22 Juin 2022. FR . Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Etats-Unis : Yellowstone , Colombie : Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos , Chili : Hudson .

Home / blog georges Vitton / 22 Juin 2022. FR . Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Etats-Unis : Yellowstone , Colombie : Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos , Chili : Hudson .

22 Juin 2022. FR . Italie : Stromboli , Italie / Sicile : Etna , Etats-Unis : Yellowstone , Colombie : Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos , Chili : Hudson .

22 Juin 2022.

 

 

Italie : Stromboli :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 13 Juin 2022 au 19 Juin 2022, (date d’émission 21 Juin 2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Dans cette période une activité explosive normale de type strombolienne a été observée. La fréquence horaire totale des explosions a fluctué entre des valeurs basses (2 événements/h) et des valeurs moyennes-basses (9 événements/h). L’intensité des explosions était faible et moyenne dans la zone du cratère Nord et faible dans la zone du cratère Centre-Sud.

2) SISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques suivis ne présentent pas de variations significatives.
3) DEFORMATIONS DU SOL : Il y a une variation du signal d’inclinaison TDF. Après l’intervention de maintenance extraordinaire de la station SVIN (station de référence du réseau GNSS haute fréquence) des problèmes de bruit de signal subsistent.
4) GEOCHIMIE : rapport C/S dans le panache sur des valeurs moyennes (C/S = 5,09).
Flux de CO2 sur le sol du cratère (Pizzo) sur des valeurs moyennes (environ 7000 g/m2*g).
Rapport isotopique de l’Hélium dissous dans la nappe thermale sur des valeurs élevées (dernier prélèvement du 30/05/2022, R/Ra 4,37).
Flux de SO2 à un niveau moyen
5) OBSERVATIONS SATELLITAIRES : L’activité thermique observée par satellite dans la zone sommitale était à un niveau bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la période d’observation, l’activité éruptive du Stromboli a été caractérisée grâce à l’analyse des images enregistrées par les caméras de surveillance de l’INGV-OE (altitude 190 m, Punta Corvi, altitude 400 m et Pizzo). L’activité explosive a été principalement produite par 4 (quatre) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Nord et 2 (deux) évents éruptifs situés dans la zone du cratère Centre-Sud. Toutes les bouches sont situées à l’intérieur de la dépression qui occupe la terrasse du cratère.

Observations de l’activité explosive captées par les caméras de surveillance :
Le secteur N1 situé dans la zone du cratère Nord a produit des explosions de faible intensité (moins de 80 m de haut) émettant des matières fines (cendres). Le secteur N2, avec trois points d’émission, a montré un dégazage impulsif continu accompagné occasionnellement d’une faible activité de projection. La fréquence moyenne des explosions variait entre aucunes et 4 événements/h.
Dans la zone Centre-Sud, les secteurs C et S1 n’ont pas montré d’activité explosive significative. Le secteur S2, avec deux points d’émission, a montré des explosions d’intensité principalement faible (moins de 80 m de haut) et parfois moyenne (moins de 150 m) émettant des matériaux grossiers provenant de l’évent le plus au sud (côté Ginostra) et des matériaux fins provenant de l’embouchure la plus au Nord. La fréquence des explosions variait entre 2 et 7 événements/h.

Source : INGV.

Lire l’article en entier https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/653-bollettino-Settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli-del-2022-06-21/file

Photos : INGV , Stromboli Stati D’animo .

 

Italie / Sicile , Etna :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 13 Juin 2022 au 19 Juin 2022, (date d’émission 21 Juin 2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :

1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Activité effusive avec développement de coulées de lave à l’intérieur de la Valle del Bove, dégazage fumerolien du Cratère Sud-Est, dégazage pulsé du cratère de la Bocca Nuova, dégazage ordinaire du Cratère Nord-Est.
2) SISMOLOGIE : Faible activité sismique de fracturation ; amplitude moyenne du tremor volcanique dans le niveau moyen.
3) INFRASONO : activité infrasonore modérée.
4) DÉFORMATIONS DU SOL : Aucune variation significative dans la série chronologique des stations de surveillance de la déformation du sol. La déflation à l’échelle de l’édifice volcanique se poursuit avec une tendance modeste.

