22 Décembre 2021 . FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Italie : Vulcano , Iles Tonga : Hunga Tonga-Hunga Ha’apai , Italie / Sicile : Etna , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Indonésie : Semeru .

Home / blog georges Vitton / 22 Décembre 2021 . FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Italie : Vulcano , Iles Tonga : Hunga Tonga-Hunga Ha’apai , Italie / Sicile : Etna , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Indonésie : Semeru .

22 Décembre 2021 . FR . La Réunion : Piton de la Fournaise , Italie : Vulcano , Iles Tonga : Hunga Tonga-Hunga Ha’apai , Italie / Sicile : Etna , Espagne / La Palma : Cumbre Vieja , Indonésie : Semeru .

22 Décembre 2021 .

 

 

La Réunion , Piton de la Fournaise :

Communiqué du 22 Décembre 2021 – 02h15.

Depuis 01h15 heure locale (21h15 UTC), une crise sismique est enregistrée sur les instruments de l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise. Cette crise sismique est accompagnée de
déformation rapide depuis quelques minutes. Ceci indique que le magma est en train de quitter le réservoir magmatique et se propage vers la surface.
Une éruption est probable à brève échéance dans les prochaines minutes ou heures.
Des informations complémentaires vont suivre concernant le secteur impacté par cette propagation magmatique vers la surface.
Niveau d’alerte recommandé : Alerte 1.

Communiqué du 22 Décembre 2021 – 03h45

Suite à la crise sismique débutée aux environ de 01h15 heure locale, le trémor volcanique synonyme d’arrivée du magma à proximité de la surface est enregistré depuis environ 03h30 environ heure locale (23h30 heure TU). D’après les enregistrements de l’OVPF, la source de ce trémor est localisée sur le flanc Sud dans l’Enclos.
Aucune confirmation visuelle d’un début d’éruption n’a pu être faite pour l’instant sur les webcams du fait des mauvaises conditions météorologiques et nous ne pouvons pas confirmer l’arrivée de la lave en surface. Néanmoins la présence d’un trémor montre l’émission de gaz chauds et incandescents en surface, et la possibilité d’émission de lave à court terme.

Niveau d’alerte recommandé : Alerte 2-1 (éruption dans l’Enclos)

Source : direction de l’OVPF-IPGP

Photo : imaz press (page oficielle) via Sherine France .

 

 

Italie , Vulcano :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 13 Décembre 2021 au 19 Décembre 2021. (date d’émission 21 Décembre 2021)

STATUT SOMMAIRE DE L’ACTIVITÉ
Au vu des données de suivi, il est mis en évidence :

1) Température des fumerolles du cratère : Les valeurs de température continuent d’afficher une tendance à la baisse sur le bord du cratère alors qu’elles restent stables sur la face interne.
2) Flux de CO2 dans la zone du cratère : Les valeurs de flux de CO2 au sol dans la zone sommitale (VCSCS) montrent une tendance à la baisse, tout en restant élevées.
3) Flux de SO2 dans la zone du cratère : Le flux de SO2 apparaît à un niveau élevé
4) Géochimie des gaz fumeroliens : Les concentrations des gaz magmatiques (CO2, He) sont à des niveaux élevés.

5) Flux de CO2 à la base du cône de La Fossa et dans la zone de Vulcano Porto : Les valeurs  à la base du cône, acquises automatiquement par le réseau VULCANOGAS, sont à des valeurs élevées. Pour le site Faraglione les valeurs enregistrées peuvent être considérées comme typiques du niveau de fond du site.
6) Géochimie des aquifères thermiques : Les paramètres physico-chimiques sont stables sur les sites Camping Sicilia et Bambara.
7) Sismicité locale : La phase d’augmentation des événements de basse fréquence (VLP) a été interrompue qui de toute façon ont une fréquence d’occurrence élevée.
8) Sismicité régionale : Aucun séisme avec Ml> = 1,0 n’a été localisé la semaine dernière dans la région de Vulcano
9) Déformations – GNSS : Le réseau GNSS ne montre pas de variations substantielles.
10) Déformations – Inclinométrie : Le réseau inclinométrique montre une tendance à revenir dans les déformations observées au cours des derniers mois.
11) Autres observations : Gravimétrie : Les variations gravimétriques localisées à la station continue VSOCR sont enregistrées. Il n’y a pas de variations attribuables à d’importants phénomènes de redistribution des masses profondes.
Campagne mensuelle de flux de CO2 : il y a une diminution générale des émissions de CO2 dans la zone de Vulcano Porto ; le débit de CO2 émis par les sols passe de 420 t/j le 10/11/2021 à 310 t/j le 14/12/2021.
Campagne de puits mensuelle : une légère diminution des valeurs de température des espèces carbonatées dissoutes est observée dans tous les puits surveillés.
 

