20 Fevrier 2019. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Bromo , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Mexique : Popocatepetl , Philippines , Mayon .

Home / blog georges Vitton / 20 Fevrier 2019. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Bromo , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Mexique : Popocatepetl , Philippines , Mayon .

20 Fevrier 2019. FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Indonésie : Bromo , Colombie : Chiles / Cerro Negro , Mexique : Popocatepetl , Philippines , Mayon .

20 Février 2019.

 

 

La Réunion , Piton de la Fournaise : 

Bulletin d’activité du mardi 19 février 2019 à 18h15 (Heure locale) .

Suite à la reprise d’une activité sismique soutenue sous le flanc Est du volcan à 15h heure locale, un trémor volcanique synonyme d’arrivée du magma à proximité de la surface est enregistré depuis 17h00 heure locale environ. D’abord très faible, l’intensité a progressivement augmenté jusque 17h50, heure des premières observations par une équipe de l’OVPF d’un dégazage en contre bas de l’éruption du 18/02/2019, et en contre bas du signal de l’Enclos.
Des informations complémentaires vont suivre concernant la localisation précise de (des) l’évent(s).

 

Les concentrations en CO2 dans le sol dans le secteur du gîte du volcan et dans la région de la Plaine des Cafres sont en fortes baisses, en accord avec le transfert de magma en cours vers la surface.
A noter qu’aucune déformation n’a été enregistrée lors de cette phase d’injection magmatique vers la surface signifiant que le dyke ayant alimenté cette ou ces nouvelles fissures est le même que celui ayant alimenté l’éruption du 18/02/2019.

Niveau d’alerte : Alerte 2-2.

Une seule fissure s’est ouverte à environ 1800 mètres d’altitude sur le flanc est du Dolomieu. Elle laisse échapper au moins deux coulées de lave. L’une d’elle coupe le cratère Madoré et s’arrête dans un petit lac de feu liquide en amont du cratère Guyane . Le second bras de lave descend les pentes et à déjà rejoint le site de l’incendie qui a ravagé une partie du Grand-Brûlé côté Sainte-Rose en janvier dernier.
Large d’environ 1300 mètres, le front de coulée s’étale sur 1600 mètres et se déplace relativement vite.

Source : OVPF. ipreunion.com

Photos : rb/www.ipreunion.com

 

Indonésie , Bromo :

 Une éruption a eu lieu sur le mont Bromo mardi (2/19) le matin. Mais l’éruption n’a pas gêné les vols qui ont traversé la région du volcan dans la province de Java Est.

Le responsable du Centre d’atténuation des catastrophes volcanologiques et géologiques (PVMBG), a déclaré que l’éruption du mont Bromo avait eu lieu vers 6 heures du matin avec une hauteur de la colonne de cendres au dessus du cratère observée aux alentours de 600 mètres.

« Actuellement, le mont Bromo est au niveau II [Waspada] avec des recommandations pour que la communauté autour du mont Bromo et les visiteurs ou les alpinistes ne soient pas autorisés à pénétrer dans la zone dans un rayon de 1 km autour du cratère en activité », a déclaré Kasbani via le service de messagerie CNNIndonesia.com, mardi (2/19).

Kasbani décrit la colonne de cendres d’éruption qui s’est produite ce matin comme blanche à brune, d’intensité moyenne à épaisse, inclinée vers le Nord-Est, l’Est, le Sud-Est.

Il a ajouté que les émissions continues avec un tremor sismique continu d’ amplitude de 0,5 à 1 millimètre et une valeur dominante en majorité de 1 millimètre.

Source : CNN Indonésie .

Photo : Oystein Lund Andersen .

 

Colombie , Chiles / Cerro Negro :

Bulletin hebdomadaire d’activité des volcans Chiles et Cerro Negro
Le niveau d’activité des volcans se poursuit au niveau : NIVEAU JAUNE ■ (III): CHANGEMENTS DANS LE COMPORTEMENT DE L’ACTIVITÉ VOLCANIQUE.

Suite à l’activité des volcans CHILES et CERRO NEGRO, le COLOMBIAN GEOLOGICAL SERVICE (SGC) signale que:

Entre le 12 et le 18 février 2019, la sismicité dans la région des volcans de Chiles – Cerro Negro a présenté une augmentation significative de fréquence et d ‘énergie, passant d’un total de 2864 événements enregistrés la semaine précédente à 8865 événements enregistrés cette semaine ; l’énergie sismique est passée de 3,97×1015 ergs à 6,32×1017 ergs.

Comme à l’accoutumée, la grande majorité des événements était associée à une fracturation du matériel cortical, qui , par rapport au sommet du volcan Chiles (4700 m) était située de manière préférentielle dans trois sources, la première située au Sud de l’édifice volcanique du Chiles  , à des distances comprises entre zéro et 3 km, avec une profondeur inférieure à 7 km; la deuxième source intermédiaire vers le Sud-Est, avec des distances comprises entre 4 et 6 km et une profondeur comprise entre 6 et 11 km; et la troisième source la plus éloignée, également vers le Sud-Est, avec des distances comprises entre 11 et 14 km et une profondeur inférieure à 9 km.

