19 Janvier 2022 . FR. Italie : Stromboli , Italie : Vulcano , Pérou : Ubinas , Colombie : Nevado del Ruiz , Indonésie : Ili Lewotolok .

Home / blog georges Vitton / 19 Janvier 2022 . FR. Italie : Stromboli , Italie : Vulcano , Pérou : Ubinas , Colombie : Nevado del Ruiz , Indonésie : Ili Lewotolok .

19 Janvier 2022 . FR. Italie : Stromboli , Italie : Vulcano , Pérou : Ubinas , Colombie : Nevado del Ruiz , Indonésie : Ili Lewotolok .

19 Janvier 2022 .

 

 

Italie , Stromboli :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 10 Janvier 2022 au 16 Janvier 2022. (date d’émission 18 Janvier 2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Activité volcanique explosive de type strombolienne couplée à des activités d’éclaboussures, avec une fréquence totale des événements à un niveau bas et avec une intensité des explosions entre faible à moyenne dans la zone Nord et faible dans la zone Centre-Sud.
2) SISMOLOGIE : Les paramètres sismologiques suivis ne présentent pas de variations significatives.
3) DÉFORMATIONS DU SOL : Les réseaux de surveillance de la déformation du sol n’ont pas détecté de variations significatives


4) GEOCHIMIE : Flux de SO2 à un niveau moyen
Flux de CO2 dans la zone du cratère sur des valeurs élevées
Rapport C/S sur les valeurs moyennes
Il n’y a pas de mises à jour sur le rapport isotopique de l’hélium dans les eaux souterraines
5) OBSERVATIONS SATELLITAIRES : L’activité thermique observée par satellite était à un niveau bas.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la période d’observation, l’activité éruptive du Stromboli a été caractérisée en analysant les images enregistrées par les caméras de surveillance de l’INGV-OE (altitude 190 m, Punta Corvi, altitude 400 m et Pizzo). L’activité explosive a été produite par 5 évents éruptifs situés dans la zone du cratère Nord et par 2 situés dans la zone du cratère Centre-Sud ; tous les évents éruptifs sont situés à l’intérieur de la dépression qui occupe la terrasse du cratère.

Dans l’ensemble, l’activité éruptive en ce qui concerne la fréquence des explosions était à un niveau faible avec une légère prévalence de la zone Nord par rapport à celle du Centre Sud. En détail, la zone du cratère Nord a produit une activité explosive avec une fréquence et une intensité faibles entre un niveau bas et moyen avec des produits jusqu’à ~ 110 m de hauteur sur la terrasse du cratère. Au cours de la période, l’activité d’éclaboussures produite principalement par l’évent N2 s’est poursuivie avec une intensité variable et produisant épisodiquement des dépôts rhéomorphiques dans la partie supérieure de la Sciara del Fuoco avec roulement de matériel jusqu’à la ligne de côte (par exemple, 16 janvier 2022). En ce qui concerne la zone du cratère Centre-Sud, l’activité explosive a été placée à un niveau de basse fréquence avec une faible intensité et des produits émis jusqu’à ~ 80 mètres sur la terrasse du cratère. L’activité était principalement produite par l’évent S2 et isolément depuis l’évent S1 et le secteur C.

Source : INGV.

Lire l’article :  https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/588-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Stromboli-del-2022-01-18/file

Photo : INGV.

 

Italie , Vulcano :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 10 Janvier 2022 au 16 Janvier 2022. (date d’émission 18 Janvier 2022)

SOMMAIRE DE L’ÉTAT DE L’ACTIVITÉ.

À la lumière des données de surveillance, il est mis en évidence :

1) Température des fumerolles du cratère : Les températures fumeroliennes sur le bord et à l’intérieur du cratère sont en moyenne stables ou légèrement en baisse
2) Flux de CO2 dans la zone du cratère : Le flux de CO2 dans la zone du cratère reste sur des valeurs élevées
3) Flux de SO2 dans la zone du cratère : flux de SO2 à un niveau élevé et légèrement décroissant
4) Géochimie des gaz fumeroliens : Aucune mise à jour n’est disponible.

