14 Aout 2018. FR. Italie / Sicile : Etna , Perou : Sabancaya , Indonésie : Anak Krakatau , Vanuatu : Ambae , Guatemala : Pacaya .

Home / Ambae / 14 Aout 2018. FR. Italie / Sicile : Etna , Perou : Sabancaya , Indonésie : Anak Krakatau , Vanuatu : Ambae , Guatemala : Pacaya .

14 Aout 2018. FR. Italie / Sicile : Etna , Perou : Sabancaya , Indonésie : Anak Krakatau , Vanuatu : Ambae , Guatemala : Pacaya .

 14 Aout 2018.

 

Italie / Sicile , Etna :

Un volcan grandit sous nos yeux: le nouveau cratère du Sud-Est de l’Etna .
par Boris Behncke

L’Etna est un volcan record du monde Guinness. Non seulement c’est le volcan le plus grand et le plus actif en Europe, mais il est le deuxième plus actif – en termes de « productivité » – au monde, après le Kilauea à Hawaii. L’Etna a produit plus d’épisodes de fontaine de lave ( « paroxysmes ») que tous les autres volcans de la planète ensemble, y compris même les fontaines de lave les plus haute jamais observées dans le monde (4 septembre 1999 et le 3 décembre 2015). Entre autres faits qui font que l’Etna est unique parmi les volcans de la Terre, il est à noter que, en plus des quatre cratères, ce volcan compte plus de 300 cratères sur ses flancs, qui ont été construits pendant de nombreuses éruptions se sont produites non pas au sommet mais sur ses pentes. La présence mème de quatre cratères est inhabituelle, d’autant plus que juste il y a un siècle – jusqu’en 1911 – au sommet de l’Etna il n’y avait qu’un seul cratère, le cratère central , qui est maintenant occupé par deux grands cratères, la Voragine et la Bocca Nuova.

Figure 1. Le nouveau cratère du sud-est de l’Etna ,  avec une activité strombolienne, une mince colonne de cendres et l’émission d’une coulée de lave, le soir du 12 août 2014. La vue est de Santa Venerina, du côté Sud -Est du volcan. Photo de Boris Behncke

Ces dernières années, la morphologie du sommet est devenu encore plus complexe avec la formation du nouveau cratère du Sud-Est (Fig. 1). Le dernier né, le « petit frère » du cratère du Sud-Est, dans la partie Sud-Est du sommet du volcan est certainement le plus fascinant de tous les cratères de l’Etna. L’histoire de ce cratère commence essentiellement en 2007 avec l’ouverture d’une dépression d’affaissement sur le flanc Est du cratère Sud-Est. Déjà , entre les 4 et 5 Septembre 2007, cette bouche produit son premier épisode paroxystique avec de hautes fontaines de lave et des colonnes de cendres et de lapilli, d’ une durée exceptionnelle de 10 heures (typiquement les épisodes paroxystiques de l’Etna durent moins d’une heure maintenant). Deux autres paroxysmes s’ensuivent les 23 et 24 novembre 2007 et le 10 mai 2008. L’éruption latérale de mai 2008 – juillet 2009 interrompt l’activité du sommet, mais déjà en novembre 2009, une deuxième dépression s’est ouverte au bord du sommet de 2007, qui, au cours d’une série d’effondrements en 2010, rejoint le premier dans un seul énorme cratère (« pit crater « , Fig. 2a).

À la fin du mois de décembre 2011, des signes d’activité éruptive dans le « pit crater » sur le flanc Est du cratère du Sud-Est sont à nouveau remarqués. Peu de temps après, dans la nuit du 11 au 12 janvier 2011, une série d’épisodes paroxystiques commence, qui , dans les années qui vont suivre , vont entraînent la croissance rapide d’un nouveau cône à côté du cratère du Sud-Est, appelé officieusement « Nouveau Cratère du Sud-Est ». Les chercheurs de l’INGV-Osservatorio Etneo ont suivi l’évolution de cette nouvelle structure volcanique, qui n’est rien de plus qu’un petit stratovolcan, au travers d’ enquêtes répétées de terrain, de photos aériennes et d’ images satellites, permettant de documenter la croissance du nouveau cône.

Figure 2. Vue de la zone du sommet de l’Etna depuis le Sud  en janvier 2011 (a) et janvier 2018 (b). Ce qui à l’époque de la première photo était encore connu sous le nom de « pit crater » est devenu un immense complexe de plusieurs cônes superposés, le Nouveau cratère du Sud-Est  (NSEC), qui a largement effacé le « vieux » cratère  du Sud-Est (SEC). À gauche, les cratères de la Voragine (VOR) et de la Bocca Nuova (BN). Photo de Boris Behncke.