FLUX DE CO2 DANS LA ZONE DU CRATÈRE

Les valeurs de flux de CO2 au sol dans la zone sommitale (VCSCS) montrent des valeurs élevées autour de 9400 g/m2/jour, restant dans un ordre de grandeur au-dessus des moyennes enregistrées au cours des 10 dernières années. La valeur moyenne du flux de CO2 (moyenne mensuelle) au mois de décembre est actuellement de 9327 g/m2/jour. Une diminution progressive du dégazage est observée sur une échelle mensuelle.

Source : INGV.

Lire l’article https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/576-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Vulcano-del-2021-12-21/file

Photo : INGV , Webcam .

 

Iles Tonga , Hunga Tonga-Hunga Ha’apai :

Le volcan hunga Ha’apai en éruption dans les Iles Tonga a mis en place un spectacle d’éclairs au coucher du soleil le soir. Alors qu’un gros nuage gazeux continue de s’élever à 18 km d’altitude et de dériver au-dessus de toutes les îles, tous les habitants tongiens ont été conseillés par des géologues de protéger leurs réservoirs d’eau d’éventuelles pluies acides, jusqu’à ce que l’éruption volcanique cesse.
Hunga Ha’apai est situé à 65 km Nord-Nord-Ouest de Nuku’alofa, d’où l’on peut voir le nuage de gaz blanc brillant à l’horizon.
Des éclairs au sommet du nuage de 18 km de haut ont été vus de Nuku’alofa et de la côte de Kanokupolu après 19h30 ce soir.

La mise à jour de surveillance du Service géologique des Tonga à 18h50 aujourd’hui a déclaré que l’émission intermittente de gaz et de vapeur d’eau de Hunga Ha’apai avait été constante toute la journée.

Taaniela Kula a confirmé que l’éruption de cendres volcaniques et de poussière d’hier s’est produite entre 9h30 et 9h40, provenant de Hunga Ha’apai, déterminée à partir de l’imagerie satellite NOAA/CIMSS HIMAWARI 8 AHI.

L’éruption a d’abord atteint 3-16 km d’altitude dans une formation de champignons avec un rayon de 30 km, et pendant le reste de la journée a atteint 18 km d’altitude sur les iles ‘Otu Mu’omu’a et ‘Otumotu Lulunga de Ha’apai, ainsi que recouvrant Tongatapu et ‘Eua.

Le 20 décembre, à 16h40, l’éruption de cendres et de poussière a maintenu une altitude de 18 km et a atteint les îles Vava’u, y compris l’île Fonualei. À 19h00, il a atteint l’île de Niuafo’ou et au-delà. À 21h00, il a atteint les îles Niuatoputapu et Tafahi, a-t-il déclaré.

Le nuage de cendres s’est dissipé aujourd’hui, mais l’émission gazeuse s’est poursuivie avec la formation nuageuse dérivant au-dessus des Tonga.

Source : matangitonga.to

Photos : Shane Egan via Sherine France , Mary Lyn Fonua / matangitonga.to.

 

Italie / Sicile , Etna :

BULLETIN HEBDOMADAIRE, du 13 Décembre 2021 au 19 Décembre 2021. (date d’émission 21 Décembre 2021)

STATUT SOMMAIRE DE L’ACTIVITÉ
Au vu des données de suivi, il est mis en évidence :

1) OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES : Activité effusive modeste de deux évents éruptifs ouverts dans le mur occidental en bas de la Valle del Bove. Activité strombolienne du Cratère Sud-Est, avec émissions de cendres très abondantes les 14 et 15 décembre. Activité de dégazage sur les autres cratères sommitaux.
2) SISMOLOGIE : Faible activité sismique due à la fracturation avec Ml> = 2,0 ; amplitude du trémor volcanique sur des niveaux moyens-élevés à élevés jusqu’au 15 décembre, par la suite sur des niveaux moyens-bas à bas.
3) INFRASONS : Faible activité infrasonore dans les périodes où il était possible de faire des observations.
4) DEFORMATIONS DU SOL : Au cours de la semaine dernière, les réseaux de surveillance de la déformation du sol n’ont pas enregistré de changements significatifs, même pas en correspondance avec l’événement éruption du 13 décembre.

Fig. 3.1 Carte de la zone sommitale et du champ de lave du 13 décembre 2021 sur un modèle ombré du terrain. Dans l’encadré jaune, le détail du bord SEC de l’image satellite Skysat acquise le 15 décembre 2021 à 9h26 UTC, résolution spatiale 50 cm ; la ligne rouge délimite le dépôt de matière incohérente détectée par les images satellites, la ligne noire en retrait les bords du cratère. Cercle rouge : bouche active ; cercle jaune : bouche de dégazage.

