14 Mars 2019. FR. Indonésie : Karangetang , Philippines : Mayon , Colombie : Nevado del Ruiz , Japon : Suwanosejima .

Home / blog georges Vitton / 14 Mars 2019. FR. Indonésie : Karangetang , Philippines : Mayon , Colombie : Nevado del Ruiz , Japon : Suwanosejima .

14 Mars 2019. FR. Indonésie : Karangetang , Philippines : Mayon , Colombie : Nevado del Ruiz , Japon : Suwanosejima .

14 Mars 2019.

 

 

Indonésie , Karangetang :

2,781 ° N, 125,407 ° E
Altitude 1797 m

Le PVMBG a signalé que du 4 au 10 mars, le Kawah Dua (cratère nord) du Karangetang avait persisté à un faible taux d’épanchement de lave, comme en témoignaient les avalanches survenues dans le bassin de la Malabuhe sur le flanc Nord-Ouest. Du 4 au 12 mars, des panaches blancs se sont élevés à 500 m au-dessus des bords des cratères du sommet. Le VAAC Darwin a signalé que le 7 mars, un panache de cendres avait atteint une altitude de 2,7 km et avait dérivé vers le Sud-Ouest. Le niveau d’alerte est resté à 3 (sur une échelle de 1 à 4), et les résidents ont été avertis de rester en dehors de la zone d’exclusion de 2,5 km autour des cratères Nord et Sud , à 3 km vers le Nord-Nord-Ouest et à 4 km au Nord-Ouest.

Niveau d’activité de niveau III (SIAGA). Le mont Karangetang (1784 m d’altitude) est entré dans une période d’éruption depuis le 25 novembre 2018.

Depuis hier et jusqu’à ce matin, le volcan était recouvert de brouillard. Le vent souffle faiblement au Sud-Ouest et au Nord-Est.

Au travers des sismographes, le 13 mars 2019 , il a été enregistré:
5 tremblements de terre d’avalanche
33  tremblements de terre d’émission
8 séismes hybrides / à phases multiples
16 tremblements de terre peu profonds
4 tremblements de terre tectoniques lointains
Tremor continu d’amplitude de 0,25 mm, dominante 0,25 mm.


 

Recommandations:
Les gens autour du Karangetang et les visiteurs / touristes ne doivent pas s’approcher,  monter et se déplacer dans la zone de danger située à 2,5 km autour du sommet du Kawah Dua (cratère Nord) et du cratère principal (Sud) et de la zone d’expansion sectorielle allant de Dua Crater en direction Ouest-Nord-Ouest de 3 km et Nord-Nord – Est de 4 km.
Les communautés autour du Karangetang dans la région Nord-Ouest du Kawah Dua, y compris le village de Niambangeng, le village de Beba et le village de Batubulan, doivent être évacuées dans un endroit à l’abri de la menace de coulées de lave ou de nuages ​​chauds .
Les personnes qui vivent autour des rivières et qui proviennent du sommet du mont Karangetang doivent se préparer face à la menace potentielle de lahars et d’inondations soudaines pouvant se répandre jusqu’à la côte.
Il est recommandé à la communauté autour du mont Karangetang de préparer un masque pour le nez et la bouche afin d’anticiper le danger potentiel de perturbation des voies respiratoires en cas de pluie de cendres.

Source: GVP , Pusat Vulkanologi dan Mitigasi Bencana Geologi (PVMBG, également connu sous le nom de CVGHM).

Photo : Novryoz Takalamingan .

 

Philippines , Mayon :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN MAYON , 14 mars 2019 , 08:00 AM.

Six (6) éruptions phréatiques ont été observées à 9h06, 21h39, 21h46, 21h55, 22h05 et 22h59 hier. Le panache de cendres généré par ces événements s’est élevé, respectivement, à 200 mètres, 500 mètres, 200 mètres, 500 mètres, 700 mètres et 300 mètres au-dessus du sommet, avant de dériver vers l’Ouest.

Au cours de la période d’observation de 24 heures, le réseau de surveillance sismique du volcan Mayon a enregistré six (6) séismes volcaniques et trois (3) événements de chutes de pierres. Des émissions modérées de panaches chargés de vapeur blanche ont été observées en descente sur ses pentes avant de dériver Ouest-Sud-Ouest, Sud-Sud-Ouest, Ouest et Sud-Ouest. L’ incandescence  du cratère du sommet pouvait être observée la nuit. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) ont été mesurées à une moyenne de 763 tonnes / jour le 13 mars 2019.

