29 Décembre 2021. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Italie : Vulcano , Islande : Péninsule de Reykjanes , Italie / Sicile : Etna , Costa Rica : Turrialba , Archipel du Vanuatu : Ambae .

Home / Ambae / 29 Décembre 2021. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Italie : Vulcano , Islande : Péninsule de Reykjanes , Italie / Sicile : Etna , Costa Rica : Turrialba , Archipel du Vanuatu : Ambae .

29 Décembre 2021. FR. La Réunion : Piton de la Fournaise , Italie : Vulcano , Islande : Péninsule de Reykjanes , Italie / Sicile : Etna , Costa Rica : Turrialba , Archipel du Vanuatu : Ambae .

29 Décembre 2021.

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Communiqué du 29 Décembre 2021 – 11h30

L’éruption débutée le 22 Décembre 2021 aux alentours de 3h30 heure locale se poursuit. Sur les dernières 24h l’amplitude du trémor éruptif (indicateur d’une émission de lave en surface) montre des fluctuations. Les fluctuations observées peuvent être liées soit :
– au cône en cours d’édification qui subit des phases de construction et de démantèlement, influant ainsi la vitesse des débits de lave au niveau de l’évent ;
– soit à des libérations ponctuelles de poches de gaz piégées dans les conduits d’alimentation qui peuvent être libérées soudainement entrainant une augmentation du trémor.
L’amplitude moyenne du trémor se situe ce matin à environ 50% de son amplitude initiale

Les mauvaises conditions météorologiques sur le site éruptif présentes depuis hier en fin d’après-midi, ne permettent plus de retour visuel avec l’éruption. Ainsi aucune information relative aux fontaines et coulées de lave ainsi qu’à l’édification du cône autour de l’évent ne peut être donné ce matin. Cependant, la dernière observation, effectuée hier à 18h30 heure locale, montre de faibles fontaines de lave ainsi que l’apparition d’une petite bouche (ouverture dans un tunnel de lave) située en pied du cône côté aval .

Sur les dernières 24h :
– Deux séismes volcano-tectoniques sous le sommet ont été enregistrés.
– Les déformations de surface ne montrent plus de déformation significative.
– Aucune estimation de débit de lave, n’a pu être établie par méthode satellite avec la plateforme HOTVOLC (OPGC – université Clermont Auvergne), suite à la couverture nuageuse présente depuis hier après-midi.
– La position du front de la coulée n’a pu être observée pour la même raison.

Niveau d’alerte : Alerte 2-1 (éruption dans l’Enclos)

Source : OVPF/IPGP.

Photo : IP Réunion.

 

Italie , Vulcano :

BULLETIN HEBDOMADAIRE du 20 Décembre 2021 au 26 Décembre 2021. (date d’émission 28 Décembre 2021)

 SOMMAIRE DU STATUT DE L’ACTIVITÉ.

Au vu des données de suivi, il est mis en évidence :

1) Température des fumerolles du cratère : Les valeurs de température continuent d’afficher une tendance à la baisse sur le bord du cratère alors qu’elles restent stables sur la face interne.
2) Flux de CO2 dans la zone du cratère : Les valeurs de flux de CO2 au sol dans la zone sommitale (VCS) montrent une tendance à la baisse, tout en restant élevées.
3) Flux de SO2 dans la zone du cratère : flux de SO2 à un niveau élevé
4) Géochimie des gaz fumeroliens : Il n’y a pas de mise à jour. Le prochain prélèvement est prévu pour la mi-janvier.