5) GEOCHIMIE : Le flux de SO2 se présente à un niveau moyen
Les flux de CO2 du sol enregistrés par le réseau Etnagas les placent à des niveaux moyens-élevés.
La pression partielle de CO2 dissous montre des valeurs conformes à la tendance saisonnière.
Il n’y a pas de mise à jour sur les valeurs du rapport isotopique de l’hélium mesurée dans les manifestations périphériques de l’Etna. Le dernier chiffre du 30.11.2021 se situait à des niveaux moyens à élevés (0,59).
Il n’y a pas de mises à jour pour le rapport C/S.
6) OBSERVATIONS SATELLITES : L’activité thermique dans la zone sommitale était à un niveau bas après l’activité effusive des 13-14 décembre 2021.

OBSERVATIONS VOLCANOLOGIQUES

Au cours de la semaine, le suivi de l’activité volcanique de l’Etna a été réalisé grâce à l’analyse des images des caméras de surveillance de l’INGV, de l’Observatoire Etneo (INGV-OE) et
à travers les observations faites par le personnel d’INGV lors des inspections du 13 (dans la localité de Monte Fontane) et des 14 et 15 décembre (dans la zone sommitale).
En général, la semaine a été caractérisée par une activité effusive modeste et brève de deux évents éruptifs ouverts dans la paroi Ouest inférieure de la Valle del Bove et par une activité strombolienne et une émission de cendres du Cratère Sud-Est (SEC), qui est devenue très intense entre le 14 et 15 décembre. Activité de dégazage d’entité variable des autres cratères sommitaux (Fig. 3.1).

En particulier, à partir d’environ 16h30 UTC le 13 décembre, le Cratère Sud-Est (SEC)  a produit une faible activité strombolienne intra-cratère avec des émissions de cendres sporadiques, qui ont été dispersées dans la zone du sommet.

A partir de 17h05 UTC le 13 décembre, l’ouverture d’un évent effusif principal a été observée située à une altitude de 2100 m, dans la paroi Ouest de la Valle del Bove, immédiatement au Nord du relief de la Serra Giannicola Grande (Fig. 3.1. ), et un autre évent effusif situé quelques dizaines de mètres en dessous du principal  . Ces évents n’ont pas produit d’activité explosive significative et ont alimenté une petite coulée de lave qui, au matin du 15 décembre, se refroidissait déjà. L’écoulement, qui a été cartographié grâce à l’image satellite Skysat du 15 décembre (Fig. 3.1), s’est développé sur environ 600 m en direction Sud-Est et a atteint la base de la Valle del Bove, à une altitude de 1820 m d’altitude, couvrant une superficie de 33×103 m2.

Le 14 décembre, à partir d’environ 11h15 UTC, une activité strombolienne intra-cratère a de nouveau été observée au Cratère Sud-Est (SEC) , avec l’émission de matière très fine abondante et la formation d’un nuage de cendres qui a atteint une hauteur d’environ 7000 m, se dispersant en direction Sud . La production de cendres a eu une tendance variable tout au long de la nuit entre le 14 et le 15 décembre, alternant des phases dans lesquelles la matière émise diminuait significativement, avec des phases dans lesquelles l’émission était abondante et continue, pour finalement cesser aux premières heures du 15 décembre. La cendre produite était extrêmement fine, presque poussiéreuse, de couleur rougeâtre. Les retombées de cendres ont affecté le secteur Sud du volcan et ont été signalées jusqu’à Capo Passero (SR).
Les images satellites (encadré jaune sur la figure 3.1) ont mis en évidence la présence d’un petit dépôt de matière incohérente, d’environ 250 m de long, dans la dépression formée suite à l’activité du 23 octobre 2021, qui a profondément creusé la partie orientale du bord du cratère . Ce gisement s’est probablement formé en raison de la remobilisation partielle des lambeaux de lave émis lors de l’activité strombolienne du 14 décembre. Des investigations détaillées seront menées pour mieux définir l’étendue des changements morpho-structuraux qui ont affecté le Cratère Sud-Est (SEC).

Source : INGV.

