11 Septembre 2018. FR. Perou : Sabancaya , Alaska : Veniaminof , Chili : Villarica , Costa Rica : Turrialba .

Home / Alaska / 11 Septembre 2018. FR. Perou : Sabancaya , Alaska : Veniaminof , Chili : Villarica , Costa Rica : Turrialba .

11 Septembre 2018. FR. Perou : Sabancaya , Alaska : Veniaminof , Chili : Villarica , Costa Rica : Turrialba .

11 Septembre 2018.

 

 

Pérou , Sabancaya : 

Une moyenne de 17 Explosions / jour a été enregistrée. Les séismes associés à la remontée du magma (type hybrides) restent très peu nombreux et peu énergétiques. 
Les colonnes éruptives de gaz et de cendres ont atteint une hauteur maximale de 3 500 m au-dessus du cratère. La dispersion de ces matériaux s’est produite dans un rayon d’environ 50 km, principalement dans les directions Sud-Ouest, Est et Nord-Est. 

Le flux de gaz volcanique (SO2) a enregistré le 3 septembre une valeur maximale de 2380 tonnes / jour, une valeur considérée comme importante. 
La déformation de la surface du bâtiment volcanique ne présentait pas de variations significatives. 
Le système satellitaire MIROVA a enregistré 7 anomalies thermiques, avec des valeurs comprises entre 3 MW et 17 MW de VRP (Puissance Volcanique Rayonnée ).

En général, l’activité éruptive maintient des niveaux modérés. Aucun changement significatif n’est attendu dans les jours suivants.

Source : IGP

 

Alaska , Veniaminof :

56 ° 11’52 « N 159 ° 23’35 » W,
Sommet : 8225 ft (2507 m)
Niveau d’alerte actuel du volcan : ATTENTION
Code couleur actuel de l’aviation: ORANGE

Les images satellitaires à haute résolution acquises hier montrent une coulée de lave d’environ 800 mètres de long sur le flanc Sud du cône du volcan Veniaminof. L’activité éruptive a été corroborée par des témoins à bord de l’Alaska State Ferry Tustumena, qui a observé la fonte de lave et une coulée de lave active au passage près du Veniaminof tôt ce matin. Une activité sismique élevée, une incandescence nocturne sur les images de la webcam et des températures de surface élevées dans les données satellitaires thermiques n’ont pas changé de manière significative au cours des derniers jours, ce qui suggère que cette activité éruptive pourrait se poursuivre pendant cette période.

Image Landsat 8 du volcan Veniaminof, 9 septembre 2018. Une petite coulée de lave d’environ 500 m de long est visible sur le flanc Sud du cône intra-caldera. Notez également une tache triangulaire de dépôts de cendres minces sur la neige au Sud du cône. De petites coulées de lave comme celle-ci sont également apparues en 1983-84, 1993 et 2013.

 

Le volcan Veniaminof est surveillé avec un réseau sismique local en temps réel, qui permet généralement à l’AVO de détecter les changements dans les troubles pouvant mener à une éruption explosive. La détection rapide d’une éruption produisant des cendres serait réalisée à l’aide d’une combinaison de données sismiques, infrasonores, éclair et satellitaires.

« Le mont Veniaminof est une large montagne centrale de 35 km de large, tronquée par un sommet spectaculaire de 8 x 11 km de haut. La caldeira , remplie par une banquise se situe entre 1750 et 2000 m d’altitude, la glace rempli le bord Sud de la caldeira et couvre 220 km2 sur le flanc Sud du volcan, tandis que les glaciers alpins descendent de la caldeira par les ouvertures à l’Ouest et au Nord  . Les glaciers alpins occupent des vallées sur les versants Nord, Est et Ouest de la montagne, tandis que dans la partie Ouest de la caldeira, un cône actif intra-caldera avec un petit cratère sommital a une altitude de 2156 m, à environ 330 m au-dessus du champ de glace environnant.

Vue aérienne du Nord du cône de cendres intra-caldera en éruption du volcan Veniaminof. Deux coulées de lave émergent très haut sur le flanc Est du cône et avancent dans un puits de fusion (panache de vapeur blanche) tandis que des explosions stromboliennes se produisent au sommet (panache sombre et cendré).