5) Flux de CO2 à la base du cône de La Fossa et dans la zone de Vulcano Porto : Les valeurs de flux à la base du cône montrent des tendances stables ou légèrement croissantes, s’installant en tout cas sur des valeurs élevées, à l’exception du site de Faraglione, où s’enregistrent des valeurs faibles, typiques du niveau de fond qui caractérise ce site.
6) Géochimie des aquifères thermiques : Les paramètres physico-chimiques sont stables sur les sites Camping Sicilia et Bambara.
7) Sismicité locale : Le taux d’occurrence d’événements à basse fréquence (VLP) est nettement diminué.
8) Sismicité régionale : Aucun séisme avec Ml> = 1,0 n’a été localisé, dans la semaine en question, dans la zone de l’île de Vulcano.
9) Déformations – GNSS : Le réseau GNSS ne montre pas de variations au cours de la période étudiée.
10) Déformations – Inclinométrie : Le réseau inclinométrique montre une tendance à retourner dans les déformations observées au cours des derniers mois.
11) Autres observations : GB-RAR : Les résultats du suivi GB-RAR se référant à la période du 14 au 27 décembre, montrent une stabilité générale de la zone, avec des déformations le long de la LOS de moins de 1 mm.
Gravimétrie : Des variations gravimétriques rapides et localisées sont enregistrées à la station continue VSOCR. Il n’y a pas de changements attribuables à d’importants phénomènes de redistribution de masse profondes.

Température des fumerolles du cratère :
A partir du 24 novembre, les fumerolles sur le bord montrent une tendance négative. La semaine dernière, les pluies ont causé de nouvelles perturbations et la perte de certaines données. Peu de mesures de température enregistrées dépassaient 300°C  . Les températures surveillées côté interne montrent une relative stabilité, et les valeurs maximales ne dépassent pas 110°C  .

Flux de SO2 dans la zone du cratère :
Le flux de CO2 au sol dans la zone sommitale (VCS) montre des valeurs élevées autour de 9000 g/m2/jour, restant dans un ordre de grandeur au-dessus des moyennes enregistrées au cours des 10 dernières années. Une diminution progressive du dégazage est observée sur une échelle mensuelle.

Flux de CO2 à la base du cône de La Fossa et dans la zone de Vulcano Porto :
Les flux de CO2 du sol (acquis automatiquement par le réseau VULCANOGAS) dans les sites de Rimessa et Camping Sicilia montrent de légères augmentations par rapport à la semaine dernière et les valeurs restent élevées. Sur le site de Palizzi (P4max) une nouvelle croissance est observée avec des valeurs toujours bien supérieures aux bruits de fond. Le site Faraglione maintient une tendance presque stable depuis la semaine dernière et les valeurs sont au niveau de fond typique de ce site.

Source : INGV.

Lire l’article https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/578-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Vulcano-del-2021-12-28/file

Photos : Emanuel Raffaele Photography , Boris Behncke

 

Islande , Péninsule de Reykjanes :

Depuis minuit, environ 90 tremblements de terre ont été détectés. Hier, environ 1300 tremblements de terre ont été détectés sur l’ensemble de la péninsule de Reykjanes. C’est beaucoup moins que la veille où environ 2 300 tremblements de terre avaient été détectés.

Hier à 14h29 un séisme de M3.9 a été mesuré à Hofmannaflöt, juste à l’Est du lac Djúpavatn. Elle a été ressentie dans la région de la capitale et à l’Est vers la ville de Hella.

Plus tôt à 06h25, un séisme de M3,4 a été mesuré dans la même région mais plus au Sud.

Ces tremblements de terre sont interprétés comme des tremblements de terre déclenchés en raison d’une pression accrue causée par une intrusion de dyke près de Fagradalsfjall.

Notez que les tremblements de terre déclenchés peuvent créer des roches meubles et de petits glissements de terrain. Les randonneurs sont donc invités à faire preuve de prudence dans les pentes abruptes.

Source et graphique : Vedur is

 

Italie / Sicile , Etna :

BULLETIN HEBDOMADAIRE du 20 Décembre 2021 au 26 Décembre 2021. (date d’émission 28 Décembre 2021)

 SOMMAIRE DU STATUT DE L’ACTIVITÉ.

