19 Octobre 2019. FR. Alaska : Shishaldin , Kamchatka : Sheveluch , La Réunion : Piton de la Fournaise , Italie / Sicile : Etna .

Home / Alaska / 19 Octobre 2019. FR. Alaska : Shishaldin , Kamchatka : Sheveluch , La Réunion : Piton de la Fournaise , Italie / Sicile : Etna .

19 Octobre 2019. FR. Alaska : Shishaldin , Kamchatka : Sheveluch , La Réunion : Piton de la Fournaise , Italie / Sicile : Etna .

19 Octobre 2019.

 

Alaska , Shishaldin :

Avis d’activité volcanique AVO / USGS

Niveau d’alerte volcanique actuel: ATTENTION
Niveau d’alerte volcanique précédent: AVIS

Code couleur de l’aviation actuelle: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: JAUNE

Émis : jeudi 17 octobre 2019 à 11:06 AKDT
Source: Observatoire du volcan Alaska
Localisation : N 54 ° 45 min. W 163 ° 58 min.
Altitude : 9373 ft (2857 m)
Région: Aléoutiennes.

 

 

Résumé de l’activité volcanique:
Les observations d’aujourd’hui montrent qu’un nouvel épanchement de lave a commencé sur le Shishaldin le 13 octobre. Des températures de surface élevées ont été observées au sommet du Shishaldin et une sismicité de faible intensité se poursuit sur le réseau local, indiquant que l’activité éruptive se poursuivrait probablement. L’éruption se limite au sommet et aucun nuage de cendres n’a été observé. L’Observatoire des volcans de l’Alaska élève le code de couleur de l’aviation du volcan Shishaldin à ORANGE et le niveau d’alerte à ATTENTION.
Le Shishaldin est surveillé par des capteurs sismiques et infrasons locaux, des données satellitaires, une caméra Web, un réseau géodésique télémétrique et des réseaux de capteurs infrasons et d’éclair distants.

Observations récentes:
[Hauteur du nuage volcanique] Aucune
[Autres informations sur les nuages ​​volcaniques] N / A

Remarques:
Le volcan Shishaldin, situé près du centre de l’île Unimak, dans l’Est des îles Aléoutiennes, est un cône symétrique spectaculaire dont le diamètre de base est d’environ 16 km (10 mi). Un cratère au sommet en forme d’entonnoir de 200 m de large (660 pi) émet généralement un panache de vapeur et de petites quantités occasionnelles de cendres. Le Shishaldin est l’un des volcans les plus actifs de l’arc volcanique des Aléoutiennes, avec au moins 54 épisodes de troubles, dont plus de 24 éruptions confirmées depuis 1775. La plupart des éruptions sont relativement faibles, bien que l’événement d’avril à mai 1999 ait généré une colonne de cendres pouvant atteindre 45 000 pieds. au dessus du niveau de la mer.

Source : AVO.

Photo : Fee, David , Juillet 2019.

 

Kamchatka , Sheveluch :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION (VONA).

Émis: 17 Octobre 2019 .
Volcan: Sheveluch (CAVW # 300270)
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE
Code couleur de l’aviation précédent: orange
Source: KVERT
Numéro d’avis: 2019-156
Localisation du volcan: N 56 ° C 38 min E 161 ° C 18 min
Région : Kamtchatka, Russie
Élévation du sommet: 10768,24 ft (3283 m), élévation du dôme ~ 2500 m (8200 ft).

Résumé de l’activité volcanique:
La croissance du dôme de lave se poursuit, une forte activité fumerolienne, parfois avec une certaine quantité de cendres,  une incandescence des blocs du dôme et des avalanches chaudes accompagnent ce processus. Les données satellitaires du KVERT ont montré qu’un panache de cendres remis en suspension continuait de se déplacer vers l’Est-Sud-Est du volcan.
L’éruption explosive-extrusive du volcan continue. Des explosions de cendres allant jusqu’à 10-15 km d’altitude pourraient se produire à tout moment. L’ activité en cours pourrait toucher les aéronefs internationaux et les aéronefs volant à basse altitude.

