17 Aout 2019. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Alaska : Veniaminof , Indonésie : Anak Krakatau , Mexique : Popocatepetl , Philippines : Mayon .

Home / Alaska / 17 Aout 2019. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Alaska : Veniaminof , Indonésie : Anak Krakatau , Mexique : Popocatepetl , Philippines : Mayon .

17 Aout 2019. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Alaska : Veniaminof , Indonésie : Anak Krakatau , Mexique : Popocatepetl , Philippines : Mayon .

17 Aout 2019.

 

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Bulletin d’activité du vendredi 16 août 2019 à 15h15 (Heure locale) .

Niveau d’alerte : Sauvegarde.

Depuis l’arrêt de l’éruption le 15/08/2019 à environ 22h heure locale (Figure 1), 9 séismes volcano-tectoniques ont été enregistrés. Ces séismes sont localisés sous la zone sommitale.

Figure 1 : Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 04h00 (00h00 T.U.) le 11 août et 14h30 (10h30 T.U) le 16 août 2019 sur la station sismique de GPS, station la plus proche du site éruptif (© OVPF-IPGP).

Les déformations enregistrées par les appareils de mesure de l’OVPF au sol ne montrent pas de signaux perceptibles depuis la fin de l’éruption.
A noter que le champ de déformation associé à l’éruption du 11-15 août 2019 ne s’est pas étendu à l’extérieur de l’Enclos Fouqué (en date du 15/08/2019 5h47, date de l’acquisition satellite ; Figure 2). Ceci montre que le dike (« conduit d’alimentation ») ayant alimenté l’éruption ne s’est pas propagé au-delà de cette structure.

Figure 2 : Interferogramme représentant les déformations au Piton de la Fournaise associées à l’éruption du 11-15 août 2019 (© OVPF-IPGP). En plus des mesures au sol, l’OVPF utilise également une technique par satellite appelée dInSAR pour surveiller les cycles d’inflation / déflation de l’édifice associés aux mouvements du magma en profondeur. Pour cela, le satellite “illumine” une zone du sol avec une onde électromagnétique et collecte le signal réfléchi depuis le sol. La comparaison de deux mesures de ce type d’une même surface prises à des moments différents permet d’imager les déformations de la surface. L’interférogramme ci-dessus montre la déformation de la surface associée à l’éruption du 11-15 août 2019. Chaque cycle de couleur (du rouge vers le bleu) complet de l’interférogramme correspond à 27,8 mm de déplacement de la surface vers (positif) ou à l’opposé (négatif) du satellite Sentinel-1 (dont la direction est représentée par la flèche « LOS » en haut à droite de la figure).

Source : OVPF.

Lire l’article : http://www.ipgp.fr/fr/ovpf/bulletin-dactivite-vendredi-16-aout-2019-a-15h15-heure-locale

 

Alaska , Veniaminof :

56 ° 11’52 « N 159 ° 23’35 » W,
Sommet : 8225 pi (2507 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel: AVIS
Code couleur de l’aviation actuel : JAUNE

La sismicité à basse altitude se poursuit avec des tremblements de terre occasionnels de type basse fréquence se produisant toute la semaine. Des températures de surface élevées ont été observées à plusieurs reprises par satellite au cours de la semaine écoulée.

Le volcan Veniaminof est surveillé à l’aide d’un réseau sismique local en temps réel, qui permet généralement à l’AVO de détecter les changements d’agitation susceptibles d’entraîner une éruption explosive plus importante. L’AVO combine les données sismiques, infrasons, foudre et satellites pour une détection rapide de tels événements.

Le mont Veniaminof est un stratovolcan andésitique avec une caldeira de 10 km de diamètre et recouvert de glace situé dans la péninsule de l’Alaska, à 775 km au Sud-Ouest d’Anchorage et à 35 km au Nord de Perryville. Le Veniaminof est l’un des plus grands centres volcaniques de l’Arc des Aléoutiennes (environ 300 km cubes) et un des plus actifs. Il a fait l’objet d’une éruption au moins 13 fois au cours des 200 dernières années. De récentes éruptions importantes du volcan ont eu lieu en 1993-1995, 2005 et 2013. Il s’agissait d’éruptions stromboliennes qui ont produit des fontaines de lave et de légères émissions de cendres et de gaz depuis le cône intra-caldera principal. Au cours de l’activité de 1993-1995, une petite coulée de lave a été extrudée et, en 2013, cinq petites coulées de lave se sont épanchées depuis le cône intra-caldera pendant environ cinq mois. Des explosions mineures produisant des cendres ont eu lieu presque chaque année entre 2002 et 2010. Des éruptions historiques antérieures ont produit des panaches de cendres atteignant 20 000 pieds en 1939 .

Source : AVO.

Photo : Loewen, Matt , 29 Juin 2019.

 

Indonésie , Anak Krakatau :

 

Niveau d’activité de niveau II (Waspada), depuis le 25 mars 2019. Le G. Anak Krakatau (157 m d’altitude) a connu une augmentation de son activité volcanique depuis le 18 juin 2018 , ce qui a été suivi d’une série d’éruptions de septembre 2018 à février 2019. Depuis juillet 2019, des éruptions ont encore lieu mais leur intensité diminue.