5) Flux de CO2 à la base du cône de La Fossa et dans la zone de Vulcano Porto : Les flux de CO2 à la base du cratère restent à des valeurs moyennes-élevées
6) Géochimie des aquifères thermiques : Les paramètres physico-chimiques des puits Camping Sicilia et Bambara restent stables
7) Sismicité locale : Faible augmentation de la fréquence d’occurrence des événements de plus faible fréquence (VLP).
8) Sismicité régionale : Aucun séisme avec Ml > = 1,0 n’a été localisé dans la zone de l’île de Vulcano.
9) Déformations – GNSS : le réseau de surveillance GNSS ne présente pas de variations substantielles
10) Déformations – Clinométrie : Le réseau inclinométrique ne montre pas de variations significatives.
11) Autres observations : Signal gravimétrique : Les stations gravimétriques en continu n’ont pas enregistré de variations significatives au cours de la période considérée.
GB-RAR : Les résultats de la surveillance GB-RAR se référant à la période 14 décembre 2021 – 17 janvier 2022, montrent une stabilité générale de la zone, avec des déformations le long de la LOS inférieures à 1 mm. GNSS mobile : les stations GNSS mobiles ne présentent pas de changements significatifs au cours de la période considérée.

TEMPÉRATURE DES FUMÉES DU CRATERE .
Durant la semaine en cours, les fumerolles du rebord sommital et du versant interne ont présenté une tendance fortement perturbée par des phénomènes atmosphériques. Les températures de référence sont de 250°C et 113°C, respectivement pour la tranche et la face interne. La validation des signaux enregistrés pour les fumerolles du rebord sommital est attendue, par des mesures à réaliser sur le terrain dans les prochains jours.

FLUX DE CO2 À LA BASE DU CÔNE DE LA FOSSA ET DANS LA RÉGION DE VULCANO PORTO :
Les flux de CO2 du sol (acquis automatiquement par le réseau VULCANOGAS), au cours des derniers jours de la période d’observation, ont montré une tendance à la baisse modérée dans les sites du  Camping Sicilia,
Rimessa et P4max. Sur le site de Faraglione, les valeurs sont comparables à celles relevées la semaine précédente .
Au Camping Sicilia et Rimessa, les valeurs actuelles restent élevées, bien qu’inférieures à celles atteintes au plus fort de la crise actuelle.

Source : INGV.

Lire l’articlehttps://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/587-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Vulcano-del-2022-01-18/file

Photo : INGV.

 

Pérou , Ubinas :

L’IGP met en garde contre le danger imminent d’effondrement du flanc du volcan Ubinas.

Une avalanche toucherait quatre centres peuplés. Les spécialistes ont constaté que le massif présente un réseau de fractures verticales. Les autorités de Moquegua ont déjà été prévenues.
Une alerte à un éventuel effondrement du flanc Sud-Est de la paroi volcanique de l’Ubinas a été émise par l’Institut géophysique du Pérou (IGP). La notification a été enregistrée auprès de l’Institut de la protection civile (Indeci).
Selon les spécialistes de l’IGP, cette zone du massif est instable en raison de pentes de 1,2 à 1,4 kilomètres de hauteur ; altération , hydrothermalisation et un réseau de fractures verticales. Le cratère de ce volcan contient 2 640 000 mètres cubes de matériaux accumulés par des cendres, des fragments de lave et du grès de lave volcanique.

Par conséquent, un effondrement se produisant qui descendrait par la gorge de Volcamayo vers la vallée d’Ubinas, affectant les centres peuplés situés en aval. L’avalanche affecterait principalement les centres peuplés de Querapi, Ubinas, Tonohaya et San Miguel.

Selon des calculs scientifiques, ces glissements de terrain pourraient être dus à de fortes pluies ou à une probable éruption volcanique, qui entraîneraient de grandes quantités de roches et de boue.