Hauteur des nuages ​​volcaniques:
9840-11480 ft (3000-3500 m) AMSL Heure et méthode de détermination du panache de cendres / de la hauteur des nuages: 20191017 / 0020Z – Himawari-8

Autres informations sur les nuages ​​volcaniques:
Distance du panache de cendres / nuage du volcan: 120 km
Direction de la dérive du panache de cendres / nuage du volcan: ESE / azimut 111 degrés
Heure et méthode de détermination du panache de cendres / du nuage: 20191017 / 0020Z – Himawari-8.

Source : Kvert.

Photo : 14/5/2017  . Yu. Demyanchuk, IVS FEB RAS, KVERT

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Bulletin d’activité du 16 octobre 2019 à 10h00 (Heure locale) .

Depuis le 11 octobre une reprise de la sismicité est observée sous le Piton de la Fournaise. Ainsi 36 séismes volcano-tectoniques superficiels (< 2 km sous le sommet) ont été enregistrés sous la zone sommitale entre le 11 et le 15 octobre (Figure 1). Des séismes plus profonds sont également enregistrés (sous le sommet et sous le flanc Est).


Figure 1: Histogramme représentant le nombre de séismes volcano-tectoniques superficiels enregistrés entre le 1 et le 15 octobre 2019 (© OVPF-IPGP).

Cette sismicité est accompagnée d’une reprise de l’inflation (gonflement) de la base et du sommet de l’édifice du Piton de la Fournaise (Figure 2). Cette inflation de l’édifice est synonyme d’une pressurisation du réservoir magmatique superficiel localisé à environ 2-2,5 km sous le sommet.

En parallèle les concentrations en CO2 dans le sol sont toujours en diminution en champ lointain (secteurs Plaine des Cafres et Plaine des Palmistes) et en faible augmentation en zone proximale (Gite du Volcan). Ces évolutions de concentrations en CO2 sont en accord avec une remontée profonde de magma des zones profondes (diminution des concentrations en zone distale) vers le réservoir superficiel (augmentation des concentrations en zone proximale).

 

A noter que ce processus de recharge du réservoir superficiel peut durer plusieurs jours à plusieurs semaines avant que le toit du réservoir ne se fragilise et ne se rompt, donnant ainsi lieu à une injection de magma vers la surface et à une éruption, mais peut également s’arrêter sans donner lieu à brève échéance à une éruption.

Figure 2 : Illustration de la déformation sur les derniers deux mois. Sont ici représentées des lignes de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant l’édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (en haut), à la base du cône terminal (au milieu) et en champ lointain (en bas). Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. (© OVPF-IPGP).

Source et photo : OVPF.

Lire l’article en entierhttp://www.ipgp.fr/fr/ovpf/bulletin-dactivite-16-octobre-2019-a-10h00-heure-locale

 

Italie / Sicile , Etna :

 COMMUNICATION sur l’activité volcanique du 17 Octobre 2019 à 06:52:20 (UTC) – ETNA.

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, annonce qu’à partir de 5 h 30 UTC environ, les caméras du système de vidéosurveillance montrent les émissions de cendres provenant des cratères du sommet, en particulier du cratère de la Voragine et du Nord-Est. La matière fine est dispersée par les vents vers l’Est.
L’amplitude moyenne du tremor volcanique s’est maintenue à des valeurs moyennes, sans montrer de changements significatifs.

Activité éruptive du cratère Nord-Est de l’Etna, le soir du 18 octobre 2019, vu de Taormina. Sur la photo, vous pouvez voir une forte lueur dans le cratère Nord-Est et un épais panache de gaz provenant du cratère du Sud-Est (à gauche).

Bulletin hebdomadaire 07/10/2019 – 10/13/2019 (date d’émission le 15/10/2019)

SOMMAIRE :

À la lumière des données de surveillance, nous soulignons:
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES: Activité strombolienne intra-craterique du cratère de la Voragine et du cratère de la Bocca Nuova. Émissions de cendres du cratère Nord-Est, avec formation de nuages ​​de cendres. Activité de dégazage ordinaire du Nouveau Cratère du Sud-Est.
2) SISMOLOGIE: Activité sismique modeste due à la fracturation; paramètres stationnaires du tremor volcanique.
3) INFRASONS: Activité infrasonore élevée dans la seconde moitié de la semaine en question.
4) DÉFORMATIONS: Les réseaux d’inclinaison et GPS n’ont pas montré de changements significatifs dans les tendances communiquées précédemment.
5) GEOCHIMIE: Les flux de SO2 se situent à un niveau moyen-bas. Les flux de CO2 terrestre indiquent une tendance légèrement à la hausse, atteignant des valeurs moyennes-basses. La pression partielle de CO2 dans le sol ne montre pas de changements significatifs. Les valeurs du rapport isotopique de l’hélium montrent une nouvelle augmentation, se stabilisant à des valeurs moyennes-élevées (dernières données disponibles le 25 septembre).

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES :
Le suivi de l’activité volcanique des cratères au sommet de l’Etna au cours de la semaine a été réalisé en analysant les images du réseau de caméras de surveillance de la section INGV – Catane, Osservatorio Etneo (INGV-OE).  Au cours de la période  , l’activité d’Etna a montré quelques changements par rapport à ce qui avait été rapporté la semaine précédente (voir rapport n ° 41/2019). En fait, les émissions de cendres du cratère Nord-Est (NEC) sont passées d’occasionnelles à plus fréquentes et plus intenses. Comme déjà signalé la semaine précédente, une activité explosive intra-craterique strombolienne s’est poursuivie dans le cratère de la Voragine (VOR) et dans le cratère de la Bocca Nuova (BN). Le Nouveau Cratère Sud-Est (NCSE) était affecté par une activité de dégazage ordinaire.

En particulier, le cratère Nord-Est a produit des cendres pendant toute la semaine. Les phases se sont alternées au cours desquelles les cendres, très diluées, se sont rapidement dispersées dans la zone du sommet, phases au cours desquelles une matière fine abondante a été émise en continu pendant plusieurs heures. Cela s’est passé le 10 octobre, à partir de 08h00 UTC environ  , le 11 octobre à partir de 04h30 UTC  , le 12 octobre à partir de 06h30 UTC. environ , et le 13 octobre à partir de 06h40 UTC environ  . Au cours de ces phases, des nuages de cendres de couleur gris clair se sont formés que le vent a dispersés principalement vers les quadrants Sud du volcan. Des retombées de matériaux fins ont été signalées à Pedara, Mascalucia, Nicolosi, San Giovanni La Punta et Catane.

L’Etna et les émissions de cendres remarquables du cratère Nord-Est aux premières lueurs de l’aube. Santa Venerina (CT) 11 octobre 2019

Au niveau du cratère de la Voragine, l’activité strombolienne a continué à partir du cône de scorie formé à l’intérieur du cratère. Les explosions ont produit à la fois des matériaux pyroclastiques grossiers qui sont retombés dans la zone du cratère et des émissions de cendres fréquentes qui se sont rapidement dispersées dans l’atmosphère. Dans le cratère de la Bocca Nuova, une activité explosive strombolienne intra-craterique produite par de multiples évents a été observée, accompagnée par le lancement de matériaux grossiers à des hauteurs dépassant parfois le bord du cratère. Enfin, le Nouveau Cratère Sud-Est a montré un dégazage intense de la bouche du sommet et des fumerolles présentes sur les bords et les parois du cône.

Source : INGV.

Lire l’article en entier :   file:///C:/Users/Utilisateur/AppData/Local/Packages/Microsoft.MicrosoftEdge_8wekyb3d8bbwe/TempState/Downloads/Bollettinoetna20191015%20(1).pdf

Photos : Boris Behncke , Gio Giusa.

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search