5) GEOCHIMIE : Flux de SO2 à un niveau moyen
Le flux de CO2 du sol est à des valeurs moyennes faibles.
La pression partielle de CO2 dissous dans les eaux souterraines montre des valeurs dans la variabilité saisonnière. Les dernières données se réfèrent à la date du 01 Juin 2022 avec des valeurs élevées.
6) OBSERVATIONS SATELLITES : L’activité thermique dans la zone sommitale était à un niveau élevé en correspondance avec l’activité effusive qui s’est terminée le 16 juin. Les jours suivants, le niveau était bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la semaine, le suivi de l’activité volcanique de l’Etna a été réalisé en analysant les images des caméras de surveillance de l’INGV, Osservatorio Etneo (INGV-OE) et
par des visites de terrain réalisées par les agents de l’INGV-OE les 13, 14 et 16 juin.
En général, au cours de la semaine, l’activité éruptive a été caractérisée par un épanchement de lave dans la Valle del Bove et par un dégazage à taux variable des cratères sommitaux.
La figure 3.1 montre la zone sommitale de l’Etna avec la carte des écoulements et des fractures, obtenue grâce à l’analyse conjointe des images satellites (Sentinel des 11, 13 et 16 juin et Planescope du 11 juin) et l’analyse des images visibles et thermiques acquises lors de la prospection par drone réalisée le 14 juin. La carte montre que le champ de fractures situé dans la zone de Serracozzo s’étend approximativement d’une altitude de 2150 m à une altitude de 1900 m et est composé de deux systèmes de fractures avec une direction principale NW-SE et ENE-OSO.

En particulier, le 13 juin, on a observé l’épuisement progressif de l’activité effusive produite par la bouche à environ 2700 m d’altitude, appartenant à la fissure éruptive qui s’est ouverte le 29 mai, entre 2900 et 2700 m d’altitude.  D’après les observations directes réalisées le matin du 13 juin et d’après les images des caméras de surveillance de l’INGV-OE, les coulées de lave ont été faiblement alimentées avec les fronts en phase de régression et le soir du le même jour, la lave du champ se refroidissait  .

En ce qui concerne le système de fissures, qui s’est développé à partir du 7 juin à la base du mur Nord de la Valle del Bove dans la région de Serracozzo à une altitude comprise entre 2150 et 1900 m , les 13 et 14 juin , une coulée de lave bien alimentée a été observée, produite par un seul évent situé à une altitude d’environ 1950 m  , dont le front plus avancé le 14 juin avait atteint une altitude de 1760 m au dessus du niveau de la mer.  De plus, à partir de l’inspection effectuée le 14 juin à l’aide d’un drone, il a été possible de constater le développement de petits tunnels de lave et de deux petits évents éphémères situés à une altitude de 1870 et 1850 m  . L’activité effusive à la bouche située à 1950 m d’altitude s’est épuisé dans la nuit du 15 au 16 juin, avec le champ de lave qui, lors de l’inspection du 16 au matin, est apparu déjà en train de se refroidir .
Pendant la période d’observation, les cratères sommitaux ont été caractérisés par un dégazage principalement par le cratère de la Bocca Nuova, qui a alimenté le 13 juin un intense panache volcanique qui s’est dispersé vers le SSO . Au cours de la semaine, aucune émission de cendres du Cratère Sud-Est n’a été observée, seulement un intense dégazage fumerolien.

Source : INGV.

Lire l’article en entier https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/655-bollettino-Settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Etna-del-2022-06-21/file

Photos : Guide Vulcanologiche Etna Nord , INGV.

 

Etats-Unis , Yellowstone :

La semaine dernière, les inondations à Yellowstone ont causé des dommages catastrophiques dans la région, détruisant des maisons, des routes et des ponts, et isolant des communautés entières. Malgré l’ampleur de cet événement, les impacts sur l’activité sismique et hydrothermale sont susceptibles d’être mineurs.

Du 10 au 13 juin 2022, un événement de « rivière atmosphérique » – un système d’air chaud et extrêmement humide qui provient généralement des tropiques – a frappé la région du parc national de Yellowstone. Plus de 2 à 3 pouces de pluie, combinés à des températures chaudes pendant la nuit, ont fait fondre une grande quantité de neige qui n’avait pas fondu auparavant en raison d’un printemps frais et enneigé. Il en a résulté des inondations historiques.

L’électricité a été perdue dans de nombreux endroits, tout comme l’accès à l’eau potable. Les routes d’entrée nord et nord-est de Yellowstone sont fermées indéfiniment, et le parc national de Yellowstone a été complètement fermé pendant que la menace pour la sécurité des visiteurs a été évaluée (les plans actuels prévoient la réouverture de la moitié Sud du parc le 22 juin). La reprise prendra probablement des années, avec de nouvelles routes et de nouveaux ponts nécessaires à plusieurs endroits. Certaines parties de la partie Nord du parc national de Yellowstone, qui a été le plus durement touchée, pourraient être fermées pendant des mois.

Le niveau d’inondation dans la partie Nord du parc national de Yellowstone et dans le Sud du Montana était littéralement sans précédent. Le lundi 13 juin 2022, la hauteur de l’eau de la rivière Yellowstone à la jauge de Corwin Springs a atteint près de 14 pieds, soit environ 2,5 pieds de plus que le précédent événement d’inondation record en juin 1918.  Ces données indiquent que la quantité d’eau qui coulait à travers la jauge au cours des quatre jours entre le 11 et le 15 juin (plus de 70 milliards de gallons) remplirait plus de cent mille piscines olympiques! Si un terrain de football avait des murs de tous les côtés, ces murs devraient avoir trois milles de haut pour contenir toute cette eau.