À cet égard, le chef régional de la Défense civile, Eduardo Quelopana, a déclaré sur une station de radio locale que la zone de possible glissement de terrain avait été visitée afin d’établir les mesures d’urgence à prendre en cas de risque. « La prévention est un effort conjoint entre les autorités locales et les institutions », a-t-il déclaré.

Source et photo : larepublica.pe

 

Colombie , Nevado del Ruiz :

Bulletin Niveau d’activité du volcan Nevado del Ruiz.

 Le niveau d’activité continue à : Niveau d’activité jaune ou (III) : changements dans le comportement de l’activité volcanique.

En ce qui concerne le suivi de l’activité du volcan Nevado del Ruiz, le SERVICE GÉOLOGIQUE COLOMBIEN rapporte que :

La sismicité liée à la dynamique des fluides à l’intérieur des conduits volcaniques a montré une diminution du nombre de tremblements de terre enregistrés et une augmentation de l’énergie sismique libérée, par rapport à la semaine immédiatement précédente. Cette activité sismique a été caractérisée par la survenue de tremors volcaniques continus, d’impulsions sismiques, de séismes de longue et très longue périodes , qui présentaient des niveaux d’énergie modérés et un contenu spectral variable. Ces tremblements de terre ont été localisés principalement dans le cratère Arenas. Certains de ces signaux étaient associés à des émissions de cendres, confirmées par des caméras installées dans la zone du volcan. 


La sismicité générée par la fracturation de la roche a diminué en nombre de tremblements de terre et en énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Cette activité sismique était localisée principalement dans les secteurs Nord-Est, Est, Sud-Est, Sud-Ouest et dans le cratère Arenas. La profondeur des séismes variait de 0,1 à 5,0 km. La magnitude maximale enregistrée au cours de la semaine était de 0,3 ML (Local Magnitude) correspondant à un séisme enregistré le 16 janvier à 06h39 (heure locale), situé à 1,2 km au Nord-Est du cratère Arenas, à une profondeur de 3,9 km.

Source : SGC.

Photo : Ingemmet.

 

Indonésie , Ili Lewotolok :

Le volcan est clairement visible jusqu’à ce qu’il soit couvert de brouillard . La fumée issue du cratère est blanche / grise avec une intensité faible, moyenne à épaisse, à environ 50-500 mètres au dessus du sommet. Le temps est ensoleillé à nuageux, le vent est faible à l’Est.

L’éruption s’est accompagnée d’un grondement et d’un bruit d’explosion faible à modéré .

Les tremblements de terre volcaniques sont liés à l’activité magmatique ainsi qu’à l’activité tectonique. On note :
– 17 tremblements de terre d’éruptions/explosions
– 60 tremblements de terre d’émissions
– 4  tremors harmonique
– 16  tremors non harmonique
– 1 tremblement de terre hybride/multi-phase 
– 4  tremblements de terre tectoniques lointains
– Tremor continu, amplitude 0,5-2,8 mm (1 mm prédominant).

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Émis : 19 janvier 2022
Volcan : Ili Lewotolok (264230)
Code Couleur Aviation Actuel : ORANGE
Code Couleur Aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Ili Lewotolok
Numéro d’avis : 2022LEW02
Emplacement du volcan : S 08 deg 16 min 19 sec E 123 deg 30 min 18 sec
Région : East Nusa Tenggara, Indonésie
Altitude du sommet : 4554 FT (1423 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Eruption avec nuage de cendres volcaniques à 04h29 UTC (12h29 locale). L’éruption et l’émission de cendres ne se poursuivent pas.

Hauteur des nuages volcaniques :
La meilleure estimation du sommet du nuage de cendres est d’environ 6794 FT (2123 M) au-dessus du niveau de la mer, peut être plus élevée que ce qui peut être observé clairement. Source des données de hauteur : observateur au sol.

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant vers l’Est

Remarques :
L’activité sismique est dominée par les séismes d’émissions de gaz .

Source : PVMBG.

Photos : InfoBencan/twitter / volcanodiscovery , Magma Indonésie .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search