 

Le bord d’un cône intra-caldera plus grand mais plus discret dépasse juste au-dessus de la surface de la glace dans la partie Nord de la caldeira; sur la base d’une exposition limitée et de caractéristiques physiographiques, il pourrait avoir un cratère de 2,5 km de diamètre.
« Des tufs de cendres andésitiques et dacitiques provenant de l ‘éruption formant la caldera se trouvent dans de nombreuses vallées du versant Nord du volcan et se trouvent jusqu’à 50 km du bord de la caldera sur les côtes de la mer de Béring et de l’ océan Pacifique.
« Une ceinture de cônes de cendres et de scories post-caldera orientée Nord-Ouest, y compris les deux cônes intra-caldera, s’étend de près de la côte de la mer de Béring jusqu’à environ 55 km à travers l’édifice volcanique principal et la ligne de division des Aléoutiennes, bien au-dessous de la pente du Pacifique .

Source : AVO

Photo : Waythomas, chris ( 2018 ) , McGimsey, R. G. ( 2013 )

 

Chili , Villarica :

Il a été enregistré un total de 6661 évènements sismiques dont 6499 ont été classés comme séismes de type longue période (LP) , en relation avec la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan , avec des valeurs de déplacement réduits maximales de 24 cm2. De plus , il a été enregistré 162 évènements sismiques de type volcano-tectonique ( VT) , associés à la fracturation des roches . L’évènement qui a présenté la plus grande énergie présentait une magnitude locale de M 2,5, et a été localisé à 4,4 km à l’Est du cratère actif et a une profondeur de 4  km.

La série de tremor volcanique , série sismique également associée à la dynamique des fluides à l’intérieur du volcan au cours de la période considérée s’est maintenue avec des valeurs de déplacement réduits maximales de 3 cm2 . D’autre part, les fréquences dominantes sont maintenues entre 1,0 et 2,1 Hz , avec parfois la présence de fréquences autour de 5 Hz.

Les images enregistrées avec les caméras IP installées à proximité du volcan, lorsque les conditions météorologiques le permettaient, présentaient un dégazage  de couleur majoritairement blanchâtre; celui-ci ne dépassaient pas 600 m de hauteur. De plus, une incandescence nocturne est enregistrée, quand les conditions météorologiques permettaient de l’observer.

Le capteur d’infrasons a enregistré des explosions associées à l’activité de surface du lac de lave logé dans le cratère principal, avec des pressions supérieures à 1,8 pascal. (valeur  considérée comme basse ).
Selon les données fournies par cinq (5) stations GNSS et deux (2) inclinomètres électroniques, aucun changement significatif n’a été détecté attribuable aux changements dans l’activité interne du volcan au cours de la période.


 
Aucune émissions de dioxyde de soufre (S02) dans l’atmosphère dans le secteur du volcan n’a été signalée , selon les données publiées par l’instrument de surveillance de l’ozone (OMI) Groupe de dioxyde de soufre (http://so2.gsfc.nasa.gov/ ) et le Service national d’information et de données par satellite sur l’environnement (NESDIS) (http://satepsanoine.nesdis.noaa.gov).

Au cours de la période il a été rapporté 11 alertes thermiques sur le volcan , avec un maximum de Puissance radiative volcanique (VRP) observée de 59MW en date du 02 Aout, ce qui est considéré comme modéré, selon les données traitées par Observation de l’activité volcanique (Mirova) (http://www.mirovaweb.it/) .

Pendant cette période , l’ activité du lac de lave a augmenté , avec un niveau plus superficiel , cependant toujours en gardant un état d’équilibre . En marge de cette activité , il y a toujours une grande possibilité d’occurrence d’explosions faibles pouvant projeter des matériaux incandescents dans les environs du cratère . 

Par conséquent, le niveau d’alerte se maintient au niveau :
NIVEAU VERT: Volcan actif avec comportement stable – Pas de risque immédiat – Temps pour une éruption éventuelle: MOIS / ANNÉES.

Observation: Il est recommandé d’appliquer préventivement des restrictions d’accès à une zone proche du cratère avec un rayon de 500 m.

Source :Sernageomin

Photo : Martini Fotografia. ( Sherine France)

 

Costa Rica , Turrialba :

Rapport sur l’activité du volcan Turrialba
10 Septembre 2018 .

Depuis le 10 Septembre 2018 à 12h10 heure locale, une éruption est enregistrée sur le volcan Turrialba, avec une colonne qui s’élève à 300 mètres au-dessus de la hauteur du cratère et à 3640 m. (mètres au-dessus du niveau de la mer) (11939,2 pi).
Durée de l’activité: En cours.
Les vents soufflent vers le Nord-Ouest.

Chutes de cendres rapportées : Aucune chute de cendre rapportée
Odeur de soufre rapportée  : Aucune odeur de soufre rapportée

Commentaires: Des cendres diluées sont détectées dans le panache. C’est une émission passive.

Source : Ovsicori.

Photo : RSN

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search