Le niveau d’alerte 2 prévaut actuellement sur le volcan Mayon. Cela signifie que le Mayon est à un niveau d’agitation modéré. Le DOST-PHIVOLCS rappelle au public que des explosions soudaines, des effondrements de lave, des courants de densité pyroclastiques ou PDC et des chutes de cendres peuvent toujours se produire et menacer des zones situées dans les pentes supérieures à moyennes du Mayon. Le DOST-PHIVOLCS recommande que pénétrer dans la zone de danger permanent (PDZ) de six kilomètres de rayon et dans une zone de danger étendue (ZDC) préventive de sept kilomètres de rayon dans le secteur Sud-Sud-Ouest à Est-Nord-Est, qui s’étend de Anoling, Camalig à Sta. Misericordia, Sto. Domingo soit strictement interdit. Les personnes résidant à proximité de ces zones dangereuses doivent également observer les précautions associées aux chutes de pierres, aux PDC et aux chutes de cendres. Il convient également d’éviter les canaux actifs de cours d’eau / rivières et ceux identifiés comme étant des zones à prédominance lahar persistante sur tous les secteurs du volcan, en particulier lors de conditions météorologiques extrêmes, en cas de précipitations abondantes et prolongées. Les autorités de l’aviation civile doivent conseiller aux pilotes d’éviter de voler à proximité du sommet du volcan, car des cendres et des débris balistiques aériens provenant d’explosions soudaines et des PDC pourraient présenter des risques pour les aéronefs.

Source : Phivolcs

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin hebdomadaire d’activité du volcan Nevado del Ruiz
Le niveau d’activité se poursuit au niveau : Niveau d’activité jaune ou (III): Modifications du comportement de l’activité volcanique.

En ce qui concerne le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN annonce que:

La semaine dernière, la sismicité causée par la fracturation des roches présentait des niveaux similaires en termes de nombre de séismes et d’énergie sismique libérés par rapport à la semaine précédente. Les séismes ont été localisés principalement dans les secteurs Sud-Est, Sud-Ouest et Nord-Est du volcan et, dans une moindre mesure, dans le cratère Arenas, à des profondeurs comprises entre 1,4 et 7,2 km. La magnitude maximale enregistrée au cours de la semaine était de 1,0 ML (magnitude locale) correspondant au séisme survenu le 9 mars à 22h32 (heure locale), située dans le secteur Nord-Est, à une profondeur de 4,3 km.

Par rapport à la semaine précédente, la sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des canaux de la structure volcanique a montré une légère augmentation à la fois du nombre de séismes et de l’énergie sismique libérée. Ce type d’activité sismique était caractérisé par la présence de séismes de niveaux d’énergie variables de type longue période (LP), de très longue période (VLP) et de pulsations de tremor volcanique. Les séismes se sont produits principalement dans le cratère Arenas et ses environs.  

La déformation volcanique, mesurée à partir d’inclinomètres électroniques, a enregistré quelques modifications au cours des dernières semaines, probablement associées à des processus inflationnistes mineurs sur le volcan Nevado del Ruiz, bien que ces modifications aient été faibles au cours des derniers jours.

Le volcan continue d’émettre de la vapeur d’eau et des gaz dans l’atmosphère, parmi lesquels se distingue le dioxyde de soufre (SO2), comme en témoignent les valeurs obtenues par les stations SCANDOAS installées dans la région du volcan et l’analyse d’images satellite. Au cours de la semaine, le portail NASA FIRMS a signalé une anomalie thermique de faible niveau d’énergie.

La colonne de gaz et de vapeur a atteint une hauteur maximale de 900 m, mesurée au sommet du volcan le 11 mars. La direction de dispersion de la colonne était régie par la direction du vent dans la région, qui prédominait vers le Nord-Ouest du volcan.

Le volcan Nevado del Ruiz continue au niveau d’activité jaune.

Source : SGC

Photo : Auteur inconnu

 

Japon , Suwanosejima :

29,638 ° N, 129,714 ° E
Altitude 796 m

Le JMA a indiqué que l’incandescence dans le cratère Ontake du Suwanosejima était visible dans les nuits du 1 au 8 mars. De petits événements ont parfois été enregistrés, générant des panaches s’élevant jusqu’à 600 m au-dessus du bord du cratère. Le niveau d’alerte est resté à 2 (sur une échelle de 5).

 

Vue aérienne de la caldeira Sakuchi .

L’île de Suwanosejima, au Nord de l’archipel des Ryukyu, en forme de fuseau, longue de 8 km, est constituée d’un stratovolcan andésitique avec deux cratères de sommet historiquement actifs. Le sommet du volcan est tronqué par un grand cratère percé s’étendant jusqu’à la mer sur le flanc Est qui a été formé par l’effondrement de l’édifice. Le Suwanosejima, l’un des volcans les plus actifs du Japon, était dans un état d’activité strombolienne intermittente depuis l’Otake, le cratère du sommet Nord-Est, qui a débuté en 1949 et s’est poursuivi jusqu’en 1996, après quoi les périodes d’inactivité se sont allongées. La plus grande éruption historique a eu lieu en 1813-1814, lorsque des scories épaisses ont recouvert des zones résidentielles et que le cratère Sud-Ouest a produit deux coulées de lave qui atteignaient la côte ouest. À la fin de l’éruption, le sommet de l’Otake s’est effondré, formant une grande avalanche de débris et créant la caldera de Sakuchi en forme de fer à cheval, qui s’étend jusqu’à la côte orientale. L’île est restée inhabitée pendant environ 70 ans après l’éruption de 1813-1814. Les coulées de lave ont atteint la côte Est de l’île en 1884. Seules environ 50 personnes vivent sur l’île.

Source: GVP , Agence météorologique japonaise (JMA)

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search