Les inondations historiques entraîneront elles des changements dans l’activité sismique, hydrothermale ou volcanique dans le parc national de Yellowstone? Probablement pas immédiatement, et peut-être pas du tout. La plupart des précipitations et de la fonte des neiges causées par les récentes inondations se sont retrouvées dans les rivières qui drainent la région, mais une partie de l’eau a percolé dans le sol.

Source : YVO.

Lire l’article en entierhttps://www.usgs.gov/observatories/yvo/news/how-might-devastating-june-2022-floods-and-around-yellowstone-national-park

Photo : National Park Service / Doug Kraus, 13 juin 2022.

 

Colombie , Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos :

Bulletin hebdomadaire de l’activité du volcan Puracé – Chaîne volcanique Los Coconucos
Le niveau d’activité du volcan continue au Niveau d’activité Jaune ou (III) : changements dans le comportement de l’activité volcanique.

À partir de l’analyse et de l’évaluation des informations obtenues grâce au réseau de surveillance du volcan Puracé – chaîne volcanique Los Coconucos, au cours de la semaine du 14 au 20 juin 2022, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN – Observatoire volcanologique et sismologique de Popayan rapporte que :

Au cours de cette semaine, la forte occurrence de tremblements de terre associés au mouvement des fluides à l’intérieur du volcan se poursuit. Au total, 1092 événements sismiques ont été présentés, dont 83 étaient associés à des processus de fracturation des roches (type VT) et 1009 à la dynamique des fluides dans des conduits volcaniques ; parmi ces derniers, 682 ont été classés comme événements de longue période (type LP), un (1) événement comme hybride (type HB), 257 événements de basse fréquence (type BF), cinq (5) « tornillos » (type TO) et 64 sous forme d’impulsions de tremor de faible énergie (type TR).
Le réseau géodésique de stations GNSS (Global Navigation Satellite System) pour la surveillance de la déformation du sol continue d’enregistrer un processus associé à l’inflation.

En ce qui concerne la surveillance des gaz volcaniques, les émissions de flux de dioxyde de soufre (SO2) enregistrées par les stations de télémesure, ont montré un comportement stable, atteignant
valeurs de débit en stations permanentes avec un maximum émis de 1305 t/jour pour le 16 juin. Les autres instruments d’analyse de gaz dans la zone d’influence volcanique ne montrent pas de changements pertinents pour la période évaluée.
Dans le suivi de l’activité de surface, les images obtenues au cours de la semaine grâce aux caméras Web Mina, Lavas Rojas et Cerro Sombrero ont montré un dégazage du système volcanique, avec une colonne blanche orientée préférentiellement vers le Nord-Ouest.
Les capteurs de surveillance des champs magnétiques et électriques et des ondes infrasonores n’ont pas enregistré les variations associées aux changements de l’activité volcanique.

Par conséquent, il est conclu que des variations importantes de l’activité volcanique continuent d’être enregistrées, conformément au comportement attendu au niveau d’activité III (niveau jaune), qui pourrait évoluer vers des états d’activité plus importante.

Le Service Géologique Colombien continue de surveiller l’évolution du phénomène volcanique et signalera tout changement qui pourrait survenir en temps opportun.

Source et photo : SGC.

 

Chili , Hudson :

Rapport spécial sur l’activité volcanique (REAV), région de Aysen Del General Carlos Ibanez Del Campo, volcan Hudson , 21 Juin 2022, 05 h 40, heure locale (Chili continental).

Le Service National de Géologie et des Mines du Chili (Sernageomin) publie les informations PRÉLIMINAIRES suivantes, obtenues grâce à l’équipement de surveillance du Réseau National de Surveillance Volcanique (RNVV), traitées et analysées à l’Observatoire Volcanologique des Andes du Sud (Ovdas):

Le Mardi 21 Juin 2022 , à 04h05 heure locale (08h05 UTC ), les stations de surveillance installées à proximité du volcan Hudson ont enregistré un séisme associé à la fracturation de roches (type volcano-tectonique) dans le système volcanique.

 

Les caractéristiques des séismes après leur analyse sont les suivantes:

HEURE D’ORIGINE: 04h05 heure locale (08h05 UTC )
LATITUDE: 45.939 ° S
LONGITUDE: 72,940 ° W
PROFONDEUR: 5,5 km
MAGNITUDE LOCALE : 3,4 Ml

OBSERVATIONS :

Il n’a pas été observé d’activité superficielle associée à cet évènement .

L’alerte technique volcanique reste au niveau  Vert .

Sources :  Sernageomin.

Photo : Norm Banks, 1991 (U.S. Geological Survey).

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search