Il est mis en évidence le bilan de deux événements énergétiques avec des valeurs de ML ( magnitude locale) de 4,9 et 4,0, survenus le 14 février à 1 h 24 et à 1 h 49, heure locale, qui ont été signalés comme étant ressentis dans la zone d’influence du volcan Chiles, dans les républiques de Colombie et Equateur. L’essaim produit au cours de cette activité a enregistré 3198 tremblements de terre de type VT pour le 14, 2170 VT pour le 15 et 1391 VT pour le 16 février.

Au total, des rapports de séisme ressentis ont été reçus pour 10 événements.

Bien que l’activité ait diminué, il n’est pas exclu que des épisodes similaires de séismes énergétiques ressentis par les communautés réapparaissent dans le futur.

Le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN est attentif à l’évolution du phénomène volcanique et continuera d’informer en temps utile des changements observés.

Source : SGC.

 

Mexique , Popocatepetl :

La Coordination nationale de la protection civile (CNPC), par l’intermédiaire du Centre national de prévention des catastrophes (CENAPRED), a signalé la formation d’un dôme dans le cratère du volcan Popocatepetl.
Il a indiqué que, à la suite de deux survols, qui avaient pour but d’évaluer l’activité récente du volcan et de mesurer les émissions de gaz, il a pu être vérifié la formation du dôme numéro 82 dans le cratère Don Goyo, qui mesure environ 200 mètres de diamètre.

 

 

Il a été indiqué que le niveau d’avertissement du volcan restait dans la phase 2 Amarillo et que dans les prochains jours, un autre épisode de croissance du dôme pourrait survenir, impliquant une activité similaire à celle du jeudi 14 février dernier, dans laquelle des trains d’explosions ont été enregistrés, de type stromboliennes, c’est-à-dire des explosions relativement petites projetant des fragments incandescents à des distances relativement courtes.
L’ autre scénario est envisagé pour cette activité est que le dôme soit détruit par une explosion de type Vulcanienne, c’est-à-dire que soient éjectés des fragments à une plus grande distance et produit une colonne de cendres de plusieurs kilomètres de haut, comme cela a été observé auparavant.

Source : La Prensa

Video : Cenapred.

 

Philippines , Mayon :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN MAYON 20 février 2019 08:00 AM

Le réseau de surveillance sismique du volcan Mayon n’a détecté aucun tremblement de terre volcanique au cours de la période d’observation de 24 heures. Des émissions modérées de panaches chargés de vapeur blanche et dérivants vers l’ Ouest-Nord-Ouest et Nord-Nord-Ouest ont été observées. Une incandescence du cratère du sommet pouvait être observée la nuit. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) ont été mesurées en moyenne à 2236 tonnes par jour le 16 février 2019. Les données de nivellement précises obtenues du 25 janvier au 3 février 2019 indiquent une légère déflation de l’édifice par rapport au 08-13 décembre 2018. Cependant, les données d’inclinaison GPS électroniques montrent l’inflation des pentes moyennes depuis juin 2018.

Le niveau d’alerte 2 prévaut actuellement sur le volcan Mayon. Cela signifie que le Mayon est à un niveau d’agitation modéré. Le DOST-PHIVOLCS rappelle au public que des explosions soudaines, des effondrements de lave, des courants de densité pyroclastiques ou PDC et des chutes de cendres peuvent toujours se produire et menacer des zones situées dans les pentes supérieures à moyennes du Mayon. Le DOST-PHIVOLCS recommande que pénétrer dans la zone de danger permanent (PDZ) de six kilomètres de rayon et dans une zone de danger étendue (ZDC) préventive de sept kilomètres de rayon dans le secteur Sud-Sud-Ouest à Est-Nord-Est, qui s’étend de Anoling, Camalig à Sta. Misericordia, Sto. Domingo soit strictement interdit. Les personnes résidant à proximité de ces zones dangereuses doivent également observer les précautions associées aux chutes de pierres, aux PDC et aux chutes de cendres. Il convient également d’éviter les canaux actifs de cours d’eau / rivières et ceux identifiés comme étant des zones à prédominance lahar persistante sur tous les secteurs du volcan, en particulier lors de conditions météorologiques extrêmes, en cas de précipitations abondantes et prolongées. Les autorités de l’aviation civile doivent conseiller aux pilotes d’éviter de voler à proximité du sommet du volcan, car des cendres et des débris balistiques aériens provenant d’explosions soudaines et de PDC pourraient présenter des risques pour les aéronefs.

Source : Phivolcs.

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search