Depuis hier et jusqu’à ce matin, le volcan était couvert par le brouillard . La fumée issue du cratère n’est pas observée.

Les sismographes du 15 août 2019 ont enregistré:
6 tremblement de terre d’émission
1 séisme volcanique peu profond 
Un tremblement de terre volcanique  
1 séisme tectonique lointain  
Tremor continu avec une amplitude dominante de 3 mm

Recommandation:
– Le public / les touristes ne sont pas autorisés à s’approcher du cratère dans un rayon de 2 km autour du cratère.

VONA:
Le dernier code VONA a été envoyée avec le code de couleur ORANGE, publié le 6 août 2019 à 23h04 WIB. La hauteur de la colonne de fumée n’était pas observée.

Source : PVMBG.

Photo : Igan S. Sutawijaya.

 

Mexique , Popocatepetl :

16 août, 11h00 (16 août, 16h00 GMT)

Au cours des dernières 24 heures, 188 exhalations ont été identifiées à l’aide des systèmes de surveillance du volcan Popocatepetl, accompagnées de vapeur d’eau, de gaz et de faibles quantités de cendres . En outre, cinq explosions mineures ont été enregistrées, quatre hier à 10h28  , 10h45, 11h30 , 12h01  et une aujourd’hui à 08h00 . Il y a eu également aujourd’hui deux explosions modérées à 09h08  et à 09h51 , avec un contenu en cendres modéré et une hauteur de colonne de 1 200 et 1 500 m, respectivement. Les deux explosions se sont dispersées dans la direction Ouest-Sud-Ouest. De même, 790 minutes de tremor de terre et un tremblement de terre de type volcano-tectonique ont été enregistrés aujourd’hui à 06h28, avec une magnitude estimée à M2.2.

Popocatepetl volcano erupts prompting warnings

ERUPTION WARNING: Mexico’s National Center for Disaster Prevention issued a warning urging people not to approach the Popocatepetl volcano after a series of eruptions that produced plumes of smoke and gushing lava. https://abcn.ws/31DpXcO

Publiée par ABC News sur Mercredi 14 août 2019

Aujourd’hui et au moment de ce rapport, le volcan est observé avec une émission de gaz orientée à l’Ouest-Sud-Ouest  .

Le CENAPRED demande instamment de ne PAS se rapprocher du volcan et en particulier du cratère, en raison du risque de chute de fragments balistiques , et en cas de fortes pluies , de rester loin du fond des ravins en raison du risque de coulées de boue et de débris.

Le feu de signalisation d’alerte du Popocatépetl est en JAUNE PHASE 2.

Source : Cenapred

Video : ABC News.

 

Philippines , Mayon :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN  MAYON , 17 août 2019  ,8h00 .

Le réseau de surveillance sismique du volcan Mayon a enregistré un (1) événement de chute de roche au cours de la période d’observation de 24 heures. On a observé une émission modérée de panaches blancs chargés de vapeur qui ont glissé vers le bas avant de se déplacer vers le Nord-Est. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) ont été mesurées en moyenne à 1 171 tonnes par jour le 25 juillet 2019. Les données de nivellement précises obtenues les 16 et 25 juillet 2019 indiquent un léger gonflement de l’édifice par rapport au 9 au 17 avril 2019. Cela concorde avec les données GPS continues montrant que l’édifice est toujours gonflé depuis juin 2018.

Le niveau d’alerte 2 prévaut actuellement sur le volcan Mayon. Cela signifie que le Mayon est à un niveau d’agitation modéré. Le DOST-PHIVOLCS rappelle au public que des explosions soudaines, des effondrements de lave, des courants de densité pyroclastiques ou PDC et des chutes de cendres peuvent toujours se produire et menacer des zones situées sur les pentes supérieures à moyennes du Mayon. Le DOST-PHIVOLCS recommande que pénétrer dans la zone de danger permanent ou ZDP de 6 km de rayon et dans une zone de danger étendue de 7 km de rayon ou EDZ de précaution dans le secteur Sud-Sud-Ouest à Est-Nord-Est, qui s’étend de Anoling, Camalig à Sta. Misericordia, Sto. Domingo soit strictement interdit. Les personnes résidant à proximité de ces zones dangereuses doivent également observer les précautions associées aux chutes de pierres, aux PDC et aux chutes de cendres. Les canaux de cours d’eau / rivières actifs et ceux identifiés comme étant des zones continuellement à risque lahar sur tous les secteurs du volcan doivent également être évités, en particulier lors de conditions météorologiques extrêmes, en cas de précipitations abondantes et prolongées. Les autorités de l’aviation civile doivent conseiller aux pilotes d’éviter de voler à proximité du sommet du volcan, car des cendres et des débris balistiques aériens provenant d’explosions soudaines et de PDC pourraient présenter des risques pour les aéronefs.

Source : Phivolcs.

Photo : Theworldnews

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search