12 Juillet 2021 . FR . Philippines : Taal , Hawaii : Mauna Loa , Nouvelle Zélande : Ruapehu , Indonésie : Sinabung , Equateur : Sangay , Islande : Geldingadalur / Fagradalsfjall .

Home / blog georges Vitton / 12 Juillet 2021 . FR . Philippines : Taal , Hawaii : Mauna Loa , Nouvelle Zélande : Ruapehu , Indonésie : Sinabung , Equateur : Sangay , Islande : Geldingadalur / Fagradalsfjall .

12 Juillet 2021 . FR . Philippines : Taal , Hawaii : Mauna Loa , Nouvelle Zélande : Ruapehu , Indonésie : Sinabung , Equateur : Sangay , Islande : Geldingadalur / Fagradalsfjall .

12 Juillet 2021 .

 

Philippines , Taal :

BULLETIN D’ACTIVITE DU VOLCAN TAAL , 12 juillet 2021 , 8:00 AM .

Au cours des dernières 24 heures, le réseau de capteurs du volcan Taal a enregistré cent quatre-vingt-cinq (185) tremblements de terre volcaniques, dont sept (7) tremblements de terre volcaniques à basse fréquence, cent soixante-seize (176) événements de tremor volcanique ayant des durées d’un ( 1) à seize (16) minutes, et un tremor de fond de faible niveau qui persiste depuis le 7 juillet 2021. Des niveaux élevés d’émissions de dioxyde de soufre volcanique ou de gaz SO2 et des panaches riches en vapeur qui se sont élevés à mille cinq cents (1 500) mètres avant de dériver Sud-Ouest et Ouest-Nord-Ouest ont été générés à partir du cratère principal du Taal. Les émissions de dioxyde de soufre (SO2) étaient en moyenne de 6 421 tonnes/jour le 11 juillet 2021. Sur la base des paramètres de déformation du sol provenant de l’inclinaison électronique, de la surveillance continue par GPS et InSAR, l’île du volcan Taal a commencé à se dégonfler en avril 2021 tandis que la région du Taal continue de subir une extension très lente. depuis 2020.

Le niveau d’alerte 3 (agitation magmatique) prévaut désormais sur le volcan Taal. Au niveau d’alerte 3, le magma sortant du cratère  pourrait provoquer une éruption explosive. Il est rappelé au public que l’ensemble de l’île du volcan Taal est une zone de danger permanent (PDZ) et que l’entrée dans l’île ainsi que dans les barangays à haut risque d’Agoncillo et de Laurel doit être interdite en raison des dangers des courants de densité pyroclastique et de tsunamis en cas de fortes éruptions. Toutes les activités sur le lac Taal ne devraient pas être autorisées pour le moment. Il est conseillé aux communautés autour des rives du lac Taal de rester vigilantes, de prendre des mesures de précaution contre d’éventuels cendres et vog en suspension dans l’air et de se préparer calmement à une éventuelle évacuation si les troubles s’intensifient. Les autorités de l’aviation civile doivent conseiller aux pilotes d’éviter de survoler l’île volcanique de Taal, car les cendres en suspension et les fragments balistiques provenant d’explosions soudaines et de courants de densité pyroclastiques tels que les bases surges peuvent présenter des risques pour les aéronefs.

Le DOST-PHIVOLCS maintient sa surveillance étroite du volcan Taal et tout nouveau développement sera communiqué à toutes les parties prenantes concernées.

Source : Phivolcs

Photo : R. Olazo

 

Hawaii , Mauna Loa :

19°28’30 » N 155°36’29 » O,
Élévation du sommet : 13681 pi (4170 m)
Niveau d’alerte volcanique actuel : AVIS 
Code couleur de l’aviation actuel : JAUNE

Résumé de l’activité :
Le volcan Mauna Loa n’est pas en éruption. Les taux de sismicité au sommet restent légèrement élevés et supérieurs aux niveaux de fond à long terme. D’autres flux de données de surveillance du Mauna Loa ne montrent aucun changement significatif qui indiquerait un risque volcanique accru à l’heure actuelle.

Remarques :
Au cours de la semaine dernière, les sismomètres du HVO ont enregistré environ 147 tremblements de terre de faible magnitude (inférieurs à M2,5) sous le Mauna Loa. 46 d’entre eux se sont produits sous le sommet et les flancs d’altitude du volcan, et 90 étaient situés sous le flanc Sud-Est du volcan. La majorité de ces tremblements de terre se sont produits à de faibles profondeurs inférieures à 8 kilomètres (~5 miles) sous le niveau de la mer.