Lire l’article :  https://www.ct.ingv.it/index.php/monitoraggio-e-sorveglianza/prodotti-del-monitoraggio/bollettini-settimanali-multidisciplinari/575-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-Etna-del-2021-12-21/file

Photos : INGV , Gio Giusa , Guide Alpine Vulcanologiche Etna

 

Espagne / La Palma : Cumbre Vieja :

21 Décembre 2021 09h00 UTC. La surveillance volcanique se poursuit sur La Palma.

Depuis la dernière déclaration, 9 tremblements de terre ont été localisés sur l’île de La Palma, aucun d’entre eux n’a été ressenti par la population.
Les magnitudes varient entre 1,9 et 2,3 (mbLg). La localisation des hypocentres se poursuit sous la zone centrale de Cumbre Vieja dans les mêmes zones que les jours précédents. 8 séismes ont été localisés à des profondeurs comprises entre 6 et 14 km et un séisme à une profondeur supérieure à 30 km.
Le trémor volcanique se poursuit sans être observé, maintenant le bruit sismique à des niveaux proches de la période pré-éruptive.

Le réseau de stations GNSS permanentes de l’île montre une inversion partielle de l’élévation enregistrée le 19 décembre à la station LP03, qui est la plus proche des centres éruptifs. Dans le reste des stations, aucune déformation significative n’est observée qui pourrait être associée à l’activité volcanique.
Aucun type d’émission n’est vu, sans possibilité de mesurer la hauteur du cône aujourd’hui.

Les scientifiques ont de nouveau corroboré mardi les « signes d’épuisement » du volcan de Cumbre Vieja. Tous les paramètres analysés pour évaluer l’activité volcanique pointent dans cette direction, à la seule exception de la déformation locale du terrain dans la station la plus proche des centres émetteurs, qui a atteint 8 centimètres, mais s’est déjà partiellement inversée, mais qui  nécessite une surveillance et des experts demandent de la prudence. Rubén Fernández, porte-parole du comité directeur du Plan d’urgence volcanique des îles Canaries (Pevolca), a admis mardi que la plus grande préoccupation en ce moment était les concentrations de gaz dans les régions de Puerto Naos, El Remo et La Bombilla.

Le réseau de stations GNSS permanentes (Réseau géodésique national des stations de référence) de La Palma montre que la déformation et l’altitude enregistrées dans la station LP03, qui est la plus proche des centres éruptifs du volcan, ont déjà commencé leur inversion et sont à l’étude. La responsable nationale de la surveillance volcanique de l’Institut géographique national (IGN) et porte-parole du Comité scientifique de Pevolca, Carmen López, a déclaré lors d’une conférence de presse que cette déformation locale enregistrée dans la station de Jedey a commencé hier matin et, après avoir atteint le maximum de 8 cm à 22h00, a commencé son inversion, qui se poursuit ce lundi.

López a expliqué que cette déformation doit être interprétée avec le reste des paramètres d’observation et a précisé que, une fois l’éruption terminée, la sismicité et les déformations résiduelles peuvent continuer à être enregistrées, comme cela s’est déjà produit dans le cas de l’éruption du volcan El Hierro, où il y a eu des épisodes de déformation et de sismicité qui ont duré des mois et, même, des années. Quoi qu’il en soit, elle a souligné que les observations, à la fois directement à la surface et à partir des systèmes de surveillance, continuent de corroborer les signes d’épuisement du processus éruptif, bien qu’une nouvelle hausse de l’activité strombolienne et de l’émission de coulées ne soit pas exclues.

Sources : IGNes , El Pais .

Photos : Involcan , I love the world .

 

Indonésie , Semeru :

AVIS D’OBSERVATION DU VOLCAN POUR L’AVIATION – VONA

Émis : 22 décembre 2021
Volcan : Semeru (263300)
Code Couleur Aviation Actuel : ORANGE
Code Couleur Aviation précédent : orange
Source : Observatoire du volcan Semeru
Numéro d’avis : 2021SMR87
Emplacement du volcan : S 08 deg 06 min 29 sec E 112 deg 55 min 12 sec
Région : Java oriental, Indonésie
Élévation du sommet : 11763 FT (3676 M)

Résumé de l’activité volcanique :
Une coulée pyroclastique s’est produite à partir du bord du dépôt de lave à 03h27 UTC ( 10h27 locale )

Hauteur des nuages volcaniques :
Le nuage de cendres n’est pas visible

Autres informations sur les nuages volcaniques :
Nuage de cendres se déplaçant vers le Sud-Est.

Remarques :
Une coulée de lave est observée dans la direction Sud-Est depuis le cratère sommital du Semeru.

 

Le volcan était clair / brumeux.  
Deux fortes émissions de fumée blanche à environ 300 mètres d’altitude , épaisses , ont été observées au Sud-Ouest.
Une incandescence est observée visuellement lorsque le volcan est clairement visible

La sismicité est à l’activité du magma ainsi qu’à l’activité tectonique.
– 3 tremblements de terre d’éruption/explosions
– 21 tremblements de terre d’avalanches
– 4  tremblements de terre d’émissions
– 1 vibration de lahar.

Sources : Magma Indonésie , PVMBG.

Photo : Oystein Lund Andersen .

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search