Au vu des données de suivi, il est mis en évidence :
1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Activité de dégazage à taux variable de tous les cratères sommitaux. Émissions faibles et discontinues de cendres très diluées du cratère de la Bocca Nuova et du Cratère Nord-Est.
2) SISMOLOGIE : Activité sismique de fracturation modeste ; l’amplitude du tremor volcanique est restée principalement à des niveaux moyens-bas.
3) INFRASONS : Activité infrasonore modérée.
4) DEFORMATIONS DES SOLS : Au cours de la dernière semaine, les réseaux de surveillance des déformations des sols n’ont pas enregistré de changements significatifs.
5) GÉOCHIMIE : Le flux de SO2 apparaît à un niveau moyen-bas
Les flux de CO2 du sol enregistrés par le Réseau Etnagas sont dans la moyenne.
La pression partielle de CO2 dissous montre des valeurs conformes à la tendance saisonnière.
Le rapport isotopique de l’hélium se pose sur des valeurs moyennes-élevées (les dernières données en date du 16/12/2021).
Il n’y a pas de mises à jour pour le rapport C/S.
6) OBSERVATIONS SATELLITES : L’activité thermique dans la zone sommitale était à un niveau bas après l’activité effusive des 13-14 décembre 2021.

Émissions de nuages de cendres rougeâtres diluées, provenant des cratères (a) Bocca Nuova (BN) et (b) Nord-Est (NEC) pendant
les observations du personnel d’INGV le matin du 24 décembre

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES
Au cours de la semaine, le suivi de l’activité volcanique de l’Etna a été réalisé grâce à l’analyse des images du réseau de caméras de surveillance de l’INGV, Osservatorio Etneo (INGV-OE) et à travers les observations faites par le personnel d’INGV.
Les conditions météorologiques alternées, pendant la majeure partie de la semaine, ont rendu l’observation de l’activité volcanique discontinue selon le réseau de caméras. En général, la période a été caractérisée par des activités de dégazage à taux variable de tous les cratères sommitaux , à l’exception des cratères de la Bocca Nuova (BN) et du Nord-Est (NEC) qui ont produit des émissions de cendres discontinues et faibles.

En particulier, après la modeste activité effusive dans la Valle del Bove et le bref épisode d’activité strombolienne du cratère Sud-Est la semaine dernière , l’activité des cratères sommitaux s’est caractérisée par un régime de dégazage variable de tous les cratères, principalement portés par le cratère d’effondrement situé dans le secteur Nord-Ouest de la Bocca Nuova (BN-1 ), et dans une moindre mesure par le Cratère Nord-Est. Les deux cratères ont produit des émissions légères et discontinues de cendres rougeâtres diluées, rapidement dispersées dans l’atmosphère dans la zone du sommet.
Les cratères de la Voragine (VOR) et le cratère Sud-Est (SEC), en revanche, ont montré un dégazage principalement lié aux systèmes fumeroliens présents le long de leurs bords respectifs.

TREMOR VOLCANIQUE
La tendance temporelle de l’amplitude moyenne du trémor volcanique est restée principalement à un niveau moyen-bas, tout au long de la semaine . L’emplacement de la source du tremor est situé près du Cratère Nord-Est, à une profondeur d’environ 0-2500 mètres au-dessus du niveau moyen de la mer

Source : INGV.

Lire l’article https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/577-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Etna-del-2021-12-28/file

Photos : INGV , Gio Giusa .

 

Costa Rica , Turrialba :

Rapport quotidien de l’état des volcans. Date : 28 Décembre 2021 . Mise à jour à: 11:11:00.

À 11 h 05 min 00 s heure locale le 28 décembre 2021, une éruption a été enregistrée sur le volcan Turrialba, avec une colonne qui s’élèvait à 50 mètres au-dessus de la hauteur du cratère et à 3390 m d’altitude. (11119,2 pieds).
Durée de l’activité : 1 minute.
L’activité sismique est similaire, par rapport à hier.
Au moment de ce rapport, les vents soufflent au Nord-Ouest.