Les mesures du système de positionnement global (GPS) montrent de faibles taux de déformation dans la région du sommet qui se poursuivent au cours de la semaine dernière.

Les concentrations de gaz (0 ppm de SO2 ; jusqu’à 4 ppm de H2S) et les températures des fumerolles (inférieures à 100 °C/212 °F) au sommet et à Sulphur Cone dans la zone du rift Sud-Ouest restent stables.

Les vues de la webcam n’ont montré aucun changement dans le paysage volcanique du Mauna Loa au cours de la semaine dernière.

Source : HVO.

Photo : Sulfur Cône , USGS.

 

Nouvelle Zélande , Ruapehu :

Mise à jour sur l’état du mont Ruapehu : une nouvelle phase de chauffage commence dans le lac de cratère (Te Wai ā-moe) Publié : lun. 12 juil. 2021 15:00

Le niveau d’alerte volcanique reste à 1
Le code couleur de l’aviation reste au vert

Une autre phase de chauffage a commencé sur le mont Ruapehu. Au cours des trois derniers mois, la température du lac de cratère (Te Wai ā-moe) est passée de 41°C (12 avril 2021) à 20°C (2 juillet 2021). Le retournement de la température du lac début juillet a fait suite à deux petits séismes volcaniques et s’est accompagné d’un niveau plus élevé de trémor volcanique au cours du week-end, comme c’est souvent le cas au début d’un épisode de réchauffement. Le niveau d’alerte volcanique au mont Ruapehu reste au niveau 1.

En règle générale, sur des périodes de plusieurs mois, le lac de cratère de Ruapehu (Te Wai ā-moe) subit des cycles de chauffage et de refroidissement. Fin décembre 2020, le lac s’est réchauffé à environ 43°C marquant le point culminant du cycle précédent. Début 2021, le lac s’est refroidi jusqu’en février 2021, avant de recommencer à chauffer début mars. Un maximum de 41°C a été atteint le 12 avril 2021. Le lac a ensuite commencé à se refroidir à 20°C le 2 juillet. La température du lac a recommencé à augmenter la semaine dernière et est actuellement de 23°C.

Pendant que le lac se refroidissait (avril-juillet), l’apport de chaleur modélisé dans le lac était d’environ 80 à 100 MW (mégawatt). Pour chauffer la température de l’eau du lac de 3°C, notre modélisation indique qu’environ 300-600 MW (mégawatt) de chaleur pénètrent maintenant dans le lac.

Deux petits tremblements de terre ont été localisés et un niveau plus élevé de tremor volcanique a accompagné le début de l’augmentation de la température du lac. L’apparition de tremors est assez typique du début d’une telle phase de chauffage.

La surveillance de routine sur le mont Ruapehu comprend des vols de mesure de gaz et des échantillonnages d’eau du lac de cratère (Te Wai ā-moe). Les résultats de ces visites et de notre surveillance continue de l’activité sismique volcanique, des niveaux de tremors , de la température et du niveau d’eau du lac de cratère (Te Wai ā-moe) indiquent que les principaux paramètres de surveillance restent dans des plages normales. Le lac déborde actuellement dans la rivière Whangaehu.

Le niveau d’alerte volcanique reste au niveau 1, ce qui reflète le niveau actuel de troubles volcaniques. Le mont Ruapehu est un volcan actif et a le potentiel d’entrer en éruption avec peu ou pas d’avertissement lorsqu’il est dans un état d’agitation volcanique. Le code couleur de l’aviation reste la couleur verte.

Le niveau d’alerte volcanique ne doit pas être utilisé pour prévoir une activité future, mais au niveau d’alerte volcanique 1, les éruptions sont moins probables qu’au niveau d’alerte volcanique 2.

Le niveau d’alerte volcanique 1 indique que les principaux dangers sont ceux attendus pendant les troubles volcaniques : décharges de vapeur, gaz volcaniques, tremblements de terre, glissements de terrain et activité hydrothermale. Bien que le niveau d’alerte volcanique 1 soit principalement associé à des dangers environnementaux, des éruptions peuvent toujours se produire avec peu ou pas d’avertissement.

Source : Geonet .

Lire l’article https://www.geonet.org.nz/vabs/6PrRLr54CAHD1ILMooeN3I

Photos : Photovolcanica , Bradd Scott.

 

Indonésie , Sinabung :

Niveau d’activité de niveau III (SIAGA) depuis le 20 mai 2019 à 10h00 WIB. Le volcan Sinabung (2 460 m d’altitude) est en éruption depuis 2013.
Le volcan était clairement visible jusqu’à ce qu’il soit recouvert de brouillard. La fumée observable du cratère principal est blanche avec une forte intensité , épaisse , à environ 100-500 mètres au dessus du sommet. Le temps est nuageux à pluvieux, le vent est faible à l’Est, à l’Ouest et au Nord-Ouest. La température de l’air est d’environ 17-23°C.