 

L’activité de 2011 à 2017 a été composée de 60 épisodes éruptifs, dont beaucoup ont fait preuve d’une remarquable intensité explosive (fig. 3), souvent  avec des fontaines de lave qui, dans certains cas, ont dépassé 1 000 m de hauteur, et des colonnes éruptives hautes de plusieurs kilomètres. A l’inverse, d’autres épisodes ont été caractérisés par une activité strombolienne très violente, mais  ne sont jamais passés à des fontaines de lave soutenues. L’événement le plus explosif de toute la série d’épisodes paroxystiques a été celui du 23 novembre 2013,  le seul épisode qui n’a pas produit de coulées de lave importantes. Les coulées de lave émises pendant les autres paroxysmes ont atteint des longueurs de  1 à 4,7 km, en expansion vers le Sud, le Sud-Est, l’Est et le Nord-Est. À l’heure actuelle (Juillet 2018), la plus récente période éruptive du Nouveau cratère du Sud-Est a eu lieu entre la fin janvier et la fin avril 2017, et a construit un petit cône au-dessus de la « selle » qui séparait du cratère du Sud-Est du nouveau (Fig. 2b).

 

Figure 3. Quelques scènes de l’activité du nouveau cratère du sud-est entre 2011 et 2017. Il est à noter qu’au cours des trois premières années, l’activité a souvent été fortement explosive alors qu’au cours des années suivantes elle a surtout été caractérisé avant tout par des explosions stromboliennes modestes, parfois même violentes. Photo de Boris Behncke.

Différentes méthodes ont été appliquées à la cartographie des champs de lave et aux variations morphologiques du cône lui-même, avec des mesures GPS au sol, à l’aide de photos aériennes et de prises de vue de caméras de surveillance de l’INGV-Osservatorio Etneo. À partir de 2017, nous utilisons également des avions pilotés à distance ou APR (communément appelés drones). D’autres mesures ont été effectuées à l’aide de données satellitaires, pour déterminer les taux d’éruption pendant l’activité éruptive et pour créer des modèles de terrain numérique (DEM). Les données ont été rapportées sur un système SIG afin d’obtenir les volumes des produits d’ éruption et les taux d’éruption de chacun des épisodes éruptifs pendant la période de 2011 à 2017. Il a donc été possible de calculer un volume d’environ 50 millions de mètres cubes pour le cône du nouveau cratère du sud-est, alors que le volume de ses coulées de lave est d’environ 150 millions de mètres cubes. La hauteur du cône est d’environ 215 m au-dessus de la surface d’avant sa naissance.

Figure 4. Pour mesurer la taille et la hauteur du cône du nouveau cratère du sud-est, le personnel de l’observatoire INGV  Etneo a souvent utilisé des instruments GPS connectés à des jumelles laser, permettant de mener ces campagnes à une distance de sécurité. . Ces images ont été prises en haut du cône du « vieux » cratère du sud-est, le 1er septembre 2011 (a) et le 21 octobre 2014 (b). Il est évident que le nouveau cratère du sud-est situé entre les deux images a connu une croissance remarquable d’environ 200 mètres. Photo de Boris Behncke.

 

Pour apprécier pleinement l’importance de l’activité du nouveau cratère du Sud-Est et sa croissance, il faut cependant considérer que le cône n’a grandi que quand bien sûr  il était en éruption. . L’activité s’est étendue sur 60 épisodes éruptifs , sur une période de plus de 6 ans, mais la grande majorité de ces épisodes ont été de très courte durée, souvent de quelques heures. En faisant la somme des durées de tous les épisodes qui ont contribué à la croissance du cône, nous atteignons une durée totale de quelques semaines: il est donc justifié d’affirmer que le nouveau cratère du sud-est s’est développé plus rapidement que tout volcan jamais observé!

Source et bibliographie : Boris Behncke ( https://ingvvulcani.wordpress.com/2018/08/13/un-vulcano-cresce-davanti-ai-nostri-occhi-il-nuovo-cratere-di-sud-est-delletna/ )

 

Pérou , Sabancaya :

Une moyenne de 23 EXP / jour a été enregistrée. On a également observé une activité sismique importante associée à l’émission de gaz et de cendres. Les séismes associés à la remontée du magma (types hybrides) restent très peu nombreux et peu énergétiques. 
Les colonnes éruptives de gaz et de cendres ont atteint une hauteur maximale de 2900 m au-dessus du cratère. La dispersion de ces matériaux s’est produite dans un rayon d’environ 40 km, principalement dans les directions Nord-Est, Est et Sud-Est.