Aujourd’hui, 28 décembre 2021, il y a eu 2 petites éruptions avec des cendres et des « grondements », tout eux détectés par les sismographes et le système infrasonore : La première à 6h44 et la seconde à 11h05. Cette dernière éruption a été observée et entendue directement par les responsables de la sauvegarde du parc national du volcan Turrialba. La sismicité reste dominée par de fréquents séismes volcaniques de type basse fréquence de type LP liés au mouvement des fluides (eau, vapeur d’eau et gaz). Les gaz émis par le volcan montrent une tendance à diminuer leur teneur en gaz soufrés tels que le SO2 et le H2S avec des ratios CO2/SO2 fluctuants entre 20 et 14 et H2S/SO2 entre 0,2 et 0,3. La concentration en SO2 reste relativement faible entre 2 et 6 ppm. Sur la paroi intérieure Nord-Ouest du cratère Ouest, une zone incandescente est toujours observée les nuits sans brouillard, indiquant des températures de fumerolles d’au moins 300 degrés Celsius. Aucune déformation significative du bâtiment volcanique n’est observée. Les analyseurs de gaz SO2 et d’aérosols dans l’air ambiant à Coronado indiquent au cours des dernières 24 heures des concentrations notablement faibles et donc une bonne qualité de l’air : SO2 avec une moyenne horaire inférieure à la limite de détection instrumentale de 0,5 ppb et bien inférieure au maximum horaire autorisé valeur de référence de 75 ppb tandis que les PM10 ont enregistré une moyenne quotidienne de 6,0 ug/m3 ce qui est bien en deçà de la moyenne quotidienne de la réglementation sur la qualité de l’air de 100 ug/m3.

Source : Ovsicori.

Photo : Diego Nunez Salmeron et Reina Sanchez Solano / crhoy.com .

 

Archipel du Vanuatu , Ambae :

BULLETIN D’ALERTE VOLCAN – ACTIVITE sur AMBAE , Lundi 27 décembre 2021 .

15°24’0″S 167°50’0″E
Sommet 4908ft (1496m)
Niveau d’alerte actuel : niveau 2

L’activité volcanique sur l’île d’Ambae est maintenant passée du niveau de troubles mineurs au niveau de troubles majeurs. Le niveau d’alerte volcanique est passé du niveau 1 au niveau 2.

L’activité volcanique sur Ambae a augmenté au niveau de troubles majeurs, conformément au niveau d’alerte volcanique 2. Depuis le 5 décembre 2021, l’activité volcanique consiste en l’émission de vapeur et d’explosions de téphra humide éjecté au-dessus de la surface du lac. De nouvelles analyses suggèrent que l’activité du volcan Ambae a considérablement augmenté. Des dangers volcaniques subsistent dans la zone du sommet et dans les ruisseaux (par exemple, la remobilisation des cendres restantes des éruptions de 2017 et 2018).

La zone de danger pour la sécurité des personnes dans la zone du sommet reste limitée dans la zone de danger . Cette zone de danger est d’environ 2 km de rayon par rapport aux évents actifs de 2017-2018. Une zone de danger supplémentaire se trouve dans les zones de ruisseaux qui coulent lors de fortes pluies.
De nouvelles observations ont confirmé que le cône volcanique s’est accumulé à l’intérieur du lac Voui et que le volcan Ambae continue d’émettre du gaz volcanique et des cendres contenues dans le lac Vui, ce qui correspond à l’activité du volcan Ambae sous le niveau d’alerte volcanique 2 indiquant un « niveau majeur de troubles » ; la zone de danger reste à 2 km autour des cheminées volcaniques et dans la zone des ruisseaux déversants. Avec cette activité volcanique actuelle, c’est un rappel utile que les éruptions peuvent se produire à n’importe quel niveau d’agitation avec peu ou pas d’avertissements.

Source : Geohazard .

Photo : Johnston Aga

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search