Selon les sismographes du 11 juillet 2021, il a été enregistré :
6  tremblements de terre d’émissions
2 tremblements de terre basses fréquences
12 séismes hybrides/multi-phases
1 tremblement de terre volcanique profond
2 tremblements de terre tectoniques locaux
2 tremblements de terre tectoniques lointains

Recommandation :
Les communautés et les visiteurs/touristes ne doivent pas mener d’activités dans les villages qui ont été déplacés, ainsi que dans les emplacements situés dans un rayon radial de 3 km autour du sommet du mont Sinabung, ainsi que dans un rayon sectoriel de 5 km pour le secteur Sud-Est , et 4 km pour le secteur Nord-Est .

Source : PVMBG.

Photo : Beidar Sinabung 18 avril 2021

 

Equateur , Sangay :

RAPPORT QUOTIDIEN DE L’ETAT DU VOLCAN SANGAY .

Niveau d’activité Superficiel: Haut , Tendance de surface : Sans changement.
Niveau d’activité interne: Haut , Tendance interne : Sans changement.

 

Sismicité : Du 10 Juillet 2021, 11:00 au 11 Juillet 2021, 11:00 :

Explosion (EXP) 13
Longue période (LP) 10
Tremors d’émission (TREMI) 2

Lahars : 1

Colonne d’émission / cendres:
Des émissions de gaz ont été observées jusqu’à 800 mètres au-dessus du niveau du cratère dans une direction Nord-Ouest. Le VAAC de Washington a signalé des émissions de gaz et de cendres jusqu’à 570 mètres au-dessus du sommet dans une direction Sud-Ouest.

Pluies / Lahars:
Des pluies modérées ont été enregistrées dans le secteur du volcan. Ce matin, un signal à haute fréquence a été observé, probablement associé à l’apparition de coulées de boue et de débris (lahars) qui descendent dans les ravins du volcan.  ** En cas de fortes pluies, celles-ci pourraient remobiliser le matériel accumulé, générant des coulées de boue et de débris qui descendraient sur les flancs du volcan et coulent dans les rivières adjacentes. *

Autres paramètres de surveillance:
Aucune alerte thermique n’a été enregistrée au cours des dernières 24 heures.

Observation:
Le secteur du volcan s’est dégagé principalement en fin d’après-midi hier, le reste du temps il est resté nuageux. Aucun rapport de chute de cendres n’a été reçu.

Niveau d’alerte: jaune.

Source et photo : IGEPN.

 

Islande , Geldingadalur / Fagradalsfjall :

Une puissante cascade de lave coule du cratère vers Meradali

L’éruption de Fagradalsfjall a repris vie après la chute de l’activité le 6 juillet. L’activité a commencé à augmenter autour de dix heures la nuit dernière et a augmenté assez rapidement et sûrement depuis lors.
L’ éruption n’a pas été vraiment un spectacle ces derniers temps, mais maintenant il y a eu quelques changements. Magnús Tumi Guðmundsson, un géophysicien, a déclaré dans le RÚV lunch news qu’il est clair que l’éruption n’est pas terminée.

Vue sur le cône de cendres avec des fontaines de lave basses à l’intérieur du cratère et le débordement de lave qui forme de nombreuses rivières de lave vers Syðri-Meradalur. Une partie de la lave coulait également vers Geldingadalur (derrière Gónhóll, sur le côté gauche de la photo) et Meradalir (à droite), mais cela n’était pas visible car elle se déplaçait principalement à l’intérieur des tubes de lave.

« Nous voyons une puissante cascade de lave du cratère jusqu’à Meradali. L’éruption a repris et maintenant une nouvelle lave couvre toute la partie Ouest de Meradalana. L’éruption est toujours en cours, c’est juste une question simple », a déclaré Magnús Tumi.

Ceux qui marchent jusqu’au lieu de l’ éruption peuvent remarquer des panneaux jaunes qui ont été placés sur les pentes autour des coulées. Magnús Tumi dit qu’ils effectuent des mesures de coulée de lave sur une période allant d’un, deux jours à plusieurs semaines. Une carte aérienne est utilisée pour les mesures.

Source : RUV.

Photo et commentaires : Volcano Chaser via Alicia Szojer 

Recommended Posts

Leave a Comment

Nous contacter

Nous ne sommes pas disponibles pour le moment. Mais vous pouvez nous envoyer un email a l'aide du formulaire ci-dessous.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search