Le flux de gaz volcanique (SO2) a enregistré le 9 août une valeur maximale de 2700 tonnes / jour, une valeur considérée comme importante. 
La déformation de la surface du bâtiment volcanique ne présente pas de variations significatives. 
Le système de satellites MIROVA a enregistré 5 anomalies thermiques, avec des valeurs comprises entre 2 MW et 15 MW de VRP (Puissance Volcanique Rayonnée).

En général, l’activité éruptive maintient des niveaux modérés. Aucun changement significatif n’est attendu dans les jours suivants.

Source : IGP

Photo : Ingemmet

 

Indonésie , Anak Krakatau :

Niveau d’activité de niveau II (WASPADA). L’ Anak Krakatau (305 m au dessus du niveau de la mer) connait une augmentation de son activité volcanique depuis le 18 juin 2018.

Depuis hier et jusqu’à ce matin, le volcan a été recouverts de brouillard. La fumée issue du cratère ne peut pas être observée. La nuit, il a été observé qu’il y avait des incandescences au-dessus du pic. Le vent souffle faiblement vers le Nord-Ouest.

Grâce aux sismographes du 13 août 2018, il a été enregistré:
53 séisme d’éruption
25 séismes volcaniques peu profonds
47 séisme d’émission

Recommandations:
Les personnes / touristes ne sont pas autorisés à s’approcher du cratère dans un rayon de 2 km du cratère.

Indonesian volcano erupts in dramatic plumes of smoke

Aerial footage shows Indonesia's Anak Krakatau volcano erupting in dramatic cascades of smoke. https://abcn.ws/2MnJMkk

Publiée par ABC News sur Lundi 13 août 2018

VONA:
Le dernier message VONA a reçu le code couleur ORANGE, publié le 2 août 2018 à 16h06 WIB, relatif à une éruption enregistrée avec un sismogramme d’amplitude maximale de 32 mm pour une durée d’environ 19 secondes. La hauteur de la colonne d’éruption était d’environ 405 m au-dessus du niveau de la mer ou 100 m au-dessus du pic. La colonne de cendres se déplaçait vers le Nord.

Source : PVMBG

Photo : Oystein Lund Andersen

Vidéo : ABC New

 

Ambae , Vanuatu :

L’île Ambae de Vanuatu est complètement évacuée.

Le gouvernement de Vanuatu a déclaré que l’île d’Ambae avait été complètement évacuée.

Le directeur général du ministère du changement climatique, responsable de la gestion des catastrophes, déclare que tous les 10 000 habitants de l’île se trouvent maintenant sur Maewo ou sur Santo.

L’ordre d’abandonner l’île venait du gouvernement il y a un mois, après que l’éruption du volcan de l’île se soit intensifiée, recouvrant l’île de cendres et de vapeurs toxiques.
Jesse Benjamin a déclaré que le gouvernement avait évacué plus de 3000 personnes à Santo, et que 2 600 personnes sont actuellement sur Maewo.
M. Benjamin a déclaré que le reste des personnes avaient été évacuées par leur propre moyens.

Source : Radio NZ

Photo :  Philippe Carillo – Fusion productions Ltd 

 

Guatemala , Pacaya : 

Type d’activité: Strombolienne
Morphologie: Stratovolcan composite
Situation géographique: 14 ° 22’50˝ Latitude N; 90 ° 36’00˝ Longitude W.
Hauteur: 2,552msnm.
Conditions météorologiques: Partiellement nuageux
Vent: Sud
Précipitations: 2,0 mm

Activité:
Persistance d’un dégazage faible de couleur blanche et bleue qui s’élève à une hauteur approximative de 100 mètres au-dessus du cratère et se disperse vers le Nord. A la tombée de la nuit, des explosions stromboliennes sont observées qui soulèvent des matériaux à basse altitude. On note une coulée de lave en direction de Cerro Chino avec une longueur approximative de 300 mètres. La station sismique enregistre les tremors internes associés au dégazage et aux explosions constantes générées dans la zone.

Source : Insivumeh

Photo : Almatur / Sherine France.

 

 

 

 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search