de tremor, de tremblements de terre de type longue période et de type très longue période. Ces tremblements de terre ont présenté des niveaux d’énergie et un contenu spectral variables. Certains de ces signaux étaient associés à de petites émissions de gaz et de cendres, qui ont été confirmées par des caméras installées dans la zone du volcan, par des rapports de responsables du parc naturel national de Los Nevados dans la région et par des notifications de la VAAC (Current Volcanic Ash Advisories).

 

La sismicité générée par la fracturation des roches a diminué en nombre de tremblements de terre et augmenté en énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Ce type de sismicité était principalement localisé dans les secteurs Nord-Est et Sud-Est du volcan et, dans le cratère Arenas, à des profondeurs variant entre 0,4 et 4,7 km. La magnitude maximale enregistrée au cours de la semaine était de 2,0 ML (magnitude locale) correspondant au tremblement de terre enregistré le 25 mars à 10h39 (heure locale), situé dans le cratère Arenas, à 1,5 km de profondeur.

L’occurrence d’un épisode sismique de type « drumbeat  » , tremblements de terre associés à la fracturation des roches le 30 mars est mise en évidence. Cet épisode a été caractérisé par un faible niveau d’énergie et, une courte durée. Les portails Web Mirova et NASA FIRMS, ont signalé des anomalies thermiques d’énergie faible à modérée sur le volcan au cours de la semaine dernière.

Source : SGC.

Photo : Auteur inconnu .

 

El Salvador , San Miguel ( Chaparrastique ) : 

Un léger changement dans le schéma sismique du volcan San Miguel est observé, indiquant que le système est sous pression. Si le volcan continue ce type d’activité, il y a la possibilité de générer de petites émissions de gaz et de cendres, nous appelons donc les résidents, les touristes, les alpinistes et la population en général à rester à l’écart du cratère du volcan.
Les enregistrements de sismicité des 24 dernières heures montrent des périodes continues de signaux de type tremors, avec une dominante à basse fréquence. La séquence des figures ci-dessous montre l’augmentation de la sismicité discrète pour les enregistrements de type tremors  .

 

 Basses fréquences prédominantes au cours des dernières heures, sismicité très superficielle dans le système volcanique du San Miguel, qui est un conduit ouvert.
Source: MARN

Au cours des dernières 24 heures, l’amplitude sismique (RSAM) enregistrée à la station VSM, située dans la partie supérieure du flanc Nord du volcan, a montré des valeurs comprises entre 90 et 116 unités, avec une heure moyenne de 104 unités RSAM, étant son seuil de base 150 unités  .

Les signaux de type tremor, qui ont commencés à s’enregistrer dans les dernières heures, avec une dominante à basse fréquence , sont associés à l’augmentation du dégazage ou du mouvement magmatique, au sein du système volcanique.

 

 

 

 Comportement de la vibration sismique du volcan en unités RSAM.
Source: MARN

Jusqu’au moment de la publication de ce rapport, aucune impulsion de gaz ou cendres n’a été observée; Il n’y a également aucun rapport de bruit souterrain provenant du volcan  .

 L’image du volcan le mardi 31 mars 2020 montre la présence d’une nébulosité abondante, en raison des conditions météorologiques dans la région.
Source: MARN

L’analyse indique que le système est sous pression, c’est-à-dire avec un mouvement interne de gaz magmatiques. Si le volcan continue à présenter ce type d’activité sismique et que les valeurs RSAM dépassent le seuil, il y a la possibilité de générer de petites émissions de gaz et de cendres, se déplaçant dans la direction du vent attendue (Nord-Est le matin et tôt le matin et, Sud -Est pendant l’après-midi); avec un impact possible dans la zone située à environ 10 km au Sud-Ouest et au Nord-Ouest du volcan.

Le ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles (MARN) maintient une surveillance du volcan 24/7 et une communication étroite avec la Direction générale de la protection civile et les observateurs locaux. Nous appelons les résidents, les touristes, les alpinistes et la population en général, à rester à l’écart du cratère du volcan en raison de changements soudains, qui se produisent souvent dans son activité.

Ce rapport sera mis à jour le mardi 7 avril prochain. En cas de changement significatif dans l’activité du volcan, un rapport préalable spécial sera émis.

